Classement des séries

Le cartel Hypnoweb a besoin de toi !
Rejoins-nous sans attendre

Au Nom de la Loi

Ne bougez plus, Josh Randall débarque enfin sur la Citadelle et il vaut de l'or. A l'heure où les séries du genre divertissaient déjà la population de l'Oncle Sam, la nouveauté de Thomas Carr faisait son apparition sur CBS le 6 septembre 1958. Avec ses 94 épisodes de 26 minutes répartis en trois chapitres, "Au Nom de la Loi", "Wanted : Dead or Alive" en version originale, mettait en scène l'un des plus grands chasseurs de primes du petit écran et lançait la carrière d'une figure emblématique du 7ème Art : Steve McQueen. Elle n'est pas seulement un simple feuilleton western, elle est avant tout, pour le public français, la première série américaine à avoir été programmée en prime time dès le 25 mai 1963 sur RTF.

Avant l'avènement des films Spaghetti sur les grands écrans de cinéma, la télévision s'était déjà lancée dans la conquête de l'Ouest en proposant aux téléspectateurs américains de nombreux feuilletons tels que "Bonanza", "Davy Crockett", "Trackdown", "Rawhide" ou encore "L'homme à la carabine". Arrivée en 1958, "Au nom de la Loi" aurait pu être un show noyé par les autres. Mais c'est sans compter sur la persévérance de Thomas Carr. Fière de ses origines mais aussi prête à relever un défi particulièrement difficile, elle reprend en effet les codes du Western tout en mettant en avant sa vedette, Steve McQueen, afin de rassembler un maximum de fans. Ce simple fait aurait pu faire fuir un public déjà averti et qui aurait pu se montrer très dur envers la production. L'auditeur n'est ainsi pas surpris de retrouver dans chaque volet un shérif, un truand, un duel, des coups de feu, une poursuite à cheval et surtout le fameux saloon, lieu que Josh Randall semble très apprécier. Et pourtant, le show parvient à goûter au succès tant escompté. Bien qu'elle semble être un simple divertissement, la série se détache de ses rivales en proposant une morale ambiguë et diverse où la loi du plus fort est sans aucun doute primordiale pour la survie des personnages. Le thème de la justice devient par la même occasion l'un de ses sujets centraux allant jusqu'à rappeler son titre original : "Wanted : Dead or Alive". Le héros, en tant que chasseur de primes, a pour mission de chasser les fugitifs et de les ramener morts ou vifs en échange d'argent. Malgré tout, Randall tente de ramener ses proies en vie et ne tue que pour se défendre. Il ne tire pas sans sommation, préférant se battre contre son ennemi de manière loyale au lieu de lui tirer dans le dos. La loi de la jungle poussiéreuse est alors un enjeu déterminant pour le protagoniste. La personnalité de chaque personnage devant représenter cette justice est tout aussi intéressante et grise. "L'otage" (épisode 42) fait écho à l'un des plus grands thèmes traités par Carr. Dès le premier épisode, les individus rencontrés par Randall pointent du doigt son métier et se demandent s'il est bien du côté de la justice ou de la prime comme le montrent les épisodes 2 et 3 du premier chapitre d'"Au nom de la Loi". Mais "L'otage" dessine une peinture toute aussi sombre. Dans ce sixième volet de la saison 2, le juge décide de donner à un malfrat Randall en le menaçant de mort et pose par la même occasion une question morale qui reflète bien la série : la vie d'un chasseur de primes est-elle aussi importante qu'un individu ordinaire ? Un raisonnement que Randall lui-même désapprouve en répondant préférer voir ses "nouveaux amis en ennemis". Cette situation particulièrement compliquée et difficile peut également refléter un fait social où les erreurs judiciaires sont encore aujourd'hui très dangereuses. Le juge de cet épisode ne représente pas seulement les lois de son Etat mais montre aussi et surtout une vision de cette justice corrompue par la peur et qui ne parvient pas à donner un jugement impartial sur les civils de sa juridiction. Randall, en pratiquant ce métier, choisit de respecter cette autorité mais s'exclut d'une société qui refuse d'ouvrir les yeux sur les méthodes employées par leur gouvernement afin de punir et de juger les hors-la-loi. Justice et survie deviennent des images attachées l'une à l'autre. A de nombreuses reprises, Josh doit faire justice et survivre. Dans "The Trial" (3x01), il assume le rôle d'avocat et fait tout pour que la vérité soit mise en lumière. Ainsi, cette notion particulière est régulièrement remise en question puisque Randall, personnage ambivalent et gris, personnifie la Main de la Justice.


"Au nom de la Loi" n'est pas uniquement une immense chasse à l'homme. Son humour en fait un feuilleton plaisant et marquant. Alors qu'elle aurait pu rester sérieuse, elle parvient non seulement à atténuer l'image de la mort mais aussi et surtout à transmettre une atmosphère joviale durant certaines scènes. Plusieurs fois, le calme olympien de Josh Randall est amusant, ponctué par ses remarques sarcastiques et par les pains qu’il distribue aux hommes l'ayant provoqué. Un geste qui lui arrive d'être retourné, notamment dans "Affaire de Famille" (épisode 60) où Randall conclut l'épisode à terre et embarrassé.
Un autre effet comique, mais involontaire, revient à la récurrence des événements. Alors que le public se plonge dans les nouvelles aventures de Josh Randall, celui-ci se retrouve très fréquemment dans des situations plus ou moins familières. Dans la majorité des volets, le héros suit le même schéma. Il se rend toujours chez le shérif, il se pose devant un feu au milieu de nulle part et aime prendre du bon temps au saloon. Enfin, les décors restent souvent les mêmes à quelques détails près, donnant alors une impression de théâtre chez le téléspectateur mais qui était, en réalité, juste une simple question de budget pour la production. Ces répétitions permettent aussi aux amoureux du genre de suivre l'évolution de Randall. Dans de nombreux volets, celui qui est incarné par Steve McQueen peut se laisser influencer par les hommes capturés mais restent de plus en plus sur ses gardes au fur et à mesure que la série progresse dans son histoire, gardant toujours un œil ouvert sur la personne qui lui rapporte un joli butin.


Tête d'affiche du show, Steve McQueen était surtout connu pour ses nombreuses revendications et pour son implication méticuleuse dans la série. Il imposa son cheval à la production malgré que celui-ci ne semblait pas apprécier les caméras. Cette demande n'était pas la seule. Il poussa le vice un peu plus loin en jouant sur les détails afin que Randall soit le plus réaliste possible. Pour y parvenir, il apporta différents plus au personnage en lui transmettant notamment son propre chapeau. Mais l'une de ses meilleures idées est sans aucun doute la Winchester à canon scié, arme de prédilection de Josh Randall avec laquelle il s'entraîna durement. Nommée "Mare's Leg", ce modèle datant de 1892 devint l'image de la série au point de faire partie du générique malgré qu'il lui soit anachronique, les évènements se déroulant dix ans plus tôt. Afin de pouvoir incarner ce chasseur de primes au sang-froid, l'acteur s'entraîna des jours afin de la manier et de réaliser lui-même ses cascades. Dernière référence, le chanteur Gilbert Bécaud acheta cet objet culte lors d'une vente aux enchères où participait McQueen. Tout cela n'était rien comparé au comportement de Steve lors du tournage. Ayant eu l'occasion de jouer dans "Les 7 mercenaires", il feint un accident en encastrant lui-même une de ses voitures et sécha "Au nom de la Loi" afin de rejoindre Brad Dexter, James Coburn et Charles Bronson sur le tournage du film réalisé par John Sturges en 1960.


Introduit dans le 21ème épisode de la série "Trackdown", "The Bounty Hunter", en 1958, Josh Randall parvient aisément à séduire son public en devenant l'un des protagonistes les plus apprécié des écrans de télévision. Ecrit en tant qu'anti-héros, il devient au fil des années un modèle pour les séries d'aujourd'hui qui s'inspirent clairement de cette personnalité originale. Le chasseur de primes a, en effet, tellement marqué les esprits que Sergio Leone lui-même décide de faire référence à la série au début du très culte et bouleversant "Il était une fois dans l'Ouest". Dans cette scène, Harmonica arrive à la gare et est accueilli par trois hommes de Frank. L'un d'eux possède l'unique arme utilisée par Randall. Alors que les années 1950 présentent régulièrement un héros calme, fort, courageux, prêt à tout pour sauver des vies en mettant la sienne en danger, Josh Randall se différencie des autres grâce à son passé, sa personnalité et ses choix. Ayant fait la guerre de Sécession aux côtés des confédérés, sa position dans cet effroyable évènement ne lui permet pas d'obtenir totalement la confiance des personnes assises devant leur écran, les confédérés étant souvent tous perçus comme les méchants. Passé cela, ce personnage atypique possède une personnalité complexe et un code moral plutôt ambivalent. Pragmatique et téméraire, il lui arrive de largement hésiter avant de prendre une décision et de se mouiller. Il est également bagarreur, aime l'alcool et est sarcastique à la différence de Luke McCain ("l'Homme à la carabine"), lui aussi vétéran de cette guerre civile américaine. L'un des plus grands atouts du personnage est sans contexte son sang-froid et son sens de la justice. Alors que son travail consiste à rendre au gouvernement des hommes recherchés, il refuse de connaître ces personnes mais devient curieux lorsqu'il comprend la vérité. Très souvent, il aide des anciens amis à protéger leurs terres et leur donne son argent, notamment dans "Faux et Usage de Faux", second volet de la première saison. Malgré tout, le personnage reste insensible face à la cruauté de certaines actions. Inspiré par de nombreuses légendes urbaines, "Le Monstre" (épisode 55), le chasseur de primes pourchasse un être mystérieux qui effraie toute une population. Apprenant la vérité et se sentant en danger, il n'hésite pas à tirer sur un éléphant échappé d'un cirque et élevé pour tuer. Le téléspectateur ne peut alors s'empêcher de crier devant son écran. Fort heureusement, Randall étant tout de même le héros, son code moral, bien que gris, tangue souvent vers le blanc plus que le noir. Mais que les plus romantiques se rassurent. Ce grand cynique a aussi ses moments de faiblesse et se laisse séduire par la beauté de ces dames. "La voix du Silence" (3x20) montre aux fans une facette inédite de ce personnage énigmatique. Touché par la sagesse de Carol Hagen, une sourde et muette jouée par Carolyn Kearney, Randall se laisse atteindre par les mots qu'elle écrit. Cette femme infantilisée à cause de son handicap par son père mais aussi par l'idéologie des années 1950, capture l'amour du chasseur de primes dont la mission est de la protéger. Leur relation platonique est alors associée par un thème propre composé par Rudy Schrager et qui rappelle le cinéma muet du début du XXè siècle.


"Au nom de la Loi" ne serait pas aussi culte sans la musique de Rudy Schrager, aussi compositeur de "Johnny Ringo" (1959) et de "Rawhide" (1964). D'une durée de quelques secondes, cet opening présente Josh Randall de manière sobre mais inquiétante. Avec un générique différent pour chacune des saisons, Steve McQueen introduit son personnage en dessinant des traits propres au chasseur de primes : froid, il regarde une affiche montrant un fugitif avant de regarder la caméra. Enfin le titre apparaît accompagné de la célèbre Winchester. Le thème du héros est également un point central du show. Sans ces quelques notes, la production de Thomas Carr n'aurait peut-être pas eu autant de charme.


Charismatique et séduisant, Steve McQueen porte à lui seul la renommée d'"Au nom de la Loi". Le comédien profite de cette notoriété pour enfin goûter à la joie de tourner sur les grands écrans de cinéma. Il donne la réplique à Charles Bronson et retrouve Brad Dexter et James Coburn dans "Les 7 Mercenaires". Puis, il continue dans sa lancée en jouant notamment dans "Papillons", "La tour infernale" et "La Grande Evasion". Mais c'est en 1980 que tout se termine pour lui. Malade, il meurt d'un arrêt cardiaque après une opération au Mexique.
La série de Thomas Carr a régulièrement jouie de ses guests stars, Brad Dexter et James Coburn ayant fait une apparition. Les fans reconnaissent aussi les visages de Michael Landon, de John Carradine et de Marl Rydell dans certains volets du show.

Avec des conditions de tournage très difficiles en raison d'un budget terriblement limité et de certains conflits internes, "Au nom de la Loi" conclut son chapitre en 1961 avant de connaître une suite éponyme sous forme de long-métrage avec Rutger Hauer dans le rôle de l'arrière-petit-fils de Randall. Cependant, le film ne connaît pas le même succès que la série et reste oubliable. Malgré ce léger point noir, le show produit par Thomas Carr s'inscrit comme faisant partie des incontournables pour chaque sériephile.

Ecrit par Nuriko 

Vidéos

Générique "Au nom de la loi"
Générique "Au nom de la loi"
Ajoutée le 07.01.2016 par Locksley 
Extrait "Au nom de la loi"
Extrait "Au nom de la loi"
Ajoutée le 07.01.2016 par Locksley 
Ne manque pas...

Illustration pour le sixième numéro d'HypnoMag avec Graham Patrick Martin en couverture.
HypnoMag | Découvre le numéro 6 !

Le quartier The Good Doctor ouvre ses portes sur HypnoSeries
Nouveau quartier | Vidéo d'ouverture

Activité récente

Hypnoweb is back !
Aujourd'hui à 17:50

Problèmes techniques
Aujourd'hui à 17:48

Demandes de vidéos YouTube
Aujourd'hui à 17:15

La Maison d'Apre-Vent
Aujourd'hui à 12:50

HypnoDVD
Aujourd'hui à 12:22

Audiences
Aujourd'hui à 11:45

Thirteen
Aujourd'hui à 17:27

Beyond
Aujourd'hui à 14:14

Alone Together
Hier à 21:18

Poldark S02E10
Aujourd'hui à 17:43

Poldark S02E09
Aujourd'hui à 17:42

Poldark S02E08
Aujourd'hui à 17:41

Dernières audiences
Logo de la chaîne France 3

La forêt, S01E02
Mardi 21 novembre à 21:45
4.04m / 16.6% (Part)

Logo de la chaîne France 3

La forêt, S01E01
Mardi 21 novembre à 21:00
4.14m / 16.3% (Part)

Logo de la chaîne TF1

Une famille formidable, S14E01
Mardi 21 novembre à 21:00
4.52m / 18.1% (Part)

Logo de la chaîne TF1

Demain nous appartient, S01E92
Mardi 21 novembre à 19:20
3.24m / 15.6% (Part)

Logo de la chaîne France 2

Thirteen, S01E03
Lundi 20 novembre à 22:40
2.59m / 16.8% (Part)

Logo de la chaîne NBC

The Brave, S01E09
Lundi 20 novembre à 22:00
4.66m / 0.9% (18-49)

Logo de la chaîne CBS

Scorpion, S04E09
Lundi 20 novembre à 22:00
5.13m / 0.9% (18-49)

Logo de la chaîne ABC

The Good Doctor, S01E08
Lundi 20 novembre à 22:00
9.97m / 1.8% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Selon HBO, seulement de bonnes choses arrivent à Mexico

Selon HBO, seulement de bonnes choses arrivent à Mexico
HBO a commandé un épisode pilote pour une nouvelle série intitulée Mexico City: Only Good Things...

Les gangs de Londres arriveront sur Cinemax et Sky

Les gangs de Londres arriveront sur Cinemax et Sky
Le cinéaste Gareth Evans, connu entre autres pour la saga cinématographie The Raid, se tourne à son...

La Maison d'Apre-vent est sortie en DVD

La Maison d'Apre-vent est sortie en DVD
Plongez dans l'univers de Charles Dickens avec La Maison d'Apre-Vent qui sort ce mercredi 22...

The Good Place obtient une troisième saison !

The Good Place obtient une troisième saison !
L'annonce vient de tomber, NBC renouvelle The Good Place pour une 3e saison ! Sitcom lancée le 19...

 Run for Your Life : Un pilote commandé par NBCUniversal

Run for Your Life : Un pilote commandé par NBCUniversal
NBC Universal Cable Entertainment a commandé un épisode pilote pour la série Run for Your Life. Se...

HypnoPromo

CastleBeck, Hier à 05:19

Quel est le moment le plus fou de Riggs? Venez-nous le dire en votant au sondage du quartier Lethal Weapon

grims, Aujourd'hui à 10:00

Chers fans de The Tudors, Coucou à tous le quartier The Tudors organise un concours de cartes de vœux du 27 novembre 2017 au 10 décembre 2017

grims, Aujourd'hui à 10:01

Le thème est fête de Noël chez les Tudors ! Pour vous inscrire direction le forum !

grims, Aujourd'hui à 10:03

Petite récompense à la clef pour chaque participant ! nous vous attendons nombreux !

choup37, Aujourd'hui à 17:05

Concours wallpapers spécial Moffat sur Doctor Who et cartes de Noel sur Musketeers! On attend vos créations, il vous reste 8 jours !

HypnoBlabla

Supersympa, Hier à 20:06

Tiens, LaFrite daigne nous faire l'honneur de nous parler^^

Supersympa, Hier à 20:07

Vite vous autres !^^

Supersympa, Hier à 20:07

Ca va ? J'en fais pas trop ?^^

EvanRoth, Hier à 21:49

T’es déter toi ^^

Supersympa, Aujourd'hui à 11:51

Bonjour z'à toutes z'et à tous !

Viens chatter !

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium