Sauvés par le gong
#112 : L'Amitié et les affaires

Pour leur cours d'économie, les élèves de Bayside doivent monter une petite entreprise. Zack et ses amis décident de commercialiser des bracelets de l'amitié. Mais très vite des dissensions apparaissent au sein du groupe...

Popularité


3 - 1 vote

Titre VO
The Friendship Business

Titre VF
L'Amitié et les affaires

Première diffusion
04.11.1989

Plus de détails

Réalisateur : Don Barnhart
Scénariste : Bennet Tramer

Acteurs principaux

Mark-Paul Gosselaar ... Zachary "Zack" Morris 

Tiffani-Amber Thiessen ... Kelly Kapowski 

Mario Lopez ... A.C. Slater

Elizabeth Berkley ... Jessie Spano 

Dustin Diamond ... Samuel "Screech" Powers

Lark Voorhies ... Lisa Tortue

Dennis Haskins ... Richard Belding

 

Acteurs secondaires

Ed Alonzo ... Max

Jack Angeles ... M Tortue

William Joseph Barker ... Edgar Poindexter

 

Doublage

Mark-Paul Gosselaar (Zack) ... Emmanuel Curtil

Tiffani-Amber Thiessen (Kelly) ... Valérie Siclay

Mario Lopez (Slater) ... Jérôme Rebbot

Elizabeth Berkley (Jessie) ... Barbara Tissier

Dustin Diamond (Screech) ... Hervé Rey

Lark Voorhies (Lisa) ... Martine Regnier

Dennis Haskins (M. Belding) ... Jean-Claude Montalban

Ed Alonzo (Max) ... Patrice Dozier

 

Lieu de tournage

Les studios Raleigh de Los Angeles

*** Générique ***


COURS D’ECONOMIE

Zack, à la caméra :
Notre projet en cours d’économie est de créer une compagnie.
Nous y avons réfléchi tout le week-end et nous avons eu… mal à la tête.
[A la bande]
Alors ? Vous avez eu une idée pour notre compagnie ?

Kelly :
Aucune.

Slater :
Nada.

Screech :
Zoch !

Jessie :
Et c’est aujourd’hui le jour J ?
On va tous avoir un zéro pointé.

Lisa :
Tenez ! J’ai fait ça pour vous.

Kelly :
Oh, merci.

Jessie :
C’est très joli.

Lisa :
J’appelle ça des bracelets d’amitié.
Je les ai faits rien que pour vous.

Screech :
Et t’en as fait un pour moi ?

Lisa :
Ah pour toi, j’ai fait une muselière d’amitié.

Screech :
Ah je sais vraiment pas quoi dire !

Lisa :
C’est à ça que ça sert !

La cloche sonne.

Le prof :
Bonjour mes futurs magiciens de la finance.

Elèves :
Bonjour monsieur !

Le prof :
Nous allons commencer.
Nous allons voir quel genre de commerce vous allez créer.
A qui le tour ?

Elève n°1 :
M. Turtle, voilà, nous appellerons notre compagnie « Surf sans efforts ».

Le prof :
Pas mal ça.

Elève n°1 :
Vous fixez ce morceau de carton sur votre vélo.
Vous allez sur la plage et là… Allez-y les mecs !

Elève n°2 :
Vous ouvrez l’instrument et vous voguez sur les flots bleus.

Le prof :
Vous avez une remarque monsieur Slater ?

Slater :
Ouais si vous surfez sur votre bout de carton, vous coulerez !

Elève n°2 :
Pauv’ mec !

Le prof :
Ne laissez pas les sceptiques, les cyniques, les critiques démolir votre rêve.

Elève n°2 :
Bien parlé.

Le prof :
Voici votre avance de 100 dollars pour votre projet.
J’espère que le succès va se plier à votre attente.
Soyez motivés, motivés, motivés, motivés, motivés, motivés.
Très bien, M. Poindexter, votre groupe est prêt ?

Poindexter :
Oui monsieur.
Alors comme nous le savons tous, ceci est un protecteur de poche.
Ça sert à protéger vos poches des stylos à billes qui bavent et qui postillonnent.
Mais c’est une chose qui se salie très vite.
Nous avons donc l’intention de révolutionner cet instrument avec… le protecteur de poche pour protecteur.

Le prof :
M. Poindexter, croyez-vous à l’efficacité de votre produit ?

Poindexter :
Euh oui monsieur.

Crétin n°2 :
Bien sûr.
Qu’en est-ce qu’on mange ?

Le prof :
Alors passez à la production, à la promotion et à la vente !
Voici votre avance. Investissez là et faîtes-là fructifier.
Restez motivés, motivés, motivés, motivés, motivés, motivés.
Très bien…. Euh Mlle Spano, voyons votre groupe.

Jessie :
Euh… Eh bien, M. Tutle, nous n’avons pas trouvé d’idée qui nous convienne.
Nous euh…

Zack :
Oh jusqu’à ce matin !
Kelly, donne-moi ta main.

Kelly :
Qu’est-ce que t’as l’intention de faire ?

Zack :
M. Tutle, il n’y a rien de plus important dans la vie que vos amis et le plus beau cadeau qu’on puisse faire à un ami, ce sont ces merveilleux, ces magnifiques bracelet d’amitié.

Elève :
Sublime.

Les élèves :
Ouah.

Le prof :
Le public a toujours raison. Ignorez les boudeurs, les frimeurs et les hurleurs.
Le projet est approuvé.

Zack :
Ça y est. L’affaire est faîte.

Kelly :
Oui.

Zack :
Je suis le meilleur.


CHAMBRE DE ZACK

Screech :
Eh ben, Lisa a dit qu’elle peut faire 19 bracelets dans la journée mais qu’elle aura plus le temps de dormir.

Zack :
Et alors ?
Tu sais si tu veux faire fortune, il faut bien de temps en temps faire des sacrifices.
Et il nous en faudra beaucoup plus que 19 par jour.

Screech :
T’en es sûr ?

Zack :
Bah écoute, t’as bien vu la réaction que les bracelets ont déclenchés ?
C’est vrai. On peut devenir riche.
On n’aurait même plus besoin de suivre des cours.
On pourrait se payer le lycée.


***

BUREAU DE M. BELDING (devenu le bureau de Zack)

Screech :
Gloire et fortune, la frontière finale.
Bonjour à tous, ici Patrick Sabaillon.
Je vous invite à une nouvelle symphonie du succès dans Avis de recherche des hommes les plus riches du monde.
Je suis en direct de l’immeuble des bracelets de la fortune, une vieille école, convertie en manufacture par, incroyable mais vrai, l’ancien cancre Zack Morris devenu le 5ème homme le plus riche d’Amérique.

Zack :
Non. Non. Non. Le 4ème. Je viens de m’offrir Bill Cosby.

Screech :
Monsieur Morris, combien de bracelets d’amitié produisez-vous ici chaque année ?

Zack :
Eh bien, nous allons le demander à mon homme de main, mon ami.

Slater :
M’avez demandé patron ?

Zack :
Slater, combien de bracelets avons-nous produit l’an dernier ?

Slater :
Euh… 2 milliards de bracelets patron, ouais c’est ça..

Screech :
Deux milliards !
Comment est-il possible de produire autant d’articles faits à la main en une seule année ?

Lisa :
Zack, je suis désolée, j’ai besoin de dormir.

Zack :
Oh je ne le sais que trop mon petit.
Pendant les fêtes, je t’offrirai un petit somme.

Lisa :
Merci.

Jessie :
Monsieur Morris, le président Bush a appelé.
Il veut un bracelet d’amitié pour Gorbatchev.
Et le vice-président Quayle a cassé le sien en essayant de le mettre sur sa tête.

Zack :
Encore ?
Mais…

Screech :
Cette brillante jeune femme, devenue une femme d’affaires, est une amie d’enfance de Zack Morris, Jessie Spano. Belle et brillante, c’est une affaire !

Jessie :
Oh et monsieur, votre chauffeur est ici.

Zack :
Faites entrez, Mlle Spano.

Screech :
Comme vous le voyez, Zack Morris n’a pas oublié le petit peuple.

Belding :
Vous êtes attendu à votre club dans 23 minutes, monsieur.
La limousine vous conduira jusqu’à l’hélicoptère.
Vous savez mon ami, ici, c’était mon bureau autrefois.

Screech :
Je m’en balance ! Vous n’êtes pas assez riche pour moi !

Zack :
Eh bien, cher ami, j’adore votre émission mais je dois aller vivre ma vie de luxure.

Kelly :
Bonjour darling. Si on achetait Hawaï, une broutille.

Screech :
Et la vie continue.
Je suis prêt à parier que ce tapis rouge l’entraînera au sommet.
Jusqu’à la prochaine fois. Ici Patrick Sabaillon qui vous souhaite à tous de faire de beaux rêves de frites et de cheeseburger double

***


Slater :
Ok blanc-bec.
On est là.

Zack :
Ah salut !
Merci d’avoir pu venir.

Kelly :
Oh c’est tellement excitant !
La meilleur idée de l’année et nous allons tous la concrétiser.

Slater :
Ça c’est vrai ouais.

Jessie :
Ouais super !

Zack :
Mais si nous voulons faire des profits, il va falloir produire ces bracelets au plus vite.

Lisa :
Mes amies du club de mode peuvent en faire 60 par jour, 80 s’ils sont payés.

Zack :
Euh 60 ça suffira.
Alors est-ce que l’un d’entre vous a trouvé un nom pour la compagnie ?

Slater :
Euh ouais je crois.
On va vendre des bracelets d’amitié et on est tous des amis, pas vrai ?
Alors pourquoi pas « Vive les amis pour la vie ».

Kelly :
Ah Super !
C’est tellement amical !

Lisa :
Oui.

Zack :
Parfait. Excellent.
Le prochain point de l’ordre du jour, nommez un vice-président.

Jessie :
Eh bien, comme l’idée des bracelets est la tienne, Zack, je propose que ce soit toi.

Zack :
Moi ? Non mais tu veux rire ?
Je suis déjà président.

Slater :
Et de quel droit ?
Hier, nous avons tous décidé que Jessie s’rait nommé présidente.

Bande :
Oui, c’est vrai.

Zack :
Oui, oui mais on n’avait pas encore trouvé d’idée et mon idée vaut des millions de dollars.
Jessie serait capable de tout faire échouer.

Jessie :
Pourquoi est-ce que je la f’rais échouer ?

Zack :
Parce qu’il faut être impitoyable, rusé et cruel pour être président.
Il suffit pas d’être un morceau de guimauve dans ton genre.

Jessie :
Ah oui ?

Zack :
Ouais. La preuve, t’as pleuré quand Kermit et Peggy la cochonne ont divorcé.

Jessie :
Eh bien, si c’est là ce que tu penses, je vais fonder ma propre compagnie.

Zack :
Oh ! C’est ça !
Et qui d’autres encore ?

Slater :
Moi encore.

Kelly :
Moi aussi encore.
T’es vraiment trop injuste.

Zack :
Mais qu’est-ce que la justice à avoir là-dedans ?
On parle affaires et argent.

Jessie :
Tu viens Lisa ?

Lisa :
Non, je reste.
Enfin, il reconnait ce que je vaux.

Screech :
Et je ne laisserai pas mon meilleur ami et ma meilleure fiancée.

Lisa :
Je t’en prie, te gêne pas.

Zack :
Très bien. Allez-y.
Fondez votre compagnie.
Nous verrons qui mangera l’autre.

Jessie :
Hein ! Tu peux dire tes prières, blanc-bec !

Zack :
Vous verrez, on les aura.
On va gagner !



HALL DE L’ECOLE

Zack :
Et voilà.
Super, merci à tous.

Cliente :
Tu m’en donnes un, s’il te plaît ?

Zack :
Merci.
Merci.
Tiens. Tiens. Tiens.
Mais que vois-je ?
Les trois mousquetaires sont de retour ?
Je n’ai pas vu de pub pour votre produit.
Mais si vous me suppliez, il se peut que je vous reprenne.

Slater :
Je te supplierai même pas de m’arroser si jamais mes cheveux avaient pris feu.



COURS D’ECONOMIE

Le prof :
M. Morris, comment vont les amis de « Vive les amis pour la vie » ?

Zack :
Ça va pas mal.
Disons que jusqu’à présent, notre profit s’élève déjà à 120 dollars.

Le prof :
Magnifique, M. Morris.
Mlle Spano, je crois que vous avez fondé une nouvelle compagnie.

Jessie :
Oui, M. Tutle et nous avons une cassette vidéo pour présenter notre produit à la classe.
Slater… s’il te plaît ?

Zack :
Je sens qu’on va encore rire aux larmes.


***

CLIP VIDEO

Slater :
Je n’ai jamais réussi à me faire des amis.
Jamais je ne trouvai une fille pour aller danser et j’ai tout essayé.
Croyez-moi. J’ai même essayé de jouer au penseur de Rodin.
Et un jour, j’ai découvert la bande des potes !
Et aujourd’hui, pour seulement 3 dollars 80, mon carnet de bal est bien rempli.

Kelly :
La bande des potes !

Jessie :
La bande des potes !

Slater :
La bandes potes !
Hé ! C’est du bronze !

***



Screech :
Ha ! Ça t’avais raison Zack, j’ai jamais tant rit.

Zack :
M. Tutle, j’ai une objection.
C’est le même produit que le nôtre.

Jessie :
Non, je regrette.
Le tien est un stupide petit bracelet. Le nôtre est un superbe bandeau.

Le prof :
Y’a de la place pour des produits similaires dans le monde moderne, M. Morris.
Regardez Pepsi et Coca-cola, Avis et Hertz.

Screech :
MacDonald et Maxim’s.
Ouais, il a pas tort, Zack.

Le prof :
Le projet est approuvé, Mademoiselle.
Et je vous félicite tous les trois pour votre superbe travail de promotion.

Slater :
Merci, M. Tutle

Kelly :
Merci.

Slater :
Merci.

Jessie :
Nous allons la passer dans certaine classe en avant-première nationale.
[La cloche sonne]
Et les bandes des potes sont en vente à partir de maintenant !



CHEZ MAX

Max :
Comment va « Vive les amis pour la vie » ?

Lisa :
Ça va très mal.
Nous avions un marché en or et nous perdons du terrain devant la compétition.

Max :
Vraiment ?
La même chose m’est arrivé quand ils ont ouvert un restaurant en face.
Mais j’ai récupéré tous mes clients en leur offrant une prime.
Achetez deux œufs… et le 3ème est gratuit.

Zack :
C’est super.

Max :
Achetez 3 œufs et… vous aurez le poussin en prime !

Zack :
Et une prime, c’est peut-être une bonne idée.

Screech :
Ouais mais qu’est-ce qu’on peut offrir avec des bracelets d’amitié ?
Un ami gratuit pour chaque bracelet ?



HALL DE L’ECOLE

Lisa :
Voici ton bracelet d’amitié et… voici ton ami pour 1 heure.



CHEZ MAX

Screech :
C’est bon, Peggy, il est plus de 5h.

Peggy :
T’es pas au bout de tes peines, mon ami.



CHAMBRE DE ZACK

Lisa :
Screech, tu as l’air complétement épuisé ?

Screech :
Bon sang, pour la première fois de toute ma vie, j’suis le type le plus populaire de toute l’école.
Et j’en ai déjà marre !

Lisa :
Oh Zack, il ne peut pas être l’ami de tout le monde.
Regarde dans quel état ça le met !

Zack :
C’est vrai, t’as raison Lisa.
A partir de demain, tu s’ras la nouvelle prime.

Lisa :
Moi ?

Zack :
Ben oui. Y’a des tas de garçons qui te voudraient comme ami.
L’essentiel, c’est que ça ne t’empêche pas de produire.

Lisa :
Non, j’en ai assez, Zack.
J’abandonne et j’emmène toutes mes amies du club avec moi.
Screech, tu veux à nouveau faire partie de la race humaine ?

Screech :
Tu m’as toujours dit que c’était pas une race pour moi ?

Lisa :
Là, c’est un cas d’urgence.

Zack :
Hé Screech, où est-ce que tu vas ?
Tu es mon ami, non ?

Screech :
Je suis désolé, Zack.
Mais être ton ami, c’est trop épuisant.
Tiens.



HALL DE L’ECOLE

Lisa :
On aurait dû abandonner Zack en même temps que vous.

Jessie :
Notre compagnie est différente.
Je suis peut-être présidente mais tout le monde a droit à la parole.

Slater :
C’est vrai.

Kelly :
Oui nous sommes vraiment comme une grande famille.

Lisa :
Oh et toutes mes amies du club n’arrivent pas à croire que vous allez les payer.
Avec Zack, c’était le salaire de la peur, pas le salaire du labeur.

Screech :
Tiens, justement, voilà le patron sans employé.

Jessie :
Oh non, il va faire jusqu’à faire semblant de fermer boutique !

Slater :
Il a pas vraiment le choix.

Kelly :
Jessie, je crois pas qu’il fasse semblant.

Slater :
Hé blanc-bec ?
Alors quoi, t’as un problème ?
Chômage technique ?
Répercussion de la baisse du pétrole ?

Jessie :
Ne me dites tout de même pas que le brillant homme d’affaires n’était en fait qu’un ringard ?

Zack :
Hé, je sais être beau joueur.
Vendez-moi une bande de potes.

Slater :
On a gagné !
Il est lessivé.

Jessie :
Et nous avons l’exclusivité du marché de l’amitié.
Slater, il va falloir nous procurer assez de matériaux pour faire 3 ou 400 bandes de potes de plus.

Slater :
Non, non, ce n’est pas assez. Il en faudra plus de 500.

Jessie :
Super. Et Lisa, il faut que tes amies du club se mettent au travail dès ce soir.

Lisa :
Oh !

Kelly :
Une petite minute. Vous voulez risquer tous nos profits ?

Slater :
Mais ouais. Maintenant, on ne coure plus aucun risque.
On a éliminé toute la compétition.

Lisa :
Mais qu’est-ce que ça veut dire ?
Je croyais que tout le monde avait droit à la parole.
Qu’est-ce que vous faîtes de mon opinion ?

Jessie :
Lisa, je n’ai pas le temps d’écouter ton opinion.
Je veux 500 bandes de potes de plus à la première heure demain matin.

Screech :
Achetez vos bandes de potes !
Votre front sera tout nu si vous n’en avez pas !



VESTIAIRE DES HOMMES

Zack :
M. Belding, je vous ai cherché partout.
Et dire que vous étiez ici à travailler vos biscoteaux.

Belding :
Tu serais surpris du nombre de femmes qui s’évanouissent quand je fais signe que je vais tourner à gauche.
Hein ?

Zack :
Euh monsieur… j’aimerais vous offrir ce bandeau des potes en gage de mon respect.

Belding :
Je croyais que tu vendais des bracelets d’amitié ?

Zack :
Non. Non. Non. C’est terminé, monsieur.
C’est ça l’avenir. La mode est au bandeau de potes à présent.

Belding :
Oh ! Tu… Tu veux m’offrir à moi un bandeau des potes ?

Zack :
S’il vous plaît… Monsieur… Je… Je sais que nous avons eu des différents mais savoir que vous portez mon bandeau de potes, ça pourrait transformer ma vie.

Belding :
Zack, c’est un moment historique.
Je tiens à ce que nos relations ne soient pas seulement de proviseur à élève,
pas seulement de celui qui colle à celui qui est collé.
Mais encore de Zack à Richie. Nous vivons un grand moment pour l’humanité.

Zack, à la caméra :
Bon sang ! On dirait que ça marche vraiment ?



HALL DE L’ECOLE

Jessie :
Et merci de faire confiance aux bandes de potes !

Kelly :
Je n’aurais jamais cru que la bande de potes marcherait autant.

Belding :
Salut pote de la bande des potes !
Ça a de l’allure, hein ?

Zack :
Et ben je vois que toi et M. Belding avez les mêmes goûts vestimentaires.
Moi, personnellement, je refuserais de porter les mêmes choses que le proviseur.

Elève :
Je veux qu’on me rembourse.

Kelly :
Mais pourquoi y a un problème ?

Jessie :
Nous accepterions de vous rembourser si la bande de potes avait un défaut.

Elève :
Belding porte le même et ça c’est un défaut majeur, pas vrai ?

Slater :
Une livraison !
Voilà 500 bandes de potes en plus !
J’pense que ça devrait être liquidé en moins d’une heure.
Quoi ? J’ai dit une bêtise ?



CHEZ MAX

Screech :
Tout est de ma faute.
Tout est de ma faute !

Kelly :
Mais pourquoi est-ce que c’est ta faute ?

Screech :
Parce que j’ai pas osé frappé la cupide Miss Jessie.
Elle est plus grande que moi.

Kelly :
Il a pas complètement tort.
Toi et Slater, vous en vouliez tant à Zack que vous êtes devenus cupides.

Jessie :
Ça va, lâche-moi les baskets !

Lisa :
Oh ! Vous êtes cupides.
Au moins admettez que vous êtes allés un petit peu trop loin.

Slater :
Ça va ! Fermez-la !
C’est vrai, Jessie. On a essayé de ruiner Zack et on a fini par nous ruiner nous-même.

Jessie :
Regardez qui est là !

Max :
Tu ne vas pas t’assoir avec tes amis ?

Zack :
Non, je reste ici. Il ne m’aime plus beaucoup je crois.
Je leur ai fait faire faillite.

Max :
Pourquoi ?

Zack :
Parce qu’ils m’ont fait faire faillite.

Max :
Oh c’est vraiment trop bête.
Bien, tu désires quelque chose ?

Zack :
Non, j’ai vraiment envie de rien pour l’instant.

Max :
Tu aimerais 4 bons amis ?
Avec un Screech en dessert ?

Slater :
Ah t’as l’addition Max ?

Max :
Euh non mais je dois avoir beaucoup mieux.

Slater :
Super, merci Max.

Max :
Oh euh remerciez plutôt votre ami.

Kelly :
Pauvre Zack, il est si triste tout seul.

Jessie :
Est-ce que vous êtes en train de penser ce que je pense ?

Screech :
Ouais, si on commandait des frites ?

Jessie :
Screech, je pensais plutôt à Zack.
Zack, soyons à nouveau des amis.

Zack :
C’est vrai ?
Vous me pardonnez vraiment ?

Jessie :
Voilà la réponse à ta question.

Kelly :
Et toi, tu nous pardonnes ?

Zack :
Bien sûr.

Screech :
Oh tu m’as tellement manqué.
Bon sang ce que tu as grandi !

Zack :
Vous m’avez tous manqué aussi.
Allez assieds-vous.

Jessie :
Je parie que M. Tutle va nous donner à tous un zéro pointé parce que nos produits ont échoué.

Zack :
Mais non, nos produits n’ont pas échoué.
Nous avons échoué mais nous n’aurons pas de zéro pointé.

Slater :
Qu’est-ce que tu vas encore inventer, blanc-bec ?

Zack :
Ce bébé était une excellente idée.
Tout comme cet autre bébé.
Et en associant les deux produits, on pourrait mettre un nouveau bébé au monde.

Screech :
Désolé, il faut que je rentre.

Kelly :
Pourquoi ?

Screech :
Maman veut me dire elle-même comment on met les bébés au monde.



COURS D’ECONOMIE

Le prof :
Je crois savoir que « Vive les amis pour la vie » et « Bande des potes » ont fusionné et ont mis au point un nouveau produit.

Zack :
Oui monsieur.
Nous allons cette fois plus loin que l’amitié en inventant…

Jessie :
Les menottes d’amour.

Slater :
C’est un nouveau moyen pour les garçons et les filles de se dire ce qu’ils éprouvent l’un pour l’autre.

Lisa :
Pourquoi est-ce que je me retrouve toujours avec ce type ?

Screech :
C’est le destin ma chérie.

Zack :
Nous avons juste réussi à éponger nos pertes.
Et nous avons offert l’inventaire aux idiots de service.

Idiot n°2 :
C’est nous.

Poindexter :
Et nous pensons que les vrai amis n’existent pas.
Alors nous avons fait avec les bandes de potes des serre-livres.

Le prof
Quoi ? Vous avez cédé gratuitement votre inventaire ?
Mais le but de ce projet était de créer une entreprise prospère.

Zack :
On préfère être des amis.

Le prof :
Je vois.

Lisa :
Et nous sommes prêts à accepter n’importe quelle note, quel qu’elle soit.

Jessie :
Mais pas un zéro pointé, monsieur.
Je risque d’avoir une attaque.

Le prof :
Mlle Spano, vous pouvez être fier de vous.
Si vous avez appris que c’était de faire fausse route pour une compagnie, que de se montrer dure, calculatrice, froide.
Si vous avez appris qu’il valait mieux avoir des tas d’amis, être serviable et humain.
Eh bien, je crois que vous avez appris la plus belle de toutes les leçons.
Vous aurez tous 20 !


*** Fin de l’épisode ***

Ce script provient du site : www.springfieldspringfield.co.uk



*** OPENING CREDITS ***


BUSINESS CLASS

Zack, to the camera:
Our group project for Economics is to start a business.
We put our heads together this weekend, and all we got was a headache.
Hey gang, got any ideas for a business yet?

Kelly:
Nothing.

Slater:
Nada.

Screech:
Zilch.

Jessie:
The deadline is today.
We're gonna get an F for sure.

Lisa:
Here guys, these are for you.

Kelly:
Gee, thanks.

Jessie:
These are nice.

Lisa:
I made these friendship bracelets in Fashion Club.

Screech:
Did you make one for me?

Lisa:
For you, I'm making a friendship muzzle.

Screech:
I'm speechless.

Lisa:
That's the idea.

(bell rings)

Teacher:
Good morning, my future financial wizards.

All:
Good morning.

Teacher:
Let's get started.
Let's hear your new business ideas.
Gentlemen.

Student n°1:
Mr. Tuttle, like, we're calling our company "Surf and Fold."
You tie this cardboard to your bike, pedal to the beach, and then show them, dude.

Student n°2:
You open it up and ride the waves!

Teacher:
You have a comment, Mr. Slater?

Slater:
If you surf on cardboard, it'll sink!

Student n°2:
Bummer.

Teacher:
Don't let the skeptics, the cynics, and the critics talk you out of your dream!

Student n°2:
Radical.

Teacher:
Here's your $100 seed money.
And may success unfold before you!
(repeating)
Motivated, motivated, motivated
Okay, Mr. Poindexter, your group's next.

Poindexter:
Okay.
Now as we all know, this is a pocket protector.
It keeps your shirt clean from those yucky pen and pencil smudges.
But it gets dirty itself.
So we plan to revolutionize active wear with a pocket protector protector!

Teacher:
Mr. Poindexter, do you really believe in this product?

Poindexter:
Yes, we do.

Nerd n°2:
We do.
When do we eat?

Teacher:
Then make it, promote it and sell it!
Here's your seed money.
Plant it and make it grow.
(repeating)
Motivated, motivated, motivated
Okay, Miss Spano, what about your group?

Jessie:
Well, Mr. Tuttle, I'm afraid we couldn't agree on anything.

Zack:
Until this morning.
Kelly, give me your hand.

Kelly:
Zack, what are you doing?

Zack:
Mr. Tuttle, there's nothing more important in life than your friends.
So what better gift from a friend to a friend than beautiful, handmade friendship bracelets!

Student:
Awesome!

Teacher:
The public is never wrong.
Ignore the pouters, the doubters, and the shouters.
Project approved!

Zack:
Hey guys, we're in business!
All right.



ZACK’S BEDROOM

Screech:
Lisa says she can make 19 bracelets in a day, but she isn't gonna have time to sleep.

Zack:
So? If you want to be a success, you have to make sacrifices.
We're gonna need a lot more than 19 a day.

Screech:
You think so?

Zack:
You saw the reaction those bracelets got.
I mean we could get rich.
Hey, we wouldn't have to go to school anymore.
We could buy the school.


***

MR BELDING’S OFFICE

Screech:
Fame and fortune, the final frontier.
This is your host, Robin Screech, inviting you to another symphony of success on "Lifestyles of the Rich and Shameless."
We're standing in the building that bracelets bought.
A former school converted to a factory by who would have believed it former student Zack Morris, now the fifth richest man in America.

Zack:
Fourth.
I just bought Bill Cosby.

Screech:
Mr. Morris, how many friendship bracelets do you produce here each year?

Zack:
Well, let's just ask the factory foreman, Robin.

Slater:
You rang, boss?

Zack:
Yes.
What was our volume last year, Slater?

Slater:
Two billion bracelets, boss.
Yeah.

Screech:
Two billion!
How can you possibly produce so many handwoven articles in a single year?

Lisa:
Zack, I gotta get more sleep!

Zack:
I know you do, Lisa.
For Christmas I'm giving you a nap.

Lisa:
Thank you.

Jessie:
Mr. Morris, President Bush called.
He wants a friendship bracelet for Gorbachev.
And Vice President Quayle broke his when he tried to put over his head.

Zack:
Again?!

Screech:
That fetching young woman doing Zack's bidding is his childhood chum, Jessie Spano.
Beauty and brains, what a package.

Jessie:
And sir, your chauffeur is here.

Zack:
Send him in, Miss Spano.

Screech:
As you can see, Zack Morris has not forgotten the little people.

Belding:
You're due at your yacht club in 15 minutes, sir.
The limo is waiting to take you to the helicopter.
Ahem. You know, Robin, this used to be my office.

Screech:
Who cares?! You're not Rich and Shameless.

Zack:
Well, Robin, I'd love to chat, but I've gotta go live my life of luxury.

Kelly:
Hello, darling.
Let's sail to Hawaii and buy it.

Zack:
Mmm.

Screech:
And there he goes, following that red carpet all the way to the top.
Until next time, this is Robin Screech, hoping you all have milkshake wishes and cheeseburger dreams!


***


Slater:
Okay, Preppie.
We're here.

Zack:
Hi, guys.
Thanks for coming over.

Kelly:
This is so exciting!
The hottest idea in school, and we're all in it together!

Slater:
That's right.
Yeah.

Zack:
If we're gonna make any money, we're gonna have to mass produce these babies.

Lisa:
My friends in the Fashion Club say they can make 60 a day.
80 if we pay them.

Zack:
60's fine.
Now, did anybody come up with a name for our company?

Slater:
Yeah, I did.
We're selling friendship bracelets, and we're all friends right?
What about "Friendship Forever"?

Kelly:
I love it.
It's so friendly!

Zack:
Perfect.
Now, the next order of business is picking a vice president.

Jessie:
Well, you came up with the bracelet idea, Zack.
So I really think it should be you.

Zack:
Me? Are you kidding? I'm president.

Slater:
Says who?
Yesterday we all agreed Jessie would be the president!

Kelly:
Remember, Zack?

Zack:
Yeah, but that was when we didn't have anything.
Now we have a million-dollar idea.
I don't want Jessie to blow it.

Jessie:
Why would I blow it?

Zack:
Because you've got to be ruthless, cunning and tough to be president.
Not a sensitive marshmallow like you.

Jessie:
Oh yeah?

Zack:
Yeah.
You cried when Kermit and Miss Piggy broke up.

Jessie:
Well, if that's the way you feel, I'll just start my own company!

Zack:
Yeah, you and who else?

Slater:
Me else.

Kelly:
Me else, too.
You're being unfair.

Zack:
What does fair have to do with it?
We're talking about business here.

Jessie:
Coming, Lisa?

Lisa:
How can I?
The man recognizes my genius.

Screech:
And I can't leave my best pal and my best gal.

Lisa:
Please, go with them.

Zack:
Fine, you start your own company and we'll see who outsells who.

Jessie:
You bet we will, bubba.



SCHOOL HALL

Zack:
There you go.

Student:
Thanks.

Zack:
All right, take yours.
Thank you.
There you go.
All right.
Well, well, well, if it isn't the three marketeers.
I don't see a booth for your product.
But if you beg me, I might take you back.

Slater:
I wouldn't beg you to spit if my eyebrows were on fire.



BUSINESS CLASS

Teacher:
Mr. Morris, how are our friends at Friendship Forever?

Zack:
Friendly, sir.
So far our net profit is $120!

Teacher:
Magnificent, Mr. Morris.
Miss Spano, I hear you spawned a separate company.

Jessie:
Yes, Mr. Tuttle.
And we'd like to present a video that will introduce our new product to the class.
Slater, if you please?

Zack:
This ought to be good for a laugh.


***

VIDEO CLIP

Slater:
I was never good at making friends.
Never could get a date for the dance.
And I tried everything.
I tried everything I could think of.
And then I discovered "Buddy Bands."
And now for only 3.95, my dance card is full.

(dance music playing)

Kelly:
Buddy Bands.

Jessie:
Buddy Bands.

Slater:
Buddy Bands.
Hey, they work.


***

(applause)

Screech:
You're right, Zack.
What a joke!

Zack:
Mr. Tuttle, I object!
That's the same product we're selling.

Jessie:
No, it's not.
Yours is a stupid wristband and ours is a clever headband.

Teacher:
There's room for similar products in the marketplace, Mr. Morris.
Look at Pepsi and Coke, Avis and Hertz.

Screech:
Bologna and whipped cream.
He's got a point, Zack.

Teacher:
Project approved, Miss Spano.
And I commend the three of you on a superlative piece of promotion.

Slater:
Thank you, Mr. Tuttle.

Kelly:
Thank you.

Jessie:
It's gonna play in selected classrooms throughout the week.
(bell rings)
And Buddy Bands are on sale as of right now!



THE MAX

Max:
How's Friendship Forever going?

Lisa:
Downhill.
We had the market cornered and now we're losing out to a competitor.

Max:
Really? The same thing happened to me when they opened a restaurant down the street.
But I got my customers back by offering them a premium.
Buy two eggs… get the third one free.

Zack:
All right.

Max:
Buy three eggs and get a chicken.

Zack:
You know, a premium's not a bad idea.

Screech:
Yeah, but what can we offer with a friendship bracelet?
A free friend with every purchase?



SCHOOL HALL

Lisa:
Here's your friendship bracelet and… here's your friend for an hour.



THE MAX

Screech:
Okay, Peggy. It's 5:00.

Peggy:
We're not done yet, friend.



ZACK’S BEDROOM

Lisa:
Screech, what's the matter with you?

Screech:
For the first time in my life, I'm the most popular kid in school and it's killing me!

Lisa:
Zack, you can't ask him to make anymore friends.
Look at him.

Zack:
You know, you're right, Lisa.
Starting tomorrow, you're the new premium.

Lisa:
Me?!

Zack:
Hey, there's lots of guys who'd like you for a friend,
just don't let it interfere with your work.

Lisa:
That's it, Zack.
I'm outta here and I'm taking the Fashion Club with me.
Screech, would you like to rejoin the human race?

Screech:
You always said I wasn't a member.

Lisa:
I'll sneak you in.

Zack:
Hey, Screech, where are you going?
You're my friend.

Screech:
Sorry, Zack.
Being your friend is too exhausting.
Here.



SCHOOL HALL

Lisa:
We should have walked out on Zack when you did.

Jessie:
Our company's different.
I may be President, but everyone has equal say.

Slater:
Right.

Kelly:
We're like one big happy family.

Lisa:
The girls in Fashion Club can't believe you're gonna pay them.
Zack thought "salary" was some kind of vegetable.

Screech:
There's our former boss now.

Jessie:
Oh look, he's pretending to close down his business.

Slater:
Clever move.

Kelly:
Guys, I don't think he's pretending.

Slater:
Hey, Preppie, what's the problem?
Labor shortage?
Production slowdown?

Jessie:
Don't tell me Bayside's brilliant business mind turned out to be an airhead!

Zack:
Hey, I know when I'm licked.
I'll take a Buddy Band, please.

Slater:
Well, all right!
He's outta there!

Jessie:
Now we've got a lock on the friendship market.
Slater, you and I are gonna buy enough fabric to make 300 more Buddy Bands.

Slater:
Let's make it 500.

Jessie:
Great! Lisa, you're gonna get the Fashion Club to crank them out tonight!

Kelly:
Wait a minute.
You want to risk all our profits?

Slater:
Hey, there's no risk now.
We eliminated our competition.

Lisa:
Wait a minute.
I thought you said everyone had equal say.
What about my opinion?

Jessie:
Lisa, there just isn't time for your opinion!
I want 500 more Buddy Bands by tomorrow morning.

Screech:
Get your Buddy Bands!
Your forehead's naked without one!



MEN’S LOCKER ROOM

Zack:
Mr. Belding, I've been looking all over for you.
I should have known you were here buffing those biceps.

Belding:
You'd be surprised how many whistles this arm gets when I signal for a left turn.
Huh? Huh?
(laughs)

Zack:
Now, sir… I'd like you to have this Buddy Band as a gift from me.

Belding:
I thought you were pushing friendship bracelets.

Zack:
Those are out, sir.
These are in now.
I jumped on the Buddy Bandwagon.

Belding:
You want to give me a Buddy Band?

Zack:
Badly.
Look, sir, I know we've had our differences, but having you wear my Buddy Band would mean so much to me.

Belding:
Zack, this is historic.
We're relating! Not as principal and student, not as detentioner and detentionee, but as Zack and Richie.
We're having a moment here, brother.

Zack, to the camera:
Boy, these things really do work.



SCHOOL HALL

Jessie:
Here you go.
Thanks for shopping Buddy Bands.

Kelly:
Who would've ever guessed Buddy Bands would be such a hit?

Belding:
Hey, fellow Buddy Bander.
Looking good.

Zack:
I see you and Mr. Belding have the same taste in headgear.
Personally, I wouldn't be caught dead wearing anything the principal would wear.

Student:
I want my money back.

Kelly:
Why? Is something wrong?

Jessie:
We'll be glad to refund your money if your Buddy Band's defective.

Student:
Belding's wearing one.
You can't get more defective than that.

Slater:
Here we go, 500 more Buddy Bands.
This should last for at least an hour.
Was it something I said?



THE MAX

Screech:
It's all my fault!
It's all my fault!

Kelly:
Why is it your fault?

Screech:
Because was afraid to blame greedy Miss Jessie.
She's bigger than I am.

Kelly:
Well, he's right, you know.
You and Slater wanted to crush Zack so much you got greedy.

Jessie:
Come on, give me a break.

Lisa:
You are greedy.
Face it, you guys went overboard.

Jessie:
Let me tell you something

Kelly:
Let me tell you something.

(all shouting)

Slater:
All right, hold it!
They're right, Jessie.
We tried to beat Zack and we wound up beating ourselves.

Jessie:
Look who's here.

Max:
Why aren't you sitting with them?

Zack:
'Cause they don't like me very much right now.
I put them out of business.

Max:
Why?

Zack:
'Cause they put me out of business.

Max:
That's too bad.
Can I get you anything?

Zack:
I don't feel like having anything right now.

Max:
How about four friends with a Screech on the side?

Slater:
Do you have our check, Max?

Max:
No, but I think I've got something better.

All:
Whoa!

Slater:
All right, thanks, Max.

Max:
Oh why don't you thank him?

Kelly:
Poor Zack.
He looks so alone.

Jessie:
Are you guys thinking what I'm thinking?

Screech:
Yeah, let's get more fries.

Jessie:
Screech, I'm talking about Zack.
Zack, let's be friends again.

Zack:
Really? You mean you all forgive me?

Jessie:
What does this tell you?

Kelly:
Do you forgive us?

Zack:
Sure.

Screech:
I've missed you so much.
My, how you've grown.

Zack:
I missed you all, too.
Come on, sit down.

Jessie:
I bet Mr. Tuttle will give us all F's tomorrow because our products failed.

Zack:
Hey, our products didn't fail.
We did.
But who says we have to fail tomorrow?

Slater:
What are you driving at, Preppie?

Zack:
This baby was a good idea, and so was this baby.
Now, if we put them together maybe something new can be born.

Screech:
Sorry, I have to go home.

Kelly:
But why?

Screech:
My mom wants to be the one to tell me how babies are born.



BUSINESS CLASS

Teacher:
Next, it seems Friendship Forever and Buddy Bands merged and came up with a new product.

Zack:
Oh yes, sir, we took friendship one step further and invented

Jessie:
Love Cuffs!

Slater:
You see, it's a new way for guys and girls to say how they feel about each other.

Lisa:
Why do I always get stuck with him?

Screech:
It's destiny, darling.

Zack:
We sold just enough to break even, and then gave our inventory to Nerds R Us.

Nerd n°2:
That's us.

Poindexter:
We feel that friendship is just a fad, so we're going to market the Buddy Bands as bookstraps.

Teacher:
You gave away your inventory?
The goal of this project was to run a successful business.

Zack:
We'd rather be friends.

Teacher:
I see.

Lisa:
So we're ready for whatever grade you wanna give us.

Jessie:
But please don't make it too low.
I hyperventilate.

Teacher:
Miss Spano, raise that chin.
If you learned that it was a mistake for a company to be cold, calculating, and cutthroat,
if you learned that it's better to be happy, helpful and humane,
why then you've learned the best business lesson of all!
You all get an A!


*** END OF EPISODE ***

Kikavu ?

Au total, 2 membres ont visionné cet épisode !

byoann 
27.02.2019 vers 14h

Fuffy 
Date inconnue

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente

M. Ben Newman
Hier à 21:37

Quentin Tarantino
Hier à 21:25

Brad Pitt
Hier à 21:24

The I-Land
Hier à 20:14

Elite
Hier à 20:09

The Big Bang Theory
Hier à 10:25

The Outpost S02E06
Aujourd'hui à 06:19

Anslem Richardson
Hier à 21:38

Annabelle Wallis
Hier à 21:38

Dernières audiences
Logo de la chaîne 6ter

Marvel's Agents of SHIELD, S05E13
Mardi 20 août à 21:05
0.32m / 1.8% (Part)

Logo de la chaîne France 3

Plus belle la vie, S15E227
Mardi 20 août à 20:25
3.03m / 17.2% (Part)

Logo de la chaîne TF1

Demain nous appartient, S02E257
Mardi 20 août à 19:20
2.86m / 20.5% (Part)

Logo de la chaîne TBS

American Dad !, S15E19
Lundi 19 août à 22:00
0.75m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne ABC

Grand Hotel (US), S01E10
Lundi 19 août à 22:00
2.39m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne AMC

Lodge 49, S02E02
Lundi 19 août à 22:00
0.23m / 0.1% (18-49)

Logo de la chaîne France 2

Motive, S02E07
Lundi 19 août à 21:50
2.20m / 1.8% (Part)

Logo de la chaîne France 2

Motive, S02E06
Lundi 19 août à 21:05
2.32m / 12.0% (Part)

Toutes les audiences

Actualités
Au programme de ce mercredi soir

Au programme de ce mercredi soir
En ce mercredi 21 août, il va falloir dire au revoir à  Queen sugar sur les chaînes anglophones. A...

The I-Land, le nouveau Lost de Netflix arrive en Septembre !

The I-Land, le nouveau Lost de Netflix arrive en Septembre !
The I-Land, la nouvelle série de science-fiction de Netflix arrive prochainement dans son catalogue....

The Upshaws, une énième sitcom en préparation chez Netflix !

The Upshaws, une énième sitcom en préparation chez Netflix !
Netflix a commandé une première saison pour une série intitulée The Upshaws. Mike Epps et Wanda...

La dramatique Succession obtient une saison trois par HBO !

La dramatique Succession obtient une saison trois par HBO !
Deux semaines après le lancement de sa saison deux, Succession est renouvelée par HBO pour une...

Au programme de ce mardi soir

Au programme de ce mardi soir
En ce mardi 20 août, les chaînes nous offrent un programme de choix. Du côté anglophone, Animal...

HypnoRooms

quimper, 18.08.2019 à 17:10

Et inutile de connaitre la série pour pouvoir voter. Alors, n'hésitez pas à venir. Bon week-end à toutes et tous.

cinto, 18.08.2019 à 19:21

Donnez un nouveau titre à la série The Tudors ; merci pour vos votes au sondage, PDM et votre petit tour sur le quartier.

sabby, 19.08.2019 à 09:47

Bien le bonjour, le quartier S.W.A.T vous propose un tout nouveau sondage, une nouvelle PDM en vote et une nouvelle séance du Survivor

CastleBeck, Hier à 11:58

Penser à regarder les votes dans les préférences. Du côté des thèmes, Samantha Who attend patiemment.

CastleBeck, Hier à 12:17

Le quartier Lethal Waepon attend vos votes pour les Awards de la Saison 2. Thème de la semaine : scènes comiques. Merci et bonne journée!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

[Duel] Vous préférez regarder vos séries en Version Originale ou Version Française ?

Afficher plus d'informations

Total : 98 votes
Tous les sondages