Rejoins notre web-communauté pour une expérience sans pubs ! C'est fun et gratuit ;-) Inscription

HypnoFanfics

Les aventures de Root et Shaw - Tome I, chapitre 2

Série : Person of Interest
Création : 27.01.2021 à 15h51
Auteur : Supersympa 
Statut : Terminée

« De retour à New York, Root et Sameen s’apprêtent à démarrer officiellement leur vie à deux. » Supersympa 

COMMENTER CETTE FANFIC

Cette fanfic compte déjà 13 paragraphes

Afficher la fanfic

Nouvelle vie

Février 2016. Root et Sameen ont reçu une nouvelle mission de la part de la Machine : protéger un ex membre d’un cartel de drogue mexicain devant témoigner contre son ancien patron. Une journée on ne peut plus banale pour notre couple en somme. Alors que les deux jeunes femmes sont coincées dans un entrepôt, Root annonce à Sameen qu’elle pense avoir trouvé un appartement qui pourrait leur convenir.

Root : Chérie ?
Sameen : Quoi ?
Root : Je crois que j’ai trouvé l’appartement parfait.
Sameen : Tu es sérieuse ? Tu tiens vraiment à parler de ça maintenant ? Je ne sais pas si tu as remarqué, mais on est en train de se faire tirer dessus là. En plus, on a notre gars à protéger et à amener entier au tribunal.

L’ex tueuse à gages sourit malicieusement, comme à son habitude, agaçant une fois de plus sa compagne.

Root : Il faut bien en parler un moment ou un autre.
Sameen : Mais pas maintenant ! Demande plutôt à notre copine un moyen de nous sortir de ce merdier.
La Machine : Tu sais que tu peux t’adresser à moi directement.

Root s’adresse alors à la Machine.

Root : Tu l’as entendue.
La Machine : Regardez au-dessus de la tête de vos amis.

L’ex tueuse à gages jette un œil hors de sa cachette, lève la tête et aperçoit des tuyaux rassemblés de façon à former un prisme retenus par une chaîne.

Root : Il faudrait réussir à leur faire tomber ces tuyaux sur la tête. Tu crois que tu peux atteindre la chaîne d’ici ?
Sameen : Sans problème.

Sameen sort à son tour, puis tire sur la chaîne une fois, deux fois et, à la troisième, celle-ci finit par casser, laissant tomber les tuyaux sur ses adversaires.

Sameen : Et voilà le travail. On peut déposer monsieur afin qu’il témoigne au tribunal.
Root : Beau travail, chérie. Et tu as raison, nous devons faire vite.

Les deux jeunes femmes entraînent leur témoin avec elles et le balancent, littéralement, à l’arrière de leur SUV avec Balou. Sameen prend ensuite la place du conducteur et, une fois Root assise sur le siège passager, démarre en trombe.

Root : Encore une journée bien remplie, n’est-ce pas ma chérie ?

La sociopathe ne répond pas, trop concentrée sur sa conduite. L’ex tueuse à gages s’adresse ensuite au témoin.

Root : Ca va derrière ? Pas trop secoué ?
Le témoin : Mais vous êtes qui, bordel ?
Sameen : Celles qui viennent de sauver vos fesses, alors la ferme. Et si ça ne vous plaît pas…

Balou prend alors un air agressif et se met à grogner. Root tente alors d’apaiser tout le monde.

Root : On se calme tous les deux. Je vous rappelle que notre ami doit rester en un seul morceau. Ce que ma compagne essaie de vous dire, c’est que l’on vient de résoudre presque tous vos problèmes : au moment où je vous parle, vos anciens camarades encore en liberté se font arrêter et votre famille est en sécurité. Pour le reste, c’est à vous de jouer en témoignant contre votre ancien patron.

Le témoin se radoucit et tente de s’installer aussi confortablement que possible malgré la conduite sportive de Sameen.

Le témoin : Dépêchons-nous de régler cette histoire alors.
Root : Sage décision.


Supersympa  (27.01.2021 à 15:53)

Une fois leur mission accomplie, Root et Sameen se rendent dans un immeuble afin de visiter le fameux appartement. Celui-ci n’est peut-être pas très grand,  mais il suffit largement aux deux jeunes femmes. Pendant que la sociopathe étudie minutieusement la pièce principale du regard, l’ex tueuse à gages jette un œil à la salle de bain, puis à ce qui servira de chambre à coucher.

Root : Cet appartement est parfait pour nous deux. N’est-ce pas, ma chérie ?
Sameen : Ouais…
Le bailleur : Attendez, toutes les deux, vous êtes… ?
Root : En couple, oui.
Le bailleur : Mesdemoiselles, cet appartement est déjà loué. Je suis vraiment désolé.

Sameen n’apprécie pas du tout le revirement du bailleur et lui lance alors un regard noir.

Sameen : Ça vous pose un problème ? Parce que si c’est le cas, je vous refais le portrait.

Root s’aperçoit que la sociopathe s’apprête à sortir son couteau. L’ex tueuse à gages tente alors avec difficultés de maintenir la main de sa compagne dans sa poche.

Root : Ce que ma compagne veut dire, c’est que si cela vous ennuie, nous pouvons toujours passer un appel anonyme à la police et dévoiler tous vos vilains petits secrets, notamment que vous refusez de louer aux couples homosexuels.
Le bailleur : Vous n’oseriez pas…
Sameen : Combien tu paries ?
Le bailleur : Espèces de…

Root lâche le poignet de Sameen qui plaque l’homme contre le mur en lui mettant la lame de son couteau sous la gorge.

Sameen : Si tu préfères, j’ai une troisième option à te proposer…
Root : Doucement, mon cœur.

Cette fois, la lame est littéralement collée contre la gorge du bailleur.

Root : Si je puis me permettre un conseil, vous n’auriez pas dû la défier de la sorte. A titre d’information, ma compagne ici présente souffre de sociopathie, c’est-à-dire qu’elle ne ressent pas la moindre émotion, en dehors de la colère comme vous pouvez le remarquer.

L’homme, totalement terrifié, se met alors à transpirer à grosses gouttes et finit par céder.

Le bailleur : OK, OK, ça va ! Lâchez-moi maintenant !
Root : Je crois que notre ami a compris la leçon, chérie.

La sociopathe relâche sa prise et range son couteau tandis que le bailleur se frotte la gorge.

Le bailleur : Vous êtes vraiment cinglées !

L’ex tueuse à gages le regarde en souriant, tandis que Sameen continue de le fixer avec un air toujours aussi menaçant.

Root : On nous le dit souvent. Enfin… surtout à moi pour être tout à fait honnête. Alors, marché conclu ?
Le bailleur : Ouais ouais ! Mais laissez plus cette dingue m’approcher !
Root : Oh oh…
Sameen : Tu sais ce qu’elle te dit la « dingue » ?

Cette fois, c’en est trop pour la sociopathe qui, au lieu de sortir son couteau, dégaine son pistolet et le pointe sur le visage du bailleur.

Sameen : Je déteste les types dans ton genre. Jusqu’à maintenant, je me suis retenue, mais là, tu viens de franchir la ligne rouge.
Root : J’oubliais un détail : elle est également très susceptible.
Le bailleur : On se calme ! Je plaisantais.

L’homme recule de quelques pas, trébuche avant de se relever et de s’enfuir sans demander son reste. Root s’approche ensuite doucement de Sameen, puis lui susurre quelques mots à l’oreille.

Root : Tu es très sexy quand tu te mets en colère.
Sameen : J’espère que tu en as bien profité alors.


Supersympa  (28.01.2021 à 16:00)

Après le départ du bailleur, la Machine prévient une société de déménagement afin de simplifier la tâche de Root et Sameen et, en quelques heures, l’appartement est complètement meublé.

Root : Merci pour tout, messieurs.
Un déménageur : De rien, mademoiselle. Bonne fin de journée.
Root : De même.

Une fois les déménageurs partis, l’ex tueuse à gages retire son blouson, l’accroche au porte-manteau avant de s’affaler dans le canapé.

La Machine : Votre nouveau nid d’amour vous plaît ?
Sameen : Ouais.
Root : C’est exactement ce qu’il nous fallait. Et merci pour les déménageurs.
La Machine : De rien.

Root attrape la télécommande afin de jeter un œil à l’actualité. De son côté, Sameen s’entraîne au lancer de couteau sur une planche de bois fixée au mur.

Journaliste : … les deux femmes cagoulées ont encore fait parler d’elles après être intervenues sur un braquage, mâchant à nouveau le travail à la police. Encore un exploit à mettre sur le compte de celles que tout le monde surnomme désormais « les Sirènes de New York ». Leurs actions ne sont pas sans rappeler celles de celui que l’on appelait  « L’homme en costume » il y a quelques années…

Après ce commentaire de la journaliste, l’ex tueuse à gages se remémore cette période avec une nostalgie relative. En effet, certaines choses lui manquent alors que d’autres non.

Root : Ce reportage me rappelle le bon vieux temps, quand John et toi me courriez après.
Sameen : Il n’y a vraiment que toi pour sortir une ânerie pareille.

Sameen lance son couteau une nouvelle fois avant d’être interrompue par Balou qui tient une balle de tennis dans la gueule.

Sameen : Tu veux jouer ? Ok. J’avais besoin de faire une pause de toute façon.

La sociopathe prend la balle et la lance. Le chien court après la balle avant de la prendre entre les dents et la rapporte à sa maîtresse. Pendant ce temps, Root les regarde, attendrie.

Root : Ça me manquait ce genre de scènes.
Sameen : J’ai toujours voulu avoir un chien quand j’étais petite. Mais comme on bougeait beaucoup, ce n’était pas possible.
Root : C’est vrai ? Tu ne me l’as jamais dit.
Sameen : Tu ne me l’as jamais demandé en même temps. Tu sais bien que je ne suis pas du genre à m’étaler.

L’ex tueuse à gages sourit.

Root : Touchée.

Root se réinstalle sur le canapé et ferme les yeux, tandis que Sameen continue de jouer avec Balou.


Supersympa  (29.01.2021 à 19:08)

La nuit même, alors que Sameen est en train de dormir, Root s’agite et se retrouve en plein cauchemar. Et pas n’importe lequel, le pire cauchemar qui soit pour elle puisqu’il lui révélait sa plus grande peur.

Root : Chérie, s’il te plaît, reste avec moi ! Sameen ! Sameen ! Non ! NOOON !!!

L’ex tueuse à gages se réveille en sursaut, essoufflée, en sueur et toute tremblante. Root prend ensuite sa tête entre ses mains et se met à pleurer à chaudes larmes. Dans le même temps, Sameen est réveillée par le cri mêlant tristesse et désespoir de sa compagne.

Sameen : Hmmm… Ne crie pas comme ça. Je suis là.

Root relève la tête tout en la tournant en direction de Sameen.

Root : Je… je suis désolée de t’avoir réveillée, ma chérie. Je… je viens de faire un cauchemar abominable.
Sameen : Et à en croire le cri que tu viens de pousser, j’étais dedans et il m’arrivait un truc très grave.

C’est la première fois que l’ancienne tueuse à gages fait un cauchemar. Enfin… la première fois depuis qu’elles partagent le même lit. Sameen ne sait donc pas du tout comment réagir face à la détresse émotionnelle de sa compagne étant donné qu’elle n’a jamais été confrontée à cette situation auparavant. En effet, elles font l’amour régulièrement, mais ça, c’est quelque chose de très différent. La sociopathe tente alors une approche, sans savoir si c’est vraiment la bonne conduite à adopter dans ce type de cas. Elle commence par se retourner et s’assoir dans le lit, puis tend le bras tout doucement et de manière hésitante. Après une à deux minutes, la main de Sameen finit par atteindre son but, l’épaule de Root, puis la sociopathe se décale légèrement sur le côté et se colle contre elle. Toujours d’un geste peu assuré, Sameen remonte tout doucement sa main de l’épaule au cou, puis du cou au visage de sa compagne avant d’appuyer sur ce dernier. Root a à présent la tête posée sur l’épaule de Sameen et continue de pleurer.

Root : Je suis sincèrement désolée, ma chérie. Je sais que me rassurer n’est pas vraiment dans tes attributions.
Sameen : Si tu as besoin de pleurer, pleurs. Le reste, on s’en fout, on verra plus tard.

Bien qu’impassible, la sociopathe reste complètement décontenancée de voir l’ex tueuse à gages dans un tel état de faiblesse. Elle est habituée à la voir en colère dans le pire des cas, mais pas aussi vulnérable émotionnellement parlant.

Root : Je sais que c’est beaucoup te demander, mais... peux-tu me serrer dans tes bras, s’il te plaît ?

Sameen s’exécute car elle finit par se rendre compte que le cauchemar que vient de faire Root a énormément secoué cette dernière. La sociopathe la serre alors fort de ses bras puissants, tandis que sa compagne se met à renifler.

Root : Je suis désolée. Tellement désolée, si tu savais…

Sameen se met à tiquer et recule alors légèrement.

Sameen : On est toujours en train de parler de ton cauchemar, là ?
Root : D’une certaine manière, oui.

La sociopathe comprend à présent de quoi rêvait Root : l’ex tueuse à gages était en train de faire un cauchemar dans lequel elle voyait sa compagne mourir. Comme si elle revoyait les événements de la Bourse, mais que, cette fois, la balle tirée par Martine lui avait réellement été fatale.

Sameen : Euh… Ok, j’ai compris : tu m’as vue me faire tuer pour de bon, c’est ça ?

Root renifle à nouveau.

Root : Oui… c’est ça. Tu étais là, en face de moi et, tu te faisais abattre par une silhouette sans que je puisse réagir… et, après ça, tu… tu es morte dans mes bras…

Ne sachant toujours pas si sa conduite convient à la situation, Sameen dirige de façon un peu mécanique sa main dans les cheveux de la hackeuse et commence à les caresser.

Sameen : T’as juste rêvé. Je suis là maintenant et je ne te quitterai plus jamais. Ok ?

Root la reprend dans ses bras, mais plus fort que précédemment. Ne s’attendant pas à ça, Sameen commence par écarter légèrement les bras par réflexe, avant d’étreindre sa compagne à nouveau.

Sameen : T’as juste rêvé. Je suis là maintenant et je ne te quitterai plus jamais. Ok ?

La sociopathe répète la même phrase que précédemment, mais d’une manière plus douce, plus rassurante. Cette fois, elle a « pigé le truc » : des paroles rassurantes et une voix douce.

Root : Ok.
Sameen : Bien, rendors-toi maintenant.

Les deux femmes se retournent afin de se mettre sur le ventre, puis Sameen guide délicatement Root afin qu’elle s’allonge avant de faire de même. La sociopathe prend ensuite les doigts de sa compagne dans sa main et commence à les serrer tout doucement pour la réconforter.


Supersympa  (30.01.2021 à 13:21)

Le lendemain matin, Root est toujours très secouée par son cauchemar. Alors qu’elle est toujours si joyeuse d’habitude, pour ne pas dire guillerette, comme une enfant ouvrant ses cadeaux le matin de Noël, l’ex tueuse à gages paraît pour le moment aussi triste qu’une enfant qui vient d’apprendre que le Père Noël ne viendra plus. Sameen lui a préparé un bol de thé pour l’aider à se détendre et se remettre de ses émotions.

Sameen : Du thé noir du Sri Lanka. C’est ton préféré je crois.
Root : Oui, merci. Et… merci de ne pas me demander comment je vais.

La sociopathe s’approche doucement, puis pose délicatement ses mains sur les épaules de sa compagne.

Root : Tu n’es pas obligée de faire tout ça. Je n’ai pas besoin que tu me prouves quoi que ce soit.
Sameen : Ça va te paraître dingue, mais c’est une bonne chose que t’aies fait ce cauchemar.
Root : Ah oui ? Tu peux m’expliquer ?
Sameen : Je sais comment faire maintenant. Pour rassurer les gens. Pour te rassurer toi.

Root a alors un léger sourire, indiquant qu’elle commence à retrouver un peu de cette bonne humeur qui la caractérise, ce qui est plutôt bon signe.

Root : Qui êtes-vous et qu’avez-vous fait de ma compagne ?
Sameen : Arrête, je suis sérieuse. Tu m’as aidée quand je perdais la boule. Laisse-moi te rendre la pareille.

Sameen attrape une chaise et s’assoit à côté de l’ex tueuse à gages.

Sameen : Il faut que je te dise un truc. J’ai fini par me rendre compte que… moi non plus je peux pas vivre sans toi. S’il t’était arrivé quelque chose, je crois que je… que j’aurais pété un plomb. Je veux dire… j’aurais traqué cet enfoiré de Blackwell jusqu’en enfer s’il l’avait fallu. En tout cas, tu ne m’as jamais laissée tomber, donc je ne te laisserai jamais tomber.

La sociopathe prend alors les mains de Root dans les siennes et l’embrasse longuement et passionnément. L’ex tueuse à gages ferme les yeux et savoure l’instant, oubliant dans le même temps son angoisse. Ce baiser est exactement ce dont elle avait besoin pour être réconfortée.

Sameen : Ça va mieux ?
Root : Bien mieux, merci.
Sameen : Alors finis ton thé et va te reposer.

Balou rejoint les deux femmes, s’assoit à leurs pieds et pose sa patte droite sur le genou de Root qui se met alors à lui caresser la tête en souriant.

Root : On dirait que je n’ai pas le choix. D’accord, j’ai compris.
Sameen : Je te rejoindrai tout à l’heure.

L’ex tueuse à gages finit donc son thé avant de retourner dans la chambre pour s’allonger. Pendant ce temps, Sameen finit de prendre son petit déjeuner, puis débarrasse la table avant de se rendre à son tour dans la chambre et s'allonger auprès de sa compagne.


Supersympa  (31.01.2021 à 14:51)

Sameen a rejoint Root dans la chambre et s’est allongée à ses côtés. Cette dernière semble beaucoup plus détendue qu’à son réveil. Les paroles rassurantes ainsi que le baiser réconfortant de la sociopathe ont porté leurs fruits. Tout en la regardant dans les yeux, Sameen caresse la longue chevelure brune et ondulée de sa compagne.

Root : Je n’ai pas l’habitude que quelqu’un s’occupe de moi.
Sameen : Tu as voulu qu’on s’installe ensemble, je te rappelle. Et puis, il était temps d’inverser les rôles.

Root caresse à son tour la magnifique chevelure d’ébène de Sameen. Le simple fait de répéter ce geste encore et encore suffit à l’apaiser et à lui rendre son sourire.

Sameen : Contente de voir que tu vas mieux.
Root : C’est grâce à toi. Il faut que je trouve un moyen de te prouver ma gratitude…

La sociopathe sourit avant d’embrasser sa compagne.

Sameen : Tout doux. Tu dois encore te reposer et moi, faut que je sorte faire mon boulot. Mais je resterai avec toi jusqu’à ce que tu t’endormes si tu veux.
Root : Ça va aller. Ne te retiens pas pour moi.
Sameen : Je veux juste être sure que tu ne vas pas te remettre à cauchemarder.

Tout en continuant à caresser les cheveux de Root, Sameen baise la main encore libre de sa compagne.

Sameen : Maintenant, essaie de dormir. Je reste avec toi.
Root : Oui « maman ».

Le couple échange un dernier baiser, puis Root ferme les yeux et s’endort au bout d’une heure. Sameen s’assure une dernière fois que sa compagne dort paisiblement, la regarde quelques minutes et l’embrasse sur la joue. Balou les rejoint ensuite dans la chambre.

Sameen : Balou, toi tu restes ici.

Le berger malinois pousse un léger aboiement, comme pour signaler son approbation, puis se met du côté de Root avant de s’allonger au sol. Sameen sort ensuite de la chambre en laissant la porte légèrement entre-ouverte.

La Machine : Toi aussi, tu devrais te reposer un peu. Tu n’as pas beaucoup dormi cette nuit.
Sameen : Je me reposerai plus tard. Et tu devrais savoir que je n’ai jamais été une grosse dormeuse.
La Machine : Certes, mais tu as toujours des séquelles de ta séquestration, même si tu n’en as pas conscience.
Sameen : Peut-être, mais le monde se sauvera pas tout seul.
La Machine : Comme tu veux.

La sociopathe attrape son arme et enfile son blouson avant de sortir de l’appartement et de fermer la porte à clé.


Supersympa  (01.02.2021 à 11:31)

Sameen finit par rentrer aux alentours de 12h30. Rien de bien palpitant pour la sociopathe au cours de son petit tour en ville : neutralisation d’un petit dealer et de plusieurs petits braqueurs de banque. En clair, une matinée affreusement ennuyeuse du point de vue de la jeune femme qui en a donc profité pour acheter le déjeuner. Balou pousse un léger aboiement et se dirige vers Sameen. Celle-ci caresse la tête de l’animal qui lui lèche la main en retour.

Sameen : Salut, joli cœur. Ma copine est réveillée ?

Balou fait demi-tour et se rend dans la pièce principale, suivi de Sameen quelques minutes plus tard. Root est allongée sur le canapé, ses lunettes de lecture sur le nez et un livre dans les mains. Entendant sa compagne approcher, l’ex tueuse à gages tourne la tête vers cette dernière.

Root : Alors, ta matinée s’est bien passée ?
Sameen : La routine. Bien dormi ?
Root : Comme un loir. Je ne m’étais pas rendue compte que j’étais fatiguée à ce point. Mon cauchemar, mis à part.
Sameen : J’espère que t’as faim.
Root : Je suis affamée.

Sameen lui montre une poche en papier marron.

Sameen : Tant mieux. J’ai apporté le déjeuner.

Root fait alors la grimace.

Root : Oh non ! Par pitié, pas encore des sandwichs au pastrami !
Sameen : Ben quoi ? C’est facile à faire et c’est bon.
Root : Certes, chérie. Mais tous les jours, c’est lassant…

L’ex tueuse à gages se lève du canapé et attrape son téléphone portable.

Sameen : Qu’est-ce que tu fais ?
Root : J’appelle un ami que je me suis fait lors d’une de mes missions. J’ai eu l’occasion de goûter sa cuisine et je te promets qu’elle est à tomber.

Root a ensuite un petit éclat de rire.

Root : Et, étant donné que tu es une grosse mangeuse, tes sandwichs te serviront de hors d’œuvres.

Sameen se met alors à froncer les sourcils et prend un air agacé.

Sameen : Je vois que tu as retrouvé ton sens de l’humour…

La sociopathe pose alors sa poche sur la table se trouvant dans la pièce, puis se dirige vers Root. Elle se plante ensuite devant elle et met les bras autour du cou de l’ex tueuse à gages. Les sourcils de Sameen se détendent alors et la sociopathe se met à sourire.

Sameen : … Ça m’a manqué. Et je n’ai plus aussi faim. Si on passait directement au dessert ?

Root caresse le visage de sa compagne.

Root : C’est très tentant, mais j’ai vraiment une faim de loup. Mais il vaut mieux manger d’abord : ça aidera à digérer.
Sameen : Effectivement. Je n’y avais pas pensé…

Le couple échange un sourire complice avant de se mettre à table.      


Supersympa  (02.02.2021 à 17:09)

Quelques heures plus tard,  Sameen se réveille, sa compagne toujours à ses côtés. Celle-ci dort paisiblement, contrairement à la nuit précédente, ce qui semble indiquer que son cauchemar n’est plus qu’un lointain souvenir. Cependant, cela n’empêche pas Root d’être toujours aussi fatiguée. Sameen la regarde quelques instants et un léger sourire se dessine sur son visage. Un sourire heureux. La sociopathe donne un baiser à sa petite amie sans la réveiller, puis quitte la chambre le plus silencieusement possible.

La Machine : Ces trois années à essayer de détruire Samaritain l’ont vraiment épuisée. Elle n’a pas ménagé ses efforts et je me rends compte que je lui en demandais peut-être trop.
Sameen : Tu sais très bien que si elle avait voulu abandonner, elle l’aurait fait.
La Machine : Et toi, comment te sens-tu ?
Sameen : Je vais bien.

La Machine marque un temps d’arrêt avant de reprendre.

La Machine : Je suis désolée.
Sameen : De quoi ?
La Machine : Ce qui t’est arrivé avec Samaritain était de ma faute. Cela n’aurait jamais dû se passer ainsi. J’aurais dû mieux veiller sur toi.
Sameen : Pitié… tu ne vas pas t’y mettre ? Je te le dis comme je l’ai dit à elle : c’était MA décision.

Oui, c’était sa décision et, si c’était à refaire, elle le referait sans la moindre hésitation. Pour protéger le monde. Pour protéger Root. Pour protéger celle qu’elle aime. Celle qu’elle aime… Le destin peut vraiment jouer de drôles de tours parfois. La sociopathe repense alors à sa première rencontre avec Root il y a 4 ans, puis au fait qu’elle l’a détestée pendant près d’un an au point de vouloir la tuer. Et, encore un an après, ce qu’elle pensait impossible s’est finalement produit : elle est tombée amoureuse et de la personne qui a essayé de la torturer qui plus est. Et aujourd’hui, les voilà ensemble sous un même toit et prêtes à donner leur vie l’une pour l’autre.

La Machine : Et je suis heureuse que tu sois encore en vie. Tout comme Samantha. Mais j’aurais aimé pouvoir en faire davantage et vous épargner certaines épreuves.
Sameen : C’est le passé tout ça. Nous, on est là et Samaritain a rejoint l’Enfer des ordinateurs. Que demander de plus ?

La Machine reste silencieuse suite à cette question rhétorique, tandis que la sociopathe se prépare à sortir pour une nouvelle patrouille.

La Machine : Vous êtes des survivantes, Samantha et toi.
Sameen : Oui. Et on survivra encore à tout ce qui nous tombera dessus. Tant…

Sameen s’interrompt en plein milieu de sa phrase. Cette interruption n’est pas due à une hésitation. Elle est due à l’idée que représente cette phrase. Qu’elle la rendra plus concrète.

Sameen : Tant qu’on sera là l’une pour l’autre.


Supersympa  (03.02.2021 à 18:04)

Sameen finit par rentrer tard dans la soirée, accueillie toujours aussi chaleureusement par Balou. Alors qu’elle entre dans la pièce principale, elle aperçoit une table magnifiquement dressée et décorée.

Root : Ah, tu es enfin rentrée. Installe-toi. Le dîner est bientôt prêt.

La sociopathe ne s’attendait pas à être accueillie de la sorte.

Sameen : C’est toi qui as fait tout ça ?
Root : Oui. J’en ai profité pour te faire un vrai repas.

Root s’approche alors de sa compagne et l’embrasse tendrement.

Root : D’ailleurs, je te remercie de m’avoir laissée dormir. Cette sieste est exactement ce qu’il me fallait pour me requinquer.
Sameen : Pas de quoi.
Root : Allez, à table.

L’ex tueuse à gages se dirige vers la table, puis recule une chaise pour sa compagne, l’invitant à s’assoir. Sameen hausse les épaules et finit par s’installer. Root se rend ensuite dans la cuisine, puis revient avec un grand plat dans les bras.

Root : Heureusement que j’avais presque tout. J’ai préparé un polow, un plat iranien. J’espère que je l’ai fait correctement.

L’ex tueuse à gages pose le plat sur la table avant d’en servir une bonne part à Sameen. En effet, la sociopathe a beau être un petit gabarit, elle mange comme un ogre.

Sameen : T’étais pas obligée de te donner tout ce mal.

Root prend alors la main de Sameen dans la sienne et se met à la caresser en souriant.

Root : Tu sais bien que j’adore te faire plaisir quand je le peux. Maintenant, goûte et dis-moi ce que tu en penses.

La sociopathe pique dans son assiette, porte sa fourchette à sa bouche et mâche. Après avoir mâché deux trois fois, Sameen avale et livre son verdict.

Sameen : C’est… parfait.

Un sourire satisfait se dessine alors sur le visage de Root pendant que Sameen mange le contenu de son assiette avec beaucoup d’appétit tout en offrant un os à ronger à Balou.

Sameen : Ça m’a rappelé… la cuisine de ma mère.
Root : J’imagine que c’est un compliment.
Sameen : Oui.

Root se lève, puis prend une assiette dans chaque main.

Root : Dans ce cas, je nous rapporte le dessert.

L’ex tueuse à gages repart dans la cuisine et en ressort avec deux grosses coupelles qu’elle pose sur la table. De ces dernières se dégage un parfum que Sameen pensait ne plus jamais sentir depuis la mort de sa mère : un mélange d’eau de rose et de cannelle. Tout comme le polow, Sameen dévore son dessert en quelques minutes, non sans avoir pris le temps d’apprécier son parfum.

Sameen : C’était vraiment délicieux.
Root : Merci. Contente que ça t’ait plu. Attends, tu permets ?

Du pouce, Root essuie la glace restée sur les lèvres de sa compagne.

Root : Il te restait de la glace sur les lèvres.

La sociopathe se lève brusquement, s’approche de l’ex tueuse à gages d’un pas rapide et l’embrasse subitement.

Sameen : Toi aussi.

Root sourit, comprenant ce que Sameen a en tête.

Root : Belle entrée en matière…

L’ex tueuse à gages caresse les cheveux, puis le visage de la sociopathe avant de lui rendre son baiser. Les deux femmes continuent de s’embrasser et de se caresser tout en se dirigeant vers la chambre et, une fois dans cette dernière, se déshabillent avant de se glisser dans le lit.


Supersympa  (04.02.2021 à 16:48)

Une heure plus tard, Root se réveille tandis que Sameen dort à poings fermés. Il faut croire que le formidable repas préparé par l’ex tueuse à gages et faire l’amour ont fini par avoir raison d’elle. La hackeuse s’est vraiment surpassée.  Alors que sa compagne lui tourne le dos, Root aperçoit de nouveau ses cicatrices dans la pénombre et se met à les caresser avec des mouvements doux et lents de va-et-vient, comme à son habitude. Soudain, la hackeuse sent tout le corps de sa compagne trembler. Elle tremble, oui, mais ne s’agite pas. Elle ne fait pas de cauchemar. Puis, Root entend comme un petit bruit. Comme…  des claquements. Des claquements rapides. L’ex tueuse à gages comprend alors ce qui se passe : Sameen grelotte. Root touche alors son front pour vérifier qu’elle n’a pas de fièvre. Sameen a beau être d’une constitution robuste malgré son petit gabarit, après ce qu’elle a subi en étant entre les griffes de Samaritain, on ne sait jamais. Heureusement, ce n’est pas le cas. Elle a froid, tout simplement. Pourtant, le chauffage est en route et fonctionne. Mais cela semble ne pas suffire. Qu’à cela ne tienne. Et puis, de toute façon, Root aussi commençait à avoir froid.

Root : Ma pauvre chérie. Tu es complètement frigorifiée. Attends, je vais te réchauffer.

Root se rapproche alors de sa compagne, jusqu’à se retrouver littéralement collée à elle, puis remonte la couette jusqu’à ce qu’elle leur arrive au niveau du menton. L’ex tueuse à gages entoure ensuite Sameen de son bras et la serre légèrement. Bien que toujours profondément endormie, la sociopathe pose sa main sur celle de sa compagne de façon crispée, comme si elle avait peur que la hackeuse ne disparaisse. Celle-ci lui parle alors doucement à l’oreille.

Root : Ne t’inquiète pas, ma chérie. Je suis là et je ne m’en irai pas.

Le corps de Sameen se détend alors, comme si celle-ci avait entendu les paroles rassurantes de Root. Soudain, la sociopathe se met à parler dans son sommeil.

Sameen : Je… t’aime Root.

Bien que cette phrase ait été dite sans émotion particulière dans la voix, les mots prononcés vont droit au cœur de la hackeuse.

Root : Je t’aime aussi. Bonne nuit mon cœur.

Sameen réagit à nouveau comme si elle avait entendu. L’ex tueuse à gages embrasse sa compagne sur la joue et se rendort.


Supersympa  (05.02.2021 à 17:26)

Ne manque pas...

Vote pour la Finale de l'HypnoCup 2021!
Voter pour la Finale! | Teaser Youtube

Le quartier Love Victor est ouvert sur Hypnoweb !
Nouveau quartier ! | Love, Victor

Activité récente

[Jeu] HypnoCard du Mois
Aujourd'hui à 15:22

[Jeu] HypnoCard Mystère
Aujourd'hui à 14:31

Battu et meurtri
Hier à 10:16

Robert Knepper
Aujourd'hui à 15:51

Nouveaux quartiers
Aujourd'hui à 14:31

Behind Her Eyes
Aujourd'hui à 09:18

Caïd
Hier à 21:02

Bombay Begums
Hier à 20:43

Family Guy S11E16
Aujourd'hui à 16:58

Family Guy S11E15
Aujourd'hui à 16:55

Family Guy S11E14
Aujourd'hui à 16:53

Dernières audiences
Logo de la chaîne France 3

Vienna Blood, S01E03
Dimanche 7 mars à 21:05
2.97m / 12.7% (Part)

Logo de la chaîne France 3

Commissaire Magellan, S10E09
Samedi 6 mars à 21:05
5.13m / 21.5% (Part)

Logo de la chaîne M6

Hawaii Five-0, S10E04
Samedi 6 mars à 21:05
1.94m / 7.9% (Part)

Logo de la chaîne France 2

Tropiques criminels, S02E05
Vendredi 5 mars à 21:05
3.62m / 14.0% (Part)

Logo de la chaîne M6

NCIS, S17E19
Vendredi 5 mars à 21:05
2.83m / 10.8% (Part)

Logo de la chaîne France 2

Un si grand Soleil, S03E125
Vendredi 5 mars à 20:45
3.73m / 14.4% (Part)

Logo de la chaîne France 3

Plus belle la vie, S17E130
Vendredi 5 mars à 20:20
3.11m / 12.2% (Part)

Logo de la chaîne TF1

Demain nous appartient, S04E170
Vendredi 5 mars à 19:10
3.52m / 16.7% (Part)

Toutes les audiences

Actualités
Critics' Choice Movie & Television Awards : les lauréats

Critics' Choice Movie & Television Awards : les lauréats
La 26e édition des Critics' Choice Movie & Television Awards s'est déroulée le 7 mars 2021.   Au...

Des HypnoCards pour le podium de l'HypnoCup !

Des HypnoCards pour le podium de l'HypnoCup !
L'HypnoCup vient de se terminer. L'HypnoBoutique félicite les trois couples que vous avez menés...

Nouveau sondage : meilleure actrice

Nouveau sondage : meilleure actrice
Avant de vous parler du nouveau sondage, revenons sur l'ancien, où l'on vous demandait de faire un...

HypnoCup 2021 - On connait le couple gagnant!

HypnoCup 2021 - On connait le couple gagnant!
L'HypnoCup 2021 vient de s'achever sur Hypnoweb ! Qui n'a jamais eu un coup de coeur pour un couple...

Au programme de ce lundi soir

Au programme de ce lundi soir
En ce lundi 8 mars, journée des droits de la femme, c'est la fin de série pour une équipe féminine...

HypnoRooms

pretty31, Avant-hier à 23:02

Venez départager les pitchs de films proposés par les participants du concours sur HypnoClap !

ptitebones, Hier à 18:19

Hello ! Vous pouvez dès à présent découvrir le nouveau design de Manifest

Sas1608, Aujourd'hui à 09:04

Bonjour, le quartier de Desperate Housewives va célébrer son 16ème anniversaire. Un concours est organisé pour l'occasion. Venez participer !

pretty31, Aujourd'hui à 11:21

Films à la télé cette semaine & nouvelle partie de ciné-émojis sur HypnoClap ! Et toujours les votes pour le concours d'écriture.

ShanInXYZ, Aujourd'hui à 16:43

Nouvelle question dans le quizz Doctor Who, Nouveau thème dans Voyage au centre du Tardis (River Song) et N'oubliez pas de voter pour les synopsis

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Parmi la liste des nommées aux Golden Globes 2021 en tant que meilleure actrice dans une série musicale ou comique, quelle actrice aura votre préférence ?

Total : 16 votes
Tous les sondages