HypnoFanfics

D'anciennes connaissances

Série : Stargate SG-1
Création : 22.04.2021 à 11h22
Auteur : sanct08 
Statut : Terminée

« Comment Samantha Carter est-elle devenue Helen Magnus? » sanct08 

COMMENTER CETTE FANFIC

Cette fanfic compte déjà 17 paragraphes

Afficher la fanfic

Présentation des séries et des personnages

L’épisode virtuel (EV) qui suit est un crossover entre les séries Sanctuary et Stargate SG-1. Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas les séries ou n’en connaîtrait qu’une seule, voici un petit descriptif de leurs trames et des personnages mentionnés dans l’histoire.

Les séries :

  • Stargate SG-1: la série conte les aventures d’une unité d’élite, la SG-1, qui travaille pour l’armée de l’air des Etats-Unis et qui voyage à travers l’espace (et parfois le temps) à l’aide d’un engin extra-terrestre appelé la Porte des Etoiles. L’équipe est composée de plusieurs membres dont les suivants apparaissent dans l’EV : Samantha Carter, Daniel Jackson, Jack O’Neill, Teal’c, Cameron Mitchell, Vala Mal Doran
  • Sanctuary : la série suit les traces des employés d’une organisation, le Sanctuaire, qui cherche à aider toutes les créatures fantastiques qui peuplent notre planète pour leur offrir asile, assistance et protection. L’équipe est composée des membres suivants : Helen Magnus, Will Zimmerman, Henry Foss, Bigfoot, Kate Freelander et reçoit, parfois, le soutien d’aides extérieures dont Nikola Tesla et John Druitt.

Personnages principaux :

  • Samantha Carter: membre de l’unité d’élite SG-1. Diplômée d'astrophysique théorique, diplômée de l’école aérienne américaine et spécialiste des vortex, elle est très intelligente. Elle possède également quelques connaissances en médecine.
  • Helen Magnus : dirigeante du réseau des Sanctuaires, âgée de 161 au début de la série. Elle a acquis sa longévité après s’être injectée un sérum, le Sanguine Vampiris, qui lui a conféré ce pouvoir. Experte en cryptozoologie, xénobiologie et tératologie, elle est également diplômée de l’Université d’Oxford en médecine.
  • Daniel Jackson : Archéologue, égyptologue, polyglotte et doté d’un grand sens métaphysique, Daniel Jackson est un homme brillant qui a réussi à accomplir l’Ascension (événement durant lequel une personne devient de l'énergie pure, en perdant sa forme matérielle originelle, et accède ainsi un plan d'existence supérieur) et ainsi à intégrer le plan sur lequel vivent une race extra-terrestre très avancée, les Anciens.
  • Gregory Magnus : Médecin et protecteur des Phénomènes (nom donné aux créatures recueillies par Helen), il est aussi le père d’Helen Magnus.

Personnages secondaires :

  • Jack O’Neill: Général de l’armée l’air, il est un ancien membre de l’équipe SG-1 et travaille désormais pour le Pentagone. Il est amoureux de Samantha Carter.
  • Cameron Mitchell : Lieutenant-Colonel de l’armée de l’air américaine, il est le leader actuel de l’équipe SG-1.
  • Teal’c: est un Jaffa, soldat de Chulak, qui a renié son « dieu », Apophis, pour rejoindre la Terre et libérer son peuple. Il est membre de l’équipe SG-1.
  • Vala Mal Doran : membre de l’équipe SG-1
  • Général Landry : Général de l’armée de l’air en charge de la base de Cheyenne Mountain (SGC) et supérieur direct de l’équipe SG-1
  • Jacob Carter : Général de l’armée de l’air américaine, père de Samantha Carter et hôte du Tok’ra Selmak.
  • Will Zimmerman : psychologue et membre de l’équipe du Sanctuaire
  • Henry Foss : informaticien, loup-garou et membre de l’équipe du Sanctuaire
  • James Watson : directeur décédé du Sanctuaire de Londres et amant d’Helen Magnus
  • Nikola Tesla : vampire amoureux d’Helen Magnus
  • John Druitt : grand amour d’Helen Magnus
  • Nigel Griffin: l’homme invisible, ami décédé d’Helen Magnus
  • Ashley Magnus : fille d’Helen Magnus transformée en vampire par la Cabale (ennemie du Sanctuaire). Elle est décédée.

sanct08  (22.04.2021 à 11:25)
Message édité : 22.04.2021 à 12:26

Arc 1 : Un présent douloureux

Paragraphe 1

Will et ses amis étaient en proie au désespoir. Ils ne savaient plus que faire pour convaincre Magnus de reprendre le combat.

Certes la Cabale avait été démantelée et ne leur causait plus de soucis tout comme les super phénomènes. Ils traversaient donc une période de calme plat qui n’annonçait rien de bon mais Magnus ne tenait pas compte de leurs remarques à ce sujet. Depuis qu’ils étaient entrés dans cette phase, elle semblait comme déconnectée du monde. Elle passait le plus clair de son temps assise dans le canapé de son bureau à feuilleter ses albums photos. Elle parlait peu et ne se joignait à eux que pour manger : enfin picorer était, selon eux, un terme plus juste.

Ils avaient tout essayé : une mise en quarantaine du Sanctuaire pour un motif bidon, une fuite de Résidents, ils avaient mis le manoir à sac, avaient même mis au point une chasse au trésor dans le domaine et, en désespoir de cause, fait appel à Tesla ! Mais rien ne l’avait sortie de la léthargie dans laquelle elle semblait plongée.

Paragraphe 2

Nikola était inquiet. Helen n’était pas dans son état normal et il ne voyait pas comment l’en sortir. Même ses remarques perverses ne lui avaient fait aucun effet ! Il était persuadé qu’elle entrait dans une phase de dépression dû à son grand âge et à l’accumulation des coups du sort dont elle avait été la victime sur ces quatre dernières années : le retour de la Cabale et ses manigances, le retour de John et le sien, la mort de James, le décès d’Ashley et celui de Clara Griffin (dont elle se tenait pour responsable), Big Bertha directement liée à sa destitution de chef du réseau des Sanctuaires, Adam, la découverte de la Terre Creuse et pour terminer le SCIU et ses agissements. Sans oublier bien sûr son retour dans le passé ! Dieu seul savait ce qu’elle avait enduré pendant ces 113 ans d’attente !

Le gros problème était qu’Helen était devenue subitement muette et donc ne se confiait pas y compris à Will dont c’était pourtant le métier.

Une idée lui traversa alors l’esprit ! Une idée brillante et qui, il l’espérait, leur rendrait enfin Helen.


sanct08  (22.04.2021 à 11:26)

Paragraphe 3

John se présenta au Sanctuaire moins de vingt-quatre heures après l’appel de Nikola. Il ne voyait pas bien comment il pourrait faire évoluer la situation mais il s’agissait de sa précieuse Helen et il était prêt à tout.

Il fut introduit dans le bureau de Magnus qui leva à peine la tête en reconnaissant son pas. Il s’assit face à elle et la fixa. Elle finit par être dérangée par ce regard inquisiteur et planta ses yeux dans les siens. John y lut alors de la tristesse, de la nostalgie et de la peur. Helen avait peur ? Elle ? La grande Helen Magnus que rien n’effrayait !? Il ne comprenait plus rien mais il tenta quand même sa chance.

« Helen, parle-moi »

La principale intéressée se contenta de le dévisager puis ouvrit la bouche et la referma aussi tôt comme si elle craignait de dire des inepties.

« Si tu ne veux pas parler peut-être pourrais-tu écrire ? »

Elle sembla hésiter puis secoua négativement la tête. John, qui dans de tels cas s’énervait rapidement, était désemparé. Mais à quoi jouait-elle ?

Il tenta pendant plus d’une heure encore d’obtenir des réponses mais se heurta à une Helen réticente et finit par abandonner la partie. Il quitta le bureau avec un air déçu et le goût amer de la défaite dans la bouche.

Paragraphe 4

Un soir un inconnu se présente au portail du Sanctuaire. Il dit connaître Magnus et vouloir la voir. Le Magnusgang est sceptique, il a du mal à distinguer le visage de l’homme mais sa voix calme et chaleureuse les met en confiance aussi lui ouvre-t-il les portes du Sanctuaire.

Henry le conduit auprès de Magnus tout en se demandant si cet homme mystérieux va la faire sortir de son mutisme. Il toque à la porte du bureau du Doc et pousse la porte.

« Magnus, je suis désolé de vous déranger mais vous avez de la visite. »

Helen, à la fois intriguée et voulant se débarrasser de sa visite au plus vite, se tourne vers Henry et son compagnon.

« Daniel ! s’exclama-t-elle »


sanct08  (23.04.2021 à 11:30)

Paragraphe 5

Henry était stupéfait. Non seulement Magnus parlait mais en plus elle s’adressait à quelqu’un qui lui était inconnu !

« Bonsoir Sam. Je suis ravi de te revoir. »

Sam ? Pourquoi cet homme l’appelait-il Sam ? Et pourquoi Magnus ne semblait pas surprise ? Il aurait tant aimé en savoir plus sur ce mystérieux visiteur mais Helen le congédia avant qu’il n’ait pu poser toutes ses questions.

« Bonsoir Daniel, lui répondit-elle le sourire aux lèvres, je ne pensais pas vous revoir un jour tout du moins pas avant ma mort…

- Je vous rassure, votre heure n’est pas arrivée mais si vous continuez sur cette voie elle ne tardera pas, lui fit-il remarquer d’un ton bougon et sévère »

Magnus prit alors un air contrit comme si elle venait d’être surprise en train de faire quelque action interdite.

« Désolée Daniel mais rien ne va plus en ce moment et je ne vois pas comment remonter la pente, lui avoua-t-elle les larmes aux yeux. »

Elle entreprit alors de lui raconter tout ce qu’elle avait enduré depuis la dernière fois qu’ils s’étaient croisés. Elle n’omit aucun détail et lui parla longuement d’Ashley et de ses regrets quant à la mort de ses amis ; qu’ils s’agissent de l’équipe SG-1 ou de ses collègues du XIXeme siècle. De l’anniversaire de mort qui devait avoir lieu le lendemain et qui l’effrayait. Demain était le jour où son équipe allait disparaître tragiquement sans que jamais personne ne sache ce qu’il était advenu d’eux.

« Il faut continuer à avancer Sam. Vous n’avez pas le choix. Vous n’êtes pas encore au bout du chemin.

- Comment avancer quand on se sent englué dans sa vie ? Quand votre unique enfant est mort ? Quand tout s’effondre pièce après pièce ?

- En faisant preuve de courage et de résignation. Vous avez toujours été solide et vous devez l’être encore aujourd’hui même si tout a changé. Le changement n’est pas toujours mauvais. Il est juste inquiétant parce qu’il arrive très souvent sans prévenir et qu’il laisse un goût amer dans la bouche. »

Comme chaque fois que Daniel ouvrait la bouche, ses paroles étaient d’or. Helen se sentit plus rassurée. Plus calme aussi. Elle savait qu’il avait raison mais elle était à bout de nerfs. Aujourd’hui plus que jamais.

« La solitude me pèse Daniel.

- Vous avez des amis pourtant.

- C’est vrai et ma situation pourrait être encore pire si je n’avais pas John, Nikola, Henry, Will et les autres mais je me sens seule malgré tout. Et cette solitude me pousse à ressasser un peu trop le passé et à regretter certains choix.

- Lesquels par exemple ?

- Etre tombée amoureuse de John, ne pas avoir su protéger ma fille, avoir imposé à mon père de devenir l’hôte d’un Tok’ra, ne pas avoir toujours été en bons termes avec mon frère ou encore ne pas avoir changé l’Histoire.

- L’amour ne se décide pas et je sais que John vous a rendu heureuse, au moins pendant un temps. Il me semble que Jacob a apprécié de partager son esprit avec Selmak et cela lui a permis de vivre plus longtemps bien que vous ayez eu l’impression de le perdre plus d’une fois avec le temps. Les relations familiales ne sont pas toujours ce qu’on aimerait qu’elles soient et croyez-moi je m’y connais ! Rappelez-vous de ma relation avec mon grand-père ! Quant au fait de ne pas avoir changé l’Histoire…je comprends, mieux que quiconque sans doute, que la tentation ait été grande mais vous avez fait le bon choix. Personne ne peut réécrire l’Histoire sans en payer un jour les conséquences.

- Vous avez vraiment réponse à tout !

- C’est un entraînement quotidien, lui sourit-il »

Elle lui jeta un regard plein de gratitude. Tout semblait plus simple maintenant qu’il était là ! Tellement plus simple que le jour où sa vie avait basculé…

 


sanct08  (24.04.2021 à 11:39)

Arc 2 : Revisiter le passé

Paragraphe 6

Samantha Carter venait juste de rentrer de la base Atlantis que le Général Landry, qui commandait alors le SGC, la fit venir dans son bureau. Il souhaitait savoir si, maintenant qu’elle était déchue de son poste de directrice de la base Atlantis, elle souhaitait réintégrer une équipe SG. La planète Vorax, sur laquelle résidait un peuple technologiquement très avancé, avait accepté la proposition terrienne de nouer une alliance avec elle : leur technologie en échange de leur aide pour entamer des fouilles archéologiques et tenter de faire revivre leur Histoire. Vorax avait en effet été soumise, pendant des siècles, à la dictature de l’ancienne famille impériale qui avait fait disparaître toute mention de son passé et condamner à mort quiconque osait entamer des recherches à ce sujet. La famille ayant été destituée à la suite de la Guerre des Eminences, un nouveau régime avait été mis en place et ce dernier souhaitait faire renaître de ses cendres sa civilisation. SG-1, alors en mission sur place, avait accepté avec joie de leur rendre ce service même si Daniel avait tout de même émis des doutes. Si le passé de cette planète avait été effacé des monuments et des archives, c’est qu’il devait y avoir une raison ! Or personne sur Vorax ne la connaissait et l’archéologue craignait de déterrer un sombre secret qui pourrait bien faire basculer le fragile équilibre tout juste retrouvé.

Carter accepta bien évidemment la proposition de son supérieur. Son renvoi d’Atlantis avait été soudain, inattendu et brutal d’autant plus qu’elle avait fait du très bon travail bien que celui-ci ait été remis en question à plusieurs reprises. Elle avait donc besoin de se changer les idées et quoi de mieux que de partir en mission avec ses amis ?

Elle se changea en vitesse et rejoignit la salle d’embarquement. Quelle ne fut pas sa surprise en apercevant le Général Jack O’Neill parmi les militaires qui gardaient le cœur de la base de Cheyenne Moutain !

« Vous vous joignez à SG-1 sur cette mission mon Général ?

- Ah Carter vous voilà ! Oui, j’en ai assez de m’encroûter à Washington et puis c’est une mission diplomatique d’importance que SG-1 s’apprête à accomplir. Il fallait un représentant officiel pour chapeauter tout ça et j’ai évidemment proposé ma candidature ! »

Carter sourit. Avec Jack sur cette mission, l’aventure promettait d’être savoureuse ! Peut-être pourrait-elle profiter d’un peu de lui ? Ils avaient entamé une relation, secrète évidemment afin de ne pas risquer de compromettre leurs carrières, avant son départ pour la base des Anciens mais celle-ci avait été écourtée quand elle avait accepté la proposition de remplacer le Dr Elizabeth Weir. Depuis ils n’avaient eu l’opportunité de se voir que 2 fois lors de ses très rares passages sur Terre. Il lui avait manqué et son regard indiquait clairement qu’il en était de même pour lui.

C’est donc l’équipe SG-1 au grand complet qui se retrouva au-delà de la fameuse Porte sur la planète Vorax.


sanct08  (24.04.2021 à 11:41)

Paragraphe 7

Il aurait été difficile d’être plus chaleureusement accueilli que ne le furent les deux arrivants. Une aile toute entière du palais impérial, devenu palais présidentiel avec le renversement de la dynastie, avait été réservée à SG-1 et l’accès à tous les bâtiments officiels lui avait été accordé. Daniel était ravi : il avait ainsi tout le loisir de se plonger dans les rares archives conservées sur la période disparue pour en découvrir tous les secrets. Mitchell, Teal’c puis O’Neill étaient enchantés de savoir que les salles de sports et la cantine (qui servait des plats à toute heure et à la demande !) étaient accessibles à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Sam, elle, se réjouissait de se voir ouvert l’accès aux laboratoires des Voraxans. Etudier une nouvelle technologie l’avait toujours fasciné et la technologie voraxane était réellement merveilleuse. Avec elle, la Terre pourrait effectuer un bond technologique de plusieurs centaines d’années ! Vala, de son côté, était plus intéressée par les boutiques de vêtements colorés qu’abritait le palais et s’imaginait déjà lancer une nouvelle mode à son retour sur la Terre.

Les jours s’écoulèrent donc, paisibles et apportant leur lot de révélations sur Vorax, jusqu’au jour où La Machine fut déterrée…

Paragraphe 8

Le cri de victoire que poussa l’ingénieur voraxan qui la découvrit alerta Daniel. Ce dernier délaissa ses tablettes d’argiles et se précipita vers Borduc qui lui montra, tout excité, sa trouvaille. Un cylindre d’environ 50cm de diamètre et entièrement couvert de symboles encore incompréhensibles pour notre linguiste venait d’être excavé. Sa surface comportait 3 anneaux rouillés mais dont on pouvait malgré tout apprécier l’exceptionnel ouvrage. Daniel s’en empara et l’examina attentivement. A l’instant où il le prit, il eut la nette impression que ce petit objet était le responsable de la chute de l’ancienne civilisation. Pourquoi et comment, il n’aurait pas su le dire. Il se retira sous sa tente pour le passer aux rayons X et le dater au carbone 14 afin de se faire une idée de son ancienneté. Les résultats lui indiquèrent que le cylindre avait au moins 3000 ans, datation locale. Il était donc bien antérieur à la dynastie Veeloxian qui avait régné en maîtresse pendant près de 2500 ans. Que s’était-il donc passé pendant les 500 années manquantes ? Quel lien cet objet avait-il avec la disparition des archives ? Et pourquoi la famille impériale, dont l’arrivée au pouvoir restait encore très floue, aurait-elle décidé d’enfouir son Histoire ?

Il devait en savoir plus et pour cela il lui fallait procéder à des tests plus poussés et interroger les anciens dirigeants de la planète qui, pour l’heure, croupissaient au fin fond d’une geôle.


sanct08  (25.04.2021 à 14:01)

Paragraphe 9

« Tu te lèves déjà ? »

Samantha se tourna vers Jack qui venait d’émerger du sommeil. Elle lui sourit, s’assit au bord du lit et lui prit la main.

« Eh oui, pas de repos pour les braves ! J’ai rendez-vous au laboratoire avec Drina à 9h pour étudier leur technologie médicale. Savais-tu que les Voraxans possédaient une technologie écolo qui leur permet de soigner leur population à base de nanorobots entièrement recyclés et recyclables ?

- Oh merveilleux ! soupira le Général

- Effectivement ! Tu imagines le gain que ferait la Terre en se servant de ses propres ressources et en étant capable de les renouveler à l’infini ? Plus d’épuisement des ressources naturelles, diminution de la pollution et sauvegarde de la faune et de la flore ?

- J’imagine très bien ! Mais je suppose que ce n’est pas demain la veille qu’un tel miracle se produira sur notre bonne vieille planète bleue.

- Le futur de notre planète est à portée de main Jack ! C’est formidablement exaltant ! »

Le sourire de son amante empêcha le militaire de répliquer que les Terriens n’accepteraient sans doute pas de sitôt de bousculer leurs habitudes. Il se contenta de lui sourire en retour et l’attira à lui pour déposer un baiser sur ses lèvres. Ce doux réveil aurait pu se prolonger mais deux petits coups frappés à la porte y mirent fin.

« Qui est là ? râla Jack, furieux d’être dérangé.

- C’est moi, heu Daniel. Je peux entrer ? »

Daniel ! Il avait toujours le chic pour interrompre ses retrouvailles avec Sam ! Les deux amants donnèrent pourtant leur assentiment et l’égyptologue pénétra dans la pièce. Il ne fit aucune remarque sur le fait d’y trouver ses deux amis. Il leur parla de la découverte réalisée par son collègue et leur fit part de son intention d’entrer en contact avec la famille impériale déchue. Jack approuva son projet et proposa même de l’accompagner. Il voulait savoir pourquoi ces gens avaient maintenu le secret sur leur passé pendant des siècles. Il fut donc décidé que les deux hommes se rendraient à la prison pendant que Sam irait à son rendez-vous. Ensuite, Carter et Jackson se retrouverait dans le laboratoire affecté à SG-1 pour étudier le mystérieux engin.

Mais aucun des projets prévus ce jour-là n’eut l’opportunité de se réaliser…

A peine avaient-ils quitté la chambre que les 3 amis virent arriver Vala, complètement paniquée. Elle n’eut même pas le temps d’ouvrir la bouche qu’elle se volatilisa sous les yeux ébahis de ses collègues. Teal’c et Mitchell, qui arrivaient de l’autre côté du couloir, subirent le même sort. Un éclair zébra le ciel qui vira soudainement à l’orange et toute vie s’éteignit sur Vorax !

Paragraphe 10

Quand Samantha ouvrit les yeux, elle réalisa qu’elle se trouvait dans une rue pavée et qu’elle était seule. Des bruits de sabots la tirèrent de son hébètement et elle se poussa sur le côté pour laisser passer une calèche. Une calèche ?! Elle se redressa et promena son regard sur les environs et ce qu’elle vit la stupéfia. Big Ben ! La majestueuse tour britannique se dressait, fière et fidèle à son poste, devant elle. Qu’est-ce que tout cela signifiait ? Où étaient Jack et Daniel ? Et qu’était-il arrivé à ses amis subitement vaporisés ? Que s’était-il produit sur Vorax ? Et comment avait-elle atterri ici ?!

Elle constata très rapidement que les gens la dévisageaient avec surprise, stupeur et crainte. Elle portait encore l’habit traditionnel (pantalon et chemise de lin ainsi qu’une étole en soie) chamarré de Vorax qu’elle avait revêtu juste avant la catastrophe et ses cheveux étaient noués en catogan, ce qui était très loin d’être à la mode pour les femmes du XIXeme siècle ! Elle était facilement repérable et si elle ne bougeait pas très vite, elle risquait de se faire arrêter pour désordre public ! Elle quitta donc la rue et se lança à l’assaut de la ville. Sa surprise grandissait de minutes en minutes. Le décor et les gens lui donnaient vraiment l’impression d’avoir remonté le temps et plus elle avançait dans les allées plus elle se demandait si ce n’était pas vraiment le cas. Une éruption solaire s’était-elle produite au moment de sa disparition ? Et si tel était le cas, pourquoi était-elle la seule à avoir profité du voyage ? Les gens continuaient de se retourner sur son passage mais elle n’y faisait plus vraiment attention. Soudain, deux hommes la saisirent par les bras et la poussèrent dans une ruelle voisine.

« Les femmes n’ont pas à se prendre pour des hommes. Enlève-moi ce pantalon. »

Sam n’en fit rien. Elle saurait se débarrasser de ces deux-là s’ils s’en prenaient à elle. En voyant qu’elle ne leur obéissait pas, l’un des deux hommes porta deux doigts à sa bouche et siffla. Un autre homme, camouflé par un pan de mur, se joignit à la fête. Ils s’approchèrent d’elle à pas de loups et avec un sourire goguenard sur les lèvres. L’un d’eux se rua alors sur elle et se retrouva au sol sans avoir eu le temps de comprendre ce qui lui était arrivé. Son compagnon n’eut pas plus de chance et sa tête cogna violemment le mur qui se trouvait derrière la militaire. Le troisième, après avoir constaté qu’il s’en était pris à quelqu’un de trop puissant pour lui, prit la fuite en abandonnant ses acolytes. Ces derniers se relevèrent précipitamment et s’enfuirent en courant, l’un en se massant le derrière et l’autre en essayant d’arrêter le saignement de sa lèvre supérieure.

« Impressionnant ! Où avez-vous appris ces techniques ? »

La voix masculine fit sursauter Sam. Un homme d’une soixantaine d’années, aux yeux bleus pétillants, une sacoche sous le bras la dévisageait avec attention, bienveillance et curiosité.

« Mon père m’a appris à me défendre, mentit Sam.

- Votre père doit être un excellent instructeur. Quel est son régiment ? »

Sam était prise au piège. Si elle connaissait un peu l’organisation militaire de l’Angleterre du XXIeme siècle, elle ne possédait aucune connaissance sur le sujet pour l’époque victorienne ! L’homme saurait qu’elle lui mentait et lancerait la police à ses trousses.

« Il a quitté l’armée quand je n’étais encore qu’une enfant et est décédé quelques mois à peine après. Quant à ma mère, elle est morte l’année de mes 12 ans et ne me parlait jamais de la carrière de mon père, convaincu que l’armée avait provoqué son veuvage, biaisa-t-elle »

Sa réponse parut convaincre son interlocuteur qui hocha, pensivement, la tête.

« Je m’appelle Gregory Magnus. »


sanct08  (26.04.2021 à 14:23)

Paragraphe 11

Gregory invita la femme à le suivre jusqu’à son domicile. En pénétrant dans sa maison, le regard de Sam fut immédiatement attiré par les bocaux posés sur ses étagères qui renfermaient tous d’étranges créatures mortes et par les notes posées sur la table basse et sur le bureau qui formait le coin de la pièce.

« Vous êtes médecin, affirma-t-elle tout en le laissant lui retirer son étole.

- Mes collègues ne partageraient sans doute pas votre avis, Madame…

- Carter. Samantha Carter.

- Madame Carter, alors. Ils pensent que je suis fou et que ma place n’est plus à la Faculté de Médecine ou même à l’Académie Royale des Sciences mais plutôt dans un asile. »

Sam leva un sourcil intrigué. Bien malgré elle, elle se laissait porter par le récit de son hôte dont la voix chaude et calme lui rappelait étrangement celle de son propre père.

« Prenez le temps de vous familiariser avec les lieux pendant que je m’en vais nous préparer une tasse de thé. »

Gregory s’éclipsa et Sam en profita pour consulter les titres des livres éparpillés dans le séjour et observer, plus attentivement, le contenu des bocaux. Elle eut un sursaut en notant la présence d’une larve grise, d’une vingtaine de centimètres, aux yeux noirs globuleux et dont la bouche ressemblait à celle d’une sangsue. Une larve Goa’Uld. Quoique… les larves Goa’Uld étaient généralement de couleur blanche ou noire quand elles étaient arrivées à maturité mais pas grises. A moins qu’il ne s’agisse là d’un stade intermédiaire dont elle n’avait jamais entendu parler.

« C’est une larve de Douve du désert. Elle ne peut vivre qu’à la condition d’être en contact avec un homme ou une femme ayant subi de fortes radiations. C’est pourquoi cette espèce ne vit pas très longtemps. »

Sam frissonna. Imaginer sa peau être en contact physique prolongé avec cette créature la renvoyait à son aversion pour les vers et autres créatures rampantes invertébrées.

« Je n’avais jamais entendu parler de ces créatures.

- Oh, je ne suis pas étonné ! Elles sont très difficiles à trouver et leur nombre est extrêmement faible. De plus, aucun spécimen n’avait pu être capturé ou retrouvé fossilisé avant que celui-ci ne soit déterré des sables du désert saharien par un sorcier vaudoo, expliqua-t-il en lui tendant sa tasse de thé.

- Comment avez-vous découvert son existence si son espèce est si rare ?

- Un acheteur égyptien d’objets rares me l’a vendue lors d’un de mes voyages au pays des pharaons il y a 2 ans. Ce voyage m’avait coûté une fortune ! Au moins, n’en suis-je pas revenu les mains vides ! Une seconde, vous ne semblez pas étonnée de voir une telle bête… »

Samantha se maudit intérieurement ! Quelle sotte ! Elle était tellement habituée à voir des choses sortant de l’ordinaire qu’elle avait oublié que ce n’était pas le cas du commun des mortels et ce encore moins dans l’Angleterre victorienne que dans le présent !

« Vous êtes une femme étrange, Samantha Carter. Vous vous promenez seule le soir dans les rues de Londres, vous portez d’excentriques tenues, votre coiffure est indéniablement masculine, votre langage qu’il soit oral ou corporel diffère de celui de mes contemporains et rien ne semble vous étonner ! Je doute que vous soyez celle que vous prétendez être. »

Magnus porta sa tasse à sa bouche et en but quelques gorgées sans quitter la militaire du regard.


sanct08  (27.04.2021 à 13:55)

Paragraphe 12

Il fallait qu’elle dise quelque chose et vite ! Ou elle était perdue ! Cet homme, qui semblait en connaitre long sur les bizarreries que pouvaient receler la Nature, lui inspirait confiance aussi décida-t-elle de tenter le tout pour le tout. Au mieux, il la croirait ; au pire, il la prendrait pour une folle et elle aurait le temps de lui échapper avant que la police n’arrive pour la conduire dans un asile.

« J’espère que vous avez du temps devant vous. »

Gregory acquiesça. Samantha s’assit sur le sofa et entreprit de lui raconter, dans les grandes lignes, sa vie et la manière dont elle s’était retrouvée à Londres. Pas une fois, le vieil homme ne l’interrompit.  Son regard bleu acier restait braqué sur elle, sans sourciller comme s’il cherchait à lire au plus profond de son être. Un long moment plus tard, alors que la militaire avait arrêté de parler depuis déjà plusieurs minutes, il ouvrit la bouche et dit :

« J’ai quelque chose à vous montrer. »

Il se leva, lui fit signe de la suivre et la conduisit jusque devant une petite porte dissimulée sous un escalier. Il sortit une clef dorée finement ciselée : la mini sculpture représentait une Gorgone portant un diadème surmonté d’un caducée. Il l’introduisit dans la serrure, poussa la porte, attrapa une vieille lampe à huile qu’il alluma prestement et commença à descendre la volée de marches devant lui. Intriguée, Sam le suivit non sans garder la main sur la crosse de son revolver (préalablement caché dans son étole), juste au cas où les choses tourneraient en sa défaveur. Arrivée dans la salle souterraine, la stupeur la cloua sur place. Ce n’était pas possible ! Toutes ces choses ne pouvaient pas être réelles ! Ce que Carter avait sous les yeux n’était ni plus ni moins qu’un musée dédié aux légendes, mythologies et monstres dont la littérature et l’imaginaire faisaient leurs choux gras. Devant elle se tenaient un homme à trois têtes penché sur trois ouvrages différents qu’il semblait lire avec la plus grande attention ; un animal qui semblait être à mi-chemin entre un serpent et un aigle dormait paisiblement roulé en boule sur un coin de la table d’autopsie ; un bébé chien à queue renard gambadait joyeusement dans la pièce en émettant de petits jappements et une femme d’une beauté surréaliste, aux grands yeux violets et aux prunelles de chat, les accueillit avec chaleur. Soudain, les créatures semblèrent réaliser la présence d’une inconnue et une grande agitation, dont la crainte était le moteur principal, s’empara de la salle. Magnus dut élever le ton pour se faire entendre et rassurer tout ce beau monde.

« L’Univers n’est pas le seul endroit à recéler des merveilles, Colonel Carter, lui dit-il en souriant. »


sanct08  (28.04.2021 à 08:29)

Paragraphe 13

Les semaines qui suivirent cette entrée fracassante dans le monde merveilleux et fascinant du paranormal et des Phénomènes (ainsi Gregory appelait-il avec humour et chaleur ses patients) plongèrent Sam dans une grande perplexité. Si elle n’oubliait pas le pétrin dans lequel elle se trouvait, elle occupait son temps en aidant le Docteur Magnus à prendre soin de ses hôtes. Ses connaissances en médecine, bien que peu en adéquation avec l’ère victorienne et bien en-dessous de celles de Janet, furent mises à contribution. Les créatures qu’elle avait croisées à son arrivée ne représentaient qu’un échantillon des peuples qui avaient colonisé la Terre au fil des millénaires et Magnus s’était mis en tête de lui transmettre son savoir. Cette décision avait été prise une semaine après l’arrivée de Sam chez lui…

Un soir, après avoir mangé, Magnus lui avait offert un verre de vin et l’avait invitée à converser avec lui de son avenir.

« Samantha, vous ne pouvez pas continuer à vous cacher. Vous avez besoin de sortir de cette maison, de prendre l’air, du voir du monde.

- J’ai surtout besoin de trouver un moyen de regagner mon temps.

- En effet. Mais ceci prendra du temps et est susceptible de ne pas se produire avant longtemps. Vous m’avez dit vous-même que vos machines futuristes étaient encore inexistantes et que déterrer votre Porte des étoiles avec 50 ans d’avance pourrait s’avérer désastreux pour votre futur !

- Que suggérez-vous ? Que j’abandonne ? Je ne suis pas à ma place ici, vous le savez.

- Personne n’a une place définie dans l’espace-temps, voilà ce que je pense. Si vous êtes arrivée ici, c’est qu’il y a forcément une raison. Une raison que ni vous ni moi ne connaissons, certes, mais qui devait se produire. Pour l’heure, vous êtes coincée ici, sans moyen de retour. Et ce que vous appelez « tech… »

- Technologie, intervint Sam en le voyant hésiter.

- Exactement. « Technologie ». Ce procédé est loin d’être suffisamment avancé à l’heure actuelle pour vous permettre de rentrer chez vous.

- L’un de vos protégés n’aurait-il pas le don de voyager dans le temps ou de faire voyager une personne ou un objet dans le temps ?

- Non, dit-il en secouant tristement la tête devant l’air dépité de Sam, et il ne faut pas compter sur nos scientifiques, même les plus brillants, pour vous épauler dans vos calculs pour déterminer quand aura lieu votre prochaine « éruption solaire ». C’est bien cela ? Ce procédé qui pourrait permettre de vous renvoyer là d’où vous vous venez ? »

Carter acquiesça. Elle avait bien conscience que sa situation était désespérée et qu’il était peu probable qu’elle puisse un jour rentrer chez elle. Mais elle ne tenait vraiment pas à moisir au XIXeme siècle et à y passer le reste de ses jours ! Elle n’était pas Daniel ou Jonas qui auraient pu tirer le meilleur parti de ce voyage temporel ! Elle voulait rentrer chez elle, plus que tout ! Et savoir ce qui était arrivé au reste de son équipe et pourquoi cela s’était produit.

« Samantha, je peux vous aider. Et je veux vous aider. Votre présence ici est un don du ciel pour moi. »

Sam le regarda perplexe. Gregory reprit :

« Ma femme, Patricia, est décédée il y a deux ans. Nous ne nous entendions plus très bien. J’étais souvent absent et Patricia me le reprochait. J’ai effectué un voyage de trop ; celui qui m’a coûté ma famille. J’ai été pris dans une tempête sur le chemin du retour pour l’Angleterre. Les courants marins m’ont fait dériver et m’ont reconduit au Proche-Orient dont je venais juste de partir. Je suis tombé très gravement malade et ai eu de fortes fièvres qui ont eu comme malheureuses conséquences de me faire délirer et perdre la tête. Au sens littéral du terme. J’ai souffert de troubles de la mémoire et ne parvenais plus à me rappeler qui j’étais. Je suis donc resté de nombreuses années dans le pays à errer à la recherche de moi-même. Puis, il y a 4 ans, tout m’est subitement revenu en mémoire à la suite d’un choc. Je me suis alors précipité sur le premier bateau en partance pour l’Angleterre mais à mon arrivée, j’ai trouvé la maison vide. Patricia était partie en emmenant avec elle ma fille, Helen. A leur décharge, j’avais été absent de longues années et avais même été déclaré mort par la Couronne ! J’ai entrepris des recherches pour les retrouver et j’ai fini par découvrir que Patricia s’était remariée et vivait désormais en Ecosse. Je suis donc parti à leur rencontre mais à mon arrivée, il était déjà trop tard. En les retrouvant, j’ai découvert qu’elles étaient malades. La tuberculose. Elles l’avaient contractée en se mettant au service des malades du village. Helen était devenue infirmière et luttait au quotidien pour sauver des vies et prouver à ces imbéciles des Académies qu’une femme pouvait aussi être médecin ! Patricia, elle, rendit l’âme peu après mon arrivée. Helen survécut à la maladie et m’a raccompagné à Londres. Malheureusement, le Destin avait décidé que je ne pourrais pas rattraper les années perdues avec ma fille. Elle a contracté la petite vérole et en est décédée il y a tout juste 2 semaines. Je n’ai pas pu me résoudre à le déclarer aux autorités. Cela aurait rendu la chose trop réelle. »

Gregory ferma les yeux comme pour chasser la douleur qui affluait sous son crâne. Il serra les poings et reprit :

« Vous pourriez prendre sa place. Et la mienne. Me remplacer quand j’aurai fait mon temps sur Terre si d’ici là vous n’avez pu rentrer chez vous. Vous lui ressemblez tant. »

Samantha resta sans voix. Comment pourrait-elle prétendre être quelqu’un qu’elle n’était pas ? En même temps, elle savait que Magnus lui offrait là une chance, peut-être sa seule chance, de survivre. Mais elle ne pouvait accepter, pas tout de suite. Elle remercia chaleureusement l’homme pour sa proposition mais indiqua ne pas pouvoir l’accepter maintenant. Elle souhaitait attendre, encore un peu. Etre certaine qu’un signe n’allait pas la reconduire sur le chemin qu’elle avait involontairement quitté. Gregory comprenait. Il ne la jugea pas et proposa seulement de faire savoir que sa fille se remettait péniblement de la petite vérole et ne pouvait se montrer. Une femme de chambre s’occupait d’elle nuit et jour, ce qui lui permettait de continuer à visiter ses patients. Si Samantha décidait de rester, il serait toujours temps de dire qu’Helen avait miraculeusement guéri et que les traces laissées par la maladie s’estompaient. Elle ne voulait pas le contrarier aussi accepta-t-elle ce marché.


sanct08  (28.04.2021 à 08:30)

Activité récente

[Jeu] HypnoCard du Mois
Aujourd'hui à 09:52

Recrutement
Hier à 14:06

Sarah Shahi
Aujourd'hui à 08:15

Audiences
Aujourd'hui à 08:11

Prodigal Son
Aujourd'hui à 10:05

Call Me Kat
Aujourd'hui à 10:05

Station 19
Aujourd'hui à 10:05

Debris S01E12
Aujourd'hui à 10:14

A Million Little Things S03E15
Aujourd'hui à 08:14

All Rise S02E14
Aujourd'hui à 07:53

Au programme de ce mardi soir
Aujourd'hui à 08:13

Dernières audiences
Logo de la chaîne France 3

Cassandre, S05E02
Samedi 8 mai à 21:05
5.09m / 22.6% (Part)

Logo de la chaîne M6

Hawaii Five-0, S10E13
Samedi 8 mai à 21:05
1.88m / 8.2% (Part)

Logo de la chaîne Syfy

Van Helsing, S05E04
Vendredi 7 mai à 22:00
0.27m / 0.1% (18-49)

Logo de la chaîne CBS

Blue Bloods, S11E14
Vendredi 7 mai à 22:00
5.87m / 0.5% (18-49)

Logo de la chaîne M6

Bull, S05E02
Vendredi 7 mai à 21:55
1.74m / 7.5% (Part)

Logo de la chaîne M6

Bull, S05E01
Vendredi 7 mai à 21:05
2.16m / 8.5% (Part)

Logo de la chaîne France 2

L'art du crime, S04E01
Vendredi 7 mai à 21:05
4.37m / 17.7% (Part)

Logo de la chaîne The CW

Dynasty (2017), S04E01
Vendredi 7 mai à 21:00
0.24m / 0.1% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Au programme de ce mardi soir

Au programme de ce mardi soir
Aujourd'hui, mardi 11 mai, Wynonna Earp débute sa saison 4 tandis que Tin Star termine sa saison 3...

Audiences US - Bilan du 2 au 8 mai

Audiences US - Bilan du 2 au 8 mai
Programme chargé ce dimanche 2 mai avec un large éventail de choix pour le public. Le créneau de 20h...

La FOX annule la dramatique Prodigal Son après deux saisons !

La FOX annule la dramatique Prodigal Son après deux saisons !
Fin de parcours pour Prodigal Son. En effet, les audiences de la série n'ont pas permis à FOX de lui...

La comédie Pivoting est commandée par la FOX pour la prochaine saison

La comédie Pivoting est commandée par la FOX pour la prochaine saison
FOX a commandé une nouvelle comédie pour l'année prochaine, intitulée Pivoting. Elle s'intéressera à...

La comédie Call Me Kat renouvelée pour une saison deux par la FOX !

La comédie Call Me Kat renouvelée pour une saison deux par la FOX !
La nouvelle comédie de la FOX Call Me Kat reviendra pour une seconde saison. Toutefois, celle-ci...

HypnoRooms

Locksley, 08.05.2021 à 11:24

Nouvelles HypnoCards en rayon ! Bonne collection et bon WE !

cinto, 08.05.2021 à 19:32

petit rappel: la chaine cryptée française diffuse actuellement les 3 premières saisons de Queer As folk version us. Découvrez notre série!

ptitebones, 08.05.2021 à 19:53

Hello, le calendrier de Mai est arrivé sur Manifest

Kika49, Avant-hier à 19:07

Le calendrier du mois de Mai est arrivé sur The Resident.

cinto, Hier à 18:34

Nouveau sondage chez Ma Sorcière Bien Aimée; en Mai, fais ce qui te plaît ...En avant les délires...

Viens chatter !

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage