HypnoFanfics

Sans titre

Série : Queer As Folk
Création : 09.02.2019 à 18h47

« Une alternative après la nuit "Rage" au Babylon. Je vous prie d'être indulgent... » cinto 

COMMENTER CETTE FANFIC

Cette fanfic compte déjà 10 paragraphes

Afficher la fanfic

1) Rage 

 

"Rage."

 

 Quelle ironie ! Une bande dessinée basée sur lui et  appelée "Rage" ! Si seulement ils savaient.

 

Sous son air indifférent, Brian était juste en train de bouillir.

 

Il avait posé le problème, il connaissait le résultat, même s’il avait espéré qu’il soit différent. Il avait dansé, dès que Justin était  parti avec l’autre. Dansé dans le style de l’intact Brian Kinney« Je m’en fous ». Mais  la rage bouillait.

 

 La rage contre Justin, rage contre Ethan, rage contre ses parents qui l'avaient créé, la rage contre sa vie pathétique, la rage contre lui-même surtout; oui, lui-même. Il avait été un tel imbécile de penser qu'il pourrait changer, de penser qu'il pourrait être aimé, de penser qu'il pourrait être heureux.

 

 Il avait changé sa vie, ce à quoi il croyait,  pour Justin, et  voilà ce qui était arrivé. Justin lui avait menti et avait brisé toutes les règles, celles que Justin lui-même avait établies.

 

Ça durait  depuis combien de temps ? Quand il était revenu au loft et avait  voulu prendre immédiatement une douche, pensait-il que Brian ne pouvait pas sentir Ethan sur lui? Pensait-il que Brian était trop stupide pour savoir qu'il avait embrassé et baisé quelqu'un d'autre? 

 

****************************************

 

Brian se réveilla en sursaut. Il était 4h15. Il avait dormi  une heure à peine. Comment arriverait-il à passer le reste de cette interminable nuit? Et demain? La semaine prochaine? Le mois prochain? Le reste de sa putain de vie?

 

Après que Justin ait quitté le club avec Ethan, Brian avait dansé, bu et pris de la drogue. Il a refusé de montrer de la faiblesse. Il a refusé d'écouter la sympathie, la pitié de Michaël et Lindsay, qui voulaient  le consoler. Il ne voulait rien de tout cela. Il avait fait taire toutes les critiques sur Justin d’un seul regard breveté Brian Kinney, celui qui ne souffrait d’aucun commentaire.

 

 Enfin, à peine capable de se tenir debout, il avait permis à Michael de le traîner hors du Babylon et de le conduire chez lui. Michael avait offert de rester avec lui, mais il l’avait renvoyé, voulant subir ses blessures en privé.

 

 Le lendemain était passé dans une brume d’alcool et de douleur. Il n’a quitté son lit que pour utiliser la salle de bain ou pour saisir une autre bouteille d’alcool qui, finalement,  n'a pas été en mesure de remplir le trou sans fond dans le creux de son estomac. Il semblait constamment avoir soit envie de vomir ses tripes soit de pousser des cris incohérents. Pourtant, il n'a fait ni l’un ni l’autre.

 

 Quand lundi est arrivé, il a rassemblé difficilement mais suffisamment de maîtrise de soi pour appeler Cynthia et lui dire qu'il serait absent. Aucune explication, aucune excuse, juste il ne serait pas là.

 

**************************************

 

Maintenant, c’était presque mardi matin. Il était assez sobre, même plus qu'il ne voulait l’être. Devait-il essayer d'aller au travail? Plus longtemps il serait absent, plus il y aurait des questions et il n’était pas prêt à répondre. D’ailleurs, il n'avait même pas de réponses rationnelles.  

 

Il devait soit essayer de continuer sa vie, ou simplement abandonner. Abandonner était terriblement tentant. Une arme à feu aurait rendu les choses tellement plus simples. Il sourit d’un sourire sans humour et grogna intérieurement.

 

 Les gens l'appelaient un maniaque du contrôle. Il se demanda s'il avait même assez de contrôle pour continuer à vivre.

 

  Il avait tout contrôlé quand il avait orchestré la "Rage night" au Babylon . Il avait tout organisé pour lancer la bande dessinée. Les acteurs, le spectacle, les masques "Rage" pour tout le monde.C’ était le moins qu'il pouvait faire pour Michael et Justin, son geste d'adieu.

 

Puis il avait dit Lindsay et Mel de trouver Justin et lui dire qu’il voulait fêter cette parution avec lui. Il savait que Justin le trouverait dans la backroom avec "Rage". Une fois que Justin les avait vus, Brian avait dit au type d’aller se faire foutre.

 

 Et il avait bien supposé qu’Ethan se montrerait, pour soutenir Justin.. Telle était la nature des romantiques. Même s'il n’était pas un romantique lui-même, Brian savait comment ils fonctionnaient.

 

Au moins 80 pour cent de la publicité, c’est  romancer quelque chose et il était le meilleur à cela. Mais il savait que la publicité, c’est du mensonge, des conneries, du faux. Lui et Justin, ça c’était du vrai, du réel. Quel imbécile!  

 

Justin était allé directement vers Ethan, l’avait étreint, embrassé, écouté les mots qu'il voulait entendre et avec un seul coup d'oeil en arrière, il était sorti de Babylone et de la vie de Brian.

 

**************************************

 

Brian roula sur le dos et déglutit.  Lentement, il jeta les couvertures. Il était 05h30. S'il se levait maintenant, il pourrait se rendre présentable, fabuleux même. Une douche, quelques tasses de café  et il pourrait faire face à n’importe quoi. Il était un survivant. Il pouvait le faire.

 

Il allait ressusciter le Brian Kinney connu, le  trou du cul qui n’avait pas de cœur, celui qui se fout de tout et de tout le monde ». Il devait encore être ici quelque part.  

 


cinto  (09.02.2019 à 18:51)
  • Musique !

 

  **************************************

 

A 7h30 Brian est entré à Vangard. Personne. C'était parfait. Il pouvait aller à son bureau sans explication et commencer  ce jour et le reste de sa vie.

 

Il a vérifié ses e-mails et traité ceux qui avaient besoin de son attention. Çà, ça n'a pas été si difficile. Il a rassemblé quelques dossiers et commencé à feuilleter la dernière proposition de Liberty Air, s’efforçant de ne penser ni à Rage, ni à Justin. 

«Tu es de retour !.» Cynthia lui sourit. 

"Ouais. Je t’ai manqué?"   

"Toujours," a-t-elle plaisanté, "bien que ma journée est beaucoup moins compliquée quand tu n’es pas là."

 «Veux-tu insinuer que je suis un patron difficile?"

  "Eh bien, hum ..." taquina-telle. "Veux-tu passer en revue l'ordre du jour ?» 

"Donne-moi dix minutes » dit-il.

  Cynthia sortit, et Brian  expira ; il n’avait  même pas réalisé qu'il avait retenu son souffle. Il avait été très bien, presque normal.

Il était 8h15 ; il espérait qu’il aurait assez d’énergie pour les huit heures et quarante-cinq minutes restantes.

 

**************************************

 

"Michael est en ligne", a déclaré Cynthia sur l'interphone.

 

"Merde," Brian pensait. "Maintenant, il commence." Il avait éteint tous les téléphones au loft et n'avait même pas regardé  les messages. Il savait ce qu'ils disaient et de qui ils venaient. Michael et Lindsay. Il avait eu peur que l'un d'entre eux ne viennent au loft pour voir comment il allait, mais heureusement, non. Peut-être qu'ils avaient compris qu'il avait besoin d'être seul.

Mais maintenant, ça commençait.

 

" Passe- le", a déclaré Brian. "Hey, Mickey. Quoi de neuf?"

 

"Où étais-tu ces deux derniers jours?  J’étais inquiet pour toi ".

 

"Tu penses que je ne peux pas prendre soin de moi?"

 

«  Tu étais complètement ivre  quand je t’ai ramené du Babylon."

 

"Deux jours m’ont  totalement rétabli."

 

"Brian, je sais que ce doit être très difficile ..."

 

Brian a pensé :«Ferme ta gueule » .Et  il dit: «Je ne veux pas parler de tout ça. C’est fini et je suis passé à autre chose. "

 

"Mais ..."

 

"J’ai dit que je ne veux pas parler de ça!"

Brian pouvait sentir la rage qui commençait à jaillir du fond de lui.

 

«Veux-tu venir à Woody après le travail?» Demanda Michael. "Je pense que nous devrions nous voir."

 

«Ok, peut-être. Bye, Mickey », et il a raccroché avant que Michael ne puisse lui demander autre chose

. "Cynthia, si Michael appelle encore une fois, je suis en réunion. Compris?"

 

"Bien sûr,  patron," répondit Cynthia, se demandant ce qui se passait.

 

Brian regarda l'horloge. 11 heures – Encore 6 heures à tenir.. .

 

**************************************

 

Brian a vu Gardner Vance au sujet des dernières propositions pour Liberty Air. Gardner était satisfait de son travail et ne semblait pas remarquer quoi que ce soit.

Brian a estimé qu'il était en train de passer la journée d'une manière tout à fait satisfaisante. Tant qu'il ne permettrait pas à ses pensées de vagabonder, il irait bien. Il n'a pas ressenti de colère depuis l’appel de Michaël. 14:20 – Encore trois heures.

 

**************************************

 

Un peu plus tard, l'un de ses assistants s’est posté  dans l’encoignure de la porte.

 

"Vous avez une minute, Brian?» Demanda Kevin.

 

"Qu'est-ce que c'est?"

 

«J'ai eu une idée pour  'Glow' , la campagne de maquillage, et je voulais voir avec vous."

 

« J’écoute», a déclaré Brian.

 

"Eh bien, vous savez, les flyers présentent le 'Glow Girl' à la plage, à un barbecue, etc. , avec beaucoup de soleil, le maquillage ressort bien."

 

«Ouais», dit Brian.

 

"Maintenant, ils veulent une trentaine de secondes de pub tv, donc j’ai pensé qu’on pourrait garder les  mêmes  idées sur la brillance et la lumière , mais cette fois-ci, la« Glow Girl »se prépare pour une soirée ; donc on garde  en fond la lueur d’une journée ensoleillée "

 

"J'aime ça."

 

"Et on colle un morceau de musique qui corresponde à ces images. Écoutez ceci. Il fouilla pour trouver son appareil.

«Je regardais une émission de variétés et j' ai entendu cette vieille chanson. Je pense que ce serait parfait, mais dans un style plus girly . "

Il a actionné le bouton de lecture, et le cœur de Brian s’est arrêté.

 

"Tu es mon soleil Mon seul soleil,

Tu me rends heureux lorsque le ciel est gris.

Tu ne sauras jamais combien Je t'aime.

S'il vous plaît,  ne me prenez pas mon rayon de soleil ".

 

Brian était assis, figé sur sa chaise. Il savait qu'il avait cessé de respirer et que  son cœur allait exploser.

 Il saisit le support musical et le jeta contre le   mur de toutes ses forces. Avec la rage dans ses veines, il le  regarda se briser, des morceaux de plastique volant dans toutes les directions. Heureusement, la musique cessa.

 

"Sortez!" Brian gronda.

 

"Quoi ?" a demandé Kévin, inquiet.

 

"Dehors! Tout de suite! "

Brian a poussé l’homme vers la porte, la claquant derrière lui et la verrouillant. Il frappa son poing contre la porte, voulant l’exploser comme toute autre chose dans son bureau et sa vie. Il se laissa tomber contre la porte, avec une douleur insupportable.

