HypnoFanfics

Wait For You

Série : Chicago P.D.
Création : 01.06.2017 à 15h42
Auteur : diana62800 
Statut : Active

« Un nouveau membre, Alex, arrive dans l’équipe à la demande de Voight, mais Alex n’est pas inconnue pour Jay et Mouse. Vont-ils arriver à travailler ensemble alors que leur passe refait surface ? » diana62800 

COMMENTER CETTE FANFIC

Cette fanfic compte déjà 151 paragraphes

Afficher la fanfic

L’équipe est réunie autour du tableau qui est rempli de plusieurs photos et d’annotations… 


- Alors qu’est-ce qu’on a ? Demande Hank les mains dans ses poches qui sort de son bureau. 
- Le nom de la jeune fille qu’on a retrouvé est Lena Marzin, 19 ans. Elle est arrivée en Amérique il y a six mois pour soi-disant participer à un programme d’échange. Commence à dire Erin. 
- J’ai appelé sa famille, aucun d’eux n’a eu de nouvelles d’elle depuis qu’elle est monté dans l’avion. Dit Adam. 


Tous les regards se portent sur Adam. 


- Tu parles italien ? Demande Kevin surpris. 
- J’ai des talents cachés. 
- Ils sont bien cachés. Lance Kim moqueuse. 
- Bon d’accord, j’ai demandé à Lombardi des stups de m’aider un peu. 
- Je me disait aussi. Souffle Erin en souriant. 


L’équipe rigole à l’exception de Hank qui a maintenant ses bras croisés contre sa poitrine. 


- Bien, si vous avez fini, on va pouvoir continuer. 


Chacun fait part de ce qu’il a trouvé. 


- Susan Brody. Lance Jay en arrivant avec Mouse qui le suit de près. 


Il colle la photo de Susan sur le tableau et inscrit son nom, prénom et son âge juste en dessous. 


- C'est qui ? 
- Une mule qui « travaillait » avec Lena avant d’arrêter. Lena nous a dit que Susan faisait une dernière livraison avant d’arrêter. C’était il y a quatre mois… 
- Elle a dit où on pouvait la trouver ? 
- Elle se trouve en cure. 
- Quoi ?! 
- Il y a quatre mois, elle a décidé de reprendre sa vie en main et de se soigner. 
- Quel centre ? 
- Le « Haymarket Center ». Avoue Jay en regardant Voight. 
- J’y vais. Lance Erin. 
- Je t’accompagne. Dit Brittany. 
- Alors là même pas en rêve. 
- Non. Lance Voight en haussant légèrement la voix. 
- Hank !!! 
- Erin, j’ai dit non. Je vais y aller, Halstead, tu viens avec moi. 
- Okay. 
- Quant à vous, trouvez tout ce que vous pouvez sur Susan Brody. 


L’équipe acquiesce d’un hochement de tête et se remet au travail. 

Voight et Jay sont en voiture pour se rendre au Haymarket Center. 


- C’est sympa d’avoir rien dit aux autres. Souffle Jay en se concentrant sur la route. 
- Je fais ça pour Alex. Comment elle va ? 
- Je l’ai vu hier après-midi, ça peut aller mais elle a hâte de sortir. J’ai parlé aux personnes qui travaille là-bas et ils disent qu’elle est très réservée. 
- Alex, réservée ? 
- On a du mal à y croire quand on la connait. 


Voight hoche la tête. 


- Je peux te poser une question ? 
- Vas-y. 
- Quand vas-tu la virer ? 
- Qui ? Alex ? 
- Non, si tu la vires, je pars avec elle. 
- Rassure-toi, j’ai pas l’intention de la virer. Répond Voight en souriant. 
- Tant mieux. Je parlai de Brittany, tu vas la virer quand ? 
- Bientôt, j’attends que le nouveau lieutenant que j’ai demandé arrive. 
- Il ou elle n’est pas cinglé et ne va pas envoyer l’un de nous en prison ?! Ou essayer de nous tuer ?! 
- Non, en tout cas, j’espère pas. Écoute, je ne savais pas qu’elle s’en prendrait à toi, parce que je l’aurai jamais intégré à mon équipe. 
- Je sais et ce nouveau lieutenant, il arrive quand ? 
- J’en sais rien. 
- Tu pourrais la mettre dehors avant qu’elle soit remplacée, de tout façon, elle vient plus sur le terrain avec nous. 
- Elle te met hors que toi, j’ai l’impression ?! 
- Je me suis retrouvé en taule pendant deux mois à cause d’elle, tu sais ce que c'est que de se retrouver en prison pour un flic ? 
- Oui, je sais… 
- Mais heureusement qu’Alex a des contacts parmi les détenus, sinon, je me serai retrouvé plus d’une fois aux urgences. 
- Comme elle le dit très souvent : Faut pas toucher à son Jay. 


Jay émet un petit sourire en imaginant sa russe dire ça et ils continuent à parler pendant le reste du trajet. 

Alex est dans sa chambre en train de faire du yoga. Debout sur une seule jambe, elle tient l’autre avec sa main droite, elle inspire et expire profondément quand la porte s’ouvre d’un seul coup et lui fait perdre l’équilibre. 


- Alex, il faut que tu m’aides !!!! Lance une jeune femme en entrant en trombe dans la chambre. 
- Susan !!!! Combien de fois je t’ai dit de frapper avant d’entrer. Dit la détective en se relevant. 
- Désolée, je savais pas que tu faisais du yoga. Répond Susan en fermant la porte derrière elle. 
- C’est Alice qui me l’a conseillé pour me calmer. 
- Et ça marche ? 
- Oui sauf quand une personne déboule en plein milieu de ma séance. 
- Excuse-moi, je repasserai un peu plus tard. 
- Non reste puisque t’es là. Qu’est-ce qui t’arrives encore ? 
- C’est Price, il est là. 
- Qui ? 
- Price, mon dealer, mon souteneur… Appelle ça comme tu veux. 
- Le type pour qui tu passais la drogue ? 
- Oui, il est là. 
- Comment il t’a retrouvé ? 
- J’en sais rien. Tu peux m’aider ? 
- Oui mais je sais pas comment faire pour l’empêcher de t’approcher. 
- J’e t'en prie Alex, il faut vraiment que tu m’aides. Lance-t-elle hystérique. 
- Je vais t’aider mais tout d’abord, il faut que tu te calmes. 
- Je suis calme mais je donne pas cher de ma peau quand… Dit-elle en ouvrant la porte et en la refermant aussi vite. 


Susan prend une chaise et la met contre la porte pour la bloquer. 


- Susan !!!! Susan !!! Arrête !!! Tu me fous la trouille. 
- Oh non… 
- Okay, respire sinon, tu vas nous faire une attaque. 
- Il est là, il sait où je suis et il est armé. 
- Quoi ? 
- Il a un flingue dans les mains. 
- C’est pas vrai !!! 


Alors qu’Alex remet ses chaussures, Price donne des coups à la porte. 


- Susan, je sais que t’es là !!! Ouvre la porte ?! Crie Price en tambourinant à la porte. 


Alex pousse Susan contre le mur et pose sa main sur sa bouche. 


- Tu dis rien. Murmure Alex à l’oreille de Susan. Je vais retirer ma main mais pas un bruit. 


Susan hoche la tête. Alex prend son portable qu’elle cache dans sa taille d’oreiller et compose rapidement le numéro de son détective préféré. 


- Jay, c’est Alex… Il faut que tu viennes au centre… Il y a un type armé ici… Murmure-t-elle. 


On entend plusieurs coups de feu provenir de l’extérieur de la chambre. 


- … Oui… Jay dépêche-toi s’il te plait… D'accord… 


Elle raccroche et le remet où il était. 


- Ils sont en chemin mais pour l’instant, tu restes calme parce que si tu paniques, je vais m’énerver et vaut mieux éviter… 
- T’es flic, t’as une arme ?! 
- Oui, elle est chez moi bien au chaud. Je pensais pas que j’en aurai besoin ici. 
- Il va nous tuer… Il va nous tuer… 
- Dis pas ça. 
- Il est dingue ce type. Je l’ai vu fracasser la tête d’un mec tout ça parce qu’il l’avait regarder d’un peu trop près. 


Price continue de frapper à la porte. 


- Dég… Commence à dire Susan avant qu’Alex pose sa main sur sa bouche. 
- Tais-toi, tu veux finir à la morgue ?! Je vais de nouveau enlever ma main et si tu l’ouvres encore une fois, je t’assomme. Compris ? 


Susan acquiesce positivement de la tête. 


- Okay et pas un mot. Chuchote la détective avant d’enlever sa main. 


Susan fait quelques pas alors que Price continue à s’acharner pour ouvrir cette porte à tout prix. 

Une voiture arrive en trombe devant le centre, Voight et Jay y en sortent avec leur arme à la main. Ils courent jusqu’à la porte et entrent. 

Price donne des coups de pieds dans la porte et arrive à la casser. 


- Enfin !!! Dit Price calmement. 


Alex se place devant Susan. 


- Tu restes derrière moi !!!! 
- D’accord. 


Price avance vers les deux jeunes femmes. 


- Ne la touchez pas, c’est compris. 
- Et qui va m’en empêcher ? Toi ? 
- Oui et vaut mieux éviter de m’énerver. 
- Je m’occupe de ta nouvelle amie et ensuite tu viens avec moi Susan. 
- J’irai nulle part avec toi. 


Price est juste en face d’Alex, elle le repousse. 


- Je vous ai dit de pas vous approcher de Susan. 
- Et si t’allais voir ailleurs chérie. 
- Et si je te mettais une dérouillé chéri. 


Il prend la détective par la gorge et la plaque contre le mur. Susan se recroqueville dans un coin de la chambre. 


- Tu peux toujours essayer. 
- D’accord. 


Alex lui donne un coup de poing en plein visage que Price lui rend. Les deux se battent pendant que Susan pleure. Après avoir mit les membres du centre à l’abri, Jay et Voight arrivent. 


- Alex !!! 


Jay prend Price par les cheveux, le plaque à terre et braque son arme vers lui. 


- Bouge pas. Dit Jay. 
- Je m’occupe de lui. Lance Voight en le prenant par son t-shirt pour le mettre debout. 


Il lui donne un coup dans le ventre. 


- Jay !!! 


Jay la prend dans ses bras et Alex ressent son étreinte. 


- Ça va ? 
- Oui. 


Alex s’écarte. 


- T’es sûr ? 
- Ça va, je t’assure. 
- T’es qui toi ? Demande Voight. 
- Il s’appelle Price. Avoue Alex. 
- Tu le connais ? 
- Non, c’est la première fois que je le vois. 
- Alex, est-ce que tu sais où on pourrait trouver Susan Brody ? 
- Oui, tourne ta tête vers la gauche. 


La détective hoche positivement de la tête et Voight emmène Price à l’extérieur pour le cuisiner à sa manière tandis que les secours arrivent pour s’occuper des blessés. Alex s’approche de Susan. 


- Susan, c’est bon, il est plus là. 
- T’es sûr ? 
- Oui. 


Susan se relève avec l’aide de la russe. 


- Susan, je suis le lieutenant Halstead et j’aurai quelques questions à vous poser. 
- C’est lui Jay ? Demande Susan à Alex. 
- Le seul et unique. Avoue Alex en regardant amoureusement Jay. 
- Ravie de vous rencontrer enfin, Alex n’arrête pas de parler de vous à longueur de journée. 


Ils se serrent la main quelques secondes. 


- Ah bon ?! 
- Oh que oui. 
- Je croyais que tu parlais à personne ici. 
- Quoi ? 
- J’ai demandé à plusieurs personnes qui travaillent ici. 
- Ah d’accord, je comprend mieux. C’est parce que je refuse de parler pendant mes séances. 
- Ça doit être ça parce que ça me paraissait bizarre. 
- Tu peux faire confiance à Jay, c’est une personne de confiance. Lance-t-elle à Susan. 
- D’accord. 


Jay pose ses questions et Susan répond avec précision. Une fois fini, elle laisse les deux amoureux seuls. Dès que la porte se ferme, Jay prend la russe dans ses bras et l’embrasse avec passion. 


- Merci. Souffle-t-elle dans un murmure. 
- Pourquoi ? 
- Pour m’avoir sauvé la vie. J’ai bien cru qu’il allait me tuer. 
- Et bien compte sur moi pour te garder en vie. T’es sûr que ça va ? 
- Je vais très bien. 
- Et notre mini nous ? 
- Jay, on va bien tous les deux. 
- Ça serait plus prudent si tu te faisais examiner. 
- C’est pas la… Tu serais soulagé si je le faisais ? Demande-t-elle en voyant le visage sérieux de son fiancé. 
- Oui, très. Alex, fais-toi examiner par un médecin s’il te plait ?! 
- Okay. J’irai le voir tout à l’heure. 
- Non, non. Vas-y maintenant. 
- Jay, ne… 


Jay lève les sourcils. 


- D’accord, j’y vais. Tu veux venir ? 
- Je te suis. 


Alex, suivie de Jay, va à l’infirmerie. 


- Mais ne t’’énerve pas, s’il est pas là et qu’il s’occupe des blessés. 
- Promis. Normalement, les secours s’occupent des personnes qui ont été touché mais pour l’instant, tout ce que je veux, c’est que tu penses à toi et à notre mini nous. 


Alex hoche la tête parce qu’elle sait que Jay est aussi têtu qu’elle.


diana62800  (28.07.2019 à 00:21)
Message édité : 04.01.2021 à 23:46

Alex, accompagné de Jay, arrive à l’infirmerie du centre, elle frappe à la porte et l’ouvre. 


- Bonjour Alex. 
- Bonjour docteur. Je vous dérange. 
- Pas du tout. Entre. Dit-il en se levant. 


Ils entrent tous les deux et Jay ferme la porte derrière lui. 


- Je vous présente Jay, Jay voici le docteur John Veborn. 


Les deux hommes se serrent la main. 


- Qu’est-ce que je peux faire pour toi ? 
- J’aurai besoin de me faire examiner. 
- Maintenant ? 
- Oui. 
- Qu’est-ce qui se passe ? 
- Vous avez entendu les coups de feu ? 
- Oui. Toutes les victimes ont été prise en charge et sont maintenant à l’hôpital. J’aurai voulu y aller mais il faut toujours un médecin ici. 
- Tant mieux. Pour faire court, le type armé s’en est pris à moi et m’a bien « bousculé » et mon fiancé, ici présent, veut absolument que je vois un médecin. 
- C’est juste par précaution. 
- Il a raison. Allonge-toi. Dit-il en montrant le lit derrière le couple. 


Alex s’allonge et Jay s’assoit sur un tabouret à roulette avant de prendre la main de sa fiancée dans la sienne. Le médecin dépose du gel sur le ventre d’Alex qui commence à s’arrondir. Cette dernière sursaute au contact du gel. 


- Je crois que je m’y ferai jamais au gel… 


Les deux hommes sourient. 


- Tu en es à combien ? 
- J'en suis à mon troisième mois. 
- Okay. C’est ton deuxième ? 
- Oui. Comment vous le savez ? 
- Alex, je suis médecin depuis plus de quinze ans, j’ai l’habitude et ça se voit. 


Elle lui sourit. 


- En tant que médecin, j’évite de faire des promesses mais si on réussit à détecter un pouls, rien ne devrait empêcher ton bébé… Enfin, je veux dire votre bébé de naître en pleine forme. 


Le médecin prend la sonde et la fait glisser sur le ventre de la détective. L’inquiétude se lit sur le visage et dans le regard du couple… Jusqu’à ce que le cœur de leur bébé se fasse entendre, les futurs parents poussent un soupir de soulagement. 


- Votre bébé se porte à merveille, il est très solide. 
- Comme sa maman. Lance Jay ému en regardant Alex qui l’est tout autant. 


Jay approche son visage et colle son front contre celui de la jeune femme en souriant. Il dépose en tendre baiser sur ses lèvres. 


- Je t’aime. Murmure-t-il. 
- Je t’aime aussi. Répond Alex de la même façon. 


Ils se sourient l’un l’autre... 

L’équipe se trouve toujours au bureau en train de travailler quand Voight arrive avec Price, menotte aux poignées et bien amoché. 


- Kevin, met le moi dans la cage. 
- Tout de suite patron. 


Kevin prend Price et l’emmène en bas. 


- C’est qui ? 
- Price, de son vrai nom Patrick Hart, il a ouvert de feu en blessant huit personnes au Haymarket Center. 


En entendant les paroles de Voight, le sang de Mouse fait deux tours en pensant qu’Alex pourrait être touché. 


- Où est Jay ? Demande Mouse. 
- Il est resté là-bas pour parler avec Susan. Et vous, vous avez du nouveau ? 


L’équipe fait part de leur découverte à leur sergent. 


- Notre ami qui est dans la cage a un casier bien chargé : Agression, braquage, arnaque, cambriolage, violence en réunion… 
- Un véritable enfant de cœur. 
- J’ai fait des regroupements avec les noms qu’on a, il y a aucune concordances. 
- Moi j’ai peut-être quelque chose… Annonce Mouse. 
- On t’écoute. 
- J’ai fouillé du côté de sa famille et j’ai trouvé quelque chose du côté de sa mère, Hilary Drayer. Elle a été marié plusieurs fois et l’un des ses ex-maris, Oliver keys, a payé les caution de Hart. 
- Combien ? 
- Toutes et c’est pas tout… Il a été arrêté plusieurs fois pour trafic de drogue mais n'a jamais été condamné. 
- On va aller lui rendre une petite visite, t’as l’adresse ? 
- Je te l’envoie. 


Toute l’équipe va se préparer et Mouse s’approche de Voight. 


- Comment va Alex ? 
- Bien, je suppose. 
- Je suis au courant pour son problème de… De drogue. Avoue Mouse après avoir vérifié que personne n’écoute. 
- Elle va bien, elle a été un peu secoué par ce malade mais ça va… Jay est avec elle. 
- Tant mieux… J’ai eu peur l’espace d’un instant… Qu’elle soit blessée… 
- Elle est solide, elle en a vu d’autres depuis sa naissance et c’est pas ce type qui va lui faire peur. 
- Ça, c’est sûr… 


Voight va rejoindre les autres en bas. Enfin prête, l’équipe monte dans les voitures alors que Brittany remonte à l’étage, va dans les vestiaires pour aller dans le casier d’Alex et déposer quelque chose à l'intérieur... 

Mouse est au sous-sol et reste en contact avec l’équipe via la radio. Brittany rejoint Greg. 


- Salut. Lance-t-elle enjouée. 
- Ah c’est toi !!! Répond Mouse sèchement. 
- Et oui. Je suis venue te tenir compagnie. 
- Tu peux retourner à l’étage, 
- Je préfère rester avec toi. 
- Moi pas. 


Brittany s’approche de Mouse et s’installe à ses côtés. 


- Tu sais que t’es plutôt mignon. 
- À quoi tu joues ? 
- À rien. 
- C’est ça… 
- Écoute Greg, je me suis dis qu’on pourrait peut-être passer plus de temps ensemble, qu’est-ce que tu en penses ? 
- T’as pas réussi à avoir Jay alors maintenant t'essayes avec moi ?! 
- Mais pas du tout et en plus t’es plus à mon goût que lui. 
- Pourquoi ? Parce qu’il veut pas de toi et qu’il t’a repoussé ? 
- Arrête de penser du mal de moi, je veux juste qu’on passe du bon temps tous les deux. Dit-elle en s’installant sur les genoux de Mouse. 
- Laisse-moi tranquille. 
- Me dit pas que je t’intéresse pas. Souffle-t-elle à son oreille avant de l’embrasser sur la joue. 
- Sors d’ici. 
- Pourquoi ? On est bien ici. 
- C’est ce que Jay t’a dit ? 
- Pourquoi tu parles de lui ? 


Elle l’embrasse sur l’autre joue. 


- Je veux juste prendre du bon temps avec toi, on est deux adultes consentants. 
- Toi, peut-être mais pas moi. 
- C’est ce que tu dis pour l’instant. 


Mouse la relève brutalement et se lève. Il lui prend les poignées violemment. 


- Arrête ton petit jeu, c’est clair. 
- Tu dois être tellement sauvage au lit, Kate a de la chance. 
- Dehors, okay… Dehors. Hurle-t-il en mettant Brittany à la porte avant de la fermer. 


Il souffle quelques secondes pour se calmer et retourne s’asseoir. Brittany est contente de son petit numéro et remonte à l’étage. 

Jay et Alex marchent main dans la main dans les couloirs du centre. 


- Et nous revoilà au point de départ. Annonce Alex. 
- Merci beaucoup pour la visite, c’est très… 
- Barbant ? Ennuyeux ? 
- J’allais dire très intéressant. 


Alex s’arrête et se place juste en face de Jay. 


- J’ai pas envie de passer une autre journée et une autre nuit sans toi Jay. 
- Je le sais mon cœur… Tu peux me croire, je le sais... Lui répond Jay en la prenant dans ses bras. Mais rappelle-toi de ce que tu m’as dit hier. 
- Que si tout se passe bien, je pourrai sortir le mois prochain. 
- Je sais que c’est dur mais tu vas y arriver. 


Elle s’écarte légèrement de son fiancé pour appuyer ses lèvres sur les siennes. 


- Tu me manques tellement Jay... J'en peux plus d'être loin de toi... 
- C'est pareil pour moi. Murmure-t-il avant de l’embrasser tendrement. 


Alex approfondi leur baiser. 


- Ça m’a fait très plaisir de te voir. 
- Moi aussi. Tu passeras le bonjour aux autres. 
- Je le ferai avec plaisir… Ah, avant que j’oublie encore une fois, Erin n’arrête pas de me parler d’une lettre que tu dois lui donner. 
- Oh merde, j’ai complètement oublié de lui donner. Dis-lui que je la lui donnerai à mon retour. 
- D'accord et c’est pourquoi cette lettre ? 
- Elle veut faire la formation pour devenir maître-chien et elle m’a demandé une lettre de recommandation pour son dossier d’admission. 
- Elle va quitter l’unité alors qu’on est en sous-effectif ?! Elle est gonflée.  Pourquoi t’as accepté de l’aider ? 
- Parce qu’Erin est une très bonne amie et que j’aide toujours mes amis quand je peux le faire. 
- T’es trop gentille. 
- Je sais, t'arrêtes pas de me le dire et ça me perdra un jour. 


Jay hoche la tête. 


- Il faut que j’y aille, les autres doivent m’attendre depuis un moment maintenant. 
- Okay. Dit la jeune femme d’un air triste. Embrasse Brooklyn pour moi et dis-lui que je pense très fort à lui. 
- Je te le promets. 
- Et dit à Sarah et Connor je suis vraiment désolée de pas pouvoir assister à leur mariage demain. 
- Sarah t’a rien dit ? 
- Non. 
- Connor et Sarah se marient plus demain… 
- Oh non, Sarah a la trouille, c’est ça ? 
- Non… 
- Je savais qu’elle allait avoir peur et tout annuler à la dernière minute. Écoute, va la voir et dit lui qu’elle et Connor s’aiment, qu’ils sont fait l’un pour l’autre et qu’elle risque de le regretter si elle se sépare de lui… Je me doutais qu’elle allait avoir peur… 
- Alex, c’est pas ça. 
- C’est quoi alors ? 
- Ils ont pas annulé leur mariage, ils l’ont seulement reporté. 
- Quoi ? Pourquoi ils ont fait ça ? 
- Parce que Sarah veut que tu sois là pour le jour le plus important de sa vie. 
- C’est vrai ? Demande-t-elle émue. 
- Oui. Avoue Jay en hochant la tête. 
- Sarah est vraiment un amour. 
- Tout comme toi. 


Ils s’embrassent avec passion. 


- Je t’aime mon cœur. 
- Je t’aime aussi mon ange. 
- Toi aussi je t’aime. Dit-il en posant sa main sur le ventre d’Alex. 
- Lui aussi t’aime. Lance-t-elle en posant sa main sur celle de Jay. 
- Je repasserai la semaine prochaine. 
- D’accord. Dit-elle d'une voix triste. 


Jay pose ses mains sur le visage de sa fiancée, l’embrasse à nouveau et sort du centre sans se retourner pour ne pas craquer devant elle. Alex a les yeux humides en voyant son détective sortir. Alice s’approche d’Alex. 


- Alex, tout va bien ? 
- Oui, ça va. Ment-elle. 
- Je vois que ça va pas. 
- Alice, je veux être seule. Avoue-t-elle en s’éloignant. 
- Alex... Alex… 
- Alice, n’insiste pas. 


Elle marche d’un pas rapide en larme sous le regard inquiet d’Alice.


diana62800  (06.08.2019 à 01:06)
Message édité : 05.01.2021 à 00:08

Jay est de retour au bureau et aperçoit Brittany qui est installée à son bureau. 


- Comment va notre très chère Alexandra ? 
- Quoi ? 
- Je demandais comment allait Alex. 
- Qu’est-ce que ça peut te faire ? 
- Je m’intéresse à ce qui peut lui arriver, je l’aime bien la petite russe  hystérique même si elle a essayé de me tuer plusieurs fois. 
- Dommage qu’elle est ratée son coup. 
- Soit pas aussi désagréable avec moi Jay. 


Jay ne répond pas. 


- Sinon, sa cure se passe bien ? 
- De quoi tu parles ? 
- Parce que tu penses que j’ai cru ce que tu nous as dit sur cette chère Alexandra et de son séjour en Russie pour aller voir son grand-père qui est très malade. Je sais qu’elle suit une cure de désintox. 
- Faut arrêter de raconter n’importe quoi mais c’est vrai que t’es une spécialiste dans ce domaine. 
- On dirait que tu m’en veux toujours pour ton petit séjour derrière les barreaux. 
- On peut dire ça comme ça. 


Elle se lève et s’approche de Jay pour se coller à lui. 


- Vu qu’Alex est absente pour encore quelques temps, parce qu’on se débarrasse pas du Fentanyl aussi facilement, ça t’intéresse un petit tête à tête avec moi ?! 
- Non et maintenant lâche-moi. 
- Je voudrai essayer de me faire pardonner et je connais un moyen de le faire. Dit-elle en soulevant le t-shirt de Jay. 
- Essaye avec quelqu’un d’autre. Lance-t-il en enlevant violemment les mains de Brittany. Je suis pas intéressé par toi. 
- On le sait tous que t'as la russe dans la peau mais je peux la remplacer pendant son absence. Ton lit doit être très froid la nuit. 
- Lâche-moi !!! 


Brittany lui répond avec un grand sourire. 


- Où sont les autres ? 
- Parti faire un peu de ménage chez… Chez je-sais-plus-qui et Greg est au sous-sol tout seul après m’avoir jeté comme une malpropre. 
- C’est ce que tu es… 
- Sois pas vexant s’il te plait. 


Jay la fixe méchamment. 


- Comment tu sais pour Alex ? 
- Je t’ai entendu parler d’elle avec Greg, tu devrais être plus discret la prochaine fois si tu veux pas que quelqu’un d’autre découvre ton petit secret. 
- Si tu savais comme j’ai hâte que tu dégages de nos vies. 
- Pourquoi ? Je suis très bien ici et je veux être là quand Alex reviendra. 
- Tu tiens pas à la vie on dirait… Tu risques de passer un mauvais quart d’heure quand elle découvrira que c’est toi qui la drogué. 
- J’y suis pour rien mais je connais la personne qui la rendu accro au Fentanyl. 
- C’est qui ? 
- Qu’est-ce que j’ai en échange ? 


Jay lève sa main pour lui donner une gifle mais s’arrête à la dernière seconde. 


- Me pousse pas à bout. Dit Jay avec rage. 
- Tu l’es déjà. 
- Qui ? Qui a drogué ma femme ? 
- Vous êtes pas encore marié, enfin si vous arrivez, un jour, à vous marier. 
- Qui ? Hurle Jay en prenant Brittany par la gorge. 
- Tu veux bien me lâcher ? 
- Non. Répond sèchement le détective. J’ai pas pour habitude de frapper les femmes alors répond-moi avant que je perde mon calme. 
- Je vais être sympa, je vais te mettre sur la piste, c’est une personne que vous connaissez tous les deux et que tu soupçonnerais même pas… Et qui travaille ici… Et c’est pas moi… Avoue-t-elle avec un sourire narquois sur les lèvres. 


Jay lui lance un regard noir. 


- Jay lâche-la !!! Lance Mouse en arrivant. 


Jay ne l’écoute pas et Mouse essaye d’enlever la main de son meilleur ami de la gorge de Brittany. 


- Elle en vaut pas la peine Jay… Arrête… Jay lâche-la s’il te plait… Pense à Alex… 


En entendant le prénom d’Alex, Jay enlève sa main. 


- Merci Greg. 
- Je l’ai pas fait pour toi et si t’allais faire un tour. 
- Nan, j’ai pas envie. 
- Je sors prendre l’air un moment, peut-être que ça va me calmer… Lance Jay en sortant par derrière. 
- Qu’est-ce que tu lui as fait ? 
- Rien, je t’assure. Je lui ai juste dit que je savais qu’Alex est en cure pour son problème de drogue et que je savais qui est responsable de son état. C’était pas la peine de se mettre dans un état pareil pour si peu… Il va la revoir sa russe complètement cinglée. 
- Alex est enceinte pauvre idiote. 
- Whoua… Et bien, il y en a qui perde pas de temps… Mais je suis pas sûr que la grossesse et le Fentanyl, soit un bon mélange. Elle va peut-être nous faire une fausse-couche. Dit-elle avec un grand sourire. 
- Tu rendrais service à tout le monde si tu quittais l’unité. 
- Je sais mais je préfère rester. Avoue-t-elle en retournant s’installer à son bureau. 


Mouse s’éloigne. Jay arrive en bas, énervé. Il voit un sac de boxe et commence à se défouler dessus… 


Flashback (Juin 1997) 


Jay et Alex sont chez le jeune garçon où la russe passe le week end. 


- Greg arrive vers quelle heure ? 
- Il viendra pas. 
- Pourquoi ? 
- Il est parti pêcher avec son père et ses frères. 
- C’est vrai ? 
- Oui. 
- Oh le pauvre… 


Jay sourit. 


- On risque d’en entendre parler pendant des mois. 


Ellen arrive vers les deux jeunes enfants, elle pose le plateau qu’elle a dans les mains sur la table basse du salon de jardin. 


- Madame Hals… Je veux dire Ellen… 
- C’est mieux. Dit-elle en souriant. 
- Je voulais vous remercier de m’accueillir chez vous pour le week end. 
- Alexandra, on te l’a déjà dit, tu es la bienvenue ici… Et si ça va pas chez toi, notre porte te sera toujours ouverte, t'es ici chez toi. 
- Merci beaucoup. 
- T’as pas à nous remercier. Jay, papa et moi, on doit s’absenter un moment. 
- D'accord. 
- Et William est chez Daria, ce qui veut dire que vous serez tout seul tous les deux… 
- Pas de problème. 
- Et ce qui veut dire aussi, pas de bêtises. 
- Oui maman. 
- Et pas de fêtes !!! 
- J'ai compris. 


Ellen embrasse Jay et Alex sur la joue et sort de la maison avec son mari. 


- Elle est vraiment adorable, t’as de la chance. Dit Alex en prenant un des verres posé sur le plateau. 
- C’est vrai que j’ai de la chance de ce côté-là mais Abby, ta mère est très gentille aussi. 
- Oui, elle l’est quand elle est sobre, ce qui se produit qu’une heure par jour… et par moment, c’est moins. 
- C’est pour ça que t’aimes venir ici ? 
- Oui. 
- Moi qui pensait que c’était pour mon charme irrésistible et mon regard envoûtant. Lance Jay avec ironie. 
- Oh, tu t’es dit ça ?! Demande-t-elle en souriant. 


Jay lui répond avec un grand sourire. 


- Alex ? 
- Oui. Répond Alex après avoir avalée une gorgé. 
- Est-ce que… Tu veux… J’aimerai… J’aimerai te… Te demander quelque chose mais c’est pas… C’est… 


Jay essaye de faire une phrase sans bégayer mais il a du mal. 


- Je t’écoute mais respire avant. 
- On se connait depuis longtemps tous les deux ?! 
- Depuis plus de trois ans. 
- C’est ça et on a appris à se connaître toi et moi. 
- Oui. Jay, qu’est-ce que t’essayes de dire au juste ? 
- Je voudrai bien qu’on… Qu’on sorte ensemble tous les deux ? 
- C’est ça que t’essaye de me dire depuis cinq minutes ? 


Jay hoche positivement la tête alors qu’Alex lui sourit. 


- Alors, qu’est-ce que t’en penses ? 
- Que t’es vraiment long à la détente. Oui Jay. 
- T’acceptes ? 
- Oui. 


Ils se rapprochent l’un de l’autre. Jay prend le menton d'Alex dans sa main et rapproche le visage de la fillette près du sien. Il pose ses lèvres sur les siennes et partage leur premier baiser qui timide et maladroit mais sincère. 


- C’était comment ? Demande Jay nerveux. 
- Bien. Très bien Jay.


Il pousse un petit soupir discret mais qu’elle remarque ce qui la fait sourire. 


- Je pensais que t’allais pas aimer, j’ai les lèvres et la bouche sèches et c’était mon premier baiser alors j’étais très nerveux et... 
- Jay, ça se voit à peine que t’es nerveux. Dit-elle sur le ton de la plaisanterie. C’était ton premier baiser et tu le partages avec moi ? 
- J’en ai eu envie depuis le premier jour où je t’ai rencontré. Je voulais que mon premier baiser soit avec toi et avec personne d'autre. 
- Pourquoi t’as attendu avant de te lancer ? 
- J’avais peur que tu me repousses. 
- J’aurai dit oui Jay. 
- Je veux te dire autre chose. 
- Je t'écoute. 
- C'est une chose que je veux te dire depuis un moment mais j'attendais qu'on soit seul pour pouvoir le faire... Je... Je... Je t’aime Alex. 
- Moi aussi Je t’aime Jay. 


Ils s’embrassent à nouveau… 


Fin du Flashback. 


À ses souvenirs, Jay sourit. Mouse arrive. 


- Qu’est-ce qui te fait sourire comme ça ? 
- Un souvenir. 
- Lequel ? 
- Le jour où j’ai demandé à Alex de sortir avec moi. 
- Elle m’a dit que t’étais tellement nerveux que t’arrivais pas à sortir une phrase sans bafouiller. 
- C’est la première fois que je faisais ça c’est normal d’être nerveux. 
- J’aurai bien voulu être là pour voir ça, je pense que j’aurai eu un fou-rire. 
- Je l‘aurai jamais fait devant toi. 


Les deux amis sourient. 


- Sinon, ça va mieux ? 
- Pas vraiment. Avoue-t-il en frappant dans le sac de boxe. J’aimerai aider Alex mais je sais pas comment faire. 
- Tu la soutiens comme tu peux et c’est ça le plus important. 
- T’as raison mais… 
- Mais quoi ? 
- La tordue qui nous sert de collègue m’a dit qu’une personne qui travaille ici a drogué Alex. 
- Non attend, tu vas pas la croire quand même ?! 
- J’en sais rien Greg… Elle paraissait… 
- Je t’arrête tout de suite Jay. Brittany ment comme elle respire, tout ce qu’elle a pu te dire est faux. Tu sais mieux que personne qu’elle peut inventer n’importe quoi sur tout le monde. 
- Je sais plus qui je dois croire Greg. 
- Fais confiance à ton instinct Jay. 
- Il m’a lâché depuis un moment. 
- Jay, tu devrais peut-être… 
- Greg… Non… S'il te plait, non... J’aimerai être seul s’il te plait. 
- Okay mais je suis là… 


Ils se font une accolade amicale et Mouse s’éloigne. Jay, en pensant à sa russe enfermée dans ce centre, frappe à nouveau sur le sac de boxe avec rage... 


diana62800  (11.08.2019 à 19:17)
Message édité : 05.01.2021 à 00:46

Après leur petit tour chez Oliver keys, l’équipe est de retour au bureau avec ce dernier où elle voit Jay se défouler sur un sac de boxe. Ils descendent des voitures. 


- Ruzek, emmène-le en salle d’interrogatoire. 
- Tout de suite patron. Dit-il en allant vers les escaliers. 


Les autres le suivent à l’exception de Voight et Erin. 


- Tu devrais aller le voir et lui parler. 
- Il refuse, j’ai déjà essayé. 
- Essaye encore. 
- Hank, il veut pas me parler, Alex lui manque… 
- Je sais mais va le voir. 
- Okay, j’y vais. 


Hank s’éloigne et Erin avance vers Jay. 


- Jay !!! Lance doucement Erin. 
- Erin, qu’est-ce que tu veux ? Demande-t-il essoufflé. 
- Voir si t’allais bien. 
- Je vais très bien, je pète la forme, ça se voit pas ?! 
- Jay, qu’est-ce qui t’arrive ? 
- Rien, il y a rien. 
- Je vois qu’il y a quelque chose qui va pas, je suis là si tu veux en parler. 
- Erin, je veux que tu me laisses tranquille, tu peux faire ça ou c’est trop te demander ?! 
- Jay, t’as toujours été là pour moi quand ça allait pas et je voudrai faire la même chose pour toi. 
- Je vais bien. Dit-il en frappant de plus en plus fort sur le sac. 
- Alex revient quand ? 
- Quoi ? 
- Alex, elle revient quand à Chicago ? 
- Je sais pas, peut-être le mois prochain. 
- Elle te manque ? 
- À ton avis ?! Demande-t-il énervé. 
- Désolée… Vivement qu’elle revienne et très vite… 
- Qu’est-ce que je dois comprendre par-là ? 
- Rien, c’est juste que pourvu qu’elle revienne le plus vite possible. 
- Non mais vas-y Erin, dis le fond de ta pensée. 
- Alex te manque, on le sait et on le voit… On le voit tous mais arrête de te comporter comme un con avec tout le monde, on peut même plus te parler sans que tu le prennes mal. 
- C’est toi qui ose me dire ça ? 
- Oui, Jay, t’es de plus en plus invivable, on est obligé de prendre des pincettes quand on te dit quelques choses en ce moment… 
- Je m’inquiète pour Alex, je vois pas où est le mal. 
- Je peux comprendre ça mais arrête d’être autant agressive avec tout le monde. Jay, Alex est en Russie auprès de son grand-père, elle va revenir… 
- Erin, soit gentille, laisse-moi tranquille… 
- Jay, parle-moi, ça te fera du bien, tu verras… 
- Okay, tu veux vraiment que je te parle ? 
- Oui, on est ami tous les deux, tu sais que tu peux te confier. 
- Alex est enceinte. 


Elle fait semblant d’être surprise pour tenir sa promesse envers Alex. 


- C’est génial pour vous deux. Dit-elle avec un grand sourire. Et c’est ça qui te rend aussi aigri ? 
- Je suis pas aigri, juste inquiet… 
- Pourquoi ? Jay, dit-le moi… Pourquoi ? Qu’est-ce qui se passe avec Alex ? 


Erin continue de lui demander ce qui ne va pas… 


- Parce qu’Alex est pas en Russie mais en desintox à Chicago. Crie-t-il de colère. 
- Quoi ? Demande Erin surprise. 
- Et merde, elle va m’en vouloir de te l’avoir dit. 
- Mais pourquoi elle est là-bas ? Demande-t-elle même si elle connait déjà la réponse. 
- Parce qu’elle est accro au Fentanyl mais tu dis rien à personne. 
- Je te promets mais rassure-moi, elle va bien ? 
- Non, elle va pas bien du tout, elle en a marre d’être là-bas, elle commence à être à bout. 
- Je peux la comprendre. 
- Non Erin, je pense pas que tu puisses la comprendre. Alex est enceinte et suit une cure de desintox alors qu’elle se drogue pas. 
- Peut-être que si mais elle a préféré te le cacher. 
- Non, ça je le crois pas. 
- Comment tu peux en être sûr ? 
- Parce que je la connais, elle a dû subir le sevrage du nouveau-né à sa naissance et elle s’est promis de ne jamais toucher à ça contrairement à Erica. 
- Comment elle… ? 
- Une personne l’a drogué et fait moi confiance, je vais trouver qui a fait ça et cette personne a intérêt à s’expliquer. Dit Jay en rage. 
- Et vous savez qui s’est ? Demande-t-elle mal à l’aise et en évitant de le regarder droit dans les yeux. 
- Non mais j’ai une petite idée. 
- Qui ? 
- Celle qui m’a envoyé en prison pour rien. 
- Brittany ? 
- La seule et unique. 
- Comment tu peux être sûr que c’est elle ? 
- Parce que c’est la seule personne assez cinglée et tordue pour faire ça. 
- T’es sûr ? 
- T’es de quel côté Erin ? On dirait que tu lui cherches des excuses ?! 
- Quoi ? Non, non… C’est pas ça… 
- C’est quoi alors ? 
- Tu peux pas accuser quelqu’un sans preuves. 
- Ça je le sais et fais-moi confiance, je vais en trouver. 
- Écoute Jay, calme-toi et détends-toi s’il te plait, faut pas tout dramatiser. Elle est pas aussi méchante que ça... 
- Depuis quand tu prends la défense de cette folle ? 
- C’est pas ce que je fais. 
- Si… Écoute Erin, soit t’es de son côté, soit du mien mais choisi ton camp et viens me voir quand t’auras fait ton choix. Et dire que je pensais qu'on était redevenu des amis tous les deux. 
- On l'est Jay. 


Il s’éloigne. 


- Jay !!! Jay !!! 
- Non Erin et j’ai parlé à Alex, elle va te donner ta foutu lettre à son retour. 
- Génial. Dit-elle en souriant. 


Il sort du bâtiment pour aller faire un tour, Erin remonte et retrouve les autres. 

Hank et Al interrogent Oliver Keys. 


- … Rien à vous dire, vous pouvez me poser cette question autant de fois que vous voulez, la réponse sera toujours la même. 
- On a à faire à un dure à cuire. 
- On dirait bien… Peut-être qu’on pourra pas t’avoir pour la drogue mais t’iras passer quelques temps à l’ombre pour meurtre. 
- J’ai tué personne. 
- T’as demandé à Price de faire le sale boulot à ta place. 
- Je vois pas de quoi vous parler. 
- Je veux un nom. 
- J’ai rien à vous dire. 
- Je crois qu’un petit tour dans la cage va peut-être lui faire recouvrir la mémoire ?! 
- Il y a des chances. 


Hank se lève et le prend violemment par le bras et l’emmène dans la cage pour qu’Oliver passe un mauvais quart d’heure. 


- Mouse, trouve-moi tout ce que tu peux sur Mike West et Ian Crons. 
- Tout de suite… 


Mouse fait ses recherches et lui rapporte ce qu’il a trouvé. L’équipe essaye de faire des regroupement avec les informations qu’elle possède et arrive à trouver une concordance. Voight dit à son équipe d’aller se préparer. 


- Où est Halstead ? 
- Il était tellement énervé qu’il a préféré aller prendre l’air. 
- Okay mais appelle-le et dit-lui de rappliquer ici en vitesse, j’ai besoin de tous mes agents disponibles. 
- D’accord. 


Erin appelle Jay qui ne répond pas en voyant son nom sur l’écran de son téléphone. Elle demande à Mouse d’essayer de le joindre. 

Après avoir conduit quelques kilomètres, Jay marche dans les rues de Chicago sans vraiment savoir où il va, son téléphone sonne, c’est Erin qui essaye de le joindre plusieurs fois, il ne répond pas… Son portable continue de sonner et cette fois-ci, c’est Mouse, il laisse sonner, il a pas du tout la tête à travailler, il veut parler à personne, il veut être seul… Il veut Alex… 


Flashback (Décembre 2002) 


Alex tire Jay par la main. 


- Où est-ce qu’on va ? Demande Jay. 
- Je te l’ai dit, c’est une surprise. 
- J’aime pas trop les surprises. 
- Ah bon et depuis quand ? 
- Depuis toujours. 
- Tu sais que c’est pas bien de mentir et ne t’inquiète pas, on est bientôt arrivé. 
- C’est quoi ta surprise. 
- Jay, si je te le dit tout de suite, ça sera plus une surprise. 


Ils marchent encore un peu. 


- Alex, qu’est-ce qu’on fait ici ? 
- Mais arrête avec tes questions et savoure ce moment. 
- Et Cassie ? 
- Elle est avec son tonton Stan qu'elle adore alors détends-toi… 
- Je vais essayer. 
- Comme je te l’ai dit, j’ai une surprise pour toi et pour ça, j’ai besoin que tu mettes ce bandeau. Dit-elle en sortant de son sac un morceau de tissus noir. 
- Pourquoi ? 
- Arrête avec tes question et met ce bandeau s’il te plait. 
- D’accord. 


Jay, aidé d’Alex, met le bandeau sur ses yeux. 


- Donne-moi la main. 


Jay lui donne la main et ils marchent tranquillement le long du lac. 


- C’est une bonne surprise au moins ?! 
- À ton avis, tu me connais depuis le temps… 
- Ouais, c’est vrai… 


Ils font encore quelques pas. 


- C’est bon, on est arrivé. 
- Je peux l’enlever ? 
- Attends. Dit-elle en le plaçant devant sa surprise. C’est bon tu peux l’enlever. 


Il l’enlève et regarde autour de lui. 


- Merci pour la petite visite au lac. 
- C’est pas ça ma surprise. 
- C’est quoi alors ? Demande-t-il nerveux. 
- Tu sais à quel point ce lac est important pour nous… 


Jay hoche la tête. 


- … Et je me suis dit que ça serait bien de graver notre amour ici alors j’ai fait ça. 


Elle montre une phrase gravée dans une pierre. 


- Qu’est-ce que ça dit ? 
- « Jay i Alex - Navsegda, navsegda i navechno - Nasha lyubov' budet vechnoy. » C’est du russe, ça veut dire : « Jay et Alex - Pour toujours et à jamais et pour l'éternité - Notre amour sera éternel. » 


Jay prend le visage de sa russe dans les mains. 


- Est-ce que je t’ai dit à quel point je t’aime aujourd’hui ? 
- Oui et je me lasserai jamais de l’entendre. Je t’aime Jay Halstead. 
- Je t’aime tellement Alexandra Valanka.

 
Ils s’embrassent tendrement. Il la prend dans ses bras et les deux amoureux regardent l’inscription graver dans la pierre. 


- Comment t’as fait ça ? 
- J’ai demandé les autorisations et je peux te dire que j’ai dû batailler dure pour les obtenir mais je me dis que ça en valait la peine quand je vois le résultat. 
- Merci Alex, c’est un merveilleux cadeau et une magnifique surprise. 
- Je savais que ça allait te plaire. 
- Joyeux Noël Alex… 
- Joyeux Noël Jay… 


Ils se sourient avant de s’embrasser à nouveau… 


Fin du Flashback. 


Assis sur un banc, Jay fait défiler des photos d’Alex et de lui sur son portable. 


- Je suis désolé Alex… Je suis tellement désolé de ce qui t’arrive… Tu me manques tellement… Murmure-t-il en tombant sur une photo d’Alex souriante. 


Des larmes coulent le long de ses joues…


diana62800  (18.08.2019 à 16:52)
Message édité : 05.01.2021 à 01:15

L’équipe fait irruption dans une grande maison où ils entrent sans faire de bruit pour surprendre les personnes qui sont à l’intérieur. Les agents arrêtent Mike West et Ian Crons sans problème après plusieurs tirs qui n’a fait aucunes victimes. Alors que les deux hommes sont conduits en cellule, l’équipe retourne au bureau pour faire leur rapport. 


- Halstead dans mon bureau, tout de suite !!! 


Jay se lève et va dans le bureau de Voight, ce dernier ferme la porte. Jay s’assoit sur une des chaises et Voight s’installe en face de lui en prenant appuie sur son bureau. 


- Quoi ? Demande Jay sèchement. 
- Sur un autre ton, tu veux… 


Jay hoche la tête. 


- Comment tu vas ? 
- Super !!! Répond le détective avec ironie. 
- Je sais que… 
- Patron, avec tout le respect que j’ai pour toi, tu sais pas ce que je ressens en ce moment. 
- Ça, c’est ce que tu crois… Quand Camille est tombée malade, je me sentais impuissant face à sa souffrance et j’aurai fait n’importe quoi pour l’aider mais par moment, tu peux rien faire d'autre qu'attendre. 
- Et quoi ? Il faut que je laisse tomber Alex qui est en train de se battre pour venir à bout de sa dépendance ? 
- Non, ce que j’essaye de te dire, c’est que tu peux lui apporter qu’un soutien moral même si pour toi, c’est pas assez. 
- Autre chose ? 
- Oui. J’aurai jamais cru que je te dirai ça un jour mais change de comportement avec les autres. 
- Je vais essayer. 

Les deux hommes continuent de parler pendant un long moment… 

Les semaines passent… 

Jay arrive en trombe devant le centre de désintoxication où se trouve Alex depuis plusieurs semaines. Dans une cellule capitonnée, la détective est hystérique et plusieurs personnes, qui travaillent au centre, sont présentes dont Aline et Sheila. 


- Alex calme-moi. Lance Aline. 
- Je me calmerai une fois que je serai sortie d’ici. 
- On t’a expliqué qu’il fallait que tu attendes encore un peu avant de pouvoir sortir. 
- Alors vous avez décidé de m’enfermer dans une chambre pour cinglé ? Hurle-t-elle. 
- C’est pour ta sécurité et celle des autres. 
- Je ne suis pas folle, c’est clair !!!! 
- On n’a jamais dit ça Alexandra, mais il faut que tu arrives à te calmer… 
- Laissez-moi sortir et vous verrez que j’arriverai à me calmer. 
- Non. Répond Sheila sur un ton ferme. 


Deux infirmiers s’approchent d’Alex mais cette dernière les met par terre en leur donnant des coups. 


- C’est pas comme ça que tu sortiras. 
- Et moi, je vous réponds que j’ai rien à faire ici… 
- On te l’a déjà dit hier, avant-hier et aussi les jours d’avant, tu… 


La porte s’ouvre et Jay entre. 


- Alex !!! 
- Jay ?!  


Jay court vers sa moitié et la prend dans ses bras. 


- T’es venu me chercher, on rentre à la maison ?! 
- Alex, tu dois attendre avant de pouvoir sortir d’ici et de rentrer chez toi. Dit Aline avant que Jay puisse répondre. 
- Pourquoi ? 
- Alex, calme-toi s’il te plait. Lui dit Jay en lui caressant doucement le dos. 


Ce geste a le don de calmer Alex rapidement. 


- Tout le monde dehors. Dit Alex, toujours dans les bras de Jay, sur un ton sec. 


La chambre se vide et seul Jay, Alex, Aline et Sheila sont présents. 


- Alex, il faut que tu comprennes que si on fait ça, c’est… 
- J’ai dit dehors. Dehors… Hurle-t-elle. 


Elle s’écarte des bras de Jay et se place juste en face des deux femmes. 


- Sortez toutes les deux. 
- On fait ça pour t’aider. 
- Pour m’aider ? 
- Oui. 
- Vous savez ce qui m’aiderait… Commence-t-elle à dire en s’approchant encore plus de Sheila et Aline. … C’est que vous me laissiez sortir de cette prison. Crie-t-elle alors que Jay l’attrape avant qu’elle s’en prenne à elles. 
- Il faut vraiment que tu arrives à te calmer Alexandra. 
- Sheila, j’ai aucun conseil à recevoir de toi. Dégagez d’ici… Dehors… Dehors… J’ai dit dehors… Dehors... Hurle-t-elle. 


Sheila sort. 


- Toi aussi. 
- Si on fait ça, c’est pour ton bien. Pense à toi et aussi à ton bébé. 
- Ah parce que tu crois que j’y penses pas ?! Je pense à lui tous les jours depuis que j’ai appris que j’étais enceinte. Aline, laisse-moi sortir s’il te plait ? Demande-t-elle plus calmement. 
- Sois patiente et tu pourras sortir dans deux semaines. 
- Tu te fous de moi ? 
- Non. 
- Je suis totalement clean. 
- On le sait mais on peut pas te laisser sortir aussi rapidement. 
- Je dois être une des rares personnes qui n’a jamais fait de crises pour avoir ses doses et tu refuses toujours de me laisser sortir ? 
- C’est bien ça… 


Alex regarde méchamment Aline. 


- Aline, tu ferais mieux de sortir. Dit Jay en voyant le regard d’Alex. 
- Ça va aller Jay, je préfère rester jusqu’à ce qu’elle se calme. 
- Aline, si tu veux pas qu’Alex se défoule sur toi, je te conseille de sortir et tout de suite. 
- Tu ferais bien de l’écouter. 


Jay se place derrière Alex et la prend dans ses bras. Cette dernière recommence à s’agiter dans tous les sens. 


- Sors... Dehors... Dehors... Hurle Alex à pleins poumons. 
- Aline sors. Elle arrivera pas à se calmer si tu restes, crois-moi, je la connais. 


Aline sort sans rien dire. 


- Alex calme-toi… Calme-moi… Calme-toi… 
- Dis-moi que t'es venu me chercher et qu’on rentre tous les deux à la maison ? Demande-t-elle en larmes. 
- Je regrette mon cœur. 
- Qu’est-ce que tu fais ici dans ce cas ? Lance la russe durement. 
- Aline m’a appelé parce qu’elle arrivait pas à te calmer. 
- Alors elle a téléphoné à Super Jay pour venir me sauver, c’est très généreux de sa part. 
- Le prend pas mal s’il te plait. 
- Tu sais pas ce que c’est que de se retrouver enfermé pendant des semaines sans… Lance-elle en réalisant ce qu’elle dit. Jay, excuse-moi… Je suis désolée… C’est pas ce que je voulais dire… 
- Je sais. Alex, je viendrai te chercher dans deux semaines et on pourra rentrer à la maison, toi, moi et notre mini-nous mais en attendant, il faut que tu sois patiente. 
- Je sais pas si je vais y arriver, je vais craquer Jay, je s'en que je vais craquer. J'en peux plus d'être enfermée ici.
- Je sais que tu en es capable… 


Jay prend son visage entre ses mains. 


- … Mon cœur, t’as fait le plus dure. 
- Je veux juste sortir d’ici Jay… Je veux sortir d'ici... Je veux rentrer à la maison. Ramène-moi chez nous. Lance-t-elle en se blottissant dans les bras de son fiancé. 
- Bientôt mon cœur, très bientôt. Je te le promets. 


Jay garde Alex dans ses bras jusqu’à ce qu’elle arrête de pleurer et ça lui fait mal de voir sa russe dans cet état, il aimerait faire davantage pour l’aider mais il ne sait pas quoi faire… 

Assis à son bureau, Jay n’arrête de penser à Alex et dans quel état elle était la dernière fois qui l’a vu. Il a une photo de lui et de sa russe dans les mains quand Mouse le sort de ses pensées. 


- J’ai trouvé quelque chose. Murmure Mouse. 
- Okay mais pourquoi tu chuchotes ? 
- Regarde. Dit-il en lui donnant plusieurs feuilles. 


Jay les prend et les lit rapidement. 


- Tu te fous de moi ? 
- Non, je suis très sérieux. 
- Elle déteste pas Alex à ce point pour lui faire ça. 
- Ça, il y a qu’Erin qui pourrait te répondre. 
- Compte sur moi pour lui demander, elle… 


Erin arrive furieuse. 


- Hank, faut que tu la vires, faut qu’elle dégage d’ici. 
- Qu’est-ce qui se passe encore ? 
- Brittany, encore et toujours elle. J’en peux plus de l’avoir dans mes pattes à longueurs de journées. Dis-lui de partir ou envoie-la en infiltration au fin fond de la Patagonie. Envoie-la où tu veux mais qu'elle dégage !!! 
- Okay, c’est la dernière fois que je le dis : Brittany reste dans l’équipe. 
- C’est ta décision ? Demande Erin. 
- Oui et que j’ai pas à me répéter. 
- Comme tu voudras, je reviendrai quand elle aura dégagé d’ici. Menace-t-elle en pointant son doigt vers Brittany. 


Elle va vers les vestiaires. 


- Erin !!! Erin !!! Erin !!! Crie Voight. 


Jay la suit dans les vestiaires et ferme la porte derrière lui. 


- Erin. 
- Non Jay, j’ai pas envie de parler. 
- Je suis pas là pour parler de qui tu sais. 
- De qui alors ? 
- Alex. 
- Comment elle va ? 
- De pire en pire. 
- Je suis passée la voir hier et elle était pas très ravie d’apprendre que tu me l’es dit mais j’ai pu voir dans ses yeux qu’elle était quand même contente de me voir. 
- Vraiment ? 
- Oui. Pourquoi tu me demandes ça ? 
- T’as pas une petite idée ?! 
- Non. 
- Réfléchie bien Erin et fait attention à ce que tu vas me dire. 
- Jay, je vois pas de quoi tu parles ? 
- Alors comme ça tu connais Igor ? 
- Comme tout le monde ici. 
- C’est ça, prend moi pour un imbécile en plus. 
- C’est pas ce que je fais. 
- Tiens, tu devrais lire ça, ça devrait t’intéresser. Dit-il en lui donnant les feuilles qu’il a dans les mains. 
- Qu’est-ce que c’est ? Demande-t-elle en les prenant. 
- Une copie des messages qui proviennent de ton téléphone portable des douze derniers mois. 


Erin lit la première page et n’ose pas regarder Jay droit dans les yeux. 


- Comment t’as pu faire ça Erin ? Comment t’as pu faire ça à Alex ? Tu la détestes à ce point ? 
- Je… 
- Elle prend toujours ta défense, elle essaye de t’aider à chaque fois que t’as un problème et tu affirmes que t’es son amie. 
- Je le suis. 
- Non, non, Erin, si tu étais vraiment son amie, tu lui aurais jamais fait une chose pareille, je peux savoir pourquoi t’as fait ça ? 
- Jay, tu es en colère et je peux le comprendre mais… 
- Non Erin, fait pas ça. 
- Pas quoi ? 
- Te faire passer pour une victime, la seule victime dans cette histoire, c’est Alex. J’arrive pas à croire que t’es fait ça. Non seulement, tu l’attires dans un piège pour qu’Igor l’enlève, la séquestre et la torture mais en plus de ça, tu la drogues au point qu’elle en devienne accro. Mais qu’est-ce qui va pas chez toi Erin ?! Ça te dérange à ce point que je sois amoureux d'elle ?! 
- Quoi ? Non. Jay, c’est plus compliqué que ça. 
- C’est toujours compliqué avec toi Erin. Je te préviens que s’il lui arrive quoi que ce soit de grave, je te le pardonnerai jamais. 
- Je suis vraiment désolée mais j’avais pas le choix, je… 
- Non et évite ce genre de phrase avec moi Erin. Tu devrais te faire soigner parce que t’as vraiment un problème. 
- Je suis sincèrement désolée Jay, je...


Les deux partenaires se regardent dans les yeux pendant qu’Erin essaye de trouver les mots pour expliquer à Jay ses actions envers Alex…


diana62800  (26.08.2019 à 16:17)
Message édité : 05.01.2021 à 01:44

Les bras croisés sur la poitrine, Jay attend les explications d’Erin. Cette dernière enfile sa veste et met son sac sur son épaule. 


- Aucun de nous deux sortira de cette pièce avant que tu t’expliques. Dit Jay très énervé. 
- Arrête, t’es pas sérieux ? Demande-t-elle en s’avançant vers la porte. 
- Oh que si Erin, je suis très sérieux. 
- T'es parano !!! 
- Tu drogues Alex depuis des mois et je devrai rien dire. 


Il lui bloque le passage en se plaçant devant la porte. 


- Je veux savoir pourquoi ? Pourquoi Erin ? 
- Je… Je… J’aimerai… Je… 
- Tu quoi ? Je t’écoute… Parle. 
- C’est ridicule. 
- Ah bon, tu trouves ? 
- Je parle de la situation. 
- Erin, est-ce que tu t’entends parler ? 
- Jay… 
- On est bientôt à la fin du mois d’Octobre… 
- Je sais quel mois on est Jay. 
- Alex est en cure depuis le mois d’Août alors tu peux comprendre qu’elle en ai marre d’être là-bas. Lâche-t-il sèchement. J'arrive plus à la reconnaitre. 


Erin se sent mal à l’aise. 


- Pourquoi tu l’as livré à Igor ? 
- « Livré », t’y vas un peu fort. 
- Tu crois ? 
- Oui… 


Jay fouille dans la poubelle près de la porte. 


- Je peux savoir ce que tu fais ? 
- Je veux juste prendre ça. Avoue-t-il en prenant les feuilles qu’Erin vient de jeter. 


Il les feuillette rapidement. 


- « J’attends votre réponse » … Blabla… « N’oubliez pas notre accord » … Blabla… « Vous voulez que tout le monde sache votre petit secret » … Blabla… Blabla… « Livrez-moi notre amie russe le plus rapidement possible… » … Alors, tu penses vraiment que j’exagère ? 


Erin ne sait pas quoi dire. 


- Alors tu vas me répondre ? 


Aucun mot ne sors de la bouche d’Erin. 


- Pourquoi ? Pourquoi Erin ? Je veux que tu me dises ce qui t’as poussé à faire ça ? Demande-t-il énervé. 
- Jay, je… Je… 
- Répond-moi Erin. 
- Je… 
- Répond-moi… 
- Euh… 
- Répond Erin… Hurle-t-il. 
- Je… Je… Je peux pas, j’aimerai mais je peux pas. Je peux rien te dire parce que tu risques de me détester si je te le dis. 
- Et à ton avis, qu’est-ce que je pense de toi en ce moment ? 
- Tu m’en veux et je peux le comprendre mais s’il te plait ne dit rien à Alex. 
- Je lui dirai rien… 
- Merci Jay. Dit-elle avant pousser un soupir de soulagement. 
- Me remercie pas trop vite. Je lui dirai rien, c’est toi qui le fera. 


Elle le regarde avec étonnement. 


- T’es cinglé, elle risque de m’arracher les yeux. 
- Y a des chances. Elle va sûrement se défouler sur toi quand elle le saura et je la laisserai faire. 
- Jay, je suis vraiment désolée. 
- C’est tout ce que t’as à me dire ? 
- Oui. Je regrette ce que je lui ai fait… 
- Pourquoi ? 


Erin bouge la tête de gauche à droite. 


- Je peux pas Jay… Je peux pas… 
- Mais qui es-tu ? Je te reconnais pas Erin… 
- Je suis toujours la même Jay. 
- Non… T’es de pire en pire, j’ai plus confiance en toi. 


C’est sur ces paroles que Jay ouvre brusquement la porte et sort des vestiaires. 


- Et merde… Dit-elle en donnant un coup de pied dans les casiers. Je vous maudit Igor, je vous maudit. 


Elle sort à son tour du bâtiment et rentre chez elle après avoir parlé avec les autres. Elle a dit à Voight qu’il l’appelle quand Brittany ne fera plus partie de l’équipe. En entrant à son appartement, elle retrouve Austin en plein travail. 


- Erin ? 
- Oui, c’est moi. 
- Tout va bien ? 
- Pas trop. 
- Tu rentres tôt aujourd’hui ?! 


Elle pose son sac et sa veste sur une des chaises et embrasse tendrement Austin. 


- Oui et j’ai dit à Voight que je reviendrai travailler quand cette folle sera plus là. 
- La situation s’est pas arrangée on dirait. 
- Non, elle a même empiré. Tu travailles sur quoi ? Demande-t-elle en voyant plusieurs dossiers étalés par terre. 
- On a été obligé de retirer trois enfants à leurs parents pour mauvais traitements et j’essaye de voir s’ils ont pas de la famille dans le coin. 
- Tu veux un petit coup de main ? 
- Avec grand plaisir. 
- T’as beaucoup de courage Austin. Dit-elle en s’installant par terre en face de lui. 
- Pourquoi tu me dis ça ? 
- Il y a des jours où ça doit pas être facile ? 
- C’est vrai mais j’essaye de faire de mon mieux pour aider les enfants qui ont besoin d’aide, je savais que devenir assistant social serait difficile mais j’aime mon métier. 
- T’as un cœur en or et par moment, je devrai prendre exemple sur toi. 
- Oh, j’en connais une qui a un coup de mou. 


Il s'avance de plus près de sa fiancée et lui prend les mains. 


- Qu’est-ce qui se passe ? 
- C’est juste une remarque que j’ai entendu tout à l’heure. 
- Quelle remarque ? 
- C’est pas très important. 
- Vu la tête que tu fais, ça l’est. 
- Que j’ai changé. 
- Chérie, tout le monde change, c’est comme ça… 
- Mais j’ai fait des choses et j’arrive pas à oublier… 
- Mais c’est du passé. 
- Je sais mais par moment, je me reconnais plus, j’ai l’impression de devenir une autre personne et j’aime pas celle que je deviens. 
- Dans ce cas, fait en sorte de redevenir celle que tu étais. Erin, tu vas sûrement pas me croire mais tu es une belle personne, aimante et courageuse qui certes à fait des erreurs mais qui n’abandonne jamais. Tu es devenue quelqu’un de bien et c’était pas gagné avec une mère comme Bunny mais t’as trouvé le bon chemin et tu l’as suivis… 


Erin lui sourit. 


-… Et en court de chemin, t’es tombé sur moi. Dit-il avec un clin d’œil. 
- C’est plutôt mon café qui t’es tombé dessus. 
- C’est pas faux. Erin, ce que j’essaye de te dire c’est qu’on fait tous des erreurs mais c’est pas ça qui nous définit. 
- Tu sais toujours quoi dire pour me remonter le moral. 
- Je suis là pour ça… 
- Je t’aime Austin. 
- Je t’aime aussi Erin. 


Ils s’embrassent tendrement et se prennent dans les bras… 

Comme elle l’avait dit, Erin n’a pas mis les pieds au bureau depuis plusieurs jours alors que l’équipe a eu beaucoup de travail. Alex compte les jours jusqu’à sa sortie et les visites de Jay lui font très plaisir… 

C’est une journée calme pour l’équipe qui en a bien besoin et tout le monde trouve de quoi s’occuper. Assis devant son écran d’ordinateur, Mouse regarde défiler des phares de voiture avec une bière à la main quand Jay arrive… 


- Tu vas finir par devenir aveugle à force d’avoir ton nez devant des phares de voiture. 


Mouse sursaute et manque de faire tomber sa bière. 


- Jay !!! Je t’ai pas entendu entrer. 
- J’ai remarqué. J’ai reçu ton message, qu’est-ce qui se passe ? 
- Est-ce que tu peux m’héberger quelques temps ? 
- Pourquoi ? 
- Il va y avoir des travaux dans mon immeuble. 
- Et Kate ? 
- Tout va bien entre nous. 
- Greg, c’est pas ça que je te demande. 
- Je sais… C’est juste qu’on est pas encore près à vivre ensemble pour l’instant, on est encore dans la phase où on apprend à se connaître. 
- Et vous avez pris une décision quand à l’endroit où votre enfant va vivre ? 
- Chez Kate et après on verra. Alors t’acceptes ou pas ? 
- Bien sûr et t’as de la chance, je viens de terminé les travaux. J’ai hâte de voir la tête que fera Alex quand elle verra le résultat. 
- Et j’imagine qu’elle est pas au courant ? 
- Non et tu lui dis rien, je veux que ce soit une surprise. 
- Tu me connais, je suis une tombe. Merci Jay. 
- Y a pas quoi, les amis sont là pour ça. 


Les deux amis parlent un long moment et sont rejoint par Adam, Kim et Kevin… 

Les jours passent… 

Chaque agent est installé à son bureau quand Erin arrive par l’escalier. 


- J’espère que tu l’as viré ? Demande-t-elle en s’avançant vers Voight. 
- Non. 
- Me fait pas venir pour rien. Lance Erin en faisant demi-tour. 
- Erin !!! 


Erin ne l’écoute pas et sort. 


- Je vais lui parler. Lance Kim avant de sortir à son tour. 


Kim descend les escaliers et retrouve Erin à l’extérieur. 


- Erin !!! 
- Kim, j’ai pas du tout envie de retourner en haut et de la voir mais alors pas du tout. 
- Tu devrais remonter avec moi, ce qui va se passer devrait te plaire, crois-moi. Dit-elle avec un grand sourire. 
- D’accord, je te suis. Répond Erin sans grande conviction. 


Les deux jeunes femmes sont à peine arrivées que Voight prend la parole. 


- Tout le monde est là ? 
- À part ma moitié, on est tous présents. Avoue Jay. 
- Et on se demande ce qui lui prend autant de temps, son grand-père doit être gravement malade pour qu’elle nous donne des nouvelles une fois de temps en temps. Notre russe me manque, Jay dit lui qu’elle revienne très vite, je suis en manque de nos discutions. 
- Je vois qu’elle a pas changé, elle est toujours aussi énervante ? 
- Pourquoi veux-tu qu’elle change ? 
- Oh Erin !!! Tu sais que notre duo me manque aussi, tu reviens bientôt j’espère ?! 
- Dégage et je reviens. 
- Intéressant. 
- Tu veux pas aller pourrir la vie de quelqu’un d’autre ? Demande-t-elle en se plaçant en face de Brittany. 
- Pourquoi Erin, aurais-tu peur que tes petits secrets soient dévoilés aux grands jours ? 
- Et si je disais les tiens pour commencer ? 
- Ça suffit toutes les deux. Intervient Voight en haussant la voix. 


Erin et Brittany se regardent droit dans les yeux. 


- Me dites pas qu’il faut que je vous sépare encore une fois toutes les deux ? 
- Ne vous inquiétez pas patron mais faut apprendre à Erin à contrôler ses nerfs. 


Adam revient avec une boîte dans les mains. 


- J’ai tout patron. 
- Tu peux lui donner. 
- Avec grand plaisir. Dit Adam avec un grand sourire.


Il claque le carton sur le bureau de Brittany. 


- C’est quoi ? Demande-t-elle. 
- Vos affaires, vous êtes virée. 


L'équipe a le sourire aux lèvres. 


- Quoi ? 
- Vous êtes virée. 
- Pourquoi ? 
- C’est pas les motifs qui manquent mais ils seraient trop long à énumérer. Prenez ce carton et sortez. N’oubliez pas de laisser votre badge et votre arme à l’accueil et de suivre les agents qui vous attendent en bas, ils ont quelques questions à vous poser. 
- Et j’ai pas mon mot à dire ? 
- Vous l’avez dit le jour où vous avez accusé Jay d’agression et de viol et qu'il s'est retrouvé en taule à cause de vous. 
- Je… 
-  Vous pensiez réellement que j'allais vous garder ? 
- Vous pouvez pas faire ça ? 
- Si, je peux. Dehors !!! Kevin fait la sortir, tout de suite. 


Brittany ramasse les quelques affaires qui sont sur son bureau et les met dans le carton, elle le prend et Kevin l’escorte en bas, elle dépose son badge et son arme sur le comptoir et Platt les prend, en la regardant avec beaucoup de mépris. Trois agents s’approchent de Brittany, l’un entre eux lui prend son carton des mains, et un autre lui lit ses droits et lui passe les menottes, elle est arrêtée pour fausses accusations, harcèlement, faux témoignages et détournement de fond. 

Kevin remonte à l’étage. 


- Bon débarras. Lance Jay et Erin en même temps. 
- C’est dommage, moi qui voulait installer un ring de boxe à l’étage. Dit Voight en souriant. 
- Tu peux toujours. Lance Al.


Tout le monde est ravi que Brittany ne soit plus dans l’équipe et Adam propose d’aller fêter ça ce soir au Molly’s. 


- Vous pouvez venir. Lance Voight. 


Une jeune femme d’une trentaine d’années avance vers l’équipe. 


- Voici le lieutenant Marci McMahon, elle fait partie de l’équipe à partir d’aujourd’hui. 
- Okay, vous avez l’intention de vous en prendre à l’un d’entre nous, de nous pourrir la vie et de nous rendre tous complètement dingue ? Demande Erin. 
- Non, c’est pas dans mes plans mais c’est très gentil de me le demander. 
- Patron !!! Dit Jay. 
- J’ai fait mon enquête. 
- T’as dit la même chose pour Brittany. 
- Je sais, j’aurai dû me renseigner davantage sur elle. 
- On se calme. Brittany est complètement cinglée mais ça veut pas dire que tout le monde est comme elle. 
- Ça lui arrive de dire des phrases intelligentes de temps en temps. Lance Kim en se moquant de son mari ce qui fait rire tout le monde. 
- Je suis désolée pour l’accueil, je suis Erin Lindsay. 
- Enchantée Erin, je crois que je vais faire équipe avec toi. 
- On verra ce que ça donne. 


Marci acquiesce d’un hochement de tête. 


- Kevin Atwater. 
- Adam Ruzek. 
- Kim Ruzek ou Kim Burgess, ça dépend des moments. 
- Okay, je vais essayer de m’en souvenir. 
- Alvin Olinski, ne t’inquiète pas, ils sont inoffensifs quand ils sont bien nourris. 
- C’est bon à savoir. 
- Greg Gerwitz mais tout le monde m’appelle Mouse. 
- Jay Halstead et lui, c’est Brooklyn. Lance le détective en s’accroupissant à côté de son ami à quatre pattes. Il est très gentil. 
- Je suis très content de te rencontrer Brooklyn.


Brooklyn pose sa patte sur le pied de Marci.


- C'est sa façon à lui de dire bonjour.


Marci sourit.


- Ravie de faire votre connaissance et j’espère qu’on fera du bon travail ensemble. Vous m’aviez dit qu’ils étaient huit dans l’équipe, il manque quelqu’un. 
- Elle s’appelle Alexandra, enfin Alex mais elle est pas là en ce moment, affaire personnelle. Dit Jay. 
- J’espère qu’elle reviendra bientôt, je suis impatiente de faire sa connaissance. J'ai beaucoup entendu parler de vous... 


L’équipe accueille Marci comme il se doit même si chacun reste sur ses gardes. Le soir venu, ils se retrouvent tous au Molly’s pour fêter enfin le départ de Brittany et l’arrivée de Marci dans l’équipe. Durant la soirée, Jay a reçu un coup de téléphone d’Alex qui lui a fait très plaisir... 

Durant les jours qui ont suivi, Mouse est venu s’installer chez ses deux meilleurs amis…


diana62800  (31.08.2019 à 20:07)
Message édité : 05.01.2021 à 02:27

Au centre de desintox, Alex est dans sa chambre en train de faire son sac quand la porte s’ouvre d’un seul coup ce qui a pour effet de faire sursauter la détective.


- Alex, j’ai…
- Susan !!!! Dit Alex en haussant la voix.
- Désolée. J’ai entendu dire que tu quittais le centre aujourd’hui.
- Oui, je pars dans une heure.
- Oh… C’est super pour toi. Murmure Susan d’un air triste.


Alex aperçoit le visage triste de Susan et s’approche d’elle.


- Eh… Je vis et je travaille à Chicago, je pars pas au bout du monde Susan.
- Je le sais mais… Mais ça sera pas pareil sans toi ici, je sais pas si je vais y arriver sans toi pour me soutenir.
- T’es plus forte que t’en as l’air.
- Ça je crois pas.
- Si.


Alex finit de faire son sac.


- Tu vas me manquer.


Elle ferme son sac et se tourne vers Susan.


- N’oublie pas ce que je t’ai dit, j’ai pas l’intention de t’abandonner.


Elle fouille dans la poche avant de son sac pour en sortir une carte et un stylo. Elle note quelques mots dessus.


- Tiens, tu m’appelles si ça va pas et t’auras besoin de ça aussi. Dit-elle en prenant le petit portable dans la poche de son jeans.
- Merci Alex.
- De rien.


Elles se prennent dans les bras de l’autre en resserrant leur étreinte. Les larmes coulent sur les joues des deux jeunes femmes.


- Jay vient te chercher ?
- Non, je veux lui faire la surprise.
- Comment ça ?
- Normalement, je devais sortir demain mais je les ai tellement saoulé qu’ils ont accepté de me libérer un jour plus tôt et que je sorte aujourd’hui ou demain, c’est pareil…
- La chance.
- Tu sortiras toi-aussi et pour moi aussi, c’était très dur.
- C’est ça… Lance-t-elle avec sarcasme.
- Si, c’est vrai. Il y avait des jours où je voulais voir personnes et je vais te dire ce que Jay me dit quand ça va pas.
- Ah Jay, ça fait longtemps que j’avais pas entendu son nom.


Alex lui sourit.


- J’avoue, je parle, peut-être, un peu trop de lui mais il me manque tellement.
- Un peu ?
- Oui, bon, d’accord… Beaucoup.
- Tout le temps tu veux dire. 


Elles se sourient.


- Et oui, Jay est parfait et même ses défauts sont parfaits.
- C’est la première fois que j’entends ça.
- Il y a une première fois à tout… Dit Alex en souriant. Jay me dit très souvent : Quand ça va pas et que c’est trop difficile, il faut y aller étape par étape, un pas à la fois… Et crois-moi, ça marche…
- Alex, j’ai jamais cru aux phrases de ce style.
- Susan, dis-toi que t’as fais le plus dure… Ah, ça aussi, Jay me l’a dit la dernière fois que j’ai fait une crise. On passe tous par-là ici.
- Je suis pas…
- Si, t’es courageuse, t’es venue dans ce centre et t’as demandé de l’aide.
- C’est parce que je suis faible et que je…
- Non, Jay m’a aussi dit : Demander de l’aider n’est pas une faiblesse mais une force, faut être très courageuse pour affronter ses peurs.
- C’est un poète à ses heures perdues ?
- Oui mais lui dit pas.


Alors qu’Alex enfile sa veste, des larmes recommencent à couler sur les joues de Susan.


- Susan, ne pleure pas.
- Je vais me retrouver toute seule ici. Ça va me manquer de plus te voir tous les jours.
- À moi aussi.


La russe prend Susan dans ses bras et lui dit quelques mots à l’oreille.


- Tu me le promets ?
- C’est promis Alex.


Elle prend son sac et sort de sa chambre. Elle quitte le centre après avoir dit au revoir à toutes les personnes qui l’ont aidé à soigner sa dépendance au Fentanyl.


- Enfin !!!! Dit-elle avec soulagement.


Elle prend un taxi et rentre chez elle.

Alors qu’il est seul, Mouse ne voit pas la porte s’ouvrir, c’est Alex qui entre. Elle pose son sac par terre et ferme la porte derrière elle.


- Greg ?


Il se retourne et un sourire se dessine sur son visage.


- Alex ?! Je suis tellement content de te voir.


Il la prend dans ses bras et Alex ressert son étreinte.


- Moi aussi. Répond la russe en s’écartant de lui. Moi aussi Greg... Moi aussi mais qu’est-ce que tu fais ici ?
- Je vis ici.
- Quoi ?
- Y a des travaux dans mon immeuble et j’ai demandé à Jay s’il pouvait m’héberger quelques temps. Ça te dérange ?
- Bien sûr que non mais j’aurai bien aimé qu’il me le dise.
- Comment tu vas ?
- Très bien… Beaucoup mieux, j’en pouvais plus d’être là-bas.Si j'avais du passer un mois de plus en cure, j'aurai fini par tout casser. 


Ils se sourient. En entendant la voix de sa maîtresse, Brooklyn arrive et tourne autour de ses jambes. Elle s’accroupi et le serre très fort dans ses bras.


- Brooklyn, je suis tellement contente de te revoir… Tu m’as tellement manqué… Et oui, mon grand, je suis de retour à la maison.


Brooklyn est tellement heureux qu’Alex soit rentrée qu’il lui fait la fête quelques minutes et retourne où il était.


- Brooklyn, tu vas où ?
- Si tu attends une réponse de ça part, faut que tu sois très patient. Ça, c’est Brooklyn, il est comme ça, il est très content de me voir et après, il retourne faire sa vie…


Ils discutent un peu.


- Bien maintenant qu’on s’est échangé les banalités, tu vas prendre un sac et mettre des vêtements dedans… Et hop, dehors. Tu dégages !!!
- Tu me mets à la porte ?
- Oui… Avoue-t-elle en souriant. …Pour la nuit.


Greg la regarde sans trop comprendre.


- Ça fait des semaines et des semaines que Jay et moi, on s’est pas retrouver seuls et j’aimerai passer une soirée en tête à tête avec lui… Et te savoir dans la chambre d’à côté pourrait me couper tous mes moyens.
- Okay, je comprends mais je sais pas où aller.
- Et Kate ?
- On en est pas encore à ce stade.
- D’accord, j’ai compris. Une nuit dans le meilleur et le plus luxueux hôtel de Chicago, ça te dit ? Lance-t-elle en attrapant son téléphone et en composant un numéro. Le Park Hyatt Chicago, ça te va ?!
- Alex, c’est deux mille dollars la nuit.
- Je te mets dehors pour la nuit, je peux au moins faire ça pour toi… Bonjour, c’est Alexandra Valanka, pourrais-je parler à Monsieur Mark Hoplamazian s'il vous plait… ? 
- C’est qui ? Demande Mouse.
- Le directeur de l’hôtel.
- Tu le connais personnellement ?


La détective hoche positivement de ta tête.


- Whoua… Murmure discrètement Mouse.


Alex parle quelques minutes au téléphone et raccroche.


- Et voilà, c’est réglé.
- T’es incroyable.
- Ça peut m’arriver dans mes bons jours.
- Alex, c’est très gentil de ta part mais j’ai pas les moyens.
- Ne t’inquiète pas, je prends tout en charge alors profite-en, c’est open-bar…
- Merci. À part ça, t’as l’air en forme ?!
- Oh que oui, ça fait du bien de respirer l’air pollué de Chicago. Les bruits des klaxons, des personnes qui parlent, des branches d’arbres, de la vie en général, ça m’avait manqué.
- Et moi aussi, je t’ai manqué ?
- Bien sûr que oui Greg.


Il s’approche d’elle pour la prend dans ses bras et la faire tournoyer dans les airs.


- Greg doucement.
- Désole, j’avais presque oublier que mon filleul ou ma filleule est en train de pousser dans ton ventre.
- Qui a dit que ça serait toi le parrain ?! Dit elle avec ironie.
- Ne me dit pas que vous avez choisi quelqu’un d’autre ? Demande-t-il faussement vexé.
- Peut-être. Dit-elle avec un sourire moqueur.
- Ton humour m’a manqué… Tu m’as manqué.


Les deux amis se sourient. Ils parlent un moment avant que Mouse quitte l’appartement. Alex profite de l’absence de Jay pour aller faire quelques courses.

Jay rentre chez lui après une bonne journée de travail. Il ouvre la porte et aperçoit que l’appartement est décoré de bougies et des pétales de roses ainsi qu’un peu de musique. Un chemin avec des bougies et des roses est dessiné et mène vers la chambre et aussi vers la salle de bain.


- Ouais, très drôle Greg… C’est très amusant.


Il enlève sa veste qu’il pose sur l’îlot centrale de la cuisine et se dirige vers la salle de bain.


- T’imagines qu’on peut mettre le feu à tout l’immeuble avec toutes les bougies qu’il y a.


La porte de la salle de bain est entre-ouverte, il la pousse et voit Alex dans son bain.


- Surprise mon ange.
- Alex ? Demande-t-il surpris.
- Oui, c’est bien moi. Je voulais te faire une surprise.
- Et bien, je peux te dire que c’est très réussi. Répond Jay avec un grand sourire. 


Jay s’approche de sa fiancée et l’embrasse tendrement.


- Je croyais que tu sortais demain ? J’avais prévu d’aller te chercher au centre.
- Rassure-toi, je me suis pas enfuis, ils m’ont laissé sortir.
- C’est vrai ?
- Oui.
- T’es là ? T’es bien là ?
- Oui, Jay, je suis vraiment là devant toi.


Il prend son visage entre ses mains et l’embrasse avec passion. La chanson « Perfect » d’Ed Sheeran se fait entendre à radio.


- Tu m’as tellement manqué mon cœur.
- Tu m’as manqué encore plus.
- Et comment tu te sens ?
- Je vais très bien et beaucoup mieux depuis que t’es là.


Il colle son front contre celui de la détective et ils se sourient.


- Tu veux bien me faire une petite place ?
- J’attendais que tu dise ça.


Jay se déshabille rapidement et saute dans la baignoire.


- Jay !!! Mais t’es fou où quoi ? Ça te fais rire en plus ?
- Oui.


Jay prend place derrière sa russe et Alex s’installe dans ses bras.


- Comment va notre mini-nous ? Demande-t-il en caressant doucement le ventre bien arrondi d’Alex.
- Il va très bien.
- C’est lui que je sens bouger comme ça ?
- Oui, j’ai l’impression d’avoir un alien qui essayer de se frayer un chemin pour sortir.
- Oh non, il a intérêt à rester bien au chaud.
- T’as entendu ce que ton papa a dit, il faut que tu restes là où tu es.
- Tu crois qu’il t’a entendu ?
- Ah ça, il y a que lui qui pourrait nous le dire.
- J’ai une idée…
- Je crains le pire.
- Mais non, tu vas voir… Donne un coup pour non et deux coups pour oui… Dit-il en tapotant sur le ventre de la jeune femme. Alors ?
- Rien, il a arrêté de bougé.
- C’est inquiétant ?
- Non, c’est normal.


Les deux amoureux profitent de leurs retrouvailles.


- T’as fait des travaux dans la maison ?
- Oui. T’aimes pas ?
- Non, j’adore.
- Tant mieux, je suis soulagé.
- Tu croyais que j’allais détester ?
- Détester peut-être pas mais ne pas aimer les couleurs ou les meubles.
- J’aime tout ce que tu as fait. T’as bon goût.
- Tu te comptes dans le lot ?
- Evidemment que oui. Avoue-t-elle avec ironie.


Jay l’embrasse sur la joue et Alex apprécie la douceur et la tendresse de ce dernier.


- J’ai l’impression que cette chanson a été écrite pour nous, que c'est norte histoire. 
- C’est ce que je me dis à chaque fois que je l’entends. Ça pourrait être notre chanson ?!
- Je suis d’accord.
- Vraiment ?
- Oui.
- Je t’aime Alex.
- Je t’aime aussi Jay. Je suis tellement contente d'être à la maison, d'être dans tes bras. 
- Tu m'as tellement manqué, la maison était tellement vide sans toi. 


Ils s’embrassent tendrement dans leur bain où ils restent un moment avant de retrouver leur chambre et en chemin, Jay a insisté pour qu’ils éteignent toutes les bougies. Le couple est allongé sur leur lit en train de s’embrasser avec passion, seule une serviette couvre leur corps.


- T’es sûr que je vais pas lui faire de mal ?
- Jay, t’as l’intention de me poser la question à chaque fois ?
- J’ai pas envie de lui faire du mal.
- À moins d’y aller comme une brute, il y a aucun risque. Tu es très doux avec moi mon ange, on peut savourer nos retrouvailles sans problème.
- Dans ce cas, qu’est-ce qu’on attend ?! Lance-t-il avec un énorme sourire sur le visage.


Ils s’embrassent avec amour et Jay commencent à parsemer le corps d’Alex de baiser…


diana62800  (08.09.2019 à 11:40)
Message édité : 05.01.2021 à 02:54

Allongé sur le ventre et les yeux fermés, Jay sourit comme un bien heureux tandis qu’Alex, qui porte la chemise de ce dernier, est assise sur lui en train de lui masser le dos avec un peu d’huile.


- Lieutenant Halstead, je vous ai demandé de vous détendre un peu. Lance-t-elle avant de déposer un baiser sur sa joue.
- C’est ce que je fais lieutenant Valanka.
- Oseriez-vous me mentir monsieur Halstead ?
- Qui ça ? Moi ? Jamais je ferai ça futur madame Halstead. Tu me connais ?!


Elle sourit.


- Madame Alexandra Halstead, ça sonne bien, tu trouves pas ? Demande Jay avec un grand sourire. 
- Si…
- C’est une belle mélodie à mes oreilles.
- Je suis bien d’accord.


Elle lui masse les épaules et ses mains glissent le long de son dos pour atteindre ses hanches où elle fait des points de pression.


- T’as des mains en or.


Alex continue de sourire.


- T’as jamais pensé à en faire ton métier ?
- Et ne plus courir après les criminels ? Non, ça me manquerait trop…
- Je savais que t’allais dire ça…


Elle appui encore plus sur les reins de Jay qui gémit…


- Ça a l’air de te plaire ?
- Tout ce qui vient de toi me plait.
- Tu sais parler aux femmes.
- Non pas aux femmes, seulement à toi…
- Bonne réponse. Dit-elle avant de l’embrasser tendrement sur la joue. N’oublie pas de me rappeler de changer les draps demain.
- Pourquoi ? Ils sont très bien.
- Je dis pas le contraire mais avec toutes les cochonneries qu’on vient de faire et qu’on va encore faire, et aussi l’huile que tu as sur le dos, je me dis qu’un petit tour dans la machine, ça sera pas du luxe.


Elle essuie ses mains dans la serviette qui se trouve à côté d’elle.


- Ne bouge pas je reviens.


Alex commence à se lever et Jay se retourne pour attraper, doucement, sa russe avant qu’elle s’éloigne.


- Oh non mon cœur, personne ne quitte ce lit avant demain matin sauf pour aller aux toilettes.
- Mais j’ai préparé tes sandwichs préférés tout à l’heure.
- Vraiment ?
- Yep…
- Tu peux me dire comment j’ai fait pour vivre sans toi toutes ces années ?!
- Je me le demande aussi par moment mais on est de nouveau ensemble tous les deux, avec notre mini qui est là en train de grandir en moi et c’est ça le plus important.
- Toi, moi et notre mini nous. 


Elle plonge ses yeux bleus dans ceux de Jay et le regarde amoureusement.


- Je vais chercher les sandwichs et j’espère que tu seras là quand je reviendrai.
- J’ai pas l’intention de partir.
- J’en ai à peine pour deux minutes.


Elle se lève et Jay la retient par le bras.


- Jay, je vais juste dans la cuisine.
- Je sais mais tu me manques déjà.
- Tu vas même pas remarquer que je suis pas là… Je reviens. Dit-elle souriante avant de l’embrasser.


Elle se lève à nouveau et va dans la cuisine. Jay se lève à son tour du lit et se dirige vers la commode, il fouille dans un de ses tiroirs et y en sort un petit écrin qu’il ouvre, un sourire se forme sur son visage.


- Et voilà, le festin de mon détective préféré est servi. Lance-t-elle en revenant avec un plateau, rempli de bonnes choses à manger, dans les mains.
- T’es la meilleure. Avoue-t-il en mettant sa main gauche dans son dos.
- Je sais… Pourquoi t’en doutais ?!
- Jamais.
- Qu’est-ce que tu caches ? Demande-t-elle en posant le plateau sur le lit.
- Quoi ?
- Dans ton dos.
- C’est rien.
- Jay, c’est inutile de mentir.


Jay lui montre l’écrin et un sourire se dessine sur leur visage.


- Je crois que tu sais ce que c’est.


Alex hoche positivement de la tête. Jay ouvre l’écrin et prend la bague qui se trouve à l’intérieur.


- Et que cette bague t’appartient.


Les deux amoureux sont très émus au point que des larmes de joies coulent sur leurs joues.


- J’ai fait graver une inscription à l’intérieur.


Alex la prend et on peut lire : "Jalex - Forever".


- Merci Jay, c’est adorable de ta part.
- Tu le mérites. Je voulais graver la phrase qui est au lac mais comme c’est en russe, j’ai préféré jouer la carte de la sécurité.
- Ça vient du cœur Jay, ça vient de toi, ça me touche encore plus. Jalex !!! Lance-t-elle en souriant. 
- Me dit pas que t'as oublié?! 
- C'est comme ça qu'on nous appelait au lycée. 
- Moi, ça m'amusait qu'on nous dise ça.


Jay lui passe la bague à son doigt.


- Promet-moi de jamais l’enlever de ton doigt.
- C’est promis. Si tu savais comme je t’aime.
- Je le sais. Avoue-t-il avec un grand sourire.


Jay la prend dans ses bras et la sert aussi fort qu’il peut, Alex ressert son étreint. Ils restent comme ça quelques minutes avant de reprendre leur baiser et leur ébats torrides... 

La nuit est tombée sur Chicago depuis quelques heures et l’air frais se fait ressentir à l’extérieur. Tandis que Mouse profite de sa suite à l’hôtel, les deux amoureux savourent leurs retrouvailles. Le plateau a pris place au sol avec tout ce qui avait dessus et Alex est blotti dans les bras de Jay.


- Il est quelle heure ?
- J’en sais rien et je m’en fiche complètement tant qu’on est tous les deux. Avoue Jay.


Elle regarde son réveil qui affiche 1h42 du matin.


- Tu devrais dormir un peu, tu vas être fatigué. Dit-elle en baillant.
- C’est plutôt toi qui devrait dormir.
- Je préfère pas.
- Pourquoi ?
- Je… C’est… C’est pas important.
- Alex, dis-moi ce qui se passe dans ta petite tête.
- C’est… C’est juste que… Que j’ai pas envie de me réveiller et de réaliser que ce moment n’a jamais existé. Je veux pas me réveiller demain matin ou vu l’heure qu’il est, tout à l’heure et voir que t’es pas là.
- Mon cœur, je te promets que je serai là à ton réveil.
- C’est promis ?
- C’est promis. Répond Jay en embrassant le haut de la tête de la jeune femme.


Jay entoure Alex de ses bras et les deux amoureux s’endorment tranquillement...

Malgré l’air frais à l’extérieur, le soleil brille et éclaire la chambre du couple. Alors qu’Alex dort encore, Jay, qui est déjà habillé, prépare le petit déjeuner. Une fois que tout est fait, il retourne dans la chambre et s’allonge à côté de sa fiancée. Il lui replace une de ses mèches de cheveux derrière l’oreille et lui caresse délicatement la joue où il dépose un tendre baiser, ce qui fait réveiller la jeune femme.


- Bonjour mon cœur.
- Bonjour mon ange. C’était pas un rêve ?
- Non, t’es bien à la maison avec moi.


Le couple se sourit.


- Et il y a un bon petit déjeuner qui t’attend dans la cuisine.
- Merci Jay.
- Mais y a pas de quoi, j’aime te faire plaisir et te voir heureuse.
- Je le suis maintenant.


Elle approche son visage et embrasse Jay tendrement.


- T’as une belle bouche. Dit-elle en souriant. 
- Je suis contente qu’elle te plaise.


Elle se lève et va dans la cuisine après un passage rapide aux toilettes. Ils mangent tranquillement en amoureux.


- Tu sais que je peux demander à Voight pour prendre ma journée ?!
- Je sais mais c’est inutile et de tout façon, tu serais venu me chercher en fin de journée au centre, tu vas pas tout changer pour moi ?
- Et pourquoi pas ?
- Est-ce que quelqu’un t’as déjà dit que t’étais incroyable ?
- Oui, toi, hier soir... Et cette nuit. 


Le couple se met à rire.


- Je voulais pas gâcher notre soirée alors c’est pour ça que j’en ai pas parler mais est-ce que t’as trouvé qui m’a drogué ?
- Oui.
- C’est qui ?
- Je peux rien te dire.
- Jay s’il te plait, j’ai besoin de savoir qui c’est et pourquoi cette personne a fait ça ?
- Ça je le sais Alex mais c’est pas à moi de te le dire.
- Je comprends… Mais c’est quelqu’un que je connais ?
- Oui.
- Que je vois tous les jours ou presque ?
- Oui.
- C’est la morue ?
- Non.
- Dommage.
- Pourquoi ?
- Parce que ça m’aurait donné une occasion de lui en coller une, ça me manque de faire ça. Lance-t-elle en souriant. Et Voight l'a vraiment viré ?
- Oh que oui !!! C’est bizarre mais l’air est beaucoup plus sain depuis qu’elle est plus là.
- Je veux bien te croire.


Ils finissent leur petit déjeuner tout en parlant. Jay en profite pour lui parler un peu de Marci, le nouveau lieutenant qui remplace Brittany.

Jay met sa veste, prend son portable et ses clefs.


- T’es sûr que tu veux pas que je reste ?
- Va travailler et botter les fesses des méchants. Montre-leur qui est le meilleur lieutenant des Renseignements.
- Compte sur moi.


Ils s’embrassent et Brooklyn arrive.


- Alors mon grand, tu préfères aller au bureau avec Jay ou rester tranquillement ici avec moi ?


Jay ouvre la porte et Brooklyn sort.


- Et bien, je crois qu’il a choisi.
- Mouais… C’est sympa de ta part Brooklyn. Dit Alex en élevant légèrement la voix pour que son ami à quatre pattes l’entende.
- On a une relation très profonde lui et moi.
- Ah !!! C’est vrai ?
- Oui, on a de très longues discutions tous les deux.
- C’est bon à savoir.


Ils se sourient, Jay prend le visage d’Alex dans ses mains et l’embrasse.


- Passe une bonne journée.
- Toi aussi. Ça va aller ?
- Oui, Jay. Je peux passer une journée à la maison toute seule et si ça va pas, je te téléphone tout…
- Et je suis là dans les cinq minutes.
- Ne change pas.
- Je vais essayer. Qu’est-ce que tu vas faire aujourd’hui ? Te reposer ?
- Jay, je me suis reposée pendant des semaines au centre, je crois que de ce côté-là, ça ira…


Jay lui sourit en voyant le tête qu’elle fait.


- Je vais téléphoner à mon oncle, prendre de ses nouvelles et voir si y a du nouveau  pour mon frère et pour après, je verrai.


Brooklyn est dans l’encadrement de la porte et aboi.


- Il veut pas être en retard.
- Je le crois aussi.


Les deux amoureux son tellement contents de s’être retrouver qu’ils ne veulent pas se quitter. Brooklyn aboi à nouveau.


- Okay, j’ai compris. D’accord Brooklyn, on y va. Lance Jay.
- À ce soir.
- Tu me manques déjà.
- Toi aussi.
- Bonne journée, à ce soir. Je t’aime.
- Je t’aime aussi.
- Toi aussi je t’aime. Dit Jay en tapotant le ventre d'Alex. 


Il lui fait un clin d’œil et sort. Ils montent dans la voiture direction le District 21.

Une fois seule, Alex met un peu de musique et commence à faire son ménage avant d’aller dans la salle de bain pour se préparer. Toujours chez elle, elle est installée à son bureau avec son portable à la main en train de parler à son oncle Misha… 


diana62800  (15.09.2019 à 22:25)
Message édité : 05.01.2021 à 21:04

Quelques jours plus tard...

Jay se gare sur le parking et sort de sa voiture. Alex et Brooklyn en font autant.


- T’as hâte de reprendre le travail ?
- Plus que hâte, tout le monde m’a manqué. 


Alex s’éloigne.


- Tu vas où ?
- Les piques de Platt m’ont manqué aussi, j’ai envie qu’elle m’en lance avant de commencer ma journée.
- On t’a déjà dit que t’étais folle par moment ?
- Oui. Avoue-t-elle en souriant. Viens Brooklyn.


Le trio passe l’entrée. Ils voient Platt parler à une jeune femme avec un chapeau en papier d’aluminium sur la tête.


- Bonjour Trudy, je suis ravie de vous revoir.
- Mais qui voilà ? La Russie a enfin retrouvé son chemin vers nos bureaux.
- Tu vois, c’est ça qui m’a manqué. Dit-elle à Jay avec un énorme sourire sur le visage.


La jeune fille à côté d’eux prononcent des phrases incompréhensibles.


- …Elle est la seule à pouvoir les arrêter.
- Arrêter quoi ? Demande Platt.
- Eux.
- Qui eux ?
- Ceux qui entrent dans notre tête.
- Je vois, c’est pour cette raison qui vous avez ce… Ce… Ce chapeau ?
- Oui.
- On peut peut-être vous aider ? Demande Alex.
- Non, vous êtes avec eux vous aussi.
- Pas du tout, on est…
- Alex, laisse tomber. On peut pas l’aider, elle a besoin d’un psy. Murmure Jay à l’oreille de sa partenaire.
- On peut au moins essayer.
- Alex !!!!
- Laisse-moi essayer s’il te plait ?!
- Comme tu veux.
- Comment tu t’appelles ?
- Je peux rien vous dire, pas à vous. Je vous connais pas.
- Je comprends. Elle, c’est le sergent Platt, elle aboi plus qu’elle mord, elle est très gentille. Lui, c’est Jay et moi, c’est Alexandra mais tout le monde m’appelle Alex.
- C’est beau Alexandra et lui, c’est qui ?
- Lui, c’est mon meilleur ami, il s’appelle Brooklyn.
- Il est gentil ?
- Très, c’est le chien le plus gentil du monde.


La jeune fille le caresse doucement.


- Il est beau.
- Je trouve aussi. Tu peux me dire ton prénom ?
- So… So… Solène.
- Je suis très contente de te rencontrer Solène. Tu peux…
- Il faut que je la vois… Il faut que je la vois, l’alerte est donnée… Elle doit venir tout de suite...
- Okay Solène mais calme-toi.
- Vous comprenez pas, elle est la seule qui peut m’aider, l’alerte est donnée… L’alerte est donnée… Crie Solène.
- Qui ? Qui Solène ?
- Le lieutenant Lindsay. Erin Lindsay, elle doit venir.
- Elle est là-haut. Lance Platt.
- D’accord Solène, on va aller la chercher.
- Tu ferais ça ?
- Bien sûr mais il faut que tu fasses quelque chose pour moi. Tu veux bien ? 
- Oui.
- Tu vas aller t’asseoir sur le banc là-bas. Dit Alex d’une voix douce en désignant le banc près de la porte. Tu peux faire ça pour moi ?
- Alex, Voight doit nous attendre, on est en retard. Dit-il en regardant sa montre.
- Donne-moi un instant Jay, s’il te plait.


Jay acquiesce d’un hochement de tête.


- Tu peux aller t’asseoir sur le banc le temps que j’aille chercher Erin ?
- Oui, je peux.
- Merci.
- Toi, je t’aime bien, t’es gentille mais pas lui, il est méchant et bête comme ses pieds.


Alex émet un léger sourire.


- Allez-y, je vais la surveiller.
- Merci sergent.
- L’alerte est donnée… L’alerte est donnée… L’alerte est donnée… L’alerte est donnée… Répète Solène en boucle en tenant son écharpe dans ses mains.
- On dirait que tu t’es fait une nouvelle amie. Lance Alex moqueuse.
- Très drôle.


Jay, Alex et Brooklyn se dirigent vers l’escalier qui mène à l’étage.


- T’aurais pu être un peu plus sympa avec elle ?
- Ce dont elle a besoin, c’est de voir un médecin vu son état.
- On va d’abord demander à Erin si elle la connait.
- Et ensuite ?
- Je sais pas Jay… On verra.
- D’accord. Alex, je veux bien être gentil mais on la prend pas chez nous.
- J’ai compris.
- Alex, je suis sérieux.
- Je sais. Dit-elle avant de déposer un baiser sur sa joue.


Jay approche sa main pour tapoter sur le boitier.


- Jay, je peux le faire, ça aussi, ça m’a manqué. S’il te plait ?! S’il te plait ?!
- Vas-y si ça peut te faire plaisir.
- Merci, t’es un ange et je peux te dire que tu seras bien récompensé ce soir.
- Il me tarde d’y être. Avoue-t-il en prenant Alex dans ses bras et en l’embrassant tendrement dans le cou.


Ils montent tous les trois les marchent qui les conduit à l’étage où se trouve une partie de l’équipe et Bunny qui se dispute avec Erin.


- ...Est bien…
- Sors d’ici, je veux plus te voir.
- Erin, je suis ta mère.
- Tu n’as rien d’une mère et c’est la dernière fois que je te le dis, je veux que tu sortes de ma vie. Tu viens me voir seulement quand t’as des problèmes, j’appelle pas ça être une mère.
- Erin…
- La sortie est de ce côté.
- Bonjour tout le monde. Lance timidement Alex.
- Alex !!! Crie tout le monde en cœur.
- Ça fait plaisir de te voir.
- C’est pareil pour moi.


Alex les prend dans ses bras à l’exception d’Erin.


- Vous m’avez manqué.
- Toi aussi.
- Eh Adam, tient. Dit Alex en lui lançant des clefs qu’elle a pris dans la poche du jeans de Jay. Il y a une surprise pour toi dans le coffre de ma voiture.
- De ma voiture. Lance Jay.
- Oui, de sa voiture.
- C’est quoi ?
- À ton avis ?
- Non !!!
- Si.
- Tu frôles la perfection Alex, on te l’a déjà ?!
- C’est déjà arrivé. Avoue-t-elle avec ironie.
- J’en ai pas pour longtemps.


Adam s’éloigne.


- Qu’est-ce que c’est ?
- Des muffins, des cookies et toutes sortes de pâtisseries.
- C’est pas étonnant qu’il t’aime bien, tu le nourris.


Tout le monde rie alors qu’Erin continue de dire à Bunny de sortir.


- Alex, je suis très contente de te revoir, tu m’as manqué. Lance Erin en prenant la petite brune dans ses bras.
- Toi aussi Erin. Avoue-t-elle en resserrant son étreinte.


Jay lance un regard noir à Erin qui le remarque.


- Comment tu vas ? Demande Erin en s’écartant.
- Mieux, beaucoup mieux merci et je…
- Erin, il faut qu’on…
- Je veux que tu partes d’ici.
- Erin, je suis ta mère.
- Elle vous a demandé de la laisser tranquille et de vous en aller.
- Je parle à ma fille, pas à vous.
- Maman, va-t’en.
- Erin…
- Bunny, je…
- Ah, c’est vous la fameuse Bunny, j’ai beaucoup entendu parler de vous.
- Et vous êtes ?
- Alex Valanka.
- Ah, la fameuse Alex, la fille chérie du parrain de la mafia russe, votre père ne tarie pas d’éloge sur vous.
- Vladimir ? Vous me parlez bien de Vladimir Valanka ? Demande-t-elle étonnée.
- Oui. Répond Bunny.
- Alors là, j’y crois pas, il neigera au Sahara le jour où il me fera un compliment.
- C’est vrai, il me l’a dit plusieurs fois.
- Vous fréquentez Vladimir ? Demande la russe étonnée.
- Ça vous pose un problème ? Demande Bunny sur un ton très agressif.
- Non, c’est votre vie pas la mienne mais je vais vous dire la même chose qu’à mes anciennes belles-mères, quittez Vladimir avant de souffrir et de le regretter.
- C’est pas une pauvre fille comme toi qui va me dire ce que je dois faire.
- Bunny, je vous permets pas de lui parler comme ça. Intervient Jay sèchement.
- Jay, t'as quitté ma fille pour elle, t’es vraiment tombé bien bas.
- Ne vous en prenez pas à Jay, c’est compris. Dit Alex sur un ton menaçant.
- Si non quoi ? Qu’est-ce que tu vas me faire ?
- Ne me cherchez pas Bunny et laissez Jay tranquille.
- Bunny sort avant que je te fasse escorter par des agents. Dit Erin sur un ton agressif.


Bunny commence à s’éloigner.


- Quoi que je fasse pour Vladimir c'était jamais assez bien, dès qu'il m'arrivait quelque chose de positif, il me rappelait mes échecs et il continue encore de le faire. Je reconnais ça chez Erin, elle est incroyablement intelligente, généreuse, bourrée de talents et je l’admire pour ça mais elle a toujours l'impression de ne pas être à la hauteur, vous lui avez donné ce sentiment d'échec ! Bravo, bien joué Bunny. Lance Alex en applaudissant. Félicitation, vous avez fait du bon travail…
- J’espère que tu te sens très mal à l’aise ? Chuchote Jay à l’oreille d’Erin.
- Arrête. Lui répond Erin dans un murmure.
- T’as fini ?! Lâche Bunny.
- Non, pas encore. J’aime beaucoup votre fille, vraiment beaucoup et je sais que c’est réciproque… Et je vous promets que vous aurez à faire à moi, si vous êtes toujours aussi irrespectueuse avec elle. Vous ne reverrez plus votre fille et si vous me prenez pas au sérieux, je ferai de votre vie un véritable petit enfer... C'était un plaisir de vous rencontrer Bunny, j'ai l'impression de vous connaître depuis toujours !


Vexée, Bunny quitte le bâtiment sans un mot.


- On peut dire que tu lui as coulé le bec.
- Tu m’en veux pas ?
- Non. Répond Erin en souriant.
- Ça fait plaisir de te voir ici. Dit Voight.
- Merci Hank.
- Comment s’est passé ton voyage en Russie ? Demande Adam qui revient avec plusieurs boîtes dans les mains.


Alex échange un regard avec Jay.


- Plutôt bien, c’était… C'était... Euh... C'était... C’est pas vrai, j’étais pas en Russie mais à Chicago dans un centre de désintoxication pour soigner mon addiction au Fentanyl.
- Quoi ?


Alex leur explique tout ce qui s’est passé ses dernières semaines.


- Et comment tu te sens maintenant ?
- Beaucoup mieux, je suis contente d’être redevenue la Alex d’avant.
- Tant mieux.
- Elle a raison et en plus, j’aime la Alex d’avant. Avoue Jay en souriant.
- On est tous très content que t’ailles mieux, c’est sincère Alex.
- C’est gentil Erin.


Jay dévisage Erin.


- Bonjour, tu dois être Marci. 
- Oui.


Elles se serrent la main. 


- Enchantée de te rencontrer, je m'appelle Alexandra mais tout le monde m'appelle Alex. 
- Moi aussi, je suis très contente de te rencontrer enfin. J'ai entendu beaucoup de chose à ton sujet. 
- Que des mensonges, faut pas les croire. Dit Alex en souriant. 
- Même Jay ? 
- Surtout lui. Il a tendance à tout exagèrer quand il parle de moi. 
- C'est pas vrai, j'ai juste dit que t'était incroyable, fantastique, super douée... 
- C'est ce que je dis !!! 


Tout le monde rit. 


- Bienvenue dans l'équipe Marci. 
- Merci Alex. 
- C’était pas pareil sans toi ici ma petite Alex. Dit Adam avec du gâteau plein la bouche.
- C’est bon ?
- Délicieux !!!
- T’as vu qu’il avait une boîte avec ton nom noté dessus ?
- Oui, merci.
- Mais y a pas de quoi. Kim, tu vas avoir la paix pendant environ... Une heure.
- Une heure de tranquillité, le rêve. Dit Kim en souriant.
- Au fait Erin, il y a une personne qui t’attend en bas.
- Qui ?
- Une personne très…
- Spéciale, voir loufoque. Lance Jay.
- J’allais dire originale.
- Elle est bizarre pour répéter plusieurs fois : L’alerte est donnée, l’alerte est donnée. Je te le dis, elle est très bizarre.
- Elle nous a dit qu’elle s’appelait Solène.
- Oh non, elle est là ?
- Oui.
- Elle doit pas être… Commence à dire Jay.


Alex lui donne un coup de coude.


- Je vais aller la voir.
- Erin, elle a un problème ?
- Elle s’en est prise à vous ?
- Non.
- Tant mieux. Elle est schizophrène et elle a aussi un trouble dissociatif de l'identité.
- On peut dire que tu sais choisir tes relations.
- Jay arrête s’il te plait !!! Lance Alex. Si on peut faire quelque chose, n’hésite pas.
- Okay.


Erin s’éloigne, Jay lui court après et la rattrape dans les escaliers.


- Tu vas lui dire quand ?
- Je peux pas Jay, je peux pas lui dire.
- Tu lui dois au moins ça.
- J’y arriverai pas, je… Je…
- Elle vient de prendre ta défense devant ta mère et t’as même pas le courage de lui dire en face ce que tu lui as fait !!!
- Jay, je regrette.
- Tu me déçois vraiment.
- Je suis désolée Jay.
- Comment tu peux arriver à te regarder dans une glace ?!
- Jay !!!


Il retourne voir les autres.


- Et merde !!!


Elle descend pour aller voir Solène qui est toujours assise sur le banc.

Alex entre dans les vestiaires et Jay la surprend en la prenant par la taille, il l’embrasse sur la joue.


- Tu sens très bon.
- Merci mon ange, je suis ravie de le savoir.


Elle se retourne pour être face à son partenaire.


- Il y a quelque chose entre toi et Erin ?
- Non.
- T’as un problème avec elle ?
- Pourquoi tu me demandes ça ?
- Parce que je sens que t’es en colère contre elle et j’ignore pourquoi.
- Ce qu’il y a c’est que j’aimerai qu’elle soit honnête.
- Envers qui ?
- Tout le monde et surtout envers toi.
- Moi ?
- Oui, elle te cache quelque chose de très important.
- Qu’est-ce que c’est ?


Jay place ses bras autour de la taille d’Alex et cette dernière met les siens autour du cou de son partenaire.


- J’aimerai te le dire, crois-moi mon cœur, j’aimerai vraiment mais c’est pas à moi mais à Erin de le faire.
- Te prends pas la tête avec ça, si Erin a quelque chose à me dire, elle finira par le faire. Je vais pas la forcer à me parler si elle a pas envie.
- T’es trop gentille.
- Je sais, tu me l’as déjà dit.
- Non Alex, t’es beaucoup trop gentille avec tout le monde.
- Tu préfères que je sois méchante et haineuse avec les personnes qui m’entourent ?
- Non, bien sûr que non mais…
- Jay, je suis une vraie gentille, je fais pas semblant et tu le sais.
- J’ai pas envie que tu souffres, t’as bien assez souffert comme ça.


Alex pose sa main sur le visage de Jay.


- J’ai tout pour être heureuse, je suis avec l'amour de ma vie, j’attends un bébé de lui, je demande rien d'autre. Tu me combles de bonheur Jay et rien ne pourra gâcher ça. 


Elle l’embrasse tendrement.


- C’est ce que toutes les femmes me disent.
- Ah, ton fameux harem.
- Oui mais chute… Elles sont très jalouses de toi parce que t'es ma préférée.


Alex se met à rire.


- On va essayer de se faire discret.
- Ouais mais c’est pas gagné…


Les deux amoureux se regardent amoureusement avant de s’embrasser...


- Tu m’accordes cinq minutes le temps que je me changes.
- Cinq minutes ? C’est trop court pour toi. Lance-t-il avec humour.
- Eh. Dit la jeune femme en lui donnant un petit coup.
- Je plaisante… Je plaisante. Lance-t-il avant de l’embrasser à nouveau.
- T’as fini de te moquer de moi. Dit-elle faussement triste.
- Euh… Laisse-moi y réfléchir… Non…


Elle se dirige vers son casier qu’elle ouvre pour la première fois depuis plusieurs semaines. Le visage renfrogné, elle observe son casier intensément.


- Jay !!! Jay !!! 
- Quoi ?
- T’as touché à mes affaires ?
- Non, pourquoi ?
- Parce qu’une personne a fouillé dans mon casier.
- Qui ?
- J’en sais rien.
- Et qu’est-ce qui te fait dire qu’on a fouillé dedans ?
- Parce que je place mes affaires d’une certaine manière.
- Je vois pas de différence. Dit-il après avoir jeté un coup d’œil.
- Dis que je suis cinglée !!!
- J’ai rien dit.
- Non mais tu le penses tellement fort que j’arrive à t’entendre.
- Moi aussi, je t’aime. Dit-il avant de l'embrasser sur la joue. 


Alex se change et range ses affaires à l’intérieur de son casier quand elle aperçoit une enveloppe qu’elle prend. Elle l’ouvre et y en sort plusieurs photos qu’elle regarde des unes après les autres.


- Non… Non… Non… Elle a pas osé… Elle a pas pu faire ça…
- Qu’est-ce que t’as encore ?
- J’arrive pas à y croire. Dit-elle en se plaçant en face de Jay. Regarde.


Elle lui montre les photos qu’elle a dans les mains. Dessus, on peut voir Erin chloroformer Alex devant le Molly’s le soir de sa disparition alors que sur d’autres, on voit Igor la sortir de la voiture d’Erin pour la mettre dans la sienne et quelques autres photos montrent Erin mettre quelque chose dans la tasse dans laquelle Alex boit son café.


- Moi qui croyait qu’on était amie toutes les deux.
- Alex ne t’énerve pas s’il te plait. Reste calme.
- Comment tu veux que je reste calme ?! Jay, tu sais ce qu’Igor m’a fait, je te l’ai dit… Je me suis retrouvée en désintox à cause d’elle. Elle va me le payer Jay, je te jure qu’elle va me le payer. Lance-t-elle énervée et sur un ton très agressif. Et moi comme l’imbécile que je suis, je prends sa défense contre sa mère. Je suis trop stupide, j’ai rien vu… Je me suis même pas rendu compte de ce qu’elle faisait. Je… Je suis trop stupide...
- Tu n’es pas stupide, ni une imbécile Alex.
- Si j’en suis une… Je me suis encore fait avoir, je devrai être habituée depuis le temps.
- Mais tu sais que je suis là et que tu peux me faire confiance. Viens là mon cœur. Dit Jay en la prenant dans les bras.
- Oui, je le sais. Erin m’a dit exactement la même chose…


Il lui caresse doucement le dos mais contrairement à d’habitude, elle n’arrive pas à se calmer.


- Promets-moi de pas lui faire de mal, ni de t’en prendre physiquement à elle !!! Promets-le moi Alex.
- Ça je peux pas… Je peux pas te le promettre Jay.
- Alex…
- Je suis désolée, je peux pas laisser passer ça…


Elle reprend les photos des mains de Jay avant de se diriger vers la porte.


- Alex !!! Alex !!!


Elle sort furieuse des vestiaires en ouvrant violemment la porte tandis que Jay essaye de la rattraper.


diana62800  (22.09.2019 à 22:10)
Message édité : 05.01.2021 à 22:17

Après avoir parlé à Solène et appelé l’hôpital dans lequel la jeune fille est internée, Erin revient à l’étage.


- Alors ?
- Ça va aller.
- Qui est cette Solène ?
- Je l’ai rencontré il y a quelques années pendant une affaire et je me suis prise d’affection pour elle, je lui rend visite très souvent.
- Pourquoi elle est venue jusqu’ici ?
- Un jour, je lui ai dit de venir me voir si elle avait un problème et elle pensait en avoir un aujourd’hui.


Erin prend un morceau de gâteau.


- Eh !!! Pas touche, c’est les miens. Lance Adam en tapant sur la main d’Erin.
- Tu pourrais partager ?
- Qu’est-ce qui est marqué là ? Demande Adam en lui montrant l’étiquette sur la boîte.
- Réservé seulement pour Adam.
- Et tu sais ce que ça veut dire ?
- Qu’ils sont seulement pour toi.
- Exactement, il y en a là-bas pour vous.
- Dis-moi mon pote, pourquoi t’as un traitement de faveur ? Demande Kevin avant d’avaler une gorgée de son café.
- Parce que notre petit Alex m’adore, c’est normal, je suis génial…
- C’est ce qu’il croit. Ironise Kim.


Ils rient.


- Kim, tu devrais pas être en congé maternité ? Demande Erin avant de s’asseoir sur le bureau de Jay et d’avaler un morceau du gâteau qu’elle a dans la main.
- Je le suis, je suis venue vous dire bonjour. Je dois normalement accoucher dans un peu plus de trois semaines et je dois vous dire que j’ai hâte d’expulser ce bébé.
- Et quand il sera là, tu diras : Il pouvait pas rester bien au chaud dans mon ventre.
- C’est possible.
- Tu sais que t’es pas obligé de venir tous les jours.
- Oui, je le sais mais ça me fait bizarre de pas vous voir.


Ils continuent de parler de tout et de rien quand Alex arrive en furie et attrape Erin par la gorge pour la plaquer brutalement sur le bureau de Jay.


- Comment t’a pu faire ça ? Comment ? Comment et pourquoi Erin ?


Alex sert très fort le cou d’Erin et la détective ne se défend pas. Jay arrive et n’intervient pas.


- Alex mais qu’est-ce que tu fais ? Demande Kim.
- Lâche-la !!!
- Vous mêlez pas de ça, c’est entre Erin et moi. Elle sait très bien de quoi je parle. Tu me hais à ce point ?


Erin bouge sa tête de gauche à droite.


- Alors une personne t’a payé pour que tu t’en prennes à moi, c’est ça ? Un contrat a été mis sur ma tête et je suis pas au courant ? Répond !!! Répond-moi Erin !!! Hurle Alex.
- Jay, tu peux l’empêcher de lui faire du mal ?! Tu peux faire quelque chose ?!
- J’ai prévenu Erin maintenant, elle se débrouille toute seule.


Les deux détectives se regardent droit dans les yeux, le regard d’Erin est rempli de culpabilité et de remords alors que celui d’Alex est rempli de tristesse, de colère et d’interrogation. Elle la relâche quand Voight sort de son bureau après avoir raccroché.


- Je peux savoir ce qui se passe ici ?
- C’est rien, c’est juste une divergence d’opinion. Lance Erin en se redressant.
- Une divergence d’opinion ? T’appelles ça comme ça toi ?
- Je t’en prie Alex, pas ici.
- Pourquoi ça ? T’as peur que tout le monde sache ce que tu as fait ? Sache ce que tu m'as fait ? 


Alex regarde Erin avec beaucoup de colère et de rage.


- Tu peux m’expliquer ? Demande Alex mettant les photos sous le nez d’Erin.
- Je suis dé…
- Et surtout évite de me dire que tu es désolée.
- Alex, t’es en colère et je le comprends très bien mais j’avais pas le choix…


Elle lui donne une grosse gifle.


- C’est vrai, j’avais pas le choix.


Elle lui met un violant coup de poing et Erin se retrouve allongée sur le bureau. Alex prend violemment Erin par le col de son pull.


- On a toujours le choix Erin… Toujours et t’as fait le mauvais. Si t’avais des problèmes, t’aurais dû venir me voir et je t’aurai aidé mais non, au lieu de ça, tu m’as trahi en me plantant un couteau dans le dos.


Alex la relâche.


- Je peux savoir ce qui se passe ici ?
- Tu leur dis ou je le fais ?


Aucun mot ne sort de la bouche d’Erin.


- Okay, je vais leur dire... 
- Alex, je t'en prie, non. Dis rien s'il te plait. Murmure Erin. 
- Erin, ici présente, a aidé Igor à m’enlever et comme c’était pas assez, elle m’a droguée au point où je suis devenue accro et que j’ai passé des semaines en cure.
- Quoi ? Lâche l’équipe ébahie.
- Alex, je regrette, il faut que tu me crois…
- Te croire ? Tu te fous de moi j’espère ?! Je te faisais confiance Erin, j’avais confiance en toi au point de te confier ma vie et Brooklyn. Je t’ai laissé mon chien à qui je tiens énormément. Je le laisse pas à n’importe qui, tu peux demander à Jay… Tu m’as menti Erin… Tu m’as menti… Tu m’as trahi… Tu… Tu… Tu m’as prise pour une imbécile, j’aurai beaucoup de mal à te pardonner ce que tu m’as fait… Tu te rends compte que je suis enceinte… Ah oui, je suis enceinte. Annonce-elle au reste de l’équipe.
- On le sait et ça se voit.
- Jay nous l’a dit et il était tellement heureux quand il nous a annoncé la bonne nouvelle.


Alex regard Jay avec un léger sourire, les deux amoureux se font un clin d’œil.


- Je suis enceinte, tu le savais mais t’as continué à me donner tes merdes et tu t’es pas dit une seule seconde que ça pouvait avoir des effets sur lui… Dit-elle en désignant son ventre. Et sur moi…


Voyant sa partenaire énervée, Jay pose ses mains sur ses épaules, ce sentiments de sécurité apaise légèrement Alex.


- …Erin, je ne bois jamais d’alcool… Jamais et je prends seulement l’aspirine que mon médecin me prescrit parce que j’ai un problème avec ça et à cause de toi, mon bébé risque de subir la même chose… Tu devrais avoir honte de toi. Non mais tu réalises ce que tu as fait…


Platt arrive avec une enveloppe dans les mains.


- J’interrompe quelque chose ?
- On peut dire ça comme ça. Répond Kevin.
- Alexandra, une personne a déposé ça pour vous.
- Merci Trudy. Dit-elle en prenant l’enveloppe que Platt lui donne.
- Tout va bien ici ? Demande Platt.
- Oui, c’est juste une discussion animée, c’est tout. Dit Kim.


Platt s’en va sans rien dire. Alex ouvre l’enveloppe, il y a une feuille où il est noté « Erin n’est pas aussi honnête qu’elle le dit et Dean peut lui dire merci pour sa liberté » ainsi que plusieurs photos.


- C’est pas vrai, c’est un cauchemar… Jay, regarde… Dit Alex en lui donnant les photos.


Sur les photos, on peut voir Erin et Dean Tyler en train de parler devant la prison le jour où Dean est sorti.


- T’as pas fait ça ? Erin, t’as pas fait ça ? Demande Alex dont les larmes sont en train de couler.
- Elle t’a posé une question. Dit Jay sèchement alors que ses yeux commencent à s’humidifier.
- C’est du passé.
- Pas pour nous. Cet enfoiré a tué Cassie, ma fille… Ma petite fille de cinq ans… Crie Jay de rage. Et toi, tu le fais libérer mais qu’est-ce que t’as dans la tête bordel ? Lance-t-il en hurlant.
- Jay… Alex… Je…
- Non, ne dit rien.
- T’as de la chance que je frappe pas les femmes Erin.
- C’était pas contre toi Jay.
- C’était contre moi, c’est ça ? Je me souviens que tu m’as dit que t’allais fouiller dans mon passé quand je suis arrivée dans l’équipe et t’es allée jusqu’à libérer un tueur en série, un monstre qui s’en prend et tue des enfants pour avoir raison ?!
- Je pensais pas que j’allais réussir à le faire libérer aussi facilement.
- Mais à cause de toi, on pourra plus le faire condamné pour le meurtre de Cassandra, mais est-ce que tu réalises ce que t’as fait Erin ? Hurle Alex. Jay et moi, on a perdu notre petite fille de cinq à cause de ce monstre. 
- Je sais que j’ai merdé.
- Oui et en beauté…
- T’es comme Igor, Vlad et Dean réunis… Non, en fait, t’es pire qu’eux… Parce que eux au moins, ils assument ce qu’ils font…


Alex se rapproche d’Erin, lève sa main pour la gifler mais elle s’arrête à quelques millimètres de la joue d’Erin.


- Non, je vais pas m’énerver parce que je veux pas que mon bébé en souffre, je veux le protéger… Erin, si je m’écoutais, je te mettrai la raclée de ta vie au point de te démolir et de t’envoyer aux urgences mais je vais pas le faire… Parce qu’à partir de maintenant, toi et moi, on aura des rapports professionnels… Et en dehors de ses murs, je veux plus te parler, je veux plus te voir et je veux plus jamais entendre parler de toi, on est plus amies toutes les deux. Tu es inexistante… Tu es morte et enterrée pour moi.
- Alex s’il te plait, je… Souffle Erin en larmes. 


Erin pose sa main sur le bras d’Alex.


- Lâche-moi. Souffle-t-elle sur un ton agressif.
- Laisse-moi… Laissez-moi vous expliquer tous les deux…
- Il y a rien à expliquer. Répond Jay en ayant les yeux fixer sur les photos. Tout est là. Dit-il en les montrant.
- Je… J’ai besoin d’air, il faut que je sorte. Lance Alex en se dirigeant vers les escaliers.
- Je viens avec toi. Dit Jay.
- Non, j’ai besoin d’être un peu seule.
- J’ai peur que tu fasses une…
- Ne t’inquiète pas, je t’ai promis que j’en referai plus mais là, pour l’instant, j’ai besoin d’être seule…
- Alex…
- Moi aussi, je t’aime Jay.


Elle l’embrasse sur la joue et sort du bâtiment avec Brooklyn, en larmes, après avoir été chercher sa veste dans les vestiaires.

L’équipe est restée en retrait pour arriver à comprendre ce qui vient de se passer et comment Erin a pu faire ça.

Jay est dans la salle de pause en train de regarder par la fenêtre, des souvenirs des moments qu’il a passé avec sa fille lui reviennent en mémoire…


Flashback (Août 2005)


Jay se gare devant la crèche de sa fille, il ouvre la porte et entre. Dès qu’elle le voit, Cassie court vers son père.


- Papa !!!!
- Comment va mon petit crabe ? Demande-t-il en la prenant dans ses bras.
- Je suis pas un petit crabe.
- Mon p’tit bouchon ?
- Non, je suis pas un p’tit bouchon.
- Ma petite puce ?


Elle bouge sa tête de droite à gauche en riant.


- Ah oui, c’est vrai, tu es mon petit trésor d’amour.
- Et toi, t’es mon papa chéri…


Cassie place ses petits bras autour du cou de Jay et le serre très fort. Un grand sourire se forme sur leur visage.


- C’est mon anniversaire, j’ai quatre ans aujourd’hui. Lance la petite fille souriante. Je suis trop contente.
- Il faut que je te dise, ton anniversaire, c’était hier et t’as dormi toute la journée d’hier.
- C’est pas vrai. Je vais le dire à maman.
- Qu’est-ce que tu vas dire à maman ?
- Maman a dit qu’il fallait qu’on dit toujours la vérité et toi t’as menti alors je vais le dire à maman que t’as menti.
- C’est bien et c’est vrai qu’il fait toujours dire la vérité. Tu vas chercher tes affaires et on rentre à la maison.
- Oui papa.


Elle dépose un bisous sur la joue de son père et Jay la pose à terre. La petite fille aux yeux bleus court prendre ses affaires tandis qu’une personne approche de Jay.


- Bonjour Monsieur Halstead.
- Bonjour, pitié appelez-moi Jay, j’ai l’impression d’être un vieux de cinquante ans alors que j’ai à peine la vingtaine.
- D’accord mais seulement si vous m’appeler Mary.
- Ça marche. Tout se passe bien avec Cassandra ici ?
- Très bien, Cassandra est une petite fille adorable et pleine de vie.
- C’est pas moi qui vais vous contredire.
- Elle est très en avance pour son âge. Vous n’avez jamais pensé à lui faire passer des tests ?
- Si mais j'ai pas encore eu le temps de le faire et vous êtes pas la première à me le dire.
- Sa mère n’est pas là ?
- Non.
- Oh, je suis désolée, vous êtes que tous les deux ?
- Non, elle a pas pu venir aujourd’hui.
- Désolée, je pensais que vous étiez père célibataire.
- Je suis en couple depuis de nombreuses années et très heureux avec ma petite famille. Vous êtes nouvelle ici ?
- Ça se voit tant que ça ?
- Tout le monde nous connait ici.
- Ah d’accord…


Cassie revient vers Jay qui s’accroupi pour être à la même hauteur que sa fille.


- T’as pris toutes tes affaires ?
- Oui papa.
- Dans ce cas, on y va.
- D’accord. Au revoir mademoiselle Lanner, à demain.
- À demain Cassandra.


Le père et la fille s’éloignent.


- À bras !!! Dit Cassie à Jay en tendant ses bras vers lui.


Jay la prend dans ses bras et ils sortent de la crèche.


- Maman prépare ma fête d’anniversaire ?
- Quelle fête ?
- Ce matin, maman a dit que j’aurai une surprise quand je rentrerai à la maison après la crèche.


Jay installe et attache Cassie dans la voiture et prend place derrière le volant.


- Tu sais que tu es une petite fille très maline et intelligente.
- Tu dis ça tous les jours. Répond Cassie en riant.


Jay sourit en entendant sa fille rire.


- Papa ?
- Oui.
- Il sera là tonton Will.
- Oui.
- Ouais, j’aime beaucoup tonton Will, il est très marrant.
- Tu trouves qu’il est marrant ?
- Oui.
- Mais je suis plus marrant que lui ?
- Toi, t’es le meilleur papa du monde que j’aime à la folie.
- Je t’aime aussi mon petit trésor.


Les deux Halstead continuent de parler durant le trajet qui les conduit chez eux où Alex finit de préparer les derniers détails pour la petite fête avec l’aide de Will, Greg, Sarah et Amanda, qui est la marraine de Cassie…


Fin du Flashback.


À ses souvenirs, des lames coulent le long de ses joues.


- Jay…
- Erin, tais-toi, je veux rien entendre. Dit-il en essuyant ses larmes. Si Alex me demande de choisir entre elle et toi, c’est elle que je choisirai.
- Jay je vais réparer mes erreurs, je te le promets.
- T’appelles ça des erreurs ? On doit pas avoir la même signification du mot erreur.
- Je sais que j’aurai dû lui dire ce que j’ai fait mais je voulais pas qu’il arrive quelque chose à Austin.
- T’aurais pas dû le faire Erin… Et qu’est-ce qu’Austin à avoir dans l’histoire ?
- Il…
- Non, ne dit rien, tu vas me raconter des mensonges encore une fois.
- Dis-moi comment je peux me faire pardonner Jay !!!
- Tu peux pas Erin, tu peux pas.


Jay fait quelques pas vers la porte et se retourne.


- T’as fait libérer le monstre qui a tué ma petite fille… Elle avait cinq ans, à peine cinq ans quand cet enfoiré nous l’a enlevé pour toujours… Il lui a enlevé quatre-dix ans de sa vie… Elle aura jamais la chance de découvrir la vie, de parcourir le monde, de vivre sa vie d’enfant, d’adolescente et de femme… Elle aura jamais la chance de tomber amoureuse, d’avoir des enfants… D'être heureuse entourée des personnes qui l’aime… À l’exception d’Alex, Cassandra est la personne que j’aime le plus au monde… J’aime tellement ma fille que ça me fait mal de ne plus la voir… Dit-il avec beaucoup d’émotion dans la voix. Je te pardonnerai jamais Erin… Jamais.
- Jay, je regrette… Si tu savais à quel point je regrette.
- Moi aussi, je regrette… Je regrette de t’avoir rencontré.


Il ouvre la porte et sort de la salle de pause laissant une Erin pleine de culpabilité... 


La journée touche à sa fin et l’équipe quitte le district. Les heures après le départ d’Alex se sont passés dans une certaine tension, surtout entre Jay et Erin.

Jay rentre chez lui et trouve l’appartement plongé dans le noir. Brooklyn est allongé à la porte de leur chambre qui est légèrement entre-ouverte et on peut entendre Alex pleurer. Il hôte sa veste qu’il pose sur le canapé et va directement dans la chambre.


- Désolé mon pote. Dit-il à Brooklyn en fermant la porte.


Il s’approche du lit en enlevant ses chaussures et s’allonge à côté de sa moitié.


- Je suis rentré mon cœur, je suis là… Je suis là… Murmure Jay à l’oreille d’Alex dont les larmes continuent de couler.
- Cassie me manque tellement.
- Elle me manque aussi.


Il place son bras sur Alex et serre très fort la jeune femme dont les flots de larmes ne s’arrêtent pas.


- Je t’aime Jay.
- Je t’aime aussi Alex.


Après une journée forte en émotion pour lui aussi, Jay lâche prise et laisse ses émotions sortir. Les deux amoureux pleurent dans les bras de l’autre pendant un long moment et finissent par s’endormir…


diana62800  (29.09.2019 à 18:00)
Message édité : 05.01.2021 à 23:33

Activité récente

Nouveau design !
Aujourd'hui à 20:43

[Jeu] HypnoCard Mystère
Aujourd'hui à 20:12

[Jeu] HypnoCard du Mois
Aujourd'hui à 20:07

Planning des diffusions
Aujourd'hui à 19:17

Becca Tobin
Aujourd'hui à 13:49

Blindspotting
Aujourd'hui à 19:19

Demain nous appartient
Aujourd'hui à 18:43

Lisey's Story
Aujourd'hui à 17:02

Luther (FR) S01E04
Aujourd'hui à 19:28

Luther (FR) S01E03
Aujourd'hui à 19:27

Dernières audiences
Logo de la chaîne TF1

Lincoln Rhyme : Hunt for the Bone Collector, S01E04
Mardi 11 mai à 22:00
3.02m / 14.6% (Part)

Logo de la chaîne France 3

Tandem, S05E08
Mardi 11 mai à 22:00
4.91m / 23.0% (Part)

Logo de la chaîne TF1

Lincoln Rhyme : Hunt for the Bone Collector, S01E03
Mardi 11 mai à 21:05
3.60m / 15.3% (Part)

Logo de la chaîne France 3

Tandem, S05E07
Mardi 11 mai à 21:05
5.25m / 22.2% (Part)

Logo de la chaîne France 2

Un si grand Soleil, S03E172
Mardi 11 mai à 20:45
3.64m / 14.7% (Part)

Logo de la chaîne France 3

Plus belle la vie, S17E177
Mardi 11 mai à 20:20
3.01m / 11.9% (Part)

Logo de la chaîne TF1

Demain nous appartient, S04E217
Mardi 11 mai à 19:10
3.36m / 16.8% (Part)

Logo de la chaîne TBS

American Dad !, S16E04
Lundi 10 mai à 22:00
0.56m / 0.3% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
La nouvelle comédie de Netflix, The Chair, disponible le 27 Août !

La nouvelle comédie de Netflix, The Chair, disponible le 27 Août !
Netflix a dévoilé la date de lancement de sa nouve comédie, intitulée The Chair, créée et coécrite...

Diffusion Hulu - OCS | The Handmaid's Tale - Episode 4x05 Chicago

Diffusion Hulu - OCS | The Handmaid's Tale - Episode 4x05 Chicago
Ce mercredi 12 mai, la plateforme Hulu met en ligne l'épisode 4x05 de The Handmaid's Tale intitulé...

Au programme de ce mercredi soir

Au programme de ce mercredi soir
Alors que les séries poursuivent leur diffusion habituelle du côté anglophone, certaines partiront...

Découvrez dès maintenant la saison 6 de Nina en avant-première sur SALTO !

Découvrez dès maintenant la saison 6 de Nina en avant-première sur SALTO !
La série médicale Nina sera de retour sur France 2 le 26 mai, pour une 6ème saison. D'ici-là, les...

NBC renouvelle pour deux saisons supplémentaires Days of our Lives !

NBC renouvelle pour deux saisons supplémentaires Days of our Lives !
Le soap Days of our Lives continuera à vivre un petit moment. NBC a en effet annoncé son...

HypnoRooms

Kika49, 09.05.2021 à 19:07

Le calendrier du mois de Mai est arrivé sur The Resident.

cinto, Avant-hier à 18:34

Nouveau sondage chez Ma Sorcière Bien Aimée; en Mai, fais ce qui te plaît ...En avant les délires...

sanct08, Hier à 11:01

Hello, sondage spécial "Fête des mères" sur The X-Files ! Venez nombreux

emeline53, Hier à 19:42

Nouveau sondage sur The Fosters ! Tout le monde peut voter venez nombreux

pretty31, Aujourd'hui à 13:47

Venez départager les titres restants pour notre animation The New Song sur Zoey's EP ! Déjà les quarts de finale ! : )

Viens chatter !

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage