VOTE | 151 fans

Le cartel Hypnoweb a besoin de toi !
Rejoins-nous sans attendre

Sur le feu

1ère partie  

1931, Al Capone fait la Une des journaux, il a été arrêté par Eliot Ness des Incorruptibles. Joey feuilletait le journal, en se demandant si l’alcool allait bientôt être resservi dans les bars… Elle espérait que non. La prohibition avait certains avantages, elle n’avait pas à servir des poivrots mais les pourboires lui manquaient. Il n’y avait pas beaucoup de clients à cette heure-ci, elle vit son ami Dawson entrer en compagnie d’une jolie fille blonde.

Joey : Bonjour Dawson (en le prenant dans ses bras) ça fait plaisir de te voir.
Dawson : Bonjour Joey. On ne te dérange pas ?
Joey : non pas du tout (elle dévisagea la fille)
Dawson : Euh Joey je suis venu te présenter ma fiancée Jen.
Joey : Ta fiancée ?!! (Super surprise) Mais tu m’avais rien dis.
Dawson : euh oui (embarrassé) ben ça fait un moment qu’on s’est pas vu. Et je n’ai pas pu te le dire avant… désolé.
Joey : Ce n’est pas grave, dit-elle entre les dents. Et félicitations ! Enchantée Jen.
Jen : Enchantée Joey.
Joey : asseyez-vous là (en montrant des chaises vides autour d’une table). Qu’est ce que je vous sers ?
Dawson : un whisky.
Joey : Très drôle.
Jen : je veux bien un coca.
Dawson : oui moi aussi, t’aurais de quoi manger un peu, j’ai faim.
Joey : oui je vais voir ce qu’il y a.

Joey alla derrière le bar, et prit trois verres de coca. Pendant que Joey était dans la réserve à la recherche de nourriture, Jen et Dawson discutaient.

Jen : Pourquoi tu m’as emmené ici ? C’est vraiment un endroit sordide.
Dawson : Ne fais pas ta mijaurée, c’était juste pour te présenter à mon amie Joey, tu sais qu’on se connaît depuis tout petit. Je ne l’ai pas vu depuis un moment et il faut que je lui raconte mon périple. C’est vrai que dans la journée, cet endroit n’est pas faramineux, mais le soir il y a une bonne ambiance.

Joey arriva avec les boissons, et un drôle de sandwich qu’elle posa sur la table.

Dawson : Merci Joey. Mais t’avais pas besoin de mettre un couteau et une fourchette, tu sais.

Joey haussa les épaules. Dawson mangea comme si il n’avait pas mangé depuis 3 jours ce qui fit sourire Joey.

Joey : Alors ce film ? T’en es où ?
Dawson : Il avance, petit à petit. J’ai réussi à mettre du son, les personnages parlent, avec la symphonie de Beethoven en fond sonore, ça rend vraiment bien, mieux que mes premiers films muets. Je te le montrerais quand il sera terminé…J’hésite sur le titre… Peut être l’Equinoxe ! Ca sonne bien non ? Ou non c’est peut être trop… « Par un beau soir d’avril » non trop long, bon je verrais. Et Jen a le rôle principal !

Joey comprenait mieux, il était tombé amoureux de son actrice. Il faut dire qu’elle était très jolie avec sa robe blanche. Puis un homme entra chargé de caisses. Jen fit une drôle de tête en voyant l’homme, elle cacha son visage aux autres en faisant semblant de regarder le journal de Joey. Joey posa son verre, et se leva pour accueillir le nouveau venu.

Joey : Bonjour ! Que puis-je pour vous ?
Pacey : Bonjour, Pacey à votre service. J’amène la marchandise. C’est convenu avec votre patron. Il n’est pas là ?
Joey (étonnée) : Non il n’est pas là. Ce n’est pas son genre en principe de ne pas me prévenir (elle râla). Venez, vous pouvez les poser ici, dit-elle en montrant la réserve. Par contre je n’ai rien pour vous payez.
Pacey : Ce n’est pas grave, je sais qu’il me paiera plus tard. J’ai déjà eu un acompte.
Pacey mit les caisses vraiment bien au fond de la réserve.
Pacey lui dit tout bas : Vous auriez quelque chose pour mettre dessus les caisses ?
Joey ne comprenait pas : Pourquoi ? Elles ne vont pas disparaître.
Pacey : Vous comprenez… je ne tiens pas qu’elles disparaissent justement.
Joey interloquée : euh oui je vais trouver ça…
Elle chercha d’autres caisses à mettre dessus. Elle trouva vraiment ça louche. Puis elle pensa que c’était peut être de la marchandises volée ou bien de l’alcool… Elle marqua un temps d’arrêt. Regarda Pacey sans oser lui demander.
Pacey : oui c’est bien ça, chut ma belle. Vous ne dites rien à personne, c’est compris ?
Joey : oui ! oui !
Elle était choquée que son patron puisse faire de la contrebande. Elle se méfia de ce Pacey, sans doute un trafiquant…
Pacey : Vous aurez des toilettes s’il vous plait ?
Joey : Euh oui par là (en lui montrant une direction vers le coté du bar).
Pacey rencontra Dawson qui sortait des toilettes, et rentra à son tour. Dawson alla vers Joey et lui demanda :
Dawson : Ca va ?
Joey : Oui oui ça va. C’est juste qu’il est bizarre…
Dawson : bizarre ? Je ne trouve pas… Il a l’air sympathique. J’ai même l’impression de l’avoir déjà vu. Il ne te draguait pas par hasard ?
Joey : Non pas du tout.
Joey ne voulait pas lui dire ce qu’il se passait. Dawson était son ami, mais elle ne voulait pas qu’il dénonce son patron et se retrouvait sans emploi pour payer ses études.
Jen : Dawson ! Il faut qu’on parte !
Dawson : Oui on va y aller, deux secondes.
Jen : Non tout de suite s’il te plait.
Jen enfila son manteau, et entraîna Dawson vers la sortie.
Dawson : Mais Jen… bon… au revoir Joey, je reviendrais un soir.
Jen et Dawson sortirent. Ils hélèrent un taxi qui les prie. Ils montaient, s’installaient à l’intérieur.
Dawson : Pourquoi tu étais si pressée de partir ?
Jen : Parce que je ne veux pas louper la pièce de théâtre d’Andie.
Dawson : Mais on a le temps, ce n’est que ce soir. Quel heure il est ?
Dawson souleva sa manche pour regarder l’heure, mais sa montre avait disparu.
Dawson : Oh ! Ma montre !
Affolé, Dawson regarda autour de lui, par terre, chercha. Puis il s’arrêta deux minutes de bouger, pensif.
Dawson : Ah mais oui ! J’ai du la laisser quand je me suis laver les mains dans le bar de Joey. Faut qu’on fasse demi-tour !
Jen : NON ! (dans un cri)
Jen était paniquée, elle ne voulait pas retourner au bar, et se retrouver nez à nez avec Pacey. Elle repris les convenances et mentit à Dawson.
Jen : Euh non, on n’a pas le temps. Il faut que je rentre chez moi, pour me changer et tout… tu appelleras Joey de chez moi.
Dawson : Mais j’y tiens à cette montre, c’est mes parents qui me l’ont offert quand j’ai eu mon diplôme.
Jen : Ne T’en fais pas. Joey te la gardera précieusement. Elle a l’air soignée, très méticuleuse.Dawson : oui c’est vrai. Joey aime bien que chaque chose soit à sa place.
Dawson sourit. Jen était soulagée. Le taxi continua sa route.

Dans le bar, Pacey revint des toilettes, et tendit une montre à Joey.
Pacey : Tenez j’ai trouvé ceci sur le lavabo, sans doute un client qui l’a laissé.
Joey : Merci
Joey regarda la montre, elle la reconnu, c’était celle de Dawson. Elle la mit dans sa poche.
Pacey : Je dois vous laisser, j’ai une répétition dans peu de temps.
Joey : Une répétition ?
Pacey : Oui je suis comédien, et la première de mon spectacle est ce soir. Vous voulez venir ?
Joey : Non désolée, je bosse ce soir.
Pacey : Allez s’il vous plait, venez. Déjà qu’il n’y aura personne…
Pacey fit le malheureux et Joey commença à avoir pitié.
Joey : Je vais voir ce que je peux faire, mais ça m’étonnerait…
Pacey : Ah merciiii !! C’est à 21h au grand théâtre. Vous me verrez sur toute ma splendeur.
Joey sourit, Pacey partit en lui faisant son sourire ravageur, puis elle reprit ses activités. 

Pendant ce temps, au théâtre s’effectuaient les répétitions.
Andie : Non Pacey, pas comme ça, refait la scène en mettant plus d’ardeur.
Pacey embrassa Audrey, mais Audrey le rejeta.
Audrey : il a mis la langue, pouah !! Pacey ne me refais plus jamais ça.
Pacey sourit, faisant le garçon innocent.
Andie : On va jamais y arriver, arrêtes de faire le pitre Pacey, sois sérieux deux secondes.
Pacey : Mais tu m’avais dis plus d’ardeur…
Andie : Pacey… Bon passons à la scène suivante. Pacey, tu devras rentrer par là et dire « Bonjour ma chérie »
Pacey sort et re-rentre.
Pacey : Bonjourrrrr ma Chérieeeeeee adoréeee.
Andie lui lança un regard noir.
Andie : Pacey ! Tu n’es pas dans le ton là, t’en fais trop. On ne va jamais y arriver, ce n’est pas possible. On est à quelques heures et ce n’est pas prêt. Andie paniquait.
Pacey : Ne t’en fais pas, ce soir je vais t’éblouir.
Audrey : Ouais c’est ça… 

Plus tard, Joey arriva au théâtre, en jolie robe violette, toute simple mais élégante. Elle aperçut Dawson et Jen assis dans les premiers rangs, et alla à leur rencontre.
Joey : Bonsoir, tiens Dawson, ta montre.
Dawson prit la montre que lui tendait Joey et la mit à son poignet.
Dawson : Merci Joey. Il ne fallait pas faire tout ce déplacement pour ma montre…Joey : Je voulais voir la pièce, il m’a invité donc cela tombe bien. Quand tu m’as appelé, je n’en avais pas encore parlé avec mon patron donc je n’étais pas sure de venir.
Dawson : donc t’es venu voir le garçon de tout à l’heure, alors il te plait hein, comment il s’appelle déjà? Dacey je crois!
Joey : Pacey !
Dawson taquinait Joey comme d’habitude, il sourit.
Jen : Pacey est là ?! Il joue ?
Dawson : oui apparemment… pourquoi ?
Jen : pour rien.
Jen fit une drôle de tête, elle ne savait pas qu’Il était là. Elle avait envie de quitter ce théâtre, mais fallait qu’elle trouve une excuse valable, ce qui n’était pas facile. Mais comme Jen avait promis à Andie, elle ne pouvait pas partir. Elle resta donc assise, enfoncée dans son fauteuil.Dawson allait dire quelque chose, mais les trois coups retentis, la pièce allait commencer. 

2ème partie  

Un soir, au bar, il y avait beaucoup de monde, Joey ne savait plus où donner de la tête, elle avait pleins de commandes. Dawson entra, suivis de Jen. Ils virent Andie en pleine conversation avec un homme, ils la rejoignirent.
Andie : Ohh Dawson ! Comment tu vas ? (Elle l’étreignit)  Oh Jen ! (elle la prit dans ses bras aussi).
Jen (chuchota à l’oreille d’Andie) : Avec qui tu discutes ?
Andie (fit les présentations) : Jen voici mon frère Tim. Tim, Jen et Dawson.
Dawson : Tu nous avais pas dis, Andie, que t’avais un autre frère que Jack… Enchanté Tim (et il lui serra la main)
Jen lui fit un grand sourire. Puis Pacey et Audrey qui étaient attablés, leur fit signe de venir, ce qui fit. Joey arriva.
Joey : Bonjour (avec un grand sourire) Qu’est ce que je vous sers ?
Pacey : La spécialité du chef pour tout le monde (en faisant un clin d’œil)
Joey repartit, puis revenu avec les verres.
Dawson : allez Joey, assied toi avec nous un peu.
Joey : juste le temps de reprendre mon souffle alors, pff tout ce monde, j’en ai jamais vu autant.
Pacey : C’est grâce à la spécialité que j’ai apportée.
Joey : Euh (embarrassée) Elle était vraiment bien la pièce ! Félicitations !
Puis tout le monde trinqua, et se remémorait la pièce.
Jen : Vous avez vu la tête d’Audrey quand elle a vu Pacey avoir un trou ! (rit)Pacey : Mais je me suis bien rattrapé.
Andie : T’as un peu changé le texte…
Pacey : Oui mais bon, c’est bien l’improvisation.
Joey : Sauf quand ça n’a rien avoir avec le sujet.
Pacey : Mais ce n’est pas facile ma chère, je te verrais bien sur une scène devant tout le monde, comment tu réagirais ?
Dawson : Vas y montre-lui Joey !! Une chanson ! Une chanson ! Allez Joey !!Joey à Pacey : Tu vas voir comment je me débrouille sur une scène avec un public !
Joey parla aux musiciens et prit le micro. La mélodie commença, puis Joey chanta. Toute la salle frappa des mains au rythme de la musique en fredonnant comme Joey. Pacey était estomaqué, il ne pensait pas qu’une fille timide pouvait être une fille aussi différente devant un micro. Sous le charme, Pacey buvait chaque parole de la chanson de Joey ce qui la ravissait. Apres avoir fini sa chanson, elle revint près de ses amis, et bu d’une seule traite son verre.
Joey : Alors ?
Pacey : oui… je suis impressionné là…
Joey sourit, et Pacey lui rendit son sourire. Dawson, spectateur de la scène se disait qu’il avait raison, il assistait à un début d’histoire d’amour. Pendant ce temps, Jen discutait avec Tim. Jen était mal à l’aise, surtout à cause de Pacey mais voyant qu’il l’ignorait, elle essayait de faire de même.
Tim : Et toi elle t’a plu la pièce d’Andie ?
Jen : Oh oui ! J’aimais bien l’histoire de ce Président un peu maladroit avec les femmes, comme quoi nul homme n’est parfait…
Tim : Oui c’est sur, la perfection n’existe pas, heureusement d’ailleurs… Et la première partie ?
Jen : Il me semble que le titre était Le corbeau et la mouette, euh non Le corbeau et le renard. C’était joué par des enfants. Tu n’as pas pu aller voir la pièce ?
Tim : Non mais je la vois la semaine prochaine puisqu’ils la rejouent. (puis il lui chuchota) En fait j’étais à un concert, tu ne le dis pas à Andie, sinon elle va me faire une crise. Je lui ai dis que j’étais malade.
Jen : Quel genre de concert ?
Tim : Du swing, je ne sais pas si tu connais.
Jen : J’aime plutôt le Charleston.
Tim : Ah mais je suis sûre que tu n’as pas entendu un bon chanteur de Jazz.
Jen : Si j’ai entendu Duke Ellington, enfin que la préface
Tim : Ah c’est une bonne référence en effet, et tu n’aimes pas ?
Jen : Si j’aime bien.  

Pendant ce temps, Andie et Audrey parlaient aussi.
Audrey : T’es sure que j’étais bien ? J’en faisais un peu trop ? Tu crois que le tailleur bleu me va ? Ça ne me boudine pas trop ?
Andie : Mhh, non non…
Audrey : T’es sure ? Tu as l’air préoccupé ?
Andie : Je reçue une lettre anonyme, un peu menaçante.
Audrey : Fais voir, tu l’as là ?
Andie : Oui.
Et elle sortit la lettre de son sac à main, la tendit à Audrey qui la lut.
Audrey (scandalisée) : C’est pas possible Andie !!
Andie : Chut, parles moins fort, je ne veux pas que tout le monde le sache.
Audrey (bassa un peu le ton) : Mais il faut le dire aux autres, il faut qu’on te protège au cas où. Et même le dire à la police !
Andie : Je ne veux pas embêter les autres avec ça, chacun à ses soucis. Et puis je suis sure que ce n’est qu’une plaisanterie de mauvais goût.
Audrey : Dis le juste à Tim alors, comme ça il restera dormir chez toi, il sera ton garde du corps. Je ne comprends pas que les gens puissent autant se révolter comme ça. Ce n’est juste qu’une pièce, rien à avoir avec la réalité…
Andie : Il y a des fous partout…  

3ème partie 

La soirée continuait, les verres descendaient petit à petit, les discussions allaient bon train, quand tout à coup une personne cria « au feu ». Les clients paniquaient et commencèrent à se bousculer pour sortir. On vit Dawson emmener Jen par la main vers la sortie, puis Audrey courut en poussant un peu les gens, Tim prit Andie par le poignet, mais elle ne bougeait pas, pétrifiée.  Puis elle sortit de son état de confusion, et sortit à son tour. Dehors, tout le monde regardait le feu consumer le bar.
Pacey : Vous avez vu Joey et son patron ?
Dawson : non mais peut être qu’ils appellent les secours ou autre, non ?
Pacey : T’es sur ?
Dawson : non…
Pacey et Dawson se dirigèrent vers la porte du bar et appelèrent Joey. Tout le monde était sorti, le feu crépitait, des poutres enflammées tombaient au sol, et ils entendirent une petite voix venant de derrière le comptoir, derrière la porte de la réserve.
Joey : on est là, l’accès est bloqué. (Toussa)
Pacey : Attention, derrière !!
Pacey essaya d’enfoncer la porte à coups d’épaule, et de coups de pied. La porte vacillait mais ne cédait pas. Dawson prit une chaise, et enfonça la porte avec, et réussit à l’ouvrir. Dawson et Pacey tendaient la main à Joey.
Joey : mon patron est coincé, sa jambe est bloquée.
Le patron/Mark : partez ! Ne vous en faites pas pour moi.
Joey : non on ne va pas vous laisser là. (Toussa)
Pacey essaya de tirer Mark pour décoincer sa jambe. 

Pendant ce temps, dehors…
Audrey : Quelqu’un a appelé les secours ?
Un personne/Mike : oui, ils arrivent.
Andie : C’est ma faute… (Complètement anéantie)
Mike : comment ça votre faute ? C’est vous qui avez mis le feu ? (Agressif)Audrey : Hey ! Non elle n’a pas mis le feu ! Et arrêtez de l’agresser, elle n’a rien fait.
Mike : Pourquoi elle dit que c’est ça faute alors ?
Audrey : Ce n’est pas de ta faute, Andie. Allez viens…
Audrey amena Andie un peu à part. Les gens commençaient à la regarder d’un drôle d’air, et chuchotaient dans leur coin.
Mike (à sa femme en parlant d’Andie) : C’est pas la femme qu’on a vu dans les journaux, avec la pièce de théâtre.
Sa femme acquiesça, ils complotaient tous les deux.
Jen : ça m’inquiète qu’ils ne soient pas revenus…
Tim : Ne t’en fais pas, ils vont arrivés.
Jen : C’est trop dangereux.
Elle alla vers la porte.
Jen (cria) : Dawson !!!
Au loin elle entendit :
Dawson : On arrive !!
Dawson apparut en tenant par-dessus son épaule, Joey, qui avait du mal à marcher, vraiment mal. Ils sortirent du bar, en reprenant leur respiration.
Jen : Et Pacey ?
Dawson : Il essaye de sauver le patron, mais il est coincé…
Jen : Il va mourir alors, il faut que je lui parle.
Dawson : Mais non, il ne va pas mourir. Et tu ne vas rentrer au milieu des flammes pour parler à inconnu.
Jen : Mais c’est mon Pacey…
Dawson ne comprenait pas mais il retenait Jen pour l’empêcher de rentrer… 
Les pompiers arrivèrent, commencèrent à éteindre le feu. Dès qu’ils apprirent qu’ils restaient deux personnes à l’intérieur, deux pompiers rentrèrent.  Quelques minutes après, ils ressortirent avec Pacey un peu brûlé, évanoui. Les infirmiers le transportèrent. Puis les pompiers retournèrent quelques minutes dans le bar et ramenèrent Mark, le patron du bar, très brûlé. Les infirmiers essayèrent de réanimer Mark, mais il mourut. Joey pleura dans les bras de Dawson.   
Pacey était blessé, il avait frôlé la mort, mais il allait s’en sortir, affirmèrent les infirmiers pour rassurer les gens puis partirent en l’emmenant dans l’ambulance.  
Pendant ce temps, Mike parlait au policier.
Mike (parla fort pour que tout le monde entende) : C’est elle, Andie McPhee. Elle a dit « C’est ma faute ». Je suis sure qu’elle a allumé le feu.
Tim : Mais non ce n’est pas elle, j’ai tout le temps était au près d’elle, elle n’a pas allumé de feu.
Mike : Si c’est elle, elle l’a avoué !! Ou peut-être que c’est toi, et elle a voulu te protéger…
Tim (en colère) : Tu me cherches ? Je vais te refaire ton portrait il n’y a pas de problème…
Tim allait le frapper, mais le policier le retenu. Il prit les dépositions de tout le monde, et Andie dût raconter qu’elle avait reçu une lettre de menace. Tout le monde se calma… Mais on ne sut pas l’auteur de lettre, ni celui qui avait allumé l’incendie.  

Pendant ce temps, Dawson voulait des explications avec Jen.
Dawson : MON Pacey ? Qu’est ce que ça veut dire Jen ? Tu es amoureuse de Pacey ? Je me souviens maintenant, je t’avais vu avec lui, mais je l’avais occulté… Et je comprends mieux quand t’as voulu partir du bar quand tu l’as vu, tu as fais celle qui ne le connaissait pas, tu m’as menti.
Jen : Je sais que j’ai fais une erreur, que je n’aurais jamais du te mentir mais pardonne moi.
Dawson : T’es avec lui ? Ou t’es avec moi ?
Jen : Je suis avec toi, mais j’étais avec lui avant… enfin pendant que je t’ai rencontré, ce n’était pas clair entre lui et moi, enfin je n’ai jamais donné d’explication, je n’ai pas donné de nouvelle pendant un moment.
Dawson : il faut que tu règles cette histoire une bonne fois pour toute. Et que tu choisisses… Parce que tu as l’air de tenir à lui, pour réagir de cette manière. Et je n’aime pas ça…
Jen : Dawson….
Dawson : Va le voir à l’hôpital.
Dawson partit.   

4ème partie
 
A l’hôpital Jen frappa à la porte de la chambre de Pacey, et rentra. Pacey était allongé dans un lit et Joey lui parlait.
Jen : oh pardon !
Et elle referma la porte. Elle resta dans le couloir, mais la porte se rouvrit tout de suite après. Joey en sortit.
Joey à Jen : il est à toi.
Jen fit une tête d’étonnement et rentra dans la chambre.
Jen : Hey ! ça va ?
Pacey : Comme un homme qui joue trop avec le feu, mais ça va (sourit)
Jen : T’es brûlé à la jambe ?
Pacey : Oui sur les deux jambes, et le reste ça va. Tu es venu pour voir mes belles cicatrices ?
Jen : Je voulais t’appeler…
Pacey : Mais tu ne l’as pas fais. J’ai compris Jen, je sais que tu es avec un autre. Dawson c’est ça ?
Jen : Oui… (Avec une petite voix)
Pacey : et j’ai bien vu que tu m’évitais ces derniers temps, alors je ne suis pas allé vers toi. Notre histoire est finie, la page est tournée.
Jen : Avec Joey ?
Pacey : peut-être avec Joey, ou peut-être avec une autre, peu importe…
Jen : Peu importe ? Mais tu prends n’importe quelle fille pour m’oublier ?
Pacey : Ne me fais pas une crise, ce n’est pas le moment, c’est trop tard Jen. Oui je vais sans doute sortir avec une autre fille, mais je t’ai déjà oublié Jen, depuis longtemps. Tu es avec Dawson maintenant et vous allez vous marier non ? Alors soit heureuse.
Jen : oui… 
Jen était déçue que Pacey l’ait oublié aussi vite, après ce qu’ils avaient vécu. Mais elle ne pouvait pas lui en vouloir, c’était sa faute si leur histoire était terminée. Au lieu d’affronter la rupture, elle avait simplement fui. Elle l’embrassa sur le font et partit. Joey réapparut à la porte avec deux mugs à la main.  
Joey : J’ai du chocolat chaud, ça te dit ? Ils ne sont pas aussi bons que ceux je sers, enfin servais dans mon café, mais bon ils feront l’affaire.
Pacey : merci (et prit le chocolat chaud)Alors tu vas faire quoi maintenant ? Tu vas chercher une autre place de serveuse ?
Joey : Je ne sais pas… de toute façon je faisais cela juste pour arrondir mes fins de mois. J’espère que mon livre va sortir et que je gagnerais plein de sous. Pacey : Il parle de quoi ton livre ?
Joey : D’une petite fille qui passait son temps à enquiquiner un garçon.
Pacey : C’est tout toi ça.
Joey : Non ce n’est pas moi, c’est une fiction, un roman.
 Pacey fit la moue.
Joey : Bon d’accord je suis un peu comme ça. Enfin je me suis basée sur mon enfance, mais après j’ai tout inventé.
Pacey : Faudra que je le lise alors.
Joey bougea, et renversa le chocolat sur Pacey.
Joey : oh pardon, désolée.
Pacey : Tu as tenté de me brûlé d’avantage, c’est ça ?
Joey : Non, je n’ai pas fais exprès.
Joey essuya avec une serviette,  Pacey dut se mettre torse nu. Joey rougit et détourna la tête. Pacey rabattu le drap sur lui.
Pacey : Je t’ai vu rougir, Potter, je te plais ?
Joey : N’importe quoi… comment un garçon comme toi pourrait me plaire. Tu fais tout pour m’exaspérer.
Pacey sourit.  

Quelques jours ont passés, la rue du drame a bien changé. Il y a un cinéma à la place. Dans la salle, Joey et Pacey sont assis, le film est terminé. Ils s’embrassent langoureusement.
Dawson (Toussa) : hum hum !!
Joey : Oh Dawson ! (Se leva d’un bond) ton film était sensationnel. Félicitations ! J’en ai encore les larmes aux yeux. (S’essuya la joue d’un revers de main).
Pacey : oui il était vraiment bien, je n’ai jamais vu un film aussi poétique, romantique, enfin il manque quelques paires de seins mais bon…
Joey : Mais non, il y a pas besoin de voir une jolie fille dénudée dans un film.
Dawson : Bon alors si le film vous a plu !
Joey : Vivement le prochain ! Puisqu’ils sont toujours de mieux en mieux ! Tu m’étonneras toujours Dawson !
Joey prit Dawson dans ses bras, et sourit à Pacey.


Fin
Classement: 6 ème place
Auteur: Kystis
Note: 13,7
Commentaires du jury :
>> sorsha : Le texte manque de consistance et de détails (description des caractères, des lieux, des sentiments), le style est donc assez léger. Les éléments demandés sont présents mais ils se succèdent sans vraiment de cohérence et d’approfondissement, ils ne sont que des prétextes. L’histoire se lit bien malgré des erreurs d’orthographe et quelques incohérences historiques.

>> carolin : L'histoire est bien trop rapide pour ne pas dire bâclée. Il n'y a pas assez d'explication et de description, les dialogues ne font que s'enchainer. L'événement historique est juste évoqué et n'a pas spécialement de conséquence sur l'histoire.
C'est dommage car il y a des scènes sympas comme quand Pacey taquine Joey et qu'elle monte sur scène.

>> joey1993 : en général les éléments internes sont bien respectés sauf les 2 plus importants : le début n’est pas un événement précis et la fin n’est pas au même endroit qu’au début. L’histoire est un peu rapide et certains points mériteraient d’être approfondis : le théâtre est une bonne idée qu’il aurait fallu développer (ça aurait pu être le début du P/J) et justement la « conclusion » P/J : ils se chamaillent et quelques jours après ils « s’embrassent langoureusement » au cinéma (c’est pas trop dans le style Joey, même si tu pouvais tout à fait changer les caractères des personnages) ce qui donne une impression de fin trop rapide, limite fait à la va-vite, on a l’impression qu’il manque quelque chose.
Ecrit par Joey1993 
Ne manque pas...

Illustration pour le sixième numéro d'HypnoMag avec Graham Patrick Martin en couverture.
HypnoMag | Découvre le numéro 6 !

Le quartier The Good Doctor ouvre ses portes sur HypnoSeries
Nouveau quartier | Vidéo d'ouverture

Activité récente

Répliques dawsonniennes
Aujourd'hui à 00:42

Photo du mois
Hier à 23:45

Pendu
15.11.2017

Débats
10.11.2017

Les vidéos de Kerr Smith
Aujourd'hui à 00:38

Les vidéos de Ken Marino
Aujourd'hui à 00:38

Vidéos Diverses Cast
Aujourd'hui à 00:35

Actualités
The Other Two | Ken Marino - Commande

The Other Two | Ken Marino - Commande
La chaîne Comedy Central a commandé une première saison de la série The Other Two créée par Sarah...

Dog Days | Ken Marino - Filming

Dog Days | Ken Marino - Filming
Le film Dog Days réalisé par Ken Marino est actuellement en tournage.  Finn Wolfhard, Nina...

50 Nuances plus Claires | Dylan Neal - Affiche + Trailer

50 Nuances plus Claires | Dylan Neal - Affiche + Trailer
L'affiche et le trailer du film Cinquante Nuances plus Claires réalisé par James Foley ont été...

Pose

Pose
L'acteur James Van Der Beek (Dawson) a été engagé pour jouer dans la série Pose, créée par Ryan...

James Van Der Beek victime de harcèlement

James Van Der Beek victime de harcèlement
Depuis le scandale Harvey Weinstein, les acteurs victime de harcelement sexuel sortent du silence...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoPromo

arween, Hier à 11:21

Bonjour ! Nouveau sondage sur The Walking Dead ! N'hésitez pas venir voter pour le personnage que vous aimeriez voir dans un spin-off !

grims, Hier à 11:30

Le quartier The Tudors vous propose un nouveau sondage !

grims, Hier à 11:30

Et si on fêtait Thanksgiving à la cour? Drôle d'idée bien sûr, mais essayons juste de savoir pour quoi Henry remercierait ?

grims, Hier à 11:30

Nous vous attendons nombreux

CastleBeck, Aujourd'hui à 05:19

Quel est le moment le plus fou de Riggs? Venez-nous le dire en votant au sondage du quartier Lethal Weapon

HypnoBlabla

Locksley, Hier à 13:48

Bonjour Malice825 : désolée pour ce petit désagrément sur notre page d'accueil, ça se produit de temps en temps...

Locksley, Hier à 13:48

... et jusqu'ici, nous n'avons pas encore réussi à solutionner ce problème.

Locksley, Hier à 13:49

Quand ça se produit, inutile de recharger 5 fois ta page, ça se remet en place tout seul au bout de quelques minutes

Locksley, Hier à 13:49

Bonne journée !

Supersympa, Hier à 15:21

Bonjour z'à toutes z'et à tous !

Viens chatter !