 

"Merde! Justin! Sunshine... », gémit-il en serrant les dents.

 

En ce moment, il a entendu Cynthia de l'autre côté de la porte.

 

"Brian ? Brian, ça va?"

 

«Ouais», il haletait, essayant de maîtriser  sa voix.                                               

 

"Qu'est-il arrivé? Kevin est paniqué. "

 

Moi aussi, a crié Brian dans sa tête. À haute voix, il dit:

 

  «Juste une minute, Cynthia."

 

Il respira, ajusta sa cravate, se leva et se tint bien droit. Avec chaque once de volonté qu'il possédait, il ouvrit la porte et fit signe à Cynthia de venir.

 

Elle le regarda timidement.

 

«Dis à Kevin de revenir ici,"  a ordonné Brian.

 

"Es-tu sûr?"

 

"Est-ce que je te donne l’impression de dire n’importe quoi?"

 

«Je vais le chercher tout de suite,» dit-elle, se précipitant dehors.

 

Brian se dirigea vers le mur, ramassa les restes de l’appareil détruit, les fourra dans sa poche. .A ce moment-là, Kevin apparut à la porte, peu rassuré.

 

"Je déteste cette putain de chanson,"  a déclaré Brian,  en guise d'explication.

 

"J’avais deviné," risqua Kevin.

 

"Eh bien, trouve une autre chanson sur le soleil qui brille, sauf celle-là," a ordonné Brian.

 

"Considérez cela fait, et je suis désolé."

 

"Conneries pour « désolé ». Fais juste ce que j’ai demandé. "

 

«Pas de problème», a déclaré Kevin, déjà hors du bureau.

 

Brian a fermé sa porte et s’est effondré sur sa chaise.

15h15 – encore deux heures.

 

**************************************

 

Personne ne l’a dérangé tout le reste de l'après-midi. Parfait. L’ironie, c’était qu’il était tellement en colère contre lui-même qu’il avait réussi à effrayer les autres. Au moins, ils le laisseraient tranquille et c’était très bien comme ça. 

À 17h30 précises, il sortit de son bureau. Pendant la dernière heure, il avait refusé de céder à l'envie irrésistible de courir vers le loft et de se détendre avec une bouteille de son vieil ami, Jack Daniels. Enfin, il avait survécu à cette infâme journée.

 

**************************************

 Il n’irait pas au Woody ce soir. Dès la porte du loft refermée derrière lui, il a attrapé une bouteille et a pris plusieurs gorgées. Son estomac l’a accepté. Des années de pratique. Il sourit sans joie à lui-même.  

Il enleva sa veste du costume et attrapa quelque chose de sa poche. Il se dirigea vers la chaîne stéréo et brancha ce qui restait de la clé.. Il prit une autre gorgée de la liqueur et appuya sur  "play". Il se laissa tomber sur le canapé et par miracle, la clé marchait ; il  écouta la chanson.

 

"L'autre nuit, alors que je dormais

Je rêvais que je te tenais dans mes bras,

Mais quand je me suis réveillé, chérie, je m’étais trompé,

J’ai pris ma tête dans ma main  et je pleurais.

 

Tu es mon soleil Mon seul soleil,

Tu me rends heureux lorsque le ciel est gris.

Tu ne sauras jamais, combien Je t'aime.

S'il vous plaît, ne prenez pas mon rayon de soleil.

 

 

Tu m’as dit  une fois, que tu m’aimais vraiment

Et personne ne pouvait se mettre entre nous,

Mais maintenant que tu m’as quitté et tu en aimes un autre.

Tu as brisé tous mes rêves.

 

Dans tous mes rêves, tu  me quittais

Quand je me réveille, mon cœur souffre,

Alors quand tu reviens , tu me rends heureux,

Je te pardonnerai et je prendrai tout le blâme.

 

Brian se souvint avoir entendu cette vieille chanson dans son enfance, sans  jamais y prêter beaucoup d'attention. Maintenant, il semblait que les paroles avaient été écrites uniquement pour lui. Les mots: «je rêvais que je te tenais dans mes bras", "Si tu me laisses et que tu en aimes un autre», «Reviens, rends moi heureux", "Tu es mon soleil, mon seul soleil". Putain de mots!

 

La rage qui avait coulé dans les veines de  Brian ces dernieres heures commença à se dissiper à chaque refrain de la chanson, mais fut remplacée par une grande tristesse et  de la nostalgie.

 

Brian ferma les yeux et écouta les mots encore et encore. Il pouvait encore les entendre dans son esprit longtemps après que la bande ait pris fin. Il s’endormit enfin.


cinto  (11.02.2019 à 18:27)

3 ) L’affiche

    **************************************

 

"Aïe!"

Brian était tombé du canapé sur le tapis. Il était environ 5 heures du matin, et il avait des raideurs dans son dos à cause du canapé trop petit. Cependant, tout compte fait, il avait mieux dormi cette nuit que depuis cette fameuse nuit au Babylon. 

Il s’était réveillé quelques fois et écouté de nouveau cette chanson. D'une certaine façon, le fait que quelqu'un d'autre pouvait mettre en mots ce qu'il ressentait mais qu’il ne pouvait pas exprimer, le rassurait. Il se sentait moins seul, sachant que le compositeur devait avoir vécu les mêmes choses qu'il traversait.

 

Une autre journée de travail était devant  lui, mais la crainte et la panique qu’il avait ressenties la veille s’étaient en partie dissipées. Il sut que chaque jour serait un peu plus facile que le précédent. Il reprendrait sa vie, jour après jour et heure par heure.

 

Il se leva, se doucha et vérifia ses messages. Il y avait un de Michael voulant savoir pourquoi il n'était pas allé au Woody’s, un de Lindsay lui demandant de l'appeler et de lui faire savoir s'il allait bien, et un de Justin disant qu'il voulait prendre ses affaires quand Brian ne serait pas là.

 

Brian a écouté celui de Justin avec un détachement étrange. Il savait que cela arriverait.

Personne ne pouvait lui faire du mal comme ça.

 

Il pensa à aller au Dîner pour le petit déjeuner. Mickey serait probablement là, Ted et Emmett aussi, et peut-être même Justin. Il n’était pas tout à fait sûr d’être prêt pour ça.

 

«Je peux faire face à tous,» se dit-il à lui-même. «Je vais prouver que je peux survivre à tout et m’en sortir au mieux. Fuck them all! "

 

Il s’habilla avec soin, voulant paraître parfait. 

  **************************************

 

Quand il ouvrit la porte du snack, il prit une profonde inspiration. Comme prévu, Michael, Ted et Emmett étaient à leur endroit habituel. Aucun signe de Justin.

 

"Comment vont les garçons ?", dit Brian, en  glissant sur la banquette à côté de Michael.

 

«Regardez qui est de retour. », sourit Ted. 

"Ted, je ne vais pas vous priver de la chance de m’avoir avec vous."

 

"Je vois que rien n’a changé. Toujours aussi arrogant. ".

 

Brian préféra se taire. Inutile de dépenser de l’énergie pour Ted. Debbie se dirigeait vers la table. Elle donna un coup d'œil rapide à Brian, mais ne lui dit rien directement 

"Qu'est-ce que ce sera, les garçons?"

  "Juste un café pour moi," a déclaré Brian.

  «  Tu fais encore attention à ta ligne?» Demanda-t-elle.

  "Hé,"  renifla Brian. «Si je ne le fais pas, personne ne le fera."

  "Surtout maintenant qu'il est de retour sur le marché», a ajouté Emmett.

  Brian lui a donné un coup d'œil glacial, sans rien répondre.

    Deb versa le café.  

"Hé les gars, "J'ai trois affiches à encadrer de" Rage " au Babylon." , commença Michaël.

 

Ted et Emmett regardèrent Michael, puis Brian.

 

Ted  dit, "Et … ? " 

«Je vais en mettre une  dans le magasin, l'un dans l'appartement, et peut-être l'un d'entre vous aimerait l'autre."

   

«Je vais la prendre,"  déclara Brian.

 

Etonnés, tous fixèrent Brian du regard.

 

«Nous savons tous que je suis" Rage "et je trouverai bien une utilisation pour l'affiche."

 

   « Tu veux prendre le cadre aussi? Ils sont juste ici »,  déclara Michael, allant derrière le comptoir.

 

"Super." Brian prit le cadre. "Rendez-vous au Babylon ce soir», et il partit.

 

 Il eut juste le temps d’entendre Emmett demander « Qu’est-ce qui se passe ? », avant que la porte du snack ne se ferme derrière lui.

 

Il avait réussi son coup. Il semblait qu’il était  de retour. Pas un seul d'entre eux n’avait eu le culot de demander comment il allait ou mentionner Justin. Il pouvait les tromper comme il voulait. Ils ne sauront jamais que tout était faux. 

**************************************

 

Il mit l'affiche dans la Jeep et  démarra. Il avait besoin  de "Rage" pour lui rappeler ce qui était arrivé, pour faire en sorte que jamais cela ne se reproduise. Il avait plongé dans l'amour et les sentiments, et maintenant il en subissait les conséquences. "Rage" serait là pour ne jamais oublier et ne jamais tomber à nouveau dans ce piège stupide.

 

Arrivé au bureau, il  appela Cynthia.

 

«Y a t-il quelque chose pour accrocher ceci ?" demanda Brian, lui montrant l'affiche. "C’est le  super héros de la BD de Michael et Justin."

 

"Wahou,". Je vais t’apporter ce dont tu as  besoin."

 

Brian savait où il voulait accrocher "Rage", juste à l’endroit où avait atterri la chanson « You’re my sunshine »

 

Cynthia revint avec le matériel nécessaire. Brian tenait  l’affiche "Rage" bien droit, un peu loin de lui.

  Cynthia tenta :

« Intéressant. Ça me rappelle quelqu'un."

 

"Oh, qui?"

 

"Toi."

 

"Très attentive."

 

"C’est toi?"

 

"Pas vraiment moi, mais d'après moi."

   

Brian sourit.

  «Je ferais mieux de retourner à mon bureau. Besoin de quelque chose?"

 

"Pas pour le moment. Juste l'agenda de la journée dans une dizaine de minutes. "

 

Elle sortit, avec un coup d'œil sur "Rage".

 

Brian se posa derrière son bureau. De loin ,"Rage" le regarderait  toute la journée, tous les jours pour qu’il se souvienne.

 

Et il ne voulait pas oublier. 

**************************************

 

Brian avait encore une chose à faire avant qu'il ne puisse se mettre au travail. Il prit le téléphone et composa un numéro. 

 

Deux sonneries et une voix dit: "Bonjour."

 

Le pouls de Brian s’accéléra. Il avait espéré laisser un message.

 

«Justin, tu as laissé un message pour prendre  tes affaires. Je suis au travail toute la journée aujourd'hui et demain, donc tu peux y aller quand tu veux. "

 

"Merci, je le ferai. Mais, Brian, je. . . Je veux dire que je suis désolé ".

 

« Tu sais ce que je pense de« désolé »."

 

"Peut-on parler, plus tard, après la fin de mes cours?"

 

«Je ne pense pas qu'il y ait quelque chose à dire."

 

"Bien sûr que oui."

 

«La communication a été notre plus gros problème. À quoi bon  essayer de parler maintenant? "

 

«Je te dois beaucoup, et je suis désolé de t’avoir blessé."

 

Brian grimaça et la douleur jaillit du fond de son estomac.

 

«Je dois te parler de mes frais de scolarité et tout le reste que je te dois," insista Justin.

 

"Nous avons un accord écrit qui court encore, donc tout ce que tu me dois est le remboursement après ton diplôme et fortune faite..."

 

"Tu sais qu’il y a beaucoup plus que ça."

 

". Prends tes affaires aujourd'hui ou demain et laisse la clé dans la boîte aux lettres. N’oublie pas de régler l'alarme lorsque tu pars. "

  

"Brian ..."

 

"Au revoir, Justin», et Brian a raccroché.

 

Il n'était pas en colère, pas à l'agonie non plus ,  il n’était pas un crétin. Il avait parlé à Justin et le monde n'avait pas cessé de tourner. Pourquoi avoir noirci le tableau? L’anticipation avait été bien pire que la réalité. 

 Cependant, il sentit un néant dans son esprit, un trou sans fond de son estomac à tout son corps , la probabilité d'un long avenir vide devant lui.

 

 


cinto  (13.02.2019 à 18:05)
Message édité : 13.02.2019 à 19:08

4)Babylon

 **************************************

 

Quand Brian ouvrit la porte du loft, il sut immédiatement que Justin était venu. Quelques signes de sa présence d’autrefois avaient disparu : ses dessins sur la table à manger, son sac à dos près de la commode, ses CDs sur la table basse. Ils n’y étaient plus  mais la présence de Justin, peut-être son odeur, s’était attardée.

 

"C’est vraiment fini," Brian murmura à lui-même, en fermant la porte.

 

Il se dirigea vers la chaîne stéréo et a passé "You Are My Sunshine". Il avait acheté le CD pour accéder à la chanson plus facilement. En appuyant sur  'repeat'  il pouvait l’écouter  encore et encore. Il semblait obsédé par la chanson. Elle le calmait, l’apaisait.

 Il avait connu une telle douleur et  une telle colère incroyables la première fois qu'il l’avait entendue !

Dès le début, la chanson lui avait parlé de façon étrange et qu'il ne pouvait pas expliquer. Maintenant, elle était une douce obsession. Il savait que Justin était  la seule lumière dans sa vie. Il ne permettrait jamais à personne d’autre de se rapprocher de lui,  comme Justin avait fait.

 

Est-ce qu’une chanson pouvait tenir  une promesse? Celle que Justin pourrait revenir ?  Est-ce la raison pour laquelle il l’ a écoutée encore et encore? Etait-ce de faux espoirs? Il ne pouvait pas arrêter de l'écouter, quelle que soit la raison.

 

Au bout de la deuxième écoute, il pensa qu'il ferait mieux de prendre une douche. Il voulait  se montrer au meilleur de sa forme au Babylone. 

Il avait commencé par le Dîner, maintenant c’était au tour du Babylon  pour montrer à tous qu'il était toujours aussi magnifique, toujours aussi fort . Ce soir marquerait son retour sur la scène du club. Il ferait en sorte qu'il n'y ait pas de doute que l’éternel Brian Kinney était revenu.

 

Brian s’habilla de jeans noirs moulants et une chemise noire sans manches Justin aurait dit « sexy ». Pourquoi penser à Justin maintenant ?

***********************************************

 

Arrivé au Babylon un peu plus tard, il repéra aussitôt Michael et Ben appuyés  au comptoir. Emmett et Ted dansaient. Il se dirigea vers le bar et commanda une bière. Comme il buvait sa bière et commençait la recherche pour un coup probable, Michael s’approcha.

 

«Je suis content que tu sois là ce soir. C’est bon de te voir  de retour ", at-il dit.

  « Super. Tu veux danser?"

"Bien sûr."  

Brian le conduisit sur la piste de danse.

Aussitôt, Brian vit Ben qui le regardait avec un regard plutôt réprobateur. Evidemment Ben n’approuvait pas que Brian soit là.  Il n'aimait pas  la façon dont Brian gérait l’affaire « Justin ».

Michael ne s’apercevait de rien parce que à ses yeux, Brian était toujours le plus fort. Ben serait plus difficile à berner. 

Ted et Emmett ont dansé vers eux. 

"Bienvenue au Babylone, ma chérie" dit Emmett, en lui donnant une accolade.

 

"Ma chérie? Ai-je été promu? "Brian a demandé avec un sourire.

 

«Juste heureux de te voir," dit Emmett avec sincérité.

 

"Merci." Brian était touché.

"Aucun accueil chaleureux de ta part?" demanda Brian, en regardant Ted.

 

«Ravi de voir que rien ne change jamais et que rien ne t’affecte."

 

"Est-ce que tu attendais que je m’écroule?"

 

"Toi? Jamais. Mais je pensais qu'il y aurait pu être un peu de regret ou de tristesse ".

 

Brian n'a pas aimé où cela allait.

 "Je ne fais pas dans le  regret ou la  tristesse. Ce sont des conneries! Je suis ici pour passer un bon moment . "

  

Cela pourrait être plus difficile qu'il ne l'avait pensé. Merde Ted, de toute façon!  

*******************************************

 

La meilleure façon d'arrêter toute cette spéculation était de trouver un gars. Comme Brian prit une nouvelle bière, il a vu un candidat probable qui le  regardait de la piste de danse. Il se dirigea vers le gars.

 

L'homme était noir, début de la vingtaine, musclé, la tête rasée. Aurait-il pu trouver quelqu'un de plus différent de Justin? «Ne pas penser ça », se dit-il.

 

Aussitôt, il conduisit l'homme à la backroom. La fellation était  passable mais il y avait presque une semaine qu’il n’avait pas eu de rapports sexuels. Beaucoup trop long. Même s’il ne se sentait pas vraiment mieux.en ce moment.

Encore un prix à payer pour Justin et son soi-disant amour. Puis, sans un mot au gars,  Brian se dirigea le bar. 

"Comment était-il?"  a osé demander Ted. 

«Valable», a déclaré Brian, lui donnant un regard foudroyant.

  Il a commandé une double vodka et l'avala d'un trait .Puis une autre.

******************************************

 

Ben se dirigea vers lui. ' Ça va commencer, pensa-Brian.  

"Bonsoir, Ben. Comment vas-tu?"

  "Beaucoup mieux ces derniers temps. Et toi?"

  "Juste parfait. Pourquoi ? »

Dès que la question étaient sortie de sa bouche, Brian sut que c’était une erreur, parce que Ben allait lui répondre.

 

«Brian, je sais que ce ne sont pas mes affaires, mais ..."

 

"Tu as raison. Ce ne sont pas tes affaires», l'interrompit Brian.

  Ben poursuivit :

"Mais, je vais quand même te parler ...Je sais que Justin t’a menti  et t’a blessé."

Brian commença à protester, mais Ben ne s’arrêta pas.

"Il est jeune et a encore beaucoup à apprendre, mais il t’a vraiment aimé. Tu as décidé de l’écarter, pensant sans doute que c’était pour le bien de tous les deux. Je ne sais pas tout ce qui s’est passé, mais ne coupe pas les ponts. Tu pourrais le regretter. Il pourrait vouloir revenir et tu as besoin de lui. Si cela arrive, donne-lui une autre chance. » 

"Qu'est-ce qui te fait penser que tu sais ce qui est bon pour moi?"

 

«Je l'ai vu l’influence de Justin sur toi, et elle était bonne."

 

"Selon ton opinion."

 

"Oui, c’est mon avis, pour ce qu’il vaut."

 

"Peut-être qu’il ne vaut pas beaucoup."

 

"Peut-être, mais pense à ce que je t’ai dit. A toi de voir . »

 

"Inutile", a déclaré Brian.

 

Ben haussa les épaules et se dirigea vers Michael, l’amenant sur le dancefloor.

 

Brian les regarda s’éloigner. Merde ! Ben était très intelligent. Même si la dernière chose dont Brian avait besoin en ce moment était des conseils non sollicités.

Donc, il pensait que  Justin et lui avaient encore une chance. Pourquoi pensait-il cela ? Savait-il quelque chose que Brian ignorait? Justin pourrait revenir?

 

«Arrête, Kinney! a crié Brian dans sa tête. " tu vas devenir fou à penser à ce qui pourrait être, ce qui devrait être et ce qui n’est pas. Fuck Ben ! ». 

 

Brian a terminé une autre vodka et pensé à partir. Mais s’il voulait vraiment montrer que le fameux Kinney était de retour, il devait partir avec un gars.

Son regard fit un tour complet de l’endroit. Personne n'avait les bons yeux, les yeux de Justin, ou les bons cheveux, les cheveux de Justin. Personne n’était Justin.

"Merde," dit Brian et il sortit du Babylone.

  Pendant le trajet, il ne cessait de penser aux paroles de Ben, et l'espoir qu'ils impliquaient. Il ne voulait pas l'espoir.

 Il voulait être le trou du cul  indifférent que tout le monde connaissait et méprisait avant de rencontrer Justin.

Il voulait être qui il avait l'habitude d'être. Point.

 L’espoir conduit à la nostalgie et à la souffrance, et il en avait assez des deux.

Avec ses quelques paroles, Ben avait annulé tout son difficile travail pour essayer de reprendre sa vie normale.  Quelle vie normale ?  Normale sans Justin? Normale dans la façon dont il avait l'habitude d'être? Cette façon ne le rendait pas heureux et ne lui apportait pas la paix.

 

«Bon sang, maintenant, je me parle à moi-même . Qu’est-ce qui m’arrive?".  

Pour un maniaque du contrôle, c’était nul.

****************************************

 

 Arrivé au loft, il se sentait un grand poids sur les épaules. Il devait prendre des décisions importantes et pour une fois, il hésitait.  

Il y avait une personne avec qui il devait parler, et qu’il avait évitée, craignant qu'elle voit à travers la façade. Elle avait une façon directe de le faire, le connaissant souvent mieux que lui-même. C’était trop tard, il la verrait demain. 

Il savait que ça allait être une longue nuit 


cinto  (15.02.2019 à 18:15)
  • 5) Avancer

 **************************************

 

En entrant  le lendemain au snack, Brian regarda si Debbie était occupée. Il ne voulait pas d’une conversation interrompue par une omelette et du bacon à servir. Par chance, c’était un matin calme, où il n’y avait pratiquement personne 

Il n'avait pas dormi, juste somnolé en écoutant  "You Are My Sunshine" . La chanson lui avait permis de l’apaiser et il avait évoqué toutes les possibilités.

D’abord, continuer sans Justin et essayer de retrouver son ancienne vie, mais ça ne semblait pas très bien fonctionner. Il lui avait fallu tant d'efforts et d'énergie hier soir pour montrer que le grand Kinney était de retour. Il ne savait même pas combien de temps il pourrait garder cette image. Et  Ben avait fini par détruire la tentative.

 

Il pourrait essayer d'obtenir le retour de Justin . Cependant, il était encore persuadé qu'il avait fait la bonne chose en le repoussant. Ni l’un ni l’autre n’avait été heureux ces derniers temps. Il n'a pas été en mesure de donner Justin ce dont il avait besoin.

Brian lui-même était convaincu que Justin avait besoin d’une expérience de plus dans la vie. Voir si l’herbe était plus verte ailleurs, en quelque sorte.

 Ethan  lui donnerait un goût de la romance et du couple domestiqué. Justin pourrait décider si cela était vraiment ce qu'il voulait. 

Une autre possibilité serait de trouver quelqu'un pour remplacer Justin. Oui, vraiment sûr que ça allait se produire! Personne n’y arriverait. Justin était irremplaçable, il était sa seule chance. Il ne retenterait jamais l’expérience. 

Dernière possibilité : S'il avait un four à gaz, il aurait pu l’allumer et mettre sa tête dedans.

  Quel gâchis ! Brian était perdu.

 Debbie l’aperçut, étonnée de l’heure matinale .

« Monsieur Wonderful n’a pas dormi ! Méfie-toi, tu ne rajeunis pas ! »

« Bien trouvé, Debbie ; mais ce n’est pas ce que vous croyez «  articula Brian

Debbie le regarda mieux et vit une mine ravagée, sans aucun sourire ; le vrai Brian était là, pas le show man.

« Viens, j’ai un moment, on va s’installer là ».

Et elle se dirigea vers une banquette un peu isolée, bien qu’il n’y ait presque personne dans le snack.

« Je sais pourquoi tu es ici. Pour parler de toi et Justin. "

  "Il n'y a pas de moi et Justin."

  "La faute à qui ? ."

  «Je devais le repousser. Nous étions malheureux. Je ne pouvais plus lui faire confiance. Il couchait avec moi et il baisait avec le violonneux. Comment pouvais-je laisser cela continuer? Je devais faire quelque chose ".

 

"Bien sûr, tu contrôles toujours ce qui se passe."

 

Brian fixa Debbie. Elle le connaissait vraiment bien. 

 

"Qu'est-ce que tu vas faire?"

 

"J’aimerais bien savoir."

 

«Dis moi à quoi tu as pensé."

 

Brian  raconta brièvement les quatre scénarios, y compris le four.

 

Debbie l'a averti: «Même pas pour plaisanter. En plus, tu ne sais même pas comment allumer un four ".

 

  «Je dois trouver quelque chose, Debbie. J'ai essayé de revenir à ma vie d’avant et me foutre de tout ; le problème, c’est que je reviens à Justin. J'ai beaucoup changé pour lui, fait des choses que je ne pensais jamais que je pouvais faire. Maintenant, je ne peux pas revenir en arrière. Ça ne marche pas. "

 

"Tu as raison. Tu ne peux pas revenir en arrière, tu dois aller de l'avant ".

 

"Qu'est-ce que ça veut dire?"

 

"C’est toi qui a tout foiré avec ce que tu as fait à Babylone. Tu as forcé Justin à partir avec Ethan. Ça ne serait jamais arrivé si tu n’avais pas baisé "Rage"! "

 

"Je sais. Voilà pourquoi je l'ai fait. Il a dû faire un choix. Je lui ai rendu les choses plus claires. "

 

«  C’est ce que tu penses que tu as fait?"

 

"Oui"

 

"Brian, pour quelqu'un de si intelligent, tu es vraiment  stupide parfois."

 

"Merci."

 

"Ce n’était pas un choix. Tu ne lui as pas donné  le choix. Par ton comportement, tu lui as juste dit qu'il était rien pour toi. Il a dû partir avec Ethan pour sa propre fierté et l'estime de soi. Au moins Ethan le voulait. Ce n’était pas sûr avec toi. "

 

"Mais s'il était resté avec moi, nous aurions été merdiques tous les deux."

 

" Ne t’est –il jamais venu à l’esprit que tu peux parler et expliquer?"

 

"Parler ne sert à rien. Je sais ce qu'il voulait que je dise, mais je ne pouvais tout simplement pas. "

 

« Est-ce que tu lui as dit?"

 

"Non, mais il savait."

 

"Justin est un garçon très brillant, mais pourquoi veux-tu qu'il soit capable de lire dans ton cerveau?"

 

«Il l’a toujours fait."

 

"La compréhension intuitive de Justin  était son plus grand atout au début, mais du coup, vous n’avez pas communiqué , et c’ est devenu une très grande erreur .

 Brian, une relation, et c'est ce que tu avais que tu l’admettes ou non, est  à double sens. Tu ne peux pas attendre de Justin d’être le seul à parler. Tu as un rôle aussi.

Si tu ne pouvais pas lui dire que tu l’aimais, peut-être que tu aurais pu lui dire pourquoi il est si difficile pour toi de dire ces mots. Il aurait pu comprendre,  et vous pouviez avancer à partir de là. Plus important encore, pourquoi ne pas lui dire qu'il était devenu important pour toi ?

 

"Mais il voulait trop. Je ne pouvais pas le faire ".

 

"Alors, dis-lui ça ! Mais fais lui savoir aussi que tu peux t’ouvrir à lui. Tu lui as enlevé tout espoir. ".

 

"L’espoir ? Je pensais à l'espoir hier soir et comment il provoque des douleurs et de nostalgie ».

 

«Mais Brian, cela signifie aussi quelque chose de mieux, la possibilité du bonheur ».

 

«Je ne vois pas de cette façon."

 

"Eh bien peut-être tu devrais faire évoluer  ta vision des choses. Et puis, tu sais, dans tous tes scénarios dont tu m’as parlé, tu as oublié  une chose ".

 

"La quelle?"

 

«Le choix de Justin, tu l’as évincé de tous tes scénarios. Tu es encore en train de contrôler le résultat de ton erreur . "

 

"Mais pourquoi aurait-il envie de revenir après tout ce qui est arrivé?"

 

"Il t’ aime, Brian, malgré toutes tes erreurs."

 

«Alors pourquoi est-il avec Ethan?"

 

"Je te l’ai déjà dit, tu ne lui as pas donné le choix. Tu l’as  fait partir. Tu vas avoir  à briser un autre de tes tabous et  lui parler de tes sentiments, si tu veux qu'il revienne ".

 

« Peut-être qu'il est heureux avec Ethan. ».

 

«Au moins, Ethan va essayer de le rendre heureux. Tu n’as même pas encore essayé ".

 

«Je ne sais pas si je peux parler de mes sentiments."

 

«N’est-ce pas ce que tu as fait pendant la dernière demi-heure?"

 

"Oui, je crois."

 

"Et le ciel ne t’est pas tombé sur la tête et il n’y a pas eu de tsunami."

 

"Non, mais le tsunami s’est déjà produit."

 

 « Et après, il faut reconstruire », déclara Debbie pensivement.

 

"Quoi?"

 

"L’homme a construit des habitations fragiles, elles sont tombées, et il a fallu recommencer avec d’autres maisons plus solides. Applique cela à ta relation avec Justin. Reconstruis avec une base plus solide, de compréhension et de communication. N’abandonnes pas, tu peux réparer, et recommences s’il faut. »     

 

Brian regarda Debbie dans les yeux, puis il l’embrassa sur la joue.

«Sais-tu ce que tu vas faire?"

  "Pas exactement, mais c’est plus clair pour moi.  » 

Il se sentait bien mieux qu’il ne l’était depuis des jours. C’est peut-être ça l’espoir.


cinto  (17.02.2019 à 18:53)

6)L’espoir

 **************************************  

 

Durant les semaines suivantes,  Brian  reprit son ancienne vie. Travail,   déjeuner au Dîner et la plupart des soirées au Babylon.  Pas une fois il n’a abordé le sujet de Justin. Parfois, quelqu'un pouvait mentionner Justin, mais un coup d'oeil de Brian et plus un mot.                                     

 

Brian chercha des informations sur Justin. Il  apprit que Justin et Ethan vivaient dans l'appartement de Ethan, enfin plutôt ce trou pourri . Justin continuait à travailler au restaurant, mais jamais quand Brian était susceptible d'y être .

Il apprit aussi que Michael et Justin envisageaient un deuxième volume "Rage". Les choses avaient été tendues entre eux, mais ils avaient accepté de mettre leurs divergences de côté et de ne pas parler de Brian. Tous les deux avaient besoin d’argent et voulaient profiter du succès du premier tome de Rage

 Brian pensait aussi que Justin se lasserait d'Ethan après un certain temps. Finalement, ils n’avaient  pas grand chose en commun à part leur côté artistique .

Justin avait un côté sauvage que Ethan serait incapable de gérer.

Justin aimait les clubs, Ethan n’y allait jamais sauf la nuit de « Rage », en tous cas à sa connaissance.

Justin aimait les choses raffinées, même s’il n’avait jamais rien demandé mais il y était habitué . 

Peu à peu, il voyait les choses autrement.

Si Justin revenait, ce serait son libre choix. Pas un retour aux même problèmes qu’ils avaient eu auparavant. 

Il commença à élaborer un plan d'action. La première chose à faire était de rétablir le contact avec Justin. 

Il n'avait pas vu Justin depuis presque un mois et il ne savait pas comment l'un ou l’autre réagirait mais il était temps de se retrouver maintenant face à face..  

Un soir, après le travail, il alla au Dîner pour acheter un sandwich à la dinde, sachant que Justin y travaillait . Dès qu'il entra, il vit Justin derrière le comptoir. Leurs regards se croisèrent pendant une seconde et il ressentit aussitôt un effet dans son bas ventre. Puis Justin détourna les yeux.

 

«Merde, ce gamin peut encore avoir cet effet sur moi, pensa -t-il. »

 

"Hey," dit Brian nonchalamment.

 

"Brian" ,répondit Justin prudemment.

 

«Sandwich à la dinde, s’il te plaît . Sans mayo."

   

« Bien sûr. Je suis content de te voir. Tu es superbe, comme toujours. "

 

"Merci. Tes études, ça va? "

 

"Tu n’as plus à contrôler si je fais mes devoirs, tu sais."

 

«Je ne voulais pas être sarcastique. Je demandais juste comment ça allait. "

 

«Je vais bien», déclara Justin avec humeur.

 

Brian pensa que cette réaction était un peu vive pour une simple question. Peut-être que ça n’allait pas si bien.

 

"Je ne voudrais pas perdre mon investissement en toi."

 

"Tu n’as pas à t’inquiéter."

 

"Bien."

 

"Voici ton sandwich,"   dit Justin,  tout en l’encaissant.

 

Brian a pris le sandwich et se tourna pour partir.

 

«Brian…».

 

"Ouais…"

 

«Je voudrais te parler de ce qui est arrivé. ' Voilà ce que Justin voulait dire, mais ce qui est sorti de sa bouche était:

 «Bonne soirée."

Il savait que Brian aurait répondu qu'il n'y avait plus rien à dire, alors à quoi bon ?.

 

" Merci», répondit Brian.

 Brian sortit du snack. Il  jeta le sandwich dans une poubelle à proximité et se dirigea vers la ruelle derrière Babylon. En quelques minutes, une bouche amena le plaisir mais, il pensait à ce qu'il voulait faire à Justin et ce que Justin lui ferait avec sa bouche, ses mains.

  Capable de penser un peu plus clairement après, il rejoua dans sa tête sa rencontre avec Justin. En apparence, elle avait été polie, aucune animosité.

Mais Justin avait été irritable lorsqu'on l'interrogeait sur son travail scolaire. Quelque chose clochait? Il faudrait se pencher sur cela.

Il lui semblait que Justin allait lui dire quelque chose d'important, mais tout ce qu'il avait dit était ce commentaire stupide d'avoir une bonne soirée. Pourquoi ?  il avait peut-être eu peur de dire quelque chose de sérieux, parce que Brian l’ aurait rejeté . Il allait devoir montrer à Justin qu'il était prêt à écouter, et oui, prêt à parler. Ce ne serait pas facile.

 

Brian  alla au Woody’s pour voir si Michael était là. Lui et Ben étaient assis à une table, buvant des bières. Brian en  commanda une et se dirigea vers eux. 

 

«Ben, je dois parler à Michaël pendant quelques minutes ... seul." dit Brian en s’asseyant

 

Ben lui  donna un coup d'oeil et partit vers le bar. 

 Brian demanda: «As-tu vu Justin dernièrement?"

 

"C’est quoi, cette question?. "

 

" Il suffit d’y répondre. "

 

"Ouais, je l'ai vu hier. Nous avons essayé de trouver une nouvelle histoire"Rage" , mais rien ne semble fonctionner. "

 

"Fuck 'Rage'. Est-ce que Justin a dit quelque chose au sujet de problèmes avec ses études? "

 

"En fait, maintenant que tu le dis, il a dit qu'il avait un certain projet d'envergure à rendre dans une semaine. Mais que c’était dur.  Il pensait que peut-être il avait perdu son inspiration, et que c’était  la raison pour laquelle on n’avait pas d’ idées pour 'Rage'  ".

 

"Est-ce qu'il semblait découragé?"

 

"Un peu. Je pense qu'il est vraiment inquiet au sujet de ce projet. Pourquoi toutes ces questions  tout  à coup? Je pensais qu'il était sorti de ta vie. "

     

"Ne t’ inquiètes pas. Dis au revoir à Ben de ma part. "

 

Dehors, Brian marcha vite. Son cœur, sa tête , son corps étaient en ébullition. Il ne voulait pas que Justin souffre, mais s'il disait qu’il avait perdu son inspiration, peut-être sa muse, ce n’était pas de bon augure pour une relation épanouie avec Ethan.

Il fallait montrer à Justin un nouveau Brian.

Il se redirigea vers le Dîner. Justin sortait tout juste, son travail terminé.

  

"Travail terminé?» Demanda Brian.

 

«Ouais.»

Justin avait l'air surpris.

"Que fais-tu ici?"

 

"J’ai pensé à quelque chose que tu as dit tout à l’heure."

 

"Quoi? Bonne soirée?' Trop sentimental pour toi? "

Brian se força à ne pas réagir à l’attaque.

 

"A propos de ton travail pour l’école. On aurait dit que tu as des problèmes ".

 

"Tu t’inquiètes bien ?"

 

"Oui. J'ai un investissement, rappelle-toi. "

Justin lui  donna un coup d'oeil, et Brian  réalisa que c’était le genre de remarque arrogante et froide qui  avait causé des problèmes auparavant.

Il recommenca ,

"Justin,  Je veux que tu réussisses ".

 

"Je sais. Mais pourquoi cette préoccupation maintenant? "

 

«J’ai fait quelques examen  sérieux de ma vie et je prévois quelques changements."

 

"Vraiment ? Comme quoi?"

 

«C’est un travail en cours. Je ne pense pas être prêt à en parler encore. Peut-être plus tard. Pour l’instant, dis-moi ce qui se passe ? tu veux que je te raccompagnes chez Ethan pendant que nous parlons? "

 

Justin s’arrêta net, interloqué, bouche bée ; il se tourna vers Brian.

 "Qui es-tu? Où est le vrai Brian Kinney? "

  «Il est là quelque part. Allons-y."

 

Ils rejoignirent  la Jeep, garée tout près et Brian  commenca à conduire.

 

« Eh bien, puisque tu veux savoir, j'ai un projet majeur à rendre et je suis coincé. Aucune source d'inspiration. "

 

" quel thème pour ce projet ?"

 

«La force, dans tous les sens."

 

«La force ? pourquoi est-ce si difficile?"

 

«Je ne veux pas faire dans le classique et le cliché. Je veux prendre une approche différente, mais je ne sais pas quoi ".

 

«Pourquoi ne pas faire un auto-portrait?"

 

«Quoi?» s’étonna Justin.

 

«Tu es la personne la plus forte que je connaisse. Tu as survécu à la violence , à une main endommagée, à ton putain de père . Tu devrais être le porte-drapeau de la force ".

 

"Je ne suis pas fort. Beaucoup de gens m’ont aidé, surtout toi ".

 

Brian se gara en face de l'immeuble de Ethan, mais Justin ne fit aucun mouvement pour sortir. C’était un bon signe.

 

"Tu as été aidé, mais tu as  eu la force et le courage de continuer, étape par étape, petit à petit, peu importe combien c’était difficile. Et regardes où tu es aujourd'hui. C'est ça, être fort. "

 

"Merci. Je ne savais pas que tu le ressentais de cette façon »,

Et Justin sourit de son sourire  éclatant

 

Brian sentit son cœur se serrer. Que c’était difficile !  Il aimait tellement ce sourire.  

 « Il y a beaucoup de choses que je ne te dis pas," dit - il.

 

"Eh bien, je suis content que tu me le dises maintenant, parce que tu m’as donné l'idée pour mon projet."

 

"Un autoportrait ?                                                                                        

 

"Tu devrais venir voir le projet fini à l’expo . Jeudi, dans la galerie des Beaux-Arts ".

 

"Tu es sûr de vouloir que je vienne?"

 

"Je suis sûr. Après tout, tu es l'inspiration. "

 

"Très bien alors. Je serai au rendez-vous."

 

"Un rendez-vous? Brian Kinney ne fait pas dans les rdv, " taquina Justin.

 

«Je t’ai dit que je fais quelques changements."

 

"Je suppose. Merci pour la balade. Rendez-vous jeudi soir ".

  Brian le regarda partir dans le bâtiment. «Ça s’est bien passé, pensait-il. «Peut-être que je peux vraiment y arriver. '

 

Brian poussa le bouton de lecture sur son lecteur de CD. "You Are My Sunshine" et  démarra. Il sourit tout le chemin du retour.

 


cinto  (20.02.2019 à 19:03)

7) L'Exposition

  **************************************

 

Brian était impatient d’arriver à jeudi soir. Il savait que ce serait important.. Justin lui avait expressément demandé de venir à l'exposition d'art. Ethan serait probablement là ; ce serait intéressant, et douloureux à la fois. Il les verrait ensemble. Ça lui montrerait beaucoup de choses. 

 

Brian était fier d’avoir pu aider Justin dans son projet. Il voulait voir son travail et se demandait si ce serait l'auto-portrait qu'il avait suggéré.

 

Le mercredi soir, il devint nerveux.  Il pensa que peut-être en allant au Babylon et passer un peu de temps avec les garçons, il parviendrait à sortir Justin de sa tête et de ce qui pourrait se passer le lendemain.

Emmett et Ted étaient là.  

Emmett l’accueillit avec un grand sourire :

« Ah ! Brian ! notre Rage…Justement, puisque tu es Rage, alors tu pourrais peut-être aider Michaël et Justin , faire des suggestions pour lui éviter un destin pire que la mort, comme ils ont dit. ".

 

"Comment ça ?."

 

«Ils semblaient vraiment frustrés la dernière fois que je leur ai parlé."

 

"C'était quand?"

 

"La nuit dernière, à l'appartement. Justin ne pouvait pas rester trop longtemps parce qu'il devait finir un grand projet sur lequel il travaillait. Il semblait vraiment ".

 

"il était content du résultat?"

 

"  Oui, il semblait content . Mais pas du tout avec "Rage". "

 

"Dommage. ".

 

"Salut, Brian," dit Emmett, en  tournant le dos.

 

Subitement, Brian en eut assez duBabylon et de ses habitants pour une nuit.

 

**************************************

 

Jeudi soir arriva enfin. Après la journée de travail, Brian rentra chez lui, prit une douche et s’habilla avec soin. Il voulait un look parfait. 

A 20h30, il partit pour PIFA. L'exposition d'art  commençait à 20 heures, mais il ne voulait pas paraître trop impatient.

 

Lorsque Brian entra dans la galerie, les têtes se tournèrent. Il sourit à lui-même. Il pouvait encore provoquer des remous.

 

Il regarda autour de la pièce, à la recherche de Justin, et du  violoneux. Il les vit au fond de la salle, parlant d’une façon animée  à ce qui devait être un autre étudiant artiste. Ethan ne pouvait détacher ses yeux de Justin.

 

 Justin repéra Brian, qui ressentit une secousse électrique familière  dès que leurs yeux se rencontrèrent. Justin  cessa de parler,  dit quelque chose à Ethan et l'autre étudiant, et s’avança vers Brian.

 

Le cœur de Brian battait dans sa poitrine. Il voulait saisir Justin et l'étouffer de baisers, en plein milieu de la galerie .

 

"Hey,"  dit-il,  très décontracté.

 

"Hey," répondit Justin. "Je suis content que tu sois venu."

 

"Alors, ça donne quoi?

 

"Tu veux voir?"

 

"Je suis là pour ça."

 

"C’est là-bas," dit Justin, son geste indiquant vaguement l'arrière de la galerie. "Mais regarde aussi les autres œuvres d'art en y allant."

 

«Tu ne viens pas avec moi?"

 

"Non, je veux que tu trouves toi-même. Tu le sauras quand tu le verras. Tu me diras ce que tu penses de mon interprétation. "

 

"D'accord. "

 

"A plus tard,"  dit Justin , et retourna vers Ethan.

Brian regarda attentivement. Ethan avait l'air énervé ; il attrapa la main de Justin de façon possessive. Justin semblait légèrement ennuyé et embarrassé.

 

Brian était plutôt heureux. 

Il commença le long de la galerie. Il y avait les peintures des symboles habituels de force - rochers, la mer. Il y avait une sculpture  d'une montagne et quelque chose qui ressemblait à une ancienne pyramide.

Comme il s’approchait d’un angle de la galerie, il était là. Un dessin au crayon, dans le style que Justin avait l'habitude de faire.

Brian fut touché aussitôt.

C’était Gus, en train d’ apprendre à marcher, chaque main de Gus tenue par une main d’adulte  pour l’aider à faire ses premiers petits pas de bébé. La main qui tenait la main gauche de Gus était celle de Brian, le bracelet de coquillages clairement visible. L'autre main n’avait aucune marque distinctive, mais ce n’était pas la main d'une femme, pas celle de Lindsay. C’était celle de Justin. Brian la reconnut aussitôt.

Il a été tellement touché qu'il pensait qu'il pourrait pleurer.

 

Il sentit Justin derrière lui et se retourna.

 

"C’est beau, Justin," dit-il, en essayant de garder  une voix claire. Il plongeait ses yeux dans ceux de justin.

 

"Tu aimes?"

 

"Je ne peux pas imaginer quelque chose de mieux. Même l'auto-portrait que je suggérais. "

 

«J’ai pensé que ce serait un peu vaniteux. Mais quand tu as parlé d’avancer petit à petit et d'avoir des gens pour aider, j' ai eu cette idée. Je suis vraiment content du résultat. "

 

"Tu as raison. C'est parfait. »

 

Ethan est arrivé derrière Justin et entoura d’un bras les épaules de Justin . Il regarda Brian d'un air suffisant et méfiant .

 

Brian le fixa jusqu'à ce que Ethan détourne le regard. Justin se dégagea de l’étreinte et dit à Ethan,

"Brian a vraiment aimé le dessin."

  "C’est bien," marmonna Ethan.

 

"Je pense que ton interprétation de la force est vraiment touchante», ajouta Brian.

 

"Qu’est-ce que tu connais de l'interprétation de l'art?» Demanda Ethan.

 

«Je comprends ce que Justin voulait dire."

 

"Et qui serait…?"insista Ethan, voulant ridiculiser Brian.

 

Brian hésita un moment ; Ethan commençait à se réjouir.

 

"Cette force vient de l'intérieur, mais  s’appuie aussi sur d'autres qui nous aident à grandir et à devenir plus fort. Le petit garçon représente la fragilité de la vie. Aidé, aimé, entouré et protégé, il devient la force de demain ».

 

Ethan déglutit deux fois, ne sachant pas quoi dire.

Justin rayonnait de son sourire lumineux.

«Ai-je bien compris?» Demanda Brian.

 

«Je ne pouvais pas dire mieux."

C’était au tour de Brian de se réjouir. 

"Puisque j’ai aidé pour ceci, j’ai peut-être quelques idées pour Rage, si tu es intéressé."

 "Ok."

"Appelle-moi si tu veux qu’on voit ça ensemble."

"Je le ferai."

 

Ethan fut  tout proche de vomir. Le monstre aux yeux verts était sur son visage.

 

Brian apprécia, mais il pensa que cela suffisait pour une nuit.

 

"Félicitations, Justin. Ton travail est le meilleur. Je ferai  mieux d'y aller ".

 

Sans un mot à Ethan, il se retourna et traversa la galerie. Il pouvait sentir des regards sur lui et , beaucoup de chuchotements à propos de qui il était. 

A l'extérieur, Brian sourit. Cela ne pouvait pas aller mieux. Ethan savait maintenant qu'il y avait une certaine concurrence sérieuse. Justin pourrait faire ses propres comparaisons. 

Brian avait aimé le dessin de Justin. Bien sûr, il y avait Gus, c’était un une joie infinie mais voir que Justin les avaient dessinés, tous les deux ensemble pour aider l’enfant lui a procuré un plaisir inexplicable. Il a réaffirmé ce lien entre eux. Il a dessiné un message : ils étaient là tous les deux pour faire grandir Gus.

Encore une fois l'espoir  que Debbie lui avait fait entrevoir ,se révellait ; il sentait que Justin se rapprochait. Il sourit et se dirigea vers la Jeep.

 

 


cinto  (25.02.2019 à 18:50)

8) Dérapage

 

  **************************************

 

Le lendemain de l’expo,  Brian travaillait à son bureau quand vers 10h 30, Cynthia l’avertit que Michaël était sur la ligne privée.,

"Hey, Mickey."

 

"Hey. Je viens de parler à Justin et il a dit que tu as des idées pour le prochain album de 'Rage. Je ne savais pas que vous vous voyiez souvent. »

"Je lui ai dit que je vous aiderai si vous acceptez".

 

"Eh bien,ok, nous sommes désespérés. Rien ne marche. "

 

«Tu n’as qu’à venir au loft ce soir à 20h , avec Justin."

 

"Il y a déjà pensé, mais il préfère venir chez moi. Plus neutre. "

 

"Bien sûr, si c'est mieux."

 

"Génial. Justin m’a demandé de te dire qu'il était heureux que tu sois venu à l’expo et que tu ais aimé son projet ".

 

"Il aurait pu me le dire  lui-même," pensa Brian, plutôt déçu que Justin ne le lui ait pas dit directement.. 

"A ce soir ".

 

Brian  raccrocha. Il était ennuyé que Justin ne l'avait pas appelé. C’était Michaël. « Je vais passer un moment ce soir avec Justin. A moi d’en tirer le meilleur parti. » 

  **************************************

 

Un peu après 20 heures, il se gara devant le bâtiment de Michael. Il avait quelques idées pour "Rage", mais son vrai but était de rétablir les liens avec Justin. Il espérait qu'il pourrait être seul  avec lui un petit moment.

 

Lorsque Michael ouvrit la porte, Brian vit que Justin était déjà là. 

"Hey," dit-il à Justin.

 

"Merci pour  l'aide,» répondit Justin.

 

"Quel est le problème?"

 

"Nous ne pouvons pas trouver une bonne  histoire pertinente pour le prochain numéro», a déclaré Justin. "Tout ce que nous avons essayé est mauvais."

 

Qu'avez-vous essayé? "

 

«Rage qui sauve un couple d'amis gays du harcèlement par des homophobes, mais ça ressemble trop au premier numéro."

 

«J’ai pensé que Rage pourrait sauver un jeune gay de flics homophobes,"  a dit Michaël, "mais Justin pense que le message est  douteux »

«Il a raison » dit Brian.

«Je pense que le mieux est d'écrire sur quelque chose que vous connaissez bien, comme vous l'avez fait avec l’agression de Justin. "

 

"Mais quoi?" Demanda Michael.

 

"Que pensez-vous d’un père homophobe qui rejette son fils et qui agresse l’amant de son fils ?"

 

Justin écarquilla les yeux, interloqué.

. "Sur mon père? Je ne sais pas, Brian. "

 

"Ça pourrait être une histoire intéressante. J’en sais quelque chose, " plaisanta Brian.

"En plus, elle pourrait enseigner aux gens comme ton père qu'il y a des conséquences à leur comportement. Rage pourrait se moquer de lui ou le faire brûler en enfer. Comme vous voulez. Et qu’il y reste !"

 

"J'aime ça. Quelques idées me viennent déjà. Justin? " dit Michaël.

 

«Ouais, je suppose que ça pourrait le faire, mais mon père va être vraiment  furieux s’il le découvre."

 

"Il est déjà en colère contre toi. Et est-ce que tu crois qu'il va lire une bande dessinée gay, même si c‘est son fils qui l’a créée? » 

"C’est une bonne idée, et je crois que je dois arrêter  de me soucier de ce que mon père pense", a déclaré Justin.

 

«Alors, mon travail de super-héros est fini?" demanda Brian.

«Je crois. Merci , Brian ; nous te montrerons l’histoire», a déclaré Michael.

 

" Bien. Je vais y aller, Michaël ; Je te raccompagne , Justin ? ".

  "Est-ce que tu peux faire un détour à PIFA ? Je travaille sur une nouvelle production pour laquelle j’ai des tonnes d’idées, maintenant que tu m’as motivé".

 

"Bien sûr. ".

 

Brian et Justin sortirent et rejoignirent la voiture. Brian voulait dire et faire tant de choses à Justin. L'envie de l’embrasser là sur le perron était presque plus qu'il ne pouvait supporter. Il en tremblait presque, même s’il n’en montrait rien.  

    Ils restèrent  silencieux un moment. 

"Pourquoi m’aides-tu  et es-tu  si gentil avec moi, Brian?"

 

Il y avait là une ouverture. Maintenant, pourrait-il le faire? Pourrait-il réellement commencer à dire Justin ce qu’il éprouvait?

C’était t le moment de vérité. Il en avait mal à l’estomac. Que faire s'il le lui dit et que Justin reste avec Ethan? Que faire s'il dit  une mauvaise chose et qu’il effraie Justin?

 

«Brian?»

 

Il entendit Justin répéter son nom. Lui seul savait le prononcer de cette façon.

 

  «Je t’ ai dit que je voulais faire quelques changements. L'un d'eux est d'être plus agréable  avec les gens ".

 

"Plus gentil? Tu n’es pas sérieux? Je ne peux pas même pas l’imaginer », s’étonna Justin

 

"Que veux-tu dire? Tu me demandes pourquoi je suis plus agréable avec toi et je te réponds ".

 

«Tu es gentil avec moi, après ce que je t’ai fait ? est-ce que je vais  te voir être plus agréable avec Mel aussi ou d’autres ? ".

 

Brian le regarda. Justin se moquait de ses changements, et même il semblait ne pas croire une seconde que Brian pourrait être agréable.

 

«Je ne suis pas un monstre, tu sais."

 

"Je n’ai jamais dit ça, bien qu’ il y ait des gens qui te mettent dans cette catégorie."

 

"Eh bien, je les emmerde!", dit Brian , vraiment irrité maintenant.

 

«Je ne voulais pas t’énerver. Je suis heureux que tu essaies de changer certaines choses, si tu peux. " , recula Justin.

 

«Tu ne crois pas que je peux. Ça se voit ; tu crois que je suis irrécupérable ;  » articula Brian en colère,  Eh bien, vas te faire voir  ! Voici l'entrée de PIFA. Sors. "

 

"Brian, je ..."

 

"Dehors! "

 

Justin ouvrit la porte, et ses pieds touchèrent  à peine  le sol que Brian a démarra, la portière se balançant d'avant en arrière.

 

Le véhicule stoppa dans la rue, avec des pneus qui crissèrent, et Justin entendit la portière fermée brutalement.

 

«Putain,» dit Justin, se demandant ce que venait de se passer.

 

«Putain»,  déclara Brian, se demandant ce que venait de se passer


cinto  (27.02.2019 à 19:26)

9) Trop tard.

 

    **************************************

 

Brian ne se souvenait ni de Greg qu’il venait de mettre à la porte, ni de la baise de la nuit, mais seulement d’avoir pris quelques drogues de quelqu'un à Babylone - pas son fournisseur habituel. Il avait brisé une de ses règles et  il payait pour  cela, avec ce mal de crâne.

 

Qu’est-ce qui était arrivé?

Il a essayé de reconstituer les événements de la nuit dernière.

 

Donc, Michaël chez lui… Justin! Merde!

 

Se moquant de lui, ne croyant pas qu'il voulait changer, qu'il pouvait changer, pensant qu'il était un monstre.

 

Comment a -t-il pu être aussi stupide? Comment pouvait-il penser qu'un nouveau Brian Kinney pourrait espérer le retour de Justin? Putain de Debbie et ses conseils!

 

Vu son mal de tête, plus de possibilité de se rendormir . Peut-être avec une pilule ; il se leva, trébucha et attrapa une bouteille de vodka. 

Tant ça pour changer! »Gémit-il, effondré sur le canapé.

 

Il a pensé à écouter "You Are My Sunshine". Non, insupportable. La chanson avait apporté de l’espoir et  maintenant, tout cela a été détruit. 

 

Il avait ruiné tout cela, comme il le craignait. Voilà pourquoi il n'a jamais parlé de ses sentiments, parce qu'il savait instinctivement qu'ils seraient utilisés contre lui. Il avait brisé cette règle aussi.

 

Quelques paroles sur son essai de se perfectionner,  d'être plus agréable pour les gens, et il a été allumé comme sur un bûcher. La seule personne qui pouvait  le comprendre a ramené toutes ses vieilles peurs. 

Tous ses plans et efforts ont été détruits par Justin et son rire.

 

" Putain de lui! Qu'est ce que je vais faire?"

 

Comme une réponse à cette question, il a entendu la sonnerie. Il a décidé de l'ignorer, mais la personne tout simplement a insisté. 

 

Il trébucha vers la porte, appuyé sur le bouton et dit: «Va te faire foutre!" Le bruit s’est arrêté, mais,après un instant,  il a recommencé.

 

Exaspéré, il a poussé le bouton et a crié, " Qu’est-ce que tu ne comprends pas dans « Casse-toi » ?", détachant chaque mot avec tout le venin qu'il pouvait rassembler.

 

"C’est moi, connard!" , dit Debbie.

 

"Merde!", A déclaré Brian.

 Il pensa à la laisser là, mais il savait combien elle pouvait être persistante. 

 

 Il savait qu'il allait haïr chaque minute de la rencontre.

 

Quand il a fait  glisser la porte, Debbie se tenait là, les mains sur les hanches, des poignards dans les yeux.

   

"Qu'est-ce qui vous a fait bouger en ce beau matin?" demanda Brian

 

"Toi."

 

"Moi? Qu'est-ce que j’ai fait maintenant? "

 

"Justin est venu travailler ce matin, en ressemblant à de la merde. Il a dit qu’il a presque été renversé cette nuit par  la Jeep ".

 

"Quoi?"

 

"Il a dit que tu l’as jeté de la voiture avec un coup de pied  et que tu es parti avant qu’il ne puisse s’éloigner » 

«Je ne lui ai pas fait de mal", a déclaré Brian défensivement.

 

"Pas physiquement, mais tu l’as bouleversé , tu l’as chamboulé."

 

" J'ai mes raisons ".

 

"Qui sont…?"

 

"Franchement, Deb, ce ne sont pas vos affaires."

 

"Oh oui, ça l'est. Tout ce qui affecte mes garçons est mon affaire. J'étais tellement énervée contre toi et Justin après la fête "Rage". Je ne sais même pas lequel m’a le plus mise en colère - Justin pour faire ce qu'il a fait avec Ethan ou toi pour être un con . ".

 

"Comment savez-vous ce qui s’est passé?"

 

"Justin me parle,, c’est déjà plus que toi.."

 

"Alors c’est lui qui vous a envoyé ici ?"

 

"Non, il ne voulait pas que je vienne."

 

"Alors, pourquoi êtes-vous ici?"

 

«Il est  bouleversé. Il pensait que ça allait mieux entre vous . Il  espérait que  les choses s’amélioraient. "

 

"Eh bien, il s’est trompé"

 

" Qu’est-il arrivé la nuit dernière?"

 

"Il n’ a pas dit?"

 

"Il a dit que tu parlais de changer et de t’améliorer, puis tu es devenu fou furieux."

 

"At-il dit pourquoi ?"

 

"Il a juste dit qu'il avait plaisanté sur le fait que tu sois plus gentil et que tu es parti brutalement, en l’éjectant de la voiture ."

 

"C’est sa façon de voir ."

 

"Eh bien, quelle est ta version?"

 

"Pas d'importance."

 

«Comment ça «  pas d'importance »?"

 

"Je veux dire que ça n'a pas d'importance. Fini, terminé. "

 

«Espèce de trou du cul, regarde la forme que tu tiens en ce moment et l’état de Justin quand je l’ai quitté. Bien sûr que c’est important. Donc explique ".

 

"Il s’est moqué de moi. Il ne croit pas que je peux changer."

 

"Comment sais-tu ça?"

 

"Il l'a dit."

 

"Ce n’est pas qu'il m'a dit."

   

«Eh bien il l’a fait."

 

"Chéri, peut-être as-tu cru plus que ce n’était. Il a dit qu'il plaisantait. "  

«Je ne veux pas  en parler avec vous."

 

"Arrête avec ça. Vous êtes malheureux  tous les deux de ce qui est arrivé ".

 

"Pourquoi serait-il  malheureux?"

 

"Il se soucie encore de toi."

 

«Il est temps qu'il arrête. Nous ne faisons que nous blesser l’un et l’autre. » ".

 

  "Justin a dit que vous n’êtes  jamais synchro. Je vois ce qu'il veut dire. Quand il plaisante, tu veux être sérieux. Quand il veut parler, tu le repousses. Vous n’êtes tout simplement pas sur la même longueur d'onde ".

 

"Quelle révélation, Deb! Pourquoi pensez-vous que nous sommes dans ce putain de gâchis?

 

"Quelque chose doit changer."

 

"Voilà ce que je voulais faire mais non, ça ne marche pas"

 

"Ecoute, je sais que cela peut sembler désespéré, mais j’ai vu combien Justin était bouleversé. Je suis sûre qu'il t’aime toujours. Il pensait que vous deux, vous vous  rapprochiez. "

 

"Trop tard! Il a Ethan. ".

 

"Brian, ne fais pas ça. Continue, insiste, recommence. Réfléchis à ce que je t’ai dit : si ça tombe, il faut reconstruire et recommencer "

 

"Comme je l'ai dit,« Trop tard!  ». Avez-vous terminé? "

 

"Justin se soucie encore de toi et tu n’agirais pas comme cela si  tu t’en foutais."

 

"N’avez-vous jamais pensé que vous pourriez avoir tort? Que je pourrais être heureux que ce soit fini? "

 

"Oui en effet. Je peux dire que tu es heureux avec le regard flou dans tes yeux  et ta dépendance à  cette bouteille dans ta main ".

 

"Super !, vous avez interprété correctement les signes," ricana Brian sarcastiquement.

 

"Arrête d'être un tel connard."

 

«C'est mon meilleur atout."

 

"J'abandonne. Tu es impossible."

 

" Parfait. Vous pouvez partir maintenant. "

 

«Ok, mais ce n’est  pas fini."

 

"Oui, ça l'est."

 

"On verra."

 

«Deb, n’insistez pas ;c'est trop tard."

 

"Il n’est jamais trop tard», a déclaré Debbie, quand Brian a fermé la porte derrière elle.

 

« Pas la façon dont je voulais passer ma matinée, pensa Brian. Dieu, Deb est comme un bouledogue. Tenace. Mais elle a tort cette fois. »

 

«J'ai besoin d'un autre coup," at-il dit dans le vide. Il se servit une autre vodka..

 

Il trébucha un peu comme il se dirigea vers la chaîne stéréo et a mis "You Are My Sunshine".

 Il était trop perdu pour vraiment savoir pourquoi il se sentait un peu moins désespéré, et la chanson l’apaisa .


cinto  (03.03.2019 à 11:34)

10) Mise au point

 

Lundi matin est venu trop tôt. Au travail, les mêmes soucis  habituels. Après le travail, Brian est allé au Woody. Il a vu Ted, Emmett et Michael assis au bar. Pas Ben. Tant mieux. Il ne voulait pas le voir, pas plus que Debbie.

 

Il commanda une bière, et entendit Emmett parler des évènements avec la voiture.

   

«Est -ce que le monde entier est au courant? Justin  ne peut pas fermer sa putain de bouche ? "

 

"Je l'ai entendu de Michael qui l'a entendu de Debbie,"  précisaEmmett.

 

«Je ne cherchais pas à l'écraser. Je ne l'ai pas  touché ".

« Tu as raison,  Laisse tomber » soupira Michaël.

 

"Donc, tu vas présenter des excuses pour lui avoir fait peur?" Insista  Emmett

 

Brian lui lança un regard foudroyant.

"Tu sais que je ne fais pas d'excuses. D'ailleurs, je n'ai rien à me reprocher. "

 

«Je l'ai vu hier, Brian. Il est vraiment bouleversé par ce qui est arrivé. En plus , Ethan était très en colère et il lui a reproché de minimiser tes actes pour te protéger et surtout d’avoir traîné avec toi. 

«Pourquoi est-ce que tout le monde  s’occupe de ça? Ethan est le problème de Justin, et aucun des deux n’est mon problème. "

 

Brian claqua la bouteille de bière sur le comptoir et partit brutalement.

Il entendit  Michael l’appeler, mais il continua, et personne ne le  suivit à l'extérieur.

Il fallait que ça s’arrête.

 

Il sortit son téléphone portable, et appuya sur  le numéro de Justin. Après deux sonneries, il entendit la voix hésitante de Justin dire "Bonjour."

 

Brian serra les dents et dit: «Nous avons besoin de parler."

 

«Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée, tu as l’air très énervé."

 

"Où es-tu?"

 

«Dans l’atelier à PIFA."

 

« Dans dix minutes."

 

"Brian, je ..."

 

Brian  raccrocha. "Il ferait mieux d’être là», pensa Brian. ". 

En effet, Justin se tenait sur les marches. Il avait l'air inquiet, et se dirigeait plutôt lentement vers la Jeep.  

"Monte," dit Brian, en ouvrant la porte.

«Je ne suis pas sûr de vouloir aller avec toi", déclara Justin.

 "J’ai dit 'Monte! Maintenant!"

Justin obéit, regardant à peine  Brian. Il recula contre la portière, aussi loin que possible de Brian.

 

«Il a peur de moi, pensa Brian. «Comment en est-on  arrivé là? Suis-je vraiment un monstre?

 

Ils roulèrent en silence, Brian pensait à la réaction de Justin, et Justin se demandait ce que Brian lui voulait. 

 

Enfin Justin ne pouvait plus le supporter, et il demanda:

«Où allons-nous?"

 

«Ici» déclara Brian, garant la Jeep sur l'accotement de la route. Ils étaient près du parc.

 

«Où « ici »?" Demanda Justin, en regardant  tout autour.

 

«Viens avec moi,"  ordonna Brian.

 

Il  sortit de la Jeep. Justin décida de le suivre, constatant qu’il était plus calme.

 

Ils marchèrent jusqu’ à un banc du parc. Brian s’assit, Justin  à côté de lui, aussi loin que possible.

 

"Je ne vais pas te faire de mal»,  déclara Brian.

 

«Je suppose, mais tu m’as effrayé l'autre soir."

 

«Ce n’est pas ce que je voulais. Je voulais juste partir aussi vite que possible ".

 

"Pourquoi? Qu'est-ce que j'ai fait?"

 

"Tu m’as mis tellement en colère, je craignais de t’étrangler, si je ne partais pas. "

 

"Mais qu'est-ce que j’ai fait? Nous plaisantions juste. "

 

«Je ne plaisantais pas."

 

"Mais tu parlais d'être gentil avec les gens, et je pensais que tu plaisantais."

 

"Eh bien, je ne plaisantais pas. Je voulais être gentil, puis tu as ri et dit que je ne pouvais pas changer. Tu ne m’as pas cru alors que tu sais que je ne mens jamais. Tu n’as plus confiance en moi.  Alors je voulais que toi et le monde entier s’écroulent et disparaissent ".

 

"Brian, je n’ai pas dit  que tu ne pourrais pas changer. Tu as interprété de cette façon puis tu m’as expulsé avant que je puisse expliquer. "

 

"Eh bien,  maintenant, expliques."

 

"Comme je l'ai dit, je pensais que tu plaisantais au premier abord. Puis, quand tu t’es mis en colère à en devenir fou, j’ai compris que tu étais sérieux, que tu le pensais vraiment. Mais avant que je puisse dire quoi que ce soit, tu m’as jeté de la Jeep et presque renversé ".

 

"Je suis désolé pour ça. Je voulais juste ne plus t’entendre et te voir te moquer de moi. Et maintenant, tu as même peur de moi. Tu sais bien que je ne te ferai jamais le moindre mal. Pourquoi as-tu dit aux autres que j' ai essayé de te tuer? "

 

"Je n'ai jamais dit cela. J'ai dit à Debbie ce qui est arrivé. J'étais bouleversé, et elle était très en colère ; elle voulait aller te voir. Je ne pouvais pas l'arrêter. "

 

"Personne ne peut."

 

"C'est sûr», et Justin rit.

 

"Elle m’a pourri, m’a dit de tout, m’a crié dessus, et je n’étais pas en état de me défendre."

 

"Alcool ou drogue?"

 

"Les deux."

 

"Oh," dit Justin, avec compassion.

 

«Je veux que cela cesse maintenant. Plus d'histoires comme quoi je voulais t’écraser avec la Jeep. D'accord?"

 

«Je ne l'ai dit qu’à Debbie ; je vais essayer de mettre un terme à cela. Parfois, les choses prennent des proportions considérables ».

 

«J’en sais quelque chose" Brian grimaça.

 

"Comment est-ce devenu un tel gâchis?» soupira Justin.

 

« Si je savais…. Debbie m'a raconté que, d’après toi,  nous n’avons pas été synchro, que nous n’avons jamais voulu les mêmes choses au même moment. Je pense que tu as raison, mais je ne sais pas pourquoi ni ce qu’il faut faire".

 

« Pourtant, j’ai toujours su  ce que tu pensais et dans quel état tu te sentais. J’étais tellement  proche de toi."

 

"Quand ça s’est arrêté?"

 

Justin réfléchit un instant, et son visage avait l'air très triste.

 "Je pense que ce fut après le problème  « Sap ». Il m’a pris quelque chose, une dignité. Je ne m’étais jamais vendu comme ça. Je me sentais tellement méprisé, humilié et sale, et je ne pouvais pas t’en parler. Tu m’avais prévenu, je ne t’ai pas écouté, puis je t’ai menti. Mais après ça, rien n’allait, ce n’était plus pareil. J'avais perdu ce lien invisible que j’ai toujours avec toi. Tu n’as pas senti la différence? "

 

"Oui . C’était la première fois que tu m’as vraiment menti, et quand tu as refusé de dire ce qui s’était passé à la fête, même si j’ai une idée à peu près exacte de ce qui s’est passé. Je connais Gary  depuis longtemps et j’ai une très mauvaise opinion de lui".

 

"Pourquoi tu ne m’as pas arrêté?"

 

"Justin, c’est ta vie. Tu dois faire tes propres choix. Je ne vais pas te forcer à faire quelque chose que tu ne veux pas faire. "

 

«Alors pourquoi m’as-tu poussé vers Ethan, tout comme tu as poussé Michaël vers David?"

 

Le visage de Brian se ferma. Ce gamin était trop intelligent .

«Si tu savais  ce que je faisais, alors pourquoi es-tu quand  même parti?"

 

«Je pensais que tu voulais te débarrasser de moi. Je me sentais tellement coupable, et Ethan était là. Que pouvais-je faire? "

 

"Debbie a dit que je ne t’ai pas donné le choix. Et moi, je pensais que je te rendais le choix plus clair parce qu’ Ethan était ce que tu voulais ".

 

"Brian, tu es ce que je veux. Je suis allé avec Ethan parce qu'il est gentil et je l'aime, mais ce n’ est pas toi. Personne ne pourra jamais te remplacer. Depuis la première nuit ensemble. ».

 

"Si c’ est vrai, pourquoi ça a merdé à ce point?"

 

"Si tu m’avais parlé à l’époque comme tu me parles maintenant, rien de tout cela ne serait jamais arrivé. Je peux traiter une non-communication pendant un moment mais ça finit par devenir une fausse communication, puis une erreur ".

 

"Debbie a dit que je comptais trop sur toi pour me comprendre et que je dois avoir ma part de communication  ".

 

"Femme intelligente." Plaisanta Justin.

 

"Alors, que faisons-nous maintenant? Je veux que tu reviennes…"

Ils ne se quittèrent pas des yeux ; ce sont leurs yeux qui ont toujours dit plus que leurs mots et aujourd’hui, il y avait aussi les mots.

« Je le veux aussi » murmura Justin.

.

Justin appuya sa tête dans le cou de Brian qui se pencha  pour avoir l’odeur familière des cheveux de Justin, Il enroula son bras autour des épaules de Justin

Brian le saisit, le tirant contre lui et étouffant son visage de baisers. Les lèvres gonflaient sous la pression, les langues se mêlaient ; ils se dévoraient, affamés par la longue absence.

«Je dois parler à Ethan d’abord. Nous, nous devons discuter  de  certaines choses avant de se précipiter dans quoi que ce soit. Pour que je revienne. ".

 

"Oui. Je vais essayer ".

 

"Eh bien, là , maintenant, tu l’as fait. Ce n’étais pas été si terrible, non? "

 

"Je suppose que non, mais il y a encore des choses que tu veux que je dise que je ne suis pas prêt à dire. Pourras-tu vivre avec ça? "

 

"Tant que je sais que  tu me veux, et  que tu es prêt à me parler comme ça, je pense que nous pouvons y arriver."

 

"Bien. Maintenant, viens  ici ".

Brian embrassa Justin à nouveau ; les baisers devenaient de plus en plus interminables et profonds ;

  ils chancelaient de la délicieuse sensation d'être à nouveau ensemble. Brian atteint  l'entrejambe de Justin, et il sentit le garçon se refermer.

  "Quel est le problème?" Brian a demandé, à bout de souffle.

 

"Pas encore cela. »

Brian le regarda avec incrédulité.

 

"Le sexe est fabuleux, mais il brouille nos cerveaux. Nous avons d'autres choses à arranger avant de faire cela. "

 

"Mais je te veux tellement!"

 

«Et je te veux aussi, mais nous devons être raisonnables."

 

"Fuck raisonnable," Brian grogna.

 

"Je dois voir Ethan. Je ne vais pas le tromper aussi. "

Brian avait ‘air contrarié.

 

"Très bien, mais je peux t’ embrasser un peu plus?"

 

Justin sourit, et Brian était sur lui.

 

Après une trop courte éternité de baisers passionnés, Justin se leva et dit:

«Brian, nous devons arrêter ou mes bonnes intentions seront foutues."

 

"Bon," dit Brian, en continuant à embrasser son cou.

 

"Brian, arrête," Justin supplia. "S'il  te plaît."

 

"Tu vas me tuer si tu m'arrêtes! Ça fait si longtemps et tu m’as tellement manqué. "

 

«La bonne chose à dire!", déclara Justin.

 

"Tu vois : je peux changer"  taquina Brian.

 

"Tu mérites une médaille d'or pour les efforts de ce soir," Justin lui a dit.

 

Brian sourit et serra encore plus fort Justin.. Ils se sont penchés sur les lumières réfléchies dans l'eau.

 

"Cet endroit est magnifique et paisible. Pourquoi est-on venu ici ce soir?

 

" Je voulais simplement venir te chercher et te pourrir sur ce que tu as dit, de vouloir t écraser , tout ça. Puis, J’ai vu combien tu avais peur de moi ; il ne faudra jamais avoir  peur de moi, tu entends ? . Je ne veux pas te faire de mal. "

 

«Je comprends, et je te crois. Mais tu ne m’as toujours pas dit pourquoi nous sommes ici. Comment connais-tu cet endroit? "

 

"Autrefois, je venais ici quand mon père était ivre et que c’était insupportable à la maison. Quelquefois, Michaël me rejoignait. Quand j’ai besoin d’être seul pour penser, c’est ici que je viens. Maintenant je partage avec toi, Justin. ".

 

"Merci, Brian. Cela signifie beaucoup pour moi."

 

«Si nous avons des problèmes, et si tu ne sais pas où me trouver, c’est probablement ici que je serai."

 

"C'est bon à savoir."

 

«Tu crois qu’on y arrivera? Je n’ai pas l’habitude, je ne suis pas certain"

 

"Tu ferais mieux d'y croire. Je n'ai pas été heureux depuis des mois ".

 

"Moi non plus," Brian concéda. "Maintenant, si tu veux  bien me laisser te baiser."

 

"Plus tard," , sourit Justin.

 

"Plus tard," Brian a accepté. « Tu veux que je te ramène  chez Ethan ? je viens avec toi. "

 

" Non, c’est moi qui dois le faire mais je ne suis pas impatient de le blesser. Il ne mérite pas vraiment cela, même si les choses ne sont pas au mieux. Je pense qu'il sait que je suis encore amoureux de toi. "

.

  Ils ont marché collés serrés jusqu'à la jeep, les bras autour de la taille de l'autre, Brian déposant plein de baisers sur les joues et dans le cou de Justin, jusqu’à ce qu’ils s’arrêtent plusieurs fois pour s’embrasser avec passion.


cinto  (11.03.2019 à 16:51)

Ne manque pas...

Une grande soirée Face à Face!
Le Face à Face | Inscrivez-vous

Retrouvez désormais tous les EVs de la citadelle dans la rubrique HypnoFanfics!
HypnoFanfics | Parcourez la bibliothèque!

Activité récente

Dernières évolutions
Aujourd'hui à 21:00

[Jeu] HypnoCard du Mois
Aujourd'hui à 20:11

HypnoFanfics, vos questions
Aujourd'hui à 19:57

HypnoGame
Hier à 18:25

Amber Riley
Aujourd'hui à 20:26

John Barrowman
Aujourd'hui à 19:24

Trial & Error
Aujourd'hui à 17:05

Silent Witness
Aujourd'hui à 16:43

Walker
Aujourd'hui à 16:16

Ici tout commence S01E35
Aujourd'hui à 20:57

Ici tout commence S01E34
Aujourd'hui à 20:56

Ici tout commence S01E33
Aujourd'hui à 20:56

Au programme de ce mardi soir
Aujourd'hui à 19:22

Never Forget
Aujourd'hui à 10:43

Dernières audiences
Logo de la chaîne France 2

Bodyguard, S01E04
Lundi 23 novembre à 22:10
3.23m / 15.3% (Part)

Logo de la chaîne France 2

Bodyguard, S01E03
Lundi 23 novembre à 21:10
3.44m / 13.7% (Part)

Logo de la chaîne France 2

Un si grand Soleil, S03E52
Lundi 23 novembre à 20:45
4.28m / 15.9% (Part)

Logo de la chaîne France 3

Plus belle la vie, S17E56
Lundi 23 novembre à 20:20
3.28m / 11.9% (Part)

Logo de la chaîne TF1

Demain nous appartient, S04E96
Lundi 23 novembre à 19:10
4.09m / 17.5% (Part)

Logo de la chaîne France 3

Vera, S10E03
Dimanche 22 novembre à 21:05
4.00m / 16.0% (Part)

Logo de la chaîne France 3

Mongeville, S07E05
Samedi 21 novembre à 21:05
5.54m / 21.9% (Part)

Logo de la chaîne M6

The Rookie, S02E18
Samedi 21 novembre à 21:05
2.24m / 8.7% (Part)

Toutes les audiences

Actualités
Une sixième et dernière saison pour The Expanse !

Une sixième et dernière saison pour The Expanse !
Alors que la cinquième saison de The Expanse débutera le 15 décembre prochain sur Amazon, la...

Jason Wong rejoint la série britannique Silent Witness

Jason Wong rejoint la série britannique Silent Witness
La saison 23 de Silent Witness s'est conclue au mois de février dernier de manière explosive et a...

China Anne McClain brillera moins dans Black Lightning

China Anne McClain brillera moins dans Black Lightning
China Anne McClain a annoncé via une vidéo postée sur son compte Instagram qu'elle sera moins...

Au programme de ce mardi soir

Au programme de ce mardi soir
 Alors que certaines séries sont déjà en vacances, il y a de nouvelles saisons et des adieux au...

Audiences US - Bilan du 13 au 19 novembre !

Audiences US - Bilan du 13 au 19 novembre !
Encore une semaine compliquée pour les Networks. Sur la NBC, The Blacklist revient pour sa huitième...

HypnoRooms

ShanInXYZ, Hier à 17:14

N'oubliez pas de venir poster la photo de votre Docteur préféré dans l'animation Voyage au centre du Tardis, vous avez jusqu'à minuit

ShanInXYZ, Hier à 17:14

Et vous avez également le nouveau quizz photos, vous pouvez participer sans connaître la série les réponses sont sur le quartier Doctor Who

serieserie, Aujourd'hui à 14:36

On vous attend samedi pour la soirée HypnoGame! N'oubliez pas de vous inscrire

choup37, Aujourd'hui à 16:53

Un retour sensationnel dans Doctor Who On vous attend pour en parler!

ShanInXYZ, Aujourd'hui à 17:29

Et nouveau thème dans l'animation photo Voyage au centre du Tardis, votre saison préférée et bien sûr le quizz photo, n'hésitez pas à passer

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage