HypnoFanfics

Ange et démon

Série : Person of Interest
Création : 05.01.2022 à 16h29
Auteur : Supersympa 
Statut : Terminée

Après la défaite de Samaritain, Root se retrouve désormais seule. Mais une rencontre va bouleverser sa vie à jamais. – Crossover avec The L Word

COMMENTER CETTE FANFIC

Cette fanfic compte déjà 19 paragraphes

Afficher la fanfic

Janvier 2016. Samaritain a été détruit. Et pendant que New York panse ses plaies, Root panse les siennes, dans tous les sens du terme. Du moins, elle essaie. Mais le prix à payer est lourd… très lourd : la Machine ne lui parle plus et Sameen est… morte. Sameen, l’amour de sa vie, est morte dans ses bras. Depuis, la hackeuse est en pleine dépression et n’a plus goût à la vie. Elle avait déjà perdu Hannah, sa meilleure amie d’enfance, mais perdre la seule femme qu’elle a aimée est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. L’ex tueuse à gages se rend dans l’immeuble où la sociopathe logeait. Le même immeuble où elle est venue la chercher pour leur première mission en duo. Le cœur serré, la hackeuse finit par entrer et cherche le gardien qu’elle finit par trouver.

Root : Excusez-moi…
Le gardien : Oui ?
Root : J’ai… une amie qui a habité ici. Sameen Grey. Pouvez-vous venir m’ouvrir son appartement, s’il vous plaît ?
Le gardien : Elle me doit plusieurs mois de loyer. J’espère qu’elle compte me les payer.

Root baisse alors les yeux et une larme se met à couler sur sa joue.

Root : Ça n’arrivera pas. Elle est…

Le gardien se radoucit, comprenant à la réaction de l’ex tueuse à gages que son ancienne locataire ne reviendra plus.

Le gardien : Excusez-moi, mademoiselle. Je… suis désolé. Toutes mes condoléances. Je vous apporte le double des clés.
Root : Je vous remercie.

Le gardien retourne dans sa loge et revient avec les clés de l’appartement. Arrivée devant la porte, Root reste quelques minutes sans bouger. Sameen n’est peut-être plus de ce monde, mais la hackeuse a pourtant l’impression de violer son intimité. Pourtant, de son vivant, cela ne l’aurait nullement gênée d’entrer dans l’appartement sans frapper, rien que pour l’embêter. Mais voilà, aujourd’hui, elle est morte et la hackeuse n’a plus le cœur à rire. Quand Root se décide enfin à entrer, elle découvre un appartement parfaitement rangé, avec peu d’affaires et le lit fait au carré, comme celui d’un militaire. Du Sameen Shaw tout craché. L’ex tueuse à gages regarde autour d’elle, comme si elle cherchait quelque chose avant de s’arrêter sur un t-shirt posé sur une chaise.  Root prend le t-shirt, s’assoit sur le lit et renifle le vêtement en inspirant à plein poumons. Malgré son absence, l’odeur de Sameen est encore bien présente. La hackeuse commence alors à pleurer.

Root : Sameen… Oh ma chérie… Si tu savais à quel point tu me manques… C’est atroce…

Root enlève alors son blouson, ses chaussures et s’allonge sur le lit, reniflant une nouvelle fois le t-shirt de sa bien-aimée avant de le serrer contre elle.


Supersympa  (05.01.2022 à 16:31)

Fin 2015. Harold et Root ont réussi à échapper à la police et à rejoindre la station de métro où John les attend. L’ancien agent de la CIA se tourne alors vers la hackeuse.

John : Root... Je suis désolé.
Root : Quoi ? Que se passe-t-il ?
John : Sa blessure est trop grave. Elle est...
Root : Non, ce n'est pas possible...

Root se rend précipitamment au chevet de Sameen qui a reçu une balle dans l’abdomen. La sociopathe est désormais mourante.

Sameen : Hé... Mais c'est ma copine la cinglée...
Root : Accroche-toi ma chérie. Je t'en supplie...

La hackeuse, les larmes aux yeux, sert fort la main de la sociopathe et profite de chaque seconde.

Root : On va t'emmener à l'hôpital...
Sameen : Ce serait une perte de temps...
Root : S'il te plaît, ne dis pas ça... Je ne veux pas te perdre… pas encore…

Sameen lève faiblement la main et caresse le visage de Root.

Sameen : Je tenais à te le dire avant de rendre l'âme. Je suis désolée… de m’être comportée aussi mal avec toi… de m’être montrée… aussi agressive…

Root se met alors à sangloter.

Root : Ce n’est pas grave… Maintenant, arrête de parler…

La sociopathe se met à tousser et a de plus en plus de mal à respirer.

Sameen : C'est fini pour moi...
Root : Ne dis pas ça... Tu vas vivre. Tu m'entends ?
Sameen : Root... je... t'aime...

La main de Sameen tombe alors lourdement dans celle de Root.

Root : Chérie ? Sameen ? Sameen !

La hackeuse attrape la sociopathe par les épaules et se met à la secouer, ce qui s’avère évidemment inutile, avant de se mettre à pleurer. Restés en retrait, Harold et John ne savent pas quoi dire ni quoi faire pour consoler la hackeuse. L'ancien chef d'entreprise s'approche de l'ex tueuse à gages et pose sa main sur son épaule.

 Harold : Je suis sincèrement désolé, Root.

Balou se rend ensuite auprès du corps sans vie de la jeune femme en gémissant de tristesse, lui lèche le visage, puis revient vers Root qui se met à le caresser.

Root : C'est fini. Elle nous a quittés. Et tout ça, c'est de ma faute...
Harold : Je vous le répète, vous n’y êtes pour rien.
John : Venez Finch. Laissons-la seule un moment.

Pendant que les deux hommes s’éloignent, Root serre le corps inerte de Sameen contre elle en lui caressant les cheveux tout en pleurant toutes les larmes de son corps.


Supersympa  (06.01.2022 à 15:49)

15 janvier 2016. Root revient devant la tombe de Sameen dans l’intention de tenir la promesse qu’elle lui a faite quelques jours plus tôt.

Root : Et voilà, nous y sommes, ma chérie. Je suis venue tenir ma promesse. Nous serons bientôt réunies dans quelques minutes.

Cependant, à cet instant, la hackeuse pense avoir une hallucination : Sameen se trouve devant elle ! Mais… c’est impossible ! Sameen est morte et littéralement six pieds sous terre ! Root se donne alors une gifle.

Root : Elle est morte, espèce d’idiote. Elle est juste sous tes pieds.

Cependant, "Sameen" s’avance et s’arrête à côté d’elle.

Inconnue : Mes condoléances.

Root ne répond pas et examine la femme à côté d’elle avec plus d’attention. Celle-ci ressemble à s’y méprendre à son amour disparu. Un clone quasi parfait : même taille, même corpulence, même forme du visage, même chevelure… la seule différence se situe dans son teint. En effet, l’inconnue semble être d’origine latino-américaine alors que Sameen était iranienne donc asiatique.

Inconnue : Qui est-ce ? Une amie ? Un membre de votre famille ?

La hackeuse ne répond toujours pas, trop troublée par les similitudes existant entre cette femme sortie de nulle part et sa bien-aimée.

Inconnue : Excusez-moi, ça ne me regarde pas.
Root : C’est… la… la femme que j’aime…

Root verse une larme en évoquant Sameen.

Inconnue : Je suis vraiment désolée…

Les deux femmes restent silencieuses, puis l’inconnue se présente.

Inconnue : Je m’appelle Carmen de la Pica Morales.

Encore une fois, l’ex tueuse à gages ne répond pas et finit par sortir une seringue de sa poche.

Carmen : Qu’est-ce que c’est ? De la drogue ?
Root : Le moyen pour moi de quitter ce monde.

La Latino-américaine est sous le choc.

Carmen : Vous… vous voulez vous suicider ? Mais… pourquoi ?
Root : Vous ne pouvez pas comprendre. Elle était ma moitié manquante, mon âme sœur. Elle était la seule à qui je pouvais tout dire sans risquer de la faire fuir. Mais maintenant qu’elle n’est plus là, je me sens comme une coquille vide. Maintenant, laissez-moi s’il vous plaît.
Carmen : Je suis sûre qu’en cherchant, vous retrouverez quelqu’un.

Alors que la prénommée Carmen s’approche pour tenter d’attraper la seringue de la main de Root, celle-ci la repousse violemment, la faisant basculer en arrière.

Carmen : Du… du calme.
Root : Mais mêlez-vous de vos affaires et laissez-moi mourir en paix ! Pourquoi m’en empêcher ? Pour le reste du monde, je suis morte depuis longtemps ! Personne ne me regrettera !
Carmen : Je ne vous crois pas.

Root continue de fixer le visage de Carmen et ne peut s’empêcher d’y voir celui de Sameen. L’ex tueuse à gages commence alors à pleurer, lâche sa seringue avant de se laisser tomber à genoux dans l’herbe.

Root : Sameen… je te demande pardon…

Carmen s’approche alors d’elle et la serre dans ses bras pour la consoler.

Carmen : C’est ça. Pleurez un bon coup, ça va aller. Vous allez venir chez moi. Je me sentirais mal de vous laisser seule après votre tentative de suicide.


Supersympa  (07.01.2022 à 16:24)
Message édité : 09.01.2022 à 19:11

Carmen emmène donc Root chez elle et l’amène jusqu’à la table de la salle à manger. L’ex tueuse à gages est comme absente depuis leur départ du cimetière. Elle traîne des pieds. Elle a les yeux dans le vague.

Carmen : Je vais vous préparer du thé. Ça vous fera du bien.

Carmen quitte la table tandis que Root reste murée dans un silence assourdissant. Quelques minutes plus tard, la Latino-américaine revient dans la salle à manger avec un bol de thé dans les mains qu’elle pose sur la table.

Carmen : Attention, c’est très chaud.

Toujours sans dire un mot, l’ex tueuse à gages prend le bol entre ses mains et boit à petites gorgées. Pendant ce temps, son hôtesse regarde à l’extérieur. Il fait nuit. Une nuit très sombre. Ce qui n’est pas vraiment l’idéal pour repartir seule.

Carmen : Je me sentirais plus soulagée si vous acceptiez de passer la nuit ici.

C’est alors que la hackeuse s’exprime pour la première fois  depuis leur départ du cimetière.

Root : Pourquoi vous faites tout ça ? Je suis peut-être dangereuse.
Carmen : Je prends le risque.

Root décide d’accepter l’invitation de Carmen et passe donc la nuit chez elle et de dormir sur le canapé du salon. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que son sommeil est très agité, hanté par les images de la mort de Sameen.

Root : Chérie ! S’il te plaît, reste avec moi !

Réveillée par les cris de son invitée, la Latino-américaine se lève, enfile une robe de chambre et se précipite dans le séjour. Une fois arrivée dans la pièce, Carmen voit Root en train de s’agiter sur le canapé. Très attristée, laLatino-américaine ne sait comment réagir devant la détresse de l’ex tueuse à gages et reste donc là, attendant que Root se calme d’elle-même. Elle était vraiment loin de se douter à quel point la mort de Sameen l’a fragilisée et rendue vulnérable émotionnellement. C’est alors que Root se réveille en sursaut.

Carmen : Calmez-vous. C’était seulement un cauchemar.
Root : Non, ce n’était pas un simple cauchemar. C’était… un souvenir.

A peine a-t-elle repris son souffle que Root prend son visage entre ses mains et se met à pleurer à chaudes larmes. Carmen se rapproche alors d’elle, puis la hackeuse pose alors sa tête sur l’épaule de la Latino-américaine qui lui caresse les cheveux.

Carmen : Ça va aller. Chut…
Root : Je suis désolée…
Carmen : Ne vous excusez pas. Vous venez de vivre une vraie tragédie.


Supersympa  (08.01.2022 à 16:57)

Le lendemain matin, la dépression de Root n’est toujours pas retombée. Celle-ci passe son temps en robe de chambre à faire les cent pas comme durant sa période passée en hôpital psychiatrique. Carmen décide alors de la loger aussi longtemps que nécessaire. Et plus le temps passe, plus la Latino-américaine se sent irrésistiblement attirée par cette jolie brune aux yeux marrons. Un jour, Carmen parvient à la convaincre, non sans difficultés, de venir faire un tour avec elle à l’extérieur. La hackeuse finit par accepter, mais reste silencieuse durant toute la balade. Mais au moins, elle est sortie de l’appartement. Le soir même, Carmen décide de prendre son courage à deux mains et de déclarer sa flamme à Root, même si elle sait qu’il y a peu de chances que cela soit réciproque. La Latino-américaine se dirige dans le séjour et s’assoit près de la hackeuse.

Carmen : Ecoute. J’ai quelque chose à t’avouer. Je sais qu’on ne se connaît pas depuis longtemps et que tu es encore en période de deuil, mais tu me plais… Je te trouve vraiment… ravissante. Bref tout ça pour dire que… je… j’ai fini par tomber amoureuse de toi. Mais ne crois pas que c’est à cause de ce que tu vis en ce moment.

Lorsque Carmen pose sa main sur la cuisse de Root, celle-ci sent tout à coup un frisson la parcourir. Un frisson… de plaisir. Serait-elle aussi… amoureuse ? Non, ça ne se peut pas… Pourtant, la Latino-américaine est d’un charme fou, presque désarmant.

Carmen : C’était peut-être le destin qui m’a mis sur ta route pour t’empêcher de te suicider.
Root : Carmen, je…

Root tente de lutter contre ses sentiments envers Carmen, mais la tâche s’avère difficile. C’est alors que la Latino-américaine passe à l’attaque avec un léger baiser qu’elle dépose sur les lèvres de la hackeuse qui ne s’y attendait pas. Un baiser vraiment délicieux. Mais qui a aussi un goût amer. Puis, Carmen reste dans l’attente d’une réponse. Une minute. Puis une deuxième. Puis une troisième. Puis une quatrième. Et une cinquième. Ce n’est qu’au bout de cette dernière que Root se décide à répondre. De manière légèrement hésitante, l’ex tueuse à gages vient poser sa main sur la joue de la belle Latino-américaine et lui rend son baiser. S’ensuit alors un deuxième, plus long cette fois. Après quoi, Carmen se lève et tend la main vers Root. Toujours avec la même hésitation, celle-ci offre sa main, puis toutes deux se dirigent vers la chambre de la Latino-américaine.

Root : On ne devrait pas… JE ne devrais pas…
Carmen : Chut… Laisse-toi faire…

La Latino-américaine embrasse passionnément la hackeuse qui finit par céder à ses avances. Carmen retire délicatement le t-shirt, puis le jean de Root qui fait de même avec elle. L’ex tueuse à gages peut désormais admirer le corps parfaitement dessiné de son amante.

Carmen : Tu es vraiment très belle. Maintenant, ne me résiste pas. Détends-toi.

Après quoi, toujours en s’embrassant, toutes deux commencent à s’enlacer, puis s’assoient sur le lit. Toujours avec autant de douceur, Carmen allonge Root, qui accepte de se laisser diriger sans opposer de résistance, avant de se mettre à califourchon sur elle et de l’embrasser sur tout le haut du corps. Puis les caresses viennent s’ajouter aux baisers. Des caresses qui font oublier pour un temps à Root son chagrin et qui lui font également passer un moment des plus agréables. Tout en continuant à l’embrasser, Carmen fait maintenant glisser ses mains le long des hanches, du bassin, de la poitrine, puis des bras de la hackeuse et, arrivée au niveau de ses mains, entrecroise ses doigts avec ceux de l’ex tueuse à gages. Cela dure ainsi une bonne partie de la nuit.


Supersympa  (09.01.2022 à 19:12)

Carmen : C’était vraiment magique.

Carmen s’étale de tout son long, ravie de sa nuit. Mais Root ne partage pas son enthousiasme et culpabilise à cause de ses sentiments.

Root : C’était une énorme erreur. J’ai l’impression de la trahir.
Carmen : Je ne crois qu’elle t’en voudrait. En plus, tu es bien trop belle pour finir tes jours toute seule. Je ne te demande pas de m’épouser. Juste de nous laisser une chance.

La hackeuse se met ensuite à soupirer.

Root : Je ne suis pas celle qu’il te faut.
Carmen : Qu’est-ce que tu en sais ?
Root : Nous sommes encore des étrangères l’une pour l’autre. Je suis une femme  avec un passé… un passé très lourd.

Root pense ainsi convaincre Carmen qu’elles ne sont pas faites pour être ensemble. Mais c’est mal connaître la détermination de la Latino-américaine.

Carmen : Bien essayé.  
Root : Je suis un démon et toi un ange. Les anges et les démons n’ont rien à faire ensemble.
Carmen : Si tu croyais me faire peur, c’est raté. Parce que quand je te regarde, ce n’est pas un démon que je vois, mais une femme ravissante qui souffre, qui a besoin qu’on la soutienne et qui a besoin…

La belle Latino-américaine pose sa main sur la joue de l’ex tueuse à gages et lui fait tourner la tête vers elle.

Carmen : … de tendresse.
Root : Il n’y a pas que ça. J’ai déjà perdu le peu de personnes auxquelles je tenais. Je refuse de prendre le risque de m’attacher à toi et de te perdre aussi.

Root a beau argumenter afin d’inciter Carmen à la repousser, il n’y a rien à faire.


Supersympa  (10.01.2022 à 17:47)

Un matin, Carmen décide de passer les affaires de Root à la machine pendant que celle-ci prend sa douche et attrape donc son blouson. Ce dernier semble bien lourd. La DJ fouille donc les poches du vêtement et y trouve alors un pistolet, puis un second. Mais ce n’est pas tout. En effet, Carmen trouve également un taser, un badge du FBI, une carte d’identité, puis une deuxième, puis une troisième…

Carmen : Mais qu’est-ce que c’est que tout ça ?

En tout, Carmen sort une dizaine de cartes, toutes avec des identités différentes, mais pas une seule au nom d’Hanna Frey. La Latino-américaine comprend alors que Root lui a menti. Histoire d’en avoir le cœur net, Carmen attrape son ordinateur, tape le nom d’Hanna Frey et tombe sur un lien annonçant la réapparition du corps de celle-ci en 2012. Elle clique alors sur le lien qui conduit à un article de presse :

"Suite à une information donnée par une source anonyme, la police de Bishop (Texas) a fini par retrouver le corps de la jeune Hanna Frey qui était portée disparue depuis presque 20 ans… "

Carmen : Oh mon Dieu…

Carmen lit l’article dans sa totalité avant de se laisser tomber au fond de sa chaise. La Latino-américaine  se demande alors qui est la femme qu’elle a accueillie chez elle et si elle doit prévenir la police. Toutes ces questions se bousculent dans sa tête. Carmen en vient à se demander si elle peut encore avoir confiance en son invitée. Elle lui a quand même confié ses secrets les plus intimes. L’hésitation est grande car, après tout, celle-ci était à deux doigts de se suicider le jour de leur première rencontre et, depuis peu, les deux femmes partagent le même lit. Et si tout avait été calculé depuis le début ? Malgré tout, une partie d’elle a encore des sentiments pour elle. La seule solution serait de l’interroger à son retour, mais elle pourrait très bien mentir. Carmen se met alors à réfléchir. La dénoncer ou lui demander de s’expliquer. C’est à ce moment que la Latino-américaine  repense à ce que lui a dit Root quand elles étaient au cimetière : "Mais c’est quoi votre problème ? Je suis une hors-la-loi ! Personne ne me regrettera !". Et puis, il y a aussi ces cauchemars qui la faisaient hurler en plein milieu de la nuit. Cruel dilemme… Pourquoi la vie doit toujours être aussi compliquée ?


Supersympa  (11.01.2022 à 19:32)

2010. Carmen remplit un sac sur son lit avec ses vêtements. Au même moment, sa mère, Mercedes, la rejoint et l’interrompt.

Mercedes : Chérie, qu’est-ce tu fais ?

La DJ s’assoit et se met à soupirer bruyamment.

Carmen : Je n’en peux plus, maman. Après ce qui s’est passé avec Shane…
Mercedes : Oh, ma puce… Tu penses encore à ton mariage au Canada ?

Oui, elle y pense encore. A l’époque, elle croyait que Shane avait changé, que son côté coureuse était loin, très loin derrière elle et qu’elle était enfin prête à s’engager sérieusement dans leur couple. Après tout, c’est quand même elle qui l’a demandée en mariage et sa propre famille avait enfin accepté Carmen pour ce qu’elle était et avait fait l’effort de se déplacer jusqu’au Canada, le mariage LGBT étant encore interdit dans l’Etat de Californie. Mais il n’en était rien. Shane était restée la même et elle lui avait brisé le cœur. Encore une fois…

Mercedes : Mais qu’est-ce que tu vas faire ? Où comptes-tu aller ?
Carmen : Je vais à New York, retrouver Bette et Tina. Et une fois sur place, j’aviserai. Je chercherai un boulot de DJ.

Mercedes n’a pas envie de voir sa fille partir loin d’elle. Cependant, elle comprend l’envie de quitter la ville où se trouve celle qui lui fait si mal pendant des mois. Il est temps pour la petite Carmen de voler de ses propres ailes. La mère prend la fille dans ses bras.

Mercedes : Je comprends, ma chérie. Tu as besoin de vivre ta vie.
Carmen : Merci de te montrer si compréhensive.
Mercedes : Mais je veux que tu me fasses une promesse.

Mercedes finit par relâcher son étreinte en souriant malicieusement.

Mercedes : Promets-moi de m’appeler tous les jours.

Carmen émet alors un léger gloussement.

Carmen : Oui, maman. C’est promis. Je reviendrai aussi vous voir de temps en temps.

Après quoi, la jeune femme finit de boucler sa valise, puis rejoint le reste de sa famille pour leur dire au revoir avant de prendre ses valises, de se diriger vers l’aéroport et de prendre le premier avion pour la Grosse Pomme.


Supersympa  (12.01.2022 à 17:10)

2016. Root sort enfin de la salle de bain et rejoint Carmen dans le salon qui semble de mauvaise humeur. L’ex tueuse à gages remarque qu’elle a son blouson dans les mains et qu’elle a étalé toutes ses armes et fausses cartes d’identité.

Carmen : S’il te plaît, dis-moi que je me trompe.
Root : Carmen, je…

Le moment tant redouté par Root a fini par arriver et celle-ci ne sait pas quoi répondre pour se justifier. D’un autre côté, la hackeuse se doutait qu’elle aurait des comptes à rendre tôt ou tard à la femme qui l’a recueillie.

Carmen : Qui es-tu ? Qui es-tu réellement ? Dis-le-moi ou j’appelle la police immédiatement.
Root : J’en ai l’intention. Je vais tout te dire. Mon vrai nom est Samantha Groves…

C’est ainsi que Root raconte son histoire à Carmen de A à Z : l’enlèvement d’Hanna Frey, son passé en tant que tueuse à gages, sa rencontre avec Reese, Finch et Shaw et Samaritain…  Une fois son histoire terminée, le silence s’installe pendant de longues minutes. Un silence pesant. Puis, après avoir réfléchi sur ce que Root vient de lui confesser, Carmen finit par livrer son verdict.

Carmen : Je compatis sincèrement à ta douleur et je comprends pourquoi tu m’as caché ton passé. Mais même si tu as fait amende honorable, il n’en reste pas moins que tu as tué un tas de gens de sang-froid. C’est pour ça que je ne peux plus t’avoir sous mon toit. Alors je ne vais pas appeler la police, mais je veux que tu prennes tes affaires et que tu t’en ailles. Immédiatement.
Root : Bien sûr, je comprends. Je prends mes vêtements et je te promets que tu n’entendras plus jamais parler de moi.

L’ancienne tueuse à gages ramasse le peu d’affaires qu’elle possède ce qui se limite à quelques vêtements (sans compter ses armes et ses cartes d’identités) et se dirige vers la sortie. Au moment de franchir le seuil, Root se tourne une dernière fois vers Carmen.

Root : Merci pour tout.
Carmen : S’il te plaît, va-t’en avant que je ne change d’avis.

Après un dernier regard vers la DJ, la hackeuse finit par quitter l’appartement. Une fois cette dernière partie, Carmen s’assoit dans le canapé du salon, prend son visage dans ses mains et se met à pleurer.


Supersympa  (13.01.2022 à 16:53)

Le lendemain, Carmen se rend à la banque afin de retirer un peu d’argent, toujours en ayant Root dans la tête. Depuis qu’elle a viré l’ex tueuse à gages de son appartement, la DJ n’arrête pas de se demander si elle a pris la bonne décision. Certes la hackeuse traîne un lourd passé criminel derrière elle, mais d’un autre côté, elle ne lui a pas fait le moindre mal et a tout fait pour se racheter une conduite. Mais elle lui a quand même menti et… non, ce n’est qu’une mauvaise excuse. Un mensonge qu’elle se raconte à elle-même. Elle a juste eu la trouille. La trouille d’être à nouveau déçue à cause de son mariage raté. Alors qu’elle est à nouveau perdue dans ses pensées, des individus armés et cagoulés s’introduisent dans la banque avec des sacs à la main.

Chef des braqueurs : Que personne ne bouge !

Pendant que tout le monde panique, l’un des braqueurs tire en l’air pour réclamer le silence tandis qu’un complice se dirige au guichet et ordonne aux employés de remplir les sacs. Une fois ces derniers plein à craquer, les braqueurs, afin de faciliter leur fuite,  prennent Carmen en otage. Leur chef s’en sert alors de bouclier humain tout en maintenant le canon de son arme près de sa tempe.

Chef des braqueurs : Ne nous suivez pas, sinon je vous jure que je lui brûle la cervelle !

La police maintient les braqueurs en joue, mais reste sans bouger pour ne pas mettre la vie de l’otage en danger tandis que le groupe prend la fuite grâce à une fourgonnette. Pendant ce temps, Root est dans un bar quand elle tourne la tête en direction du téléviseur. Celui-ci diffuse un bulletin d’informations qui parle du braquage de la banque. C’est alors que le portrait de Carmen est affiché à l’écran.

Root : Oh non !

L’ex tueuse à gages attrape son blouson, se précipite à l’extérieur et enfourche sa moto.

Root : Tiens bon Carmen. J’arrive !


Supersympa  (14.01.2022 à 16:41)

Ne manque pas...
Activité récente
Dernières audiences
Logo de la chaîne France 3

Tandem, S06E02
Mardi 24 mai à 22:00
3.44m / 17.5% (Part)

Logo de la chaîne M6

9-1-1, S05E04
Mardi 24 mai à 22:00
1.48m / 7.7% (Part)

Logo de la chaîne M6

9-1-1, S05E03
Mardi 24 mai à 21:10
1.66m / 7.7% (Part)

Logo de la chaîne France 3

Tandem, S06E01
Mardi 24 mai à 21:10
3.50m / 16.3% (Part)

Logo de la chaîne France 2

Un si grand Soleil, S04E176
Mardi 24 mai à 20:45
3.50m / 16.4% (Part)

Logo de la chaîne TF1

Demain nous appartient, S05E201
Mardi 24 mai à 19:15
2.68m / 16.8% (Part)

Logo de la chaîne CBS

NCIS : Hawai'i, S01E22
Lundi 23 mai à 22:00
5.47m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne TF1

Visions, S01E04
Lundi 23 mai à 22:00
3.11m / 18.7% (Part)

Toutes les audiences

Actualités
La deuxième saison de Flatbush Misdemeanors se dévoile dans une bande-annonce

La deuxième saison de Flatbush Misdemeanors se dévoile dans une bande-annonce
Showtime a dévoilé une première bande-annonce pour la seconde saison de sa comédie Flatbush...

Arte ne Mytho pas, la comédie dramatique est bel et bien annulée après deux saisons

Arte ne Mytho pas, la comédie dramatique est bel et bien annulée après deux saisons
Quelques mois après son dernier épisode, Arte a décidé l'annulation de sa comédie dramatique Mytho....

Freevee travaille sur le développement d'une nouvelle comédie romantique

Freevee travaille sur le développement d'une nouvelle comédie romantique
Freevee, le service gratuit de Amazon Prime Video, travaille sur un nouveau projet intitulé...

La mini-série britannique Landscapers arrive prochainement sur Canal+ et MyCanal

La mini-série britannique Landscapers arrive prochainement sur Canal+ et MyCanal
La mini-série britannique Landscapers, diffusée il y a près de 6 mois en Angleterre et aux...

Le créateur de Squid Game travaille sur une comédie satirique de la série

Le créateur de Squid Game travaille sur une comédie satirique de la série
Désarçonné par le succès planétaire de Squid Game, son créateur Hwang Dong-hyuk travaille...

HypnoRooms

bloom74, Hier à 11:31

Venez voter pour vos Supers préférés à "Supers Battle" du quartier THE BOYS. Qui de Spiderman ou Batman (entre autres) l'emportera ?

Locksley, Hier à 16:11

Avis aux collectionneurs d'HypnoCards : l'HypnoBoutique vous offre un cadeau surprise. Rendez-vous à l'Accueil pour le découvrir !

diana62800, Hier à 19:49

Le quartier 'The Secret Life of The American Teenager' fait peau neuve avec un tout nouveau design, venez donner votre avis

diana62800, Hier à 19:50

Merci d'avance

Luna25, Aujourd'hui à 11:20

Salut, il y a de nouveau sondage chez Legends of Tomorrow et Reign.

Viens chatter !

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